undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici nav_PhotoM16 Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
129
3,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 septembre 2012
Chaque année on se dit "cette fois c'est la bonne", et chaque année la déception...

L'histoire commence bien. Deux personnages "nothombiens", on aime ou on aime pas, que je parviens à apprécier. L'intrigue se met en place, gentillette mais prenante. Et là, au moment où ça devient intéressant, où la relation entre les deux protagonistes devient plus profonde et intéressante, paf, deux pages et fin du "roman". Eberlué je cherche à comprendre le pourquoi du comment : frilosité, incapacité à faire mieux, provocation de la part de l'auteur? Peut-être un peu des trois. Quoiqu'il en soit, 16€ pour une moitié de roman, ça ne me plait pas du tout. Nothomb vient de perdre un de ses lecteurs.
0Commentaire| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le Nothomb nouveau est arrivé, et comme pour le vin, on trouve dans l'oeuvre de Nothomb des cuvées plus ou moins bonnes. Ces dernières années, j'ai plutôt été déçu ou simplement guère emballé. Mais cette fois, j'en ressors avec un petit goût délicieux, enfin !

Ce dialogue entre un noble ermite espagnol intriguant et une jeune belge répondant à son annonce de colocation, m'a rappelé la confrontation jubilatoire de son premier roman (son meilleur ?) "Hygiène de l'assassin". Et cette fois, il y est question d'amour, de désir et de secret, avec plusieurs lectures possibles qui plus est.

En bref, un bon roman, un bon Nothomb et un bon moment de lecture.
22 commentaires| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2012
169 pages écrites en ARIAL 36 avec 22 pages blanches, comme d'habitude (Seul avantage du livre il peut servir de bloc-notes:-)
Mam'zelle Nothomb; entre quelques platitudes genre "Le champagne c'est cool et le St-Honoré ça fait un repas"... essaye une fois de plus de nous épater avec un prénom d'héroïne bobo ; hyper original-style "Saturnine" MAIS heureusement pour nous, pauvres consomateurs incultes; arrive toujours un moment dans le livre ou l'un demande " Vous portez un prénom étrange....Meuh! D'où vient-il donc? " Ô SURPRISE, et là Mam'zelle Nothomb peu nous montrer qu'il est normal de payer 28,70 chfrs( 23 euros) pour les recherches de prénoms originaux qu'elle a dût faire sur Wikipédia et dont elle garde une liste dans ses tiroirs pour les 20 prochaines rentrées:-((( ....Non, il faut arrêter de sortir ce genre de nullité chaque rentrée, il eût été plus judicieux d'en sortir un bon chaque 4 ans. Là on a vraiment;et comme ces 4 dernières années; l'impression d'être les tirroirs caisses d'Albin Michel.
Où donc est passée l'auteur brillante et prometteuse qui nous faisait tant rêver à ses débuts?
Domage que son look et ses couvertures soient devenus pour elle ou son éditeur, plus important que le contenu de ses livres:-(((
Comme dans la fable du "Corbeau et du Renard" je JURE...MAIS UN PEU TARD qu'on ne m'y prendra plus.
Personnellement pour moi, c'était LE DERNIER.
88 commentaires| 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un roman plaisant qui rappelle bien ‘Hygiène de l’assassin’.
C’est vrai que 170 pages (pour la version Kindle) c’est un peu frustrant. Je pense qu’Amélie NOTHOMB devrait développer davantage ses histoires, quitte à publier moins de roman. En effet, ses pitch sont bons mais on reste un peu sur notre faim.
Ceci est valable pour ‘Barbe bleue’ qui a le potentiel d’atteindre les 5 étoiles.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2012
J'ai lu dans une interview qu'Amélie Nothomb écrivait 4 livres par ans et en choisissait un en fin d'année pour son éditeur. Il serait peut être temps de laisser choisir l'éditeur et de se concentrer sur un seul livre ! Je suis persuadée que si quelqu'un d'autre que Mme Nothomb avait proposé ce livre à un éditeur, il aurait été bien vite refusé.
Ce Barbe Bleue là est un livre long et bavard qui n'apporte rien d'intéressant au final. Durant toutes ces pages l'héroïne se saoule au champ de luxe en critiquant un peu tout le monde. Il donne l'impression d'une histoire au rabais étirée jusqu'à plus soif pour les besoins de l'auteur.
Moi qui avait ADORE Ni d'Eve ni d'Adam, celui là a été vite lu vite oublié. Ca me tue juste d'avoir dépensé 16 pour ça.
0Commentaire| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2012
Depuis Le Fait du prince, en 2008, Amélie Nothomb est dans une pente descendante. J'ai l'impression que ce ne n'est pas l'opus de 2012 qui va relever le niveau.

