undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
13
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 juin 2014
Ce recueil comprend trois textes de Boulgakov, tous alimentés par les expériences de l'auteur :

1 - Récits d'un jeune médecin
Un médecin tout juste diplômé se voit affecté dans un hôpital de province. Il raconte dans ses récits sa solitude dans cette campagne perdue où les tempêtes de neige vous coupent du monde, les doutes d'un débutant privé d'avis de médecins plus expérimentés face aux cas en tout genre qui se présentent au dispensaire, la grande charge de travail qui en résulte mais aussii des anecdotes sur les patients ou maladies de ce milieu rural.

2 - Morphine
Ce même médecin publie quelques années plus tard le carnet de son remplaçant. Son collègue y décrit le début de sa dépendance à la morphine, ses affres, sa lente chute qui ne trouvera qu'une issue, le suicide.

3 - Les aventures singulières d'un docteur
Fragments de vie d'un jeune médecin mobilisé dans l'armée au cours de la guerre civile. Certains passages font penser à la "garde blanche". Le héros se trouve pris dans des situations inextricables dont il s'échappera par l'exil.

Ces textes rédigés dans les années 20 sont d'une très grande qualité. Ils sont plus réalistes que les oeuvres les plus célèbres de l'auteur, pleines de satire et de fantastique.

A lire absolument si vous appréciez les classiques russes !
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2012
Mikhail BOULGAKOV était en dernière année de médecine lorsqu'il décida d'abandonner ses études pour s'adonner totalement à sa passion pour l'écriture. Il raconte dans cette nouvelle et dans "Morphine"ses premières années de médecin exerçant dans une Russie au début du 20ème siècle dépourvue de tout. Obligé de soigner et d'opérer les gens dans des conditions plus que précaires, sans anésthésiant souvent, sans matériel chirurgical avec l'aide d'une seule infirmière mais souvent seul.
Boulgakov raconte aux travers de ses nouvelles ses joies, ses déceptions, son desepoir, son addiction à la morphine ses réussites mais également les doutes auxquels il a dû faire face pour soigner ou même ,quand il le pouvait ,seulement soulager les gens de ce petit village.
Un récit bouleversant.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette collection de nouvelles autobiographiques centrée autour du travail d'un médecin en pleine campagne russe au début du vingtième siècle, évoque d'une manière émouvante et dramatique la lutte sans merci contre
la mort (dans `La serviette brodée d'un coq', une opération d'une fille tombée dans un broyeur de lin)
les infections (dans `L'aeil disparu', un abcès monstrueux)
la fatigue (`en une année j'avais examiné quinze mille six cent trente malades avec deux cents hospitalisés, dont seulement six morts')
les malades eux-mêmes et l'extrême ignorance du peuple (`du sucre en morceaux dans le col de l'utérus pour appâter le bébé lors d'accouchements difficiles' ou dans `L'éruption étoilée', les ravages de la syphilis.)
la peur de ne pas réussir son stage
sa propre morphinomanie (`Morphine').

Le stagiaire effectue des opérations difficiles et dangereuses avec des moyens de bord extrêmement limités: un accouchement d'un faetus en position transversale dans `Le baptême de la version' ou une trachéotomie dans `Le gosier en acier'.
Dans `La tempête de neige' son traîneau est attaqué par une horde de loups.

Le carnet de notes, `Les aventures singulières d'un docteur', dénonce les horreurs d'une guerre civile fratricide (`Maudites soient les guerres, aujourd'hui et dans les siècles des siècles'.)

