Commentaires en ligne 


13 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Contemplatif
Je comprends que ce livre puisse irriter. Objectivement, l'histoire est très mince, pour ne pas dire qu'il ne s'y passe strictement rien ; on y découvre simplement sur des pages l'art de la cérémonie du thé à la manière "simple et saine", ainsi que quelques bribes de la vie au Japon au Moyen-Age.
Mais ce sont justement...
Publié le 12 mai 2008 par Miss_Plumette

versus
2.0 étoiles sur 5 Un long koan à déchiffrer ?
Petit livre curieux difficile à cerner. Est-ce un roman sans véritable suspense ni dénouement ? Est-ce un essai sur la voie du thé sans réelle profondeur ? Je reste perplexe …

On accompagne le domestique de maitre Rikyu, dernier grand maître de thé à préparer le thé « sain et simple », dans sa...
Publié il y a 1 mois par Une fille de passage


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Contemplatif, 12 mai 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
Je comprends que ce livre puisse irriter. Objectivement, l'histoire est très mince, pour ne pas dire qu'il ne s'y passe strictement rien ; on y découvre simplement sur des pages l'art de la cérémonie du thé à la manière "simple et saine", ainsi que quelques bribes de la vie au Japon au Moyen-Age.
Mais ce sont justement ce style épuré et cette absence de péripéties que j'ai aimés dans ce récit. Il y règne une forme de "zénitude", un calme d'autant plus sensible et fragile que l'on perçoit en arrière plan les atrocités engendrées par les guerres intestines qui déchirent le Japon à cette époque.
J'ai été touchée par le style de Yasushi Inoue, mais je conçois bien qu'on puisse ne pas l'être. Pour ceux qui préfèrent les romans moins statiques et descriptifs, je conseillerais plutôt des auteurs comme Haruki Murakami (par exemple son superbe "chroniques de l'oiseau à ressort")
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La voie du thé, 28 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
A travers la sérénité du zen , l'acceptation de la mort comme seul le Japon a pu l'initier, voici la voie du thé jusqu'à son paroxisme : beauté et profondeur de chacun des gestes d'un maître de thé, on découvre à la fois la gravité d'un destin racontée par un de ses disciples et une foule d'informations sur cette cérémonie codifiée à l'extrème, simplicité et raffinement d'une époque révolue.
Concept incrompréhensible pour l'Occidental, on ne peut pourtant rester insensible à la voie que choisit Rikyu empreinte de sensibilité et de tragique. Un livre qu'on n'oublie pas !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une pratique inherente à la culture japonaise, 11 juillet 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
En effet, à travers ce livre, notre esprit apprend peu à peu à s'ouvrir à cette pratique inhérente à la culture japonaise qu'est la ceremonie du thé. A travers ce roman autobiographique, Inoue explore ce monde à la fois si complexe et si simple que les européens ont tant de mal à comprendre. A travers la vision de l'un de ses diciples, Inoue tente d'expliciter la mort si mysterieuse d'un celebre maître de thé mais aussi le parallelisme existant entre une culture japonaise pleine de codes, de rythes et cette ceremonie qui suit elle aussi des objectifs des ideaux bien precis... passionant
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du grand art !, 13 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
J'ai lu plusieurs romans d'Inoue et il en existe de deux sortes, me semble-t-il. Inoue excelle tout autant dans les fresques historiques que dans les narrations subtiles se sentiments qui nous paraissent étranges à nous autres, occidentaux. Avec "Le maître de thé", on est dans la seconde catégorie. L'élève d'un grand maître de thé (le plus grand ?) cherche à connaître les raisons qui ont poussé ce dernier à se donner la mort. Pourtant, l'Histoire est bien là elle aussi. Car dans l'"enquête" apparaissent les relations entre le maître de thé et Hideyoshi (le potentat de l'époque) et donc, les relations profondes et parfois conflictuelles entre le zen et les samourais. Le maître de thé a-t-il voulu donner une leçon au guerrier (suicide de remontrance) ? Ou ne faut-il voir que des raisons liées à l'art du thé ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une atmosphère qui ne se relache pas, 29 avril 2007
Par 
David W.J. (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
Un climat particulièrement austère -qui s'impose par le souvenir du maître vénéré- reflet d'une vie entière face à l'incompréhension d'un mystère (pourquoi le mâitre a-t-il accepté sa mort). Remarquable d'intensité nuancée, comme une oeuvre musicale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Un long koan à déchiffrer ?, 14 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
Petit livre curieux difficile à cerner. Est-ce un roman sans véritable suspense ni dénouement ? Est-ce un essai sur la voie du thé sans réelle profondeur ? Je reste perplexe …

On accompagne le domestique de maitre Rikyu, dernier grand maître de thé à préparer le thé « sain et simple », dans sa vie après le suicide de son maître. Le récit s’écoule doucement au fil des ans. Le style est délicat, tout en retenue et en simplicité. Mais l’histoire en elle-même m’a semblé creuse et vide. Tantôt on se perd dans l’inventaire des ustensiles nécessaires pour la cérémonie de thé, dans l’énumération des lignées de maitre de thé ou dans l’évocation des guerres civiles dans ce Japon féodaux. Tantôt on sent la conclusion à portée de main, juste avant qu’elle ne nous échappe à nouveau.

Sûrement une leçon de zen sur la vacuité, que je n’ai pas su décodée ….
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 lent, langoureux., 15 novembre 2003
Par 
Catheline (Newton, MA United States) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
C'est après mon grand coup de cœur en littérature japonaise, « La Pierre et le Sabre/La Parfaite Lumière » d'Eiji Yoshikawa, que je me suis offert « Le Maître de thé. Un grand contraste! Le résumé sur Amazon.fr m'avait attirée. C'est en tout cas un livre prenant, et fascinant par son aspect « japonais, » cette particularité, cette fascination avec le suicide, la mort que l'on retrouve si souvent dans cette littérature. Ici, la quête de l'apprenti qui essaie de comprendre la raison du suicide de son maître est omniprésente, et le rythme de l'écriture m'a paru aussi lent que la cérémonie du thé elle-même. J'ai eu quelques moments de lassitude, mon impatience occidentale ne supportant pas toujours la langueur, le silence dans l'histoire. Il s'agit pourtant d'un petit livre, à peu près deux cents pages, mais il est riche de détails et... d'attente. Au final, je peux dire qu'il m'a plutôt lassée par sa lenteur, sa langueur, mais m'en a appris plus sur le thé et sa place dans l'esprit et l'esoterisme japonais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Thé homéopathique, 8 mars 2014
Par 
Gérard BEGNI (Toulouse, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
Avez-vous parfois contemplé un jardin japonais sans que cela ne vous dise rien, puis interrogé un Maître qui vous en fasse découvrir les insondables symboles secrets, jusqu'à comprendre que la position d'une pierre à quelques centimètres près soit riche de millénaires de symboliques et de traditions d'une subtilité inconcevable, et répond à l'Harmonie secrète des Nombres et de l'Univers?

C'est à cet art, où a priori il ne se passe rien ou pas grand chose que de très ordinaire, que me fait spontanément penser ce livre. Il y a quelque chose - en encore plus épuré - du célèbre 'Le maître ou le tournoi de Go' de Yasunari Kawabata, car après tout dans ce livre étonnant de Kawabata il se passe quelque chose - ce chef d’œuvre en serait presque bavard devant ce livre d'Inoué.

On sent que ce qui s'est passé, évoqué dans le mode allusif, reste de l'ordre d'un rituel immuable et incontournable, déclenché (pour utiliser la terminologie d'un Jankélévitch) par un 'je-ne-sais-quoi' ou un 'presque rien' apparemment aussi futile et innocent que les quelques centimètres que nous ferions subir par ignorance, inactivité, que sais-je? à une pierre du jardin japonais qui lui ferait perdre tout son sens et détruirait symboliquement l'Ordre éternel du Monde.

La littérature japonaise en général, et Inoué en particulier (comme Kawabata) , nous a offert des livres très différents, où parfois l'action est décrite, parfois brève et violente, parfois d'une désarmante banalité, passant perque inaperçue - sorte de Fuji-Yama qui émerge de vallées emplies de brume sous nos yeux étonnés ou blasés. Autour de la montagne mystique qui semble concentrer les énergies telluriques pour les mettre en communication avec le Mystère l'infinitude de l'Univers, comme dirait Baudelaire, 'les sons et les parfums tournent dans l'air du soir', et 'l'Homme y passe à travers des forêts de Symboles // qui l’observent avec des regards familiers'. Ce sont ces brumes de notre connaissance, dont on ne sait si elles sont matinales ou vespérales, ce sont ces symboles, qui nous connaissant et que nous ne reconnaissons pas, qui sont le sceau authentique de la littérature japonaise, dont chaque chef d’œuvre est une Célébration, à travers l'infinie palette de ses nuances. Ici, la brume et montée le long des flancs de la montagne mythique et éternelle, et nous ne la devinons que par instants, lorsqu'une lumière diffuse nous en laisse deviner la silhouette, sans que nous puissions en appréhender la réalité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 7 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
Encore un excellent roman d'inoué, empreint de zen car la cérémonie du thé étant l'apanage des pratiquants du zen. histoire sobre, comme le zen, lecture simple et profonde, comme le zen !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le thé éternel, 17 février 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le maître de thé (Poche)
Un livre qui permet de comprendre l'importance du thé dans les relations sociales et l'angoissante question de la mort. Des thèmes très japonais ! Cette mort affranchie par le souvenir du disciple qui nous raconte "son" maître de thé. Peut-être le secret de l'éternité. L'histoire japonaise se lit bien dans ce classique de la littérature.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le maître de thé
Le maître de thé de Yasushi Inoué (Poche - 26 janvier 2000)
EUR 5,10
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit