undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

120
3,2 sur 5 étoiles
Barbe bleue
Format: PocheModifier
Prix:5,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 décembre 2012
On retrouve (enfin) un bon roman d'Amélie Nothomb. Je suis un fan depuis près de 15 ans et pourtant depuis plusieurs années, je me demandais si ce n'était pas de l'argent jeté par les fenêtres. J'ai été agréablement surpris de découvrir ce livre à l'histoire digne des bizarreries de la dame Nothomb ! Un livre qui se lit d'une traite (sa taille aide aussi) et qu'on découvre avec plaisir ! A conseiller !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
31 sur 36 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le Nothomb nouveau est arrivé, et comme pour le vin, on trouve dans l'oeuvre de Nothomb des cuvées plus ou moins bonnes. Ces dernières années, j'ai plutôt été déçu ou simplement guère emballé. Mais cette fois, j'en ressors avec un petit goût délicieux, enfin !

Ce dialogue entre un noble ermite espagnol intriguant et une jeune belge répondant à son annonce de colocation, m'a rappelé la confrontation jubilatoire de son premier roman (son meilleur ?) "Hygiène de l'assassin". Et cette fois, il y est question d'amour, de désir et de secret, avec plusieurs lectures possibles qui plus est.

En bref, un bon roman, un bon Nothomb et un bon moment de lecture.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
34 sur 40 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 septembre 2012
Chaque année on se dit "cette fois c'est la bonne", et chaque année la déception...