Cette collection de nouvelles brille par la profonde sincérité des sentiments douloureux rencontrés, l'image réaliste de l'obscurantisme d'une population retardée et le caractère `surhumain' de son protagoniste.
Elle est un must pour tous les amateurs de littérature mondiale.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Récits d'un jeune médecin/Mikhaïl Boulgakov
Ces sept brefs récits sont fort intéressants, relatant les péripéties vécues par un jeune praticien tout juste diplômé en 1917 et envoyé en campagne russe profonde dans un dispensaire vétuste. Narrées à la première personne, ces histoires sont largement teintées d'un caractère autobiographique.
Ce qui frappe d'emblée, c'est la sincérité de Boulgakov dans sa relation d'une situation dramatique face par exemple à la parturiente dont le fœtus se présente mal, ou au blessé aux frontières de la mort. Son honnêteté, son humilité, ses doutes, son inexpérience, les conditions précaires (pas d'électricité et matériel minimal), son dévouement sont autant de points qui forcent le respect du lecteur.
Et puis quand même son savoir faire et son audace qui sauvent des situations critiques viennent apporter un peu de lumière à ces moments difficiles où le regard des autres, patients et équipe médicale sont juges et comptent terriblement pour le jeune médecin.
Il nous fait part tour à tour de ses joies et de ses déceptions, de ses erreurs et de ses réussites. Il a aussi à faire face aux superstitions locales, à des patients souvent totalement ignares. Une angoisse latente transparaît tout au long des récits, celle de mal faire pour ce jeune diplômé sans expérience, seul ou presque qui doit se débrouiller avec ce qu'il sait, courant parfois entre deux actes consulter ses bouquins .
A la suite de ces sept chapitres, le texte intitulé « Morphine » vient bouleverser le lecteur davantage encore. Boulgakov était devenu morphinomane suite au surmenage ; il nous livre là un récit vécu dans lequel il décrit la soif irrépressible de morphine du toxicomane, les affres du manque ou même simplement l'idée du manque, la menace ou le risque du manque. Le jeune médecin est désespéré, désorienté, et a perdu toute volonté et a conscience qu'il est perdu. Ses vains appels au secours sont autant de cris de détresse : « Je suis perdu, il n'y a pas d'espoir » sont ses avant derniers mots.
Ce texte d'une grande intensité dramatique est tout à fait magnifique et traduit bien la détresse des morphinomanes qui les mène tout droit aux enfers
Au final, un tout petit livre mais ô combien riche et passionnant.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après Le maître et Marguerite, le Récits d'un jeune médecin, s'est avéré un agréable choix de lecture d' un écrivain médecin, comme il y a tant, qui nourris par la muse asclépiade, nous livrent des trésors de littérature dont je suis friande. Slaughter, Cronin, Herriot, Maugham, Céline, Pio Baroja, Aragon, Tchékhov, et tant d'autres, nous racontent l'extraordinaire aventure médicale, au travers de leurs expériences, avec chacun leur style, et leur idiosyncrasie.
C'est un livre de 120 pages, dont il narre les expériences de ses débuts comme médecin de campagne, dans une contrée lointaine de la Russie des années 1900.
Il y a 6 contes, assez brefs : La serviette brodée d'un coq, La trachée en acier, Le baptême de la version, La tempête de neige, Les ténèbres sur les pays d'Egypte, L'oeil volatilisé.
Manque d'expérience,conditions de vie et de travail moyenâgeuses, inconcevables à notre époque,, un dévouement à sa cause, et un certain savoir -faire( du personnel assistant), suppléant les carences, dévoilent au fils des pages, des récits d'une grande force, dans un style admirable .

MB donne un aperçu différent de chaque histoire. à plusieurs points de vue: il raconte les faits tels quels,ses expériences en tant que médecin , en nous montrant , en même temps comment il les ressent, avec ses doutes, ses faiblesses, son manque d'expérience, et les vues d'autrui sur son action, comment il est perçu par l'entourage, ses collaborateurs et patients. C'est comme, si chaque action avait trois plans différents, ce qui abouti à un récit saisissant.
J'ai eue l'impression de lire un ouvrage écrit à quatre mains, car dans les expériences du médecin proprement dites, on sent que c'est le médecin qui écrit,et, de temps en temps,une phrase au milieu du récit, ou vers la fin rappelle le génie littéraire de l'écrivain. C'est comme ajouter quelques gouttes de colorant à une solution pour en rehausser l'apparence. Et sous la plume de MB, et c'est là son génie , le récit avec quelques phrases, acquiert de la splendeur, remplissant l'histoire de lumière. Ces phrases opèrent une sorte d'alchimie rendant la lecture prenante, magnifique.
Tout comme Tchékhov médecin, et tout comme lui, mort à 44 ans, quoique moins prolifique. Mais MB n'est pas seulement l'auteur de Le maître et Marguerite, il a écrit Morphine, La garde blanche, la Bohème, Coeur de chien et autres oeuvres, que l'on découvre avec émerveillement.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
Auteur surtout connu pour ce roman fabuleux "le maitre et Marguerite" ce petit livre assez autobiographique est passionnant, tant sur le plan historique (la Russe du début du siécle) que social, un vrai plaisir!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2013
Que dire de ce livre , nous qui médecins avons vécu (sans la neige et la technologie en plus) ces angoisses de ce qui ne s'apprend pas dans les livres ...la théorie ne remplace pas l'expérience et les jeunes années d'internat si difficiles , si stressantes et à la fois formatrices , lequel de nous ne les a pas subies .
Ce livre est un incontournable que chacun doit avoir lu et grace à sa résonnance , il se sentira moins seul dans les difficultés de l'apprentissage .
merci à Boulgakov !!!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2014
Récits d'un jeune médecin est parfait: je ne pouvais me détacher de la lecture. Morphine est également une excellente nouvelle par contre la dernière nouvelle ne m'a pas énormément plu, c'est le moins que je puisse dire...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2013
la vie s'apprend sur le tas... comme beaucoup de métier! y compris celui de médecin, la magnifique description des petites gens (cela sont de la russie, mais chez nous...)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2016
De l'humour noir, suite au visionnage de la série avec Daniel Radcliffe j'ai voulu tester et je n'ai pas été déçu. Quelques fous rires et des moments plus sombres
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,00 €
7,40 €