L'idée de départ est plutôt bonne : revisiter le très célèbre conte "Barbe Bleue" de Charles Perrault. Connaissant les grandes lignes, je me suis dit que cela pouvait donner un roman glacial et jouissif. Malheureusement, ce huis-clos est assez fade. Hormis vanter l'inquisition et le champagne, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. La fin est attendue et n'est pas sans rappeler celle d'Hygiène de l'assassin.

Sans être repoussant, ce roman n'apporte rien à l’œuvre de l'auteure, qui s'est pourtant souvent révélée magistrale dans l'art des dialogues (lire Hygiène de l'assassin ou Les Catilinaires).

Par ailleurs, il me semble que l'auteure devrait penser à changer de trame, tant de publication, que d'écriture. Il est grand temps qu'elle se renouvelle.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2014
Toujours un grand plaisir de retrouver Amélie Nothomb, sa plume, sa prose et son goût immodéré du champagne. Les mauvaises langues diront qu'il n'y a rien de nouveau, qu'il s'agit encore une fois d'une histoire d'amour impossible, où le laid côtoie le sublime, la jeunesse la maturité, la vie la mort. Pourtant, il y a un petit plus dans ce récit. Cette fois, Amélie amène du pétillant à son histoire. Les joutes oratoires dans l'hôtel de maître du VII arrondissement de Paris de Don Elemirio Nibal y Milcar sont absolument jouissives! Un livre qui se lit très vite et que l'on a du plaisir à relire pour les petites phrases de son héroïne, Saturnine (-Amélie?) Puissant. L'une de mes préférées:"C'est du velours, ce champagne. Du velours doré. Incroyable."
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y a les Nothombophiles comme il existe des colombophiles.

D'autres préfèrent le Nothombashing, trop populaire pour être honnête cette écrivain belge au look gothique qui ressent le besoin de faire de la comm' avec son visage de vampire.

Ce roman revisite le conte de Barbe bleue... Les héroïnes ont des prénoms rares... Saturnine... Les ogres sont des aristos... On s'ennuie... La conclusion tombe comme un couperet.

A force de pondre son roman annuel, Nothomb ne semble n'avoir plus rien à dire... D'ailleurs, ses romans sont écrits de plus en plus gros.

Une suggestion, l'année prochaine, un roman avec que des pages blanches..

Un Nothomb minimaliste.
55 commentaires| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2016
Ce commentaire concerne la version AUDIOBOOK
Perso je n'ai pas adoré le contenu du livre (pourtant je suis un fan de la première heure, mais il faut bien reconnaitre que ce n'est pas son meilleur livre, loin de là) mais... j'ai eu finalement la chance de L'ECOUTER (en audiobook) au lieu de le lire comme à l'accoutumée, et là, bhein ça change la donne ! Ce que Claire Tefnin (actice belge) insuffle comme émotion en le lisant, ça sauve les meubles. Merci Claire. Grâce à vous, j'ai passé un agréable (long) voyage en voiture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2014
Le livre n'est pas mauvais en soi. Il est loin d'égaler Hygiène de l'Assassin, mais les dialogues sont bons, les caractères des personnages sont bien rendus, les décors ne sont pas trop détaillés mais suffisamment pour que le lecteur se les représente.

Viennent ensuite les noms à coucher dehors que Nothomb choisit pour ses personnages. Il est vrai que prendre des prénoms comme Saturnine, Proserpine, Incarnadine ou encore Digitaline sont une manière d'insister sur le côté unique du personnage : il porte un nom comme personne n'en porte parce qu'il est particulier dans l'histoire, à l'inverse d'un autre personnage du livre, Corinne, qui porte un prénom banal car il s'agit d'un personnage banal. Malheureusement tous ces noms détachent le roman de la réalité : comment ressentir qu'une histoire pourrait être vraie quand tous les personnages vivent au XXIe siècle mais portent des prénoms dignes des Mérovingiens ? Pour le prochain roman de Nothomb, peut-être reverra-t-on des Hiltrude, Brunehaut, Waldetrude ou Teutberge...

Mais le pire, c'est la fin. Certains critiques hautains diront que la fin est délibérément abrupte et tranche avec le corps du texte, et que c'est pour cela que la fin tient en quatre pages. Je préfère qualifier cette fin de bâclée, faite à l'arrache. La fin se base sur un lien sensé avec le reste du roman... mais Nothomb profite de ce lien logique pour justifier n'importe quoi. Fortement déçu de la fin.

Mais tout n'est pas à jeter dans ce roman, comme je l'ai dit. Les dialogues restent très bons (Nothomb étant dialoguiste, on pouvait s'y attendre), etc. mais rien à faire, il manque à ce roman (qui est plutôt une nouvelle...) une fin digne de ce nom. Un peu comme si la trilogie du Seigneur des Anneaux s'achevait sur la longue scène du siège du Gondor : il manquerait définitivement quelque chose.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,10 €
6,30 €