L'histoire commence bien. Deux personnages "nothombiens", on aime ou on aime pas, que je parviens à apprécier. L'intrigue se met en place, gentillette mais prenante. Et là, au moment où ça devient intéressant, où la relation entre les deux protagonistes devient plus profonde et intéressante, paf, deux pages et fin du "roman". Eberlué je cherche à comprendre le pourquoi du comment : frilosité, incapacité à faire mieux, provocation de la part de l'auteur? Peut-être un peu des trois. Quoiqu'il en soit, 16€ pour une moitié de roman, ça ne me plait pas du tout. Nothomb vient de perdre un de ses lecteurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 décembre 2012
Malgré des critiques peu élogieuses qui font état d'un manque de renouvellement et d'une complaisance dans la facilité, j'ai trouvé au contraire la fantasque auteure belge en grande forme.
Comme au bon vieux temps de "Hygiène de l'Assassin" ou de "Mercure",j'ai retrouvé un huis clos où les dialogues sont caustiques,à la répartie sans faille,d'une grande intelligence et teintés de beaucoup d'érudition.
Avec,évidemment,ce brin de folie sur lequel Amélie Nothomb n'a jamais cessé de bâtir son oeuvre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Encore une fois, j'ai passé un excellent moment en compagnie d'Amélie Nothomb, son imagination débordante et son érudition. Si d'autres s'en plaignent, j'adore personnellement aller chercher la définition des mots ou des noms propres que je ne connais pas, je m'endors plus cultivée ! Ses romans ont vraiment une classe intemporelle, tant il y a une profondeur métaphysique dans ce qu'elle écrit. Et plus particulièrement dans ce roman-ci, où les thèmes de l'amour, de la trahison, la punition, la jouissance, la sensorialité (surtout le goût, la vue, le toucher), le plaisir, le raffinement, l'image de soi, et Dieu lui même, sont très bien traités. Pour ne citer qu'une courte phrase: "Aimer, c'est accepter d'être Dieu". On retrouve des thèmes fétiches de l'auteure: le champagne, les mets raffinés, la beauté, la religion. L'héroïne Belge Saturnine Puissant (quel prénom!!) est un peu différente (forcément :-)) des précédentes colocataires françaises du noble espagnol, donc l'intrigue est soutenue, le scenario impeccable, et je n'arrivais pas à lâcher le livre. J'ai adoré la fin. Bref un très bon cru nothombien, millésimé 2012.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 janvier 2013
Amusant contrepoint au conte éponyme. A lire entre deux livres plus denses , c'est un bon divertissement. En voyage par exemple.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 août 2014
Toujours un grand plaisir de retrouver Amélie Nothomb, sa plume, sa prose et son goût immodéré du champagne. Les mauvaises langues diront qu'il n'y a rien de nouveau, qu'il s'agit encore une fois d'une histoire d'amour impossible, où le laid côtoie le sublime, la jeunesse la maturité, la vie la mort. Pourtant, il y a un petit plus dans ce récit. Cette fois, Amélie amène du pétillant à son histoire. Les joutes oratoires dans l'hôtel de maître du VII arrondissement de Paris de Don Elemirio Nibal y Milcar sont absolument jouissives! Un livre qui se lit très vite et que l'on a du plaisir à relire pour les petites phrases de son héroïne, Saturnine (-Amélie?) Puissant. L'une de mes préférées:"C'est du velours, ce champagne. Du velours doré. Incroyable."
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 avril 2013
Barbe bleue : voilà un thème bien peu féministe, servi par des dialogues un peu secs, sans descriptions pour les étoffer.. Quant à la naissance du sentiment amoureux de l'héroïne pour Barbe bleue, rien de moins convaincant. Certes, malgré ces aspects agacants, ce nouvel opus de Nothomb soulève avec un humour grincant certaines failles de la relation de couple et pourquoi pas de toute relation humaine : il me semble qu'il permet de mieux appréhender le besoin de chacun de s'isoler. De plus, le retournement de situation en fin de livre est savoureux, et peut-être pas si dramatique qu'il y paraît à première lecture !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
41 sur 50 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 août 2012
169 pages écrites en ARIAL 36 avec 22 pages blanches, comme d'habitude (Seul avantage du livre il peut servir de bloc-notes:-)
Mam'zelle Nothomb; entre quelques platitudes genre "Le champagne c'est cool et le St-Honoré ça fait un repas"... essaye une fois de plus de nous épater avec un prénom d'héroïne bobo ; hyper original-style "Saturnine" MAIS heureusement pour nous, pauvres consomateurs incultes; arrive toujours un moment dans le livre ou l'un demande " Vous portez un prénom étrange....Meuh! D'où vient-il donc? " Ô SURPRISE, et là Mam'zelle Nothomb peu nous montrer qu'il est normal de payer 28,70 chfrs( 23 euros) pour les recherches de prénoms originaux qu'elle a dût faire sur Wikipédia et dont elle garde une liste dans ses tiroirs pour les 20 prochaines rentrées:-((( ....Non, il faut arrêter de sortir ce genre de nullité chaque rentrée, il eût été plus judicieux d'en sortir un bon chaque 4 ans. Là on a vraiment;et comme ces 4 dernières années; l'impression d'être les tirroirs caisses d'Albin Michel.
Où donc est passée l'auteur brillante et prometteuse qui nous faisait tant rêver à ses débuts?
Domage que son look et ses couvertures soient devenus pour elle ou son éditeur, plus important que le contenu de ses livres:-(((
Comme dans la fable du "Corbeau et du Renard" je JURE...MAIS UN PEU TARD qu'on ne m'y prendra plus.
Personnellement pour moi, c'était LE DERNIER.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
32 sur 39 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 août 2012
J'ai lu dans une interview qu'Amélie Nothomb écrivait 4 livres par ans et en choisissait un en fin d'année pour son éditeur. Il serait peut être temps de laisser choisir l'éditeur et de se concentrer sur un seul livre ! Je suis persuadée que si quelqu'un d'autre que Mme Nothomb avait proposé ce livre à un éditeur, il aurait été bien vite refusé.
Ce Barbe Bleue là est un livre long et bavard qui n'apporte rien d'intéressant au final. Durant toutes ces pages l'héroïne se saoule au champ de luxe en critiquant un peu tout le monde. Il donne l'impression d'une histoire au rabais étirée jusqu'à plus soif pour les besoins de l'auteur.
Moi qui avait ADORE Ni d'Eve ni d'Adam, celui là a été vite lu vite oublié. Ca me tue juste d'avoir dépensé 16 pour ça.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La nostalgie heureuse
La nostalgie heureuse de Amélie Nothomb (Poche - 7 janvier 2015)
EUR 6,10

Hygiène de l'assassin
Hygiène de l'assassin de Amélie Nothomb (Poche - 6 octobre 2004)
EUR 5,10

Ni d'Ève ni d'Adam
Ni d'Ève ni d'Adam de Amélie Nothomb (Poche - 29 avril 2009)
EUR 6,10