undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles37
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Est il encore la peine de présenter ce monument posthume de la littérature mondiale du XXème siècle qu'est le Journal d'Anne Frank ? Témoignage authentique, car non destiné à la publication, d'une jeune fille extraordinairement mature de 13 ans sur les heures sombres qu'elle traverse. Enfermée, cachée entre 4 murs, c'est la guerre au quotidien que l'on vit, accompagnée de tout ce qu'une famille peut connaitre de joies et de peines, d'amours et de souffrances.

Cette nouvelle édition, à l'occasion des 70 ans de la mort de la jeune fille, est enrichie d’un avant-propos inédit de Buddy Elias, cousin de Anne, d'une préface d'Eric-Emmanuel Schmitt, qui a adapté au théâtre l’autobiographie de l’adolescente juive et d’un cahier photos émouvant et inédit.

CREW.KOOS
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2014
Très émouvant témoignage des tourments d'une adolescente au temps de la Shoah; témoignage personnel certes mais qui permet de s'imprégner des dures réalités de l'époque, de la souffrance de vivre caché.
Une adolescente, qui, malgré les épreuves,sait garder une étincelle de vie et d'espoir.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2014
Cette réédition est encore plus touchante, qu' elle beau témoignage d'espoir et intemporel malgré toute les souffrances endurées par cette jeune fille. Ma fille de 14 ans a adoré.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2016
Anne Frank déploie dans ce best-seller planétaire tout son talent d'écrivain, métier qu'elle aurait souhaité faire après la guerre; c'est malheureusement à titre posthume qu'elle l'est devenue. Son "Journal" relate avec détails sa vie de clandestine juive pendant la Seconde Guerre Mondiale, entre 1942 et 1944, alors qu'elle est cachée avec sa famille dans une maison d'Amsterdam. Recluse comme une prisonnière, condamnée – de par son seul statut de Juive – à ne jamais sortir sous peine d'être dénoncée et envoyée dans un camp, Anne vit avec difficulté la promiscuité, les relations tendues avec certains des occupants de la cachette, notamment avec sa mère.

C'est à cause de ces difficultés et du contexte tendu – Les Juifs sont alors pourchassés et envoyés dans des camps de concentration par les nazis – que l'analyse mature et perspicace d'Anne concernant son époque, sa perception de la religion et des relations humaines va être mise sur papier, jour après jour, nous laissant un témoignage précieux et poignant sur sa vie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un livre magnifique, un appel à la tolérance plus qu'essentiel à lire, et à relire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Personnellement, j'avais lu ce livre durant mes années collèges et c'est l'un des rares livres que j'ai aimé lire et que j'ai vraiment envie de relire.
En gros, nous vivons au travers de ce journal intime les angoisses et espoirs d'une jeune fille de 13 ans, installée clandestinement dans l'annexe d'un immeuble à Amsterdam, pendant la guerre.
Le livre correspond aux descriptifs, est léger, est agréable à feuilleter et est facile à lire.
Il contient également quelques pages de photos en noir et blanc, ce que je n'avais pas dans mon ancien livre.
Je recommande vivement cette lecture vraie.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le Journal d’Anne Frank/Anne Frank
Commencé le 12 juin 1942, à l’âge de 13 ans, ce journal sera interrompu le 1er août 1944, le jour de son arrestation. Anne nous fait partager alors deux années de sa vie mêlant rêve et révolte et nous faisant connaitre son passage de l’enfance à l’adolescence.
Sur le ton de la confidence, Anne, jeune fille juive, nous livre un témoignage plein de sincérité et sans détour. Qu’il s’agisse de sa relation difficile avec ses parents, surtout sa mère, ou de son amourette avec Peter, elle reste toujours lucide , se parlant souvent à elle-même pour évoquer en détail les difficultés de la vie quotidienne dans leur cachette.
Dans l’écriture elle trouve un réconfort au cours de ces deux années de claustration. Elle rêve de devenir journaliste et écrivain.
On peut aussi parler d’un message de paix et soixante dix ans plus tard, ce message a été lu par des millions de personnes et continue de l’être.
Anne fut une enfant précoce, intelligente, vive et spontanée, avide de savoir, bouillonnante et ambitieuse, et respirant une joie de vivre jamais entamée.
L’introduction de Eric Emmanuel Schmitt met très bien en lumière les qualités de ce livre dont il précise que ce n’est pas seulement un document mais un vrai livre composé par la jeune fille âgée de quinze ans. Elle confie à son journal intime sa vie de tous les jours cachée dans l’Annexe avec sa famille et des voisins. Un témoignage souvent drôle, parfois dramatique et déchirant.
C’est aussi une réflexion politique et philosophique sur de nombreux sujets, ce qui est à peine imaginable de la part d’une jeune fille de quinze ans.
Pour donner un ton plus intime, elle a choisi de s’adresser avec talent à une amie imaginaire prénommée Kitty. La confidence sera interrompue en août 1944 : tous les habitants de l’Annexe sont arrêtés et déportés. C’est à Bergen Belsen, camp d’extermination nazi, que la jeune Anne trouvera la mort avec sa sœur.
Extraits :
« L’amour, qu’est-ce que l’amour ? Je crois que l’amour est quelque chose qui au fond ne se laisse pas traduire en mots. L’amour c’est comprendre quelqu’un, tenir à quelqu’un, partager bonheur et malheur avec lui… »
Anne s’adressant à elle-même :
« Non Anne, tu as encore énormément à apprendre, commence donc par là, au lieu d’écraser les autres de ta supériorité et de les accuser ! »
« Je sais ce que je veux, j’ai un but dans la vie, je me forme une opinion, j’ai ma religion et mon amour. »
Anne Frank restera à jamais le symbole des victimes de la barbarie nazie.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet extraordinaire témoignage d'Anne Frank est excessivement fort et donc..., incontournable. En effet, la qualité de l'écriture est tout bonnement incroyable, surtout lorsque l'on pense que la jeune fille Juive avait seulement entre 13 et 15 ans, lors de la rédaction de son Journal.

Qui plus est, elle décrit avec une grande minutie son ressenti, ses sentiments ainsi que la menace Totalitaire Nazie qui pesait en permanence sur les huit membres, reclus dans leur petite cachette : l'Annexe.

Encore une fois, pour son très jeune âge, Anne possédait déjà une grande capacité d'analyse du contexte de la Seconde Guerre Mondiale qui se déroulait sous ses yeux, et cela, malgré le peu d'informations dont elle disposait alors.

Enfin, sa grande sensibilité rend son récit extrêmement puissant et poignant à la fois, d'autant plus qu'au terme de son Journal, elle nous fait parfaitement bien ressentir la menace mortelle qui se rapprochait d'eux, inexorablement...

Ses derniers écrits sont datés du mardi 1er août 1944 ; et elle meurt en mars 1945, dans le camp de concentration de Bergen-Belsen, deux mois seulement, avant la libération de la Hollande (son pays d'adoption) !
22 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2014
Colis reçu en parfait état, livre que j'avais lu dans mon enfance et qui m'avait marqué. je le retrouve avec plaisir et émotion
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2015
Ensuite, on continuera à le vivre hélas en changeant souvent son beau prénom, Anne en Myriam par exemple comme à Toulouse en 2012 et en pleurant plus discrètement que pour Charlie, mais plus sincèrement peut-être, une étoile brûlant toujours dans sa tête.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2016
Je l'ai lu quand j'avais 12 ans et maintenant c'est au tour de ma fille. Anne Frank est notre petite sœur à tous, celle que l'on aurait voulu protéger. A lire, relire, faire lire à ses enfants. Bref INOUBLIABLE.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles