Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 L’ÊTRE-DANS-LE-MONDE ET LE DEVOIR-ÊTRE, 1 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Sagesse du monde : Histoire de l'expérience humaine de l'univers (Poche)
Dans ce livre qui, une fois de plus, révèle l’érudition de son auteur, de nombreux exemples concrets de cette « Sagesse du monde » nous sont fournis. Votre attention est attirée tout particulièrement sur celui-ci.

L’ÊTRE-DANS-LE-MONDE
L’homme placé au centre de l’univers créé (Pour Saadia Gaon, Nasir-i Khusraw, Hildegarde de Bingen, et Ibn Arabi).
La structure du monde expliquée par la volonté qu’avait Dieu d’y installer l’homme et de le rendre donc habitable par lui (Pour Avicenne et Samuel Ibn Tibbon).
La structure du monde expliquée par l’influence des corps célestes (Pour Miskawayh et Averroès, privilégiant l’influence du soleil).
Une fois posée l’influence des corps célestes, qui rend possible la vie humaine, un seul pas restait à franchir pour faire de celle-ci la cause finale, mettant ainsi les astres au service de l’homme (Pour Al Biruni qui soutient que l’émergence de la terre est due à la volonté divine).
Être tout en bas, idée de la situation centrale de l’homme, ne serait pas purement humiliante, puisqu’elle lui permet de recevoir toutes les influences qui viennent des sphères supérieures – la cosmologie étant explicitement mise au service de l’histoire du salut (Pour Guillaume de Conches, Bonaventure, Robert Grosseteste et Gersonide).
LE DEVOIR-ÊTRE
La présentation de l’image du monde de l’Antiquité tardive et du Moyen Âge n’est pas une simple présentation des choses telles qu’elles sont. Elle a aussi une portée éthique qui en est inséparable. L’élévation au réflexif est présente dès l’origine chez Platon pour qui, selon Abd al-Latif (†1233), « rien dans ce monde est hors de la Providence et que tout est rempli de Dieu qui pénètre toutes choses. Ceci est excellent et tout à fait vrai. C’est l’opinion qui doit être suivie par la grande masse et celle qu’il faut croire. Elle mène à une vie politique en bon ordre et à l’harmonie de la société.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un plaisir, 17 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Sagesse du monde : Histoire de l'expérience humaine de l'univers (Poche)
un plaisir de lire un livre à la fois érudit et simple, qui nourrit la réflexion et rejoint l'expérience de chacun
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Sagesse du monde : Histoire de l'expérience humaine de l'univers
EUR 8,10
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit