Commentaires en ligne 


44 évaluations
5 étoiles:
 (19)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:
 (10)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


99 internautes sur 107 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le déclin de l'empire antiaméricain?
Critique vigoureuse de la dictature intellectuelle gauchiste. Ou de l'asservissement à nos nouveaux maîtres, comme dirait Minc. Revel dénonce l'antiaméricanisme, bien sûr, mais aussi l'absurdité des "progressistes" paléomarxistes, des "tiersmondistes" protectionnistes, des "antiglobalistes" adeptes de la pensée unique, des...
Publié le 25 mai 2003 par Alceste

versus
15 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A contre-courant mais trop caricatural & politique
L'idée est bonne d'écrire un livre contre la pensée unique actuelle en France anti-américaine. Mais comme il est polémique par nature et très politique, il convaincra les convaincus et renforcera les opposants dans leurs opinions. Il s'agit plutot d'une harangue dans le ton que d'une argumentation posée, malheureusement...
Publié le 26 janvier 2003 par Blygman


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

99 internautes sur 107 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le déclin de l'empire antiaméricain?, 25 mai 2003
Par 
Alceste (Montreal, Quebec Canada) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Critique vigoureuse de la dictature intellectuelle gauchiste. Ou de l'asservissement à nos nouveaux maîtres, comme dirait Minc. Revel dénonce l'antiaméricanisme, bien sûr, mais aussi l'absurdité des "progressistes" paléomarxistes, des "tiersmondistes" protectionnistes, des "antiglobalistes" adeptes de la pensée unique, des "pacifistes" alliés à Saddam Hussein, des "multiculturalistes" qui condamnent les enfants ethniques aux ghettos.
À vrai dire, la lecture de ce livre suscite un malaise: comment se fait-il que des propos si évidents, au point qu'on a l'impression que Revel s'acharne sur une cause déjà gagnée, soient encore rejetés par la majorité des intellectuels, et même que l'antiaméricanisme ait progressé depuis une dizaine d'années, malgré la chute du mur de Berlin et l'évident succès économique américain? Jalousie? Inquiétude face aux puissants? Humiliation des gauchistes qui en a exacerbé l'animosité? Certes, mais il y a probablement autre chose.
Il me semble que l'antiaméricanisme européen, tout comme le pacifisme, l'écologisme, l'animalisme etc. soit passé du domaine des choix socio-politiques à celui de l'image qu'on veut projeter pour soi-même: il s'agit moins de ce qu'on veut faire et plus de ce qu'on veut être. En d'autres termes, ce sont des modes, d'où le malaise: démontrer l'incohérence des modes, irrationnelles par définition, semble être aussi futile que reconnaître la superfluité de la cravate, ou constater qu'il n'y a la moindre utilité pratique à pousser une boule dans un trou avec un bâton (jouer au golf)!
Je suis donc d'accord avec Paul Paran sur l'aspect personnel et élitiste de l'antipathie envers les américains. Cependant, tant que les gauchistes français nous présentent leurs arguments comme une critique objective à la politique américaine, plutôt que comme une affectation mondaine, on n'a d'autre choix que d'étaler leur inconsistance.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


77 internautes sur 94 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Revel est unique !, 9 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Revel est unique. Pendant la guerre froide, il fut seul, ou presque, à dénoncer la bêtise des politiques européennes (françaises en particulier) à l'égard de l'URSS; l'Ouest a gagné la guerre froide, non pas grâce à mais malgré l'Europe continentale. A l'heure de la menace islamiste et terroriste mondialisée, Revel est encore seul, ou presque, à dénoncer l'incurie, la vanité et la pusillanimité des Européens. Attentistes et "prudents" dans la lutte contre l'islamisme terroriste comme ils le furent dans la lutte contre le communisme et l'URSS, les élites européennes abandonnent par contre toute prudence et toute réserve quand il s'agit de communier dans l'anti-américanisme, avec une virulence d'autant plus courageuse et remarquable que les Américains sont nos alliés et qu'ils protègent l'Europe contre l'extérieur et contre ses propres errances depuis un siècle.
Revel est unique encore dans le monde intellectuel francophone lorsqu'il constate "la haine pour l'Occident de la majorité des musulmans vivant parmi nous" (p. 129). C'est là une donnée de base d'une problématique que les Européens ont créée de toutes pièces et qu'ils devront gérer à très bref délai.
Unique toujours Revel le libéral qui raille la Droite française, cette "droite" étatiste obsédée par l'idée de plaire à la gauche, cette droite de centre-gauche, incapable de réformer quoi que ce soit et qui jette ses électeurs déçus dans les filets d'une extrême droite tout aussi anti-libérale et anti-américaine. Il n'y a en France que des partis d'extrême-gauche, de gauche, de centre-gauche et puis d'extrême-droite. Bienheureux les Américains, les Britanniques, les Italiens qui ont la possibilité de donner leur suffrage à d'authentiques partis libéraux !
Revel est unique enfin dans sa description du mal français. Cet ouvrage montre, plus encore que les précédents (notamment l'excellent "Fin du siècle des ombres") que la France est, à maints égards, l'homme malade de l'Europe. Les maux français sont récurrent en Europe mais ils ont pris, en France, des proportions considérables : développement exponentiel de la criminalité sous toutes ses formes, multiplication des zones de non droit, hyperinflation de l'appareil étatique (six millions de fonctionnaires) et l'hypertaxation qui en est le corollaire nécessaire, sclérose de l'économie, flux migratoires incontrôlés, jacobinisme périmé, déséquilibres budgétaires, scandales étatico-financiers dantesques, corruption et discrédit des élites politiques jusqu'au "Premier Magistrat de France" (Revel parle de "monarchie bananière"), communautarisme exacerbé jusqu'à tolérer que des communautés vivent en marge de la légalité, déliquescence de l'enseignement à force d'idéologie et de violence, caractère irréformable de tout ce qui touche aux droits acquis, etc.
Revel ne serait pas Revel si cette manière d'épitaphe du "modèle français" était énoncée sur un ton funèbre; "L'obsession anti-américaine" est au contraire truffé de passages amusants, par exemple lorsque l'auteur moque les lieux communs colportés par les élites françaises sur les Etats-Unis, ces élites qui dégoûtées par les soi-disant "working poors" américains restent fidèle au modèle bien français des "not working poors" ; l'idée que les adolescents américains "ne se rendent guère à l'école que pour ouvrir le feu sur leurs professeurs et leurs condisciples" (p. 143) ; "la pauvreté, telle est la plaie dominante des Etats-Unis" ; ce journaliste européen qui écrit à propos des attentas du 11/09 : "Que sont les vingt mille morts de New York (sic) à côté des millions de victimes que font chaque année les grands spéculateurs ?" ; à propos de l'intervention américaine au Kosovo : "Les Européens les remercient ensuite en les traitant d'impérialistes, tout en tremblant de frousse et en les qualifiant de lâches isolationnistes dès qu'ils parlent de retirer leurs troupes" (p. 43) ; Revel rappelle aussi le sort qui fut réservé par ses propres éditeurs au précédent ouvrage où il traitait de l'anti-américanisme ("Ni Marx, ni Jésus") : "Mon éditeur grec poussa le masochisme jusqu'à écrire lui-même (sans me consulter ni m'en aviser d'ailleurs) une préface où il demandait pardon à ses compatriotes d'avoir fait traduire et publier dans leur langue un tel tissu d'erreurs et d'imbécillités. (...) Mon traducteur italien parsema sa version de notes réprouvant mes idées" (p. 29), ...
Bref, du grand Revel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


26 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 contre la pensée unique..., 21 février 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Livre à éviter pour tout anti-américain viscéral et de mauvaise foi (pléonasme); Les arguments de J.F. Revel sont tout simplement irréfutables et surtout frappés du bon sens.
Pour tout ceux qui sont fatigués de la malhonnêteté intellectuelle de nos médias et politiques, c'est un livre raffraichissant.
La vérité soulage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


29 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Brillant, 10 novembre 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Un membre de l'Académie française qui prend la plume pour contrer la malhonnêteté intellectuelle qui plâne sur la France, c'est rassurant.
C'est brillantissime, ce sont de vraies analyses, des étuds fouillées, des remarques intéressantes, bref, de la vraie littérature francophone sur les Etats-Unis - si, si, ça existe!
A l'heure ou les bouffons comme Laurent, Moore, Karel et Meyssan flattent la partie la plus basse et la plus stupide du chauvinisme européen, Revel s'offre (avec Glucksmann, Bruckner, Millière, Rigoulot, Taguieff) comme une voix lucide et implacable.
Une baffe à toutes les pages, c'est ce que reçoit (et mérite) l'atmopshère intellectuel français antiaméricain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


38 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La France prise en flagrant délire, 4 septembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
On retrouve dans ce livre beaucoup de thèmes régulièrement abordés par JF Revel: survivances de l'idéologie marxiste dans nos sociétés, immenses bienfaits du libéralisme économique, notamment pour les nations les plus pauvres.
Comme ce livre est utile! IL vient rappeler les quelques faits élémentaires qui soutiennent les thèses libérales, en même temps qu'il expose clairement par quels mécanismes ces faits sont systématiquement occultés par nos media, nos bien pensants, nos faiseurs d'opinion (des faiseurs, en vérité!).
Il est parfois pénible de constater à quel point notre débat politique retentit de déclarations absurdes et d'une permanente négation des faits. Ces constructions délirantes (signées José Bové, Attac, mais ressasées par nos journalistes et hommes politiques sans recul critique) s'apparentent à un délire paranoiaque. Et comme dans tout délire paranoiaque, il faut un coupable comploteur chargé d'assumer la responsabilité des échecs auquel le refus du réel expose: il s'agit bien sûr des Etats Unis.
La clarté du texte, la rigueur des démonstrations constamment appuyées sur des faits, et la force du style emportent la conviction, sans que la lecture en soit pesante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un académicien nous remet les pendules à l�heure, 4 janvier 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Nous savons tous pertinemment que la prédominance américaine n'est due qu'aux erreurs, aux monstruosités, à la jobardise des européens au XXe siècle, d'où cet anti-américanisme névrotique et aveugle, si révélateur de nos erreurs, à l'instar de l'anglophobie voici quelques temps. Le plus ridicule dans cette attitude ingrate vis à vis des américains, sur lesquels nous projetons nos lacunes, est que la prépondérance européenne n'était pas un modèle de vertu et aboutis à une somme considérable de zone d'instabilité après les vagues d'indépendances, encore perceptibles aujourd'hui. Il est indéniable que M. Revel maîtrise pleinement son sujet, et veut implicitement nous rappeler une vertu pourtant bien française : la modération. Il est dommage que cet académicien hautement cultivé n'ait pas, par soucis d'une relative concision, approfondit certains aspects du sujet. A lire, indéniablement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bravo Monsieur Revel, 2 décembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Tout simplement excellent, si vous ne lisez qu'un seul livre par an il faut lire celui ci absolument. Au travers d'un essai sans concession sur les Américains, ce document livre un témoignage extraordinaire d'un regard lucide sur nous mêmes , nous Français, aveugles bien souvent de nos propres faiblesses.
Merci Mr Revel, votre livre est tout simplement excellent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 les clichés démontés, 10 septembre 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Un ouvrage qui ne laisse pas indifférent. Oui l'anti-américanisme transpire en France: insidueux il s'est inscrit dans nos schèmes de pensée. Revel démonte toutes les idées reçues. Critiquer, destester le 'dominant' est devenu un processus normal... On dénigre ce qui fascine! Pourquoi toujours choisir les américains comme bouc émissaire... le reste du monde n'est pas tellement plus exemplaire !
Sur le fond, le livre a pas mal changé ma vision des choses, sur la forme j'ai trouvé que l'on revennait souvent aux mêmes argumentations... un pro-américanisme un peu usant à la longue.
Un livre courageux qui mérite d'être lu!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une Lueur Dans La Nuit, 21 juillet 2003
Par 
John P. Javelle "elvatoloko" (Alexandria, Virginia USA) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Maitre Revel nous donne l'esperance perdue par certains qu'il existe toujours une certaine liberte de penser en France. Cet ouvrage est incontournable pour quiconque pretend comprendre la situation geopolique actuelle des Etats Unis et de L'Europe. En tant que Francais exile aux Etats Unis depuis pres de 10 ans, j'ai acceulli ce livre comme une bonne bouffee d'oxygene. J'y ai trouve la source de beaucoup de suspicions empiriques a l'egard de la societe Francaise et de l'education qui s'y dispense. Revel denonce l'enormite de la mauvaise foi Francaise aver brio. Merci monsieur Revel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pour remettre les pendules à l'heure, 16 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences (Broché)
Les media et politiques ne cessent d'accuser depuis 10 ans les américains de tous les maux de la planète (misère, pollution ...)afin de mieux se positionner en donneur de morale. Revel analyse dans le détail tous les aspects de ces discours et les démonte un par un. Plus qu'un livre pro-américain, il s'agit d'un livre dénonçant l'hypocrisie des intellectuels et politiques européens et qui nous permet de mieux en comprendre les motivations.
A lire absolument!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'obsession anti-américaine : Son fonctionnement, ses causes, ses inconséquences
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,01
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit