Commentaires en ligne 


93 évaluations
5 étoiles:
 (34)
4 étoiles:
 (16)
3 étoiles:
 (16)
2 étoiles:
 (19)
1 étoiles:
 (8)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre fantastique
Après avoir eu toutes les peines du monde à le lâcher depuis deux semaines, et c'était de plus en plus difficile à mesure que ma lecture avançait, j'ai refermé (façon de parler quand on lit sur Kindle) le Chardonneret cet après-midi... fantastique.
Il me faudra certainement un peu de temps et de recul pour donner une...
Publié il y a 1 mois par Guillaume

versus
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 irrégulier
C'est un roman à l'américaine dont on soupçonne qu'il a été écrit à la suite de longues heures studieuses dans des writting class tant il respire encore "les ficelles". il y a de très beaux moments cependant, surtout au début lorsque le récit prend son envol pour retomber ensuite, les pattes...
Publié il y a 1 mois par Frederique


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une écriture prenante et pleine, parfois un peu trop..., 11 avril 2014
Par 
Dr King - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
Voici l'histoire du jeune Théo qui vit avec sa maman tendre et présente, et un père distant et alcoolique. Le quotidien n'est pas facile quand on doit vivre avec un père lunatique, violent et instable. Pour compenser ces difficultés, Théo et sa mère vivent de façon très proche l'un de l'autre ; et c'est quasiment un soulagement pour eux de voir le mari et père se barrer un jour sans prévenir mais en embarquant les articles de valeurs qu'il restait. Alors que Théo et sa mère sont appelés par l'établissement scolaire pour mauvais comportement du jeune garçon, ils font un détour par le musée (la mère de Théo est une férue d'art) pour éviter les pluies diluviennes qui s'abattent sur New York city. A ce moment-là, un attentat vise le musée et la mère de Théo meurt lors de l'explosion. Théo, lui aussi victime de cet acte terroriste, se réveille totalement hagard et perdu et part à la recherche de sa maman. Il est interpellé par un vieil homme qu'il avait aperçu au préalable dans le musée qui lui tend une bague et un tableau. A la suite de cet échange, tout s'accélère pour le jeune garçon qui a rendu la bague à la personne pour qui elle fut destinée mais a préféré, pour une raison sentimentale, garder le tableau. Son père refait alors surface et l'embarque avec lui en Arizona, Etat qu'il ne connaît ni d'Eve ni d'Adam. Il rencontre alors Boris avec qui il va commettre les 400 coups. Mais les ennuis rôdent autour du jeune garçon et lui tombent à nouveau dessus sans prévenir. Il doit alors quitter l'Arizona et retourner dans la ville où ses souvenirs sont restés : NYC. Mais peut importe la distance que vous parcourez pour fuir, vous ne pourrez jamais semer votre destin...
Ce troisième roman de Donna Tartt est un peu décevant je trouve. Il y a la trame que je n'accroche pas trop mais ne suis pas un passionné d'art à la base, donc cet argument est subjectif j'en conviens. Mais certains passages me semblent lourds et légèrement indigestes (contrairement aux deux romans précédents), peut-être même inutilement longs. Maintenant l'écriture légendaire de l'auteure surgissent à maints moments et l'envie de continuer toujours à lire n'est pas absente. Moins prenant que "Le maître des illusions" et moins passionnant que "Le petit copain", un roman qui vous emmène de l'Est des Etats-Unis jusqu'au Nord de l'Europe et vous donne malgré tout l'impression de vivre l'histoire. Pas le meilleur donc (avis personnel) mais loin d'être inutile non plus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 intéressant mais très long...., 6 mars 2014
Par 
albine (Limoges) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Ce roman est bien écrit, mais souffre de beaucoup de longueurs.
La psychologie des personnages est bien travaillée, les thèmes abordés sont intéressants et bien fouillés (la drogue, l'alcool, l'art...); mais certaines descriptions sont interminables, des pages entières pourraient être retirées du livre sans en affecter l'histoire... dommage!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Yellow bird, 18 février 2014
Par 
foxie "vie en livres" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
Théo, entre Harry Potter et Raskolnikov ? Pour le côté farfadet indécis et désespéré, certainement. Tout commence par la disparition de la mère de Théo, lors d’un attentat au musée qu’ils visitent à New-York. Théo a treize ans. Dix ans plus tard il écrit « Bien que tout ce qui m’est arrivé depuis lors sois ma faute, à moi seul, toujours est-il que, lorsque je l’ai perdue, j’ai perdu tout repère qui aurait pu me conduire vers un endroit plus heureux, vers une voie moins solitaire ou plus agréable." Terrifiante descente aux enfers pour le jeune Théo, à qui cette femme magnifique, élégante et cultivée, avait fait découvrir, lors de la visite au musée, le tableau minuscule et sublime du peintre Fabricius « Le chardonneret ». «C’était une petite créature simple et prosaïque, sans rien de sentimental ; quelque chose dans la façon soignée et compacte dont elle était repliée sur elle-même – sa vivacité, son expression éveillée et vigilante ... un oiseau aux yeux calmes."Beauté de la mère, beauté lumineuse du tableau !
Théo lui, s'emparant du tableau, sort vivant des décombres...Et c'est une fuite en avant effarante et haletante pour sauvegarder « Le Chardonneret ». Car les appétits de tous les malfrats convoitant cette œuvre unique et d’une valeur faramineuse, s’aiguisent. Plus d’amis, que des rapaces ! Monnaie d’échange ou de garantie « Le Chardonneret » disparait, réapparait dans un cercle vicieux, au gré d’une course folle sur le chemin de la drogue, de l’alcool, des trafics en tous genres. Pour Théo c’est l’amour de sa mère et sa beauté qu’on veut lui voler !
Thriller virtuose et volubile, mais aussi réflexion philosophique sur l’Art et la Beauté , ligne de partage entre le bien et le mal puisque l’on peut tuer pour les acquérir !
Dix ans plus tard, in fine Théo conclut: « C’est un privilège d’aimer ce que la Mort n’atteint pas."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un tour de force littéraire, 19 avril 2014
Par 
Cetalir "Cetalir" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
Donna Tartt ne cultive pas l’abondance de production. En vingt ans, voici seulement son troisième roman après « Le Maître des illusions » suivi dix ans plus tard de «Le Petit Copain ». Chacun de ses livres est dense. Chaque opus rencontre un succès international. Avec « Le chardonneret », elle tend vers l’hyperbole de son art son livre frisant les huit cent pages (prévoyez une grosse dizaine d’heures pour le dévorer) et ayant reçu le Prix Pulitzer accompagné de rares louanges.

Lors de son passage promotionnel à Paris, Donna Tartt déclarait au Figaro que depuis qu’elle avait découvert le tableau de Carel Fabritius, élève de Vermeer et de Rembrandt, elle n’avait cessé d’y penser chaque jour. La fonction de ce tableau, petit, dense et lumineux, représentant un oiseau (le chardonneret) sur un fond de mur jaune lumineux reste mystérieuse. Il aurait pu servir de décor sur un meuble sans que l’on ait la moindre certitude à ce propos.

Toujours est-il que ce petit tableau connut un destin particulier puisqu’il fut l’un des derniers peints par Fabritius avant que ce dernier ne disparaisse lors de l’incendie qui suivit l’explosion d’une poudrière qui détruisit l’essentiel de la ville de Delft en 1654. C’est aussi l’une des rares œuvres qu’il nous soit restée de l’artiste.

Plus de trois cent cinquante ans plus tard, Donna Tartt imagine un nouveau coup du destin. Alors que le jeune Theo Decker et sa mère se sont réfugiés au Musée de New York pour échapper à la pluie battante, une explosion d’origine terroriste souffle une partie du bâtiment, détruisant de nombreuses salles et beaucoup des œuvres qui s’y trouvaient. Elle sème aussi la mort et le désarroi. Theo, qui se trouvait dans la salle du Chardonneret, assistera à la mort d’un mystérieux vieil homme qui lui remet une bague et lui intime de se rendre à une certaine adresse.

Ce moment forme le tournant de la vie de Theo qui vien de découvrir furtivement mais violemment l’amour après avoir aperçu une jeune fille rousse qu’accompagnait le vieil homme qui vient de mourir. Celle-ci semble avoir disparu elle aussi lors de l’attentat. Il est sous le choc de l’émotion provoquée par la découverte du tableau et s’en empare sans vraiment réaliser la portée de son geste avant de parvenir à s’échapper du chaos ambiant. Il va aussi comprendre bien vite que sa mère, partie à la boutique du musée quelques minutes plus tôt, fait partie de la longue liste des victimes.

Devenu orphelin de sa mère, coupé d’un père alcoolique qui les a plaqués un an plus tôt, il va se trouver ballotté de famille en famille.
Commence alors un long voyage intérieur et physique aussi pour Theo. Un voyage fait de brûlantes oppositions entre la solitude constante, l’angoisse permanente induite par le choc post-traumatique jamais évacué, l’amitié avec Boris, un autre enfant livré à lui-même, lui aussi orphelin de mère et sous la menace permanente d’un père alcoolique et violent ainsi que l’irrépressible besoin de se sentir en possession du tableau dérobé, malgré la culpabilité, la terreur d’être pris et de finir en prison, simplement parce que cet objet lui rappelle un bonheur perdu à jamais, une vie entrevue et gâchée, la possibilité de se mettre en joie par des émotions simples suscitées par le choc artistique.

Mais le voyage de Theo sera aussi, beaucoup surtout, fait d’amertume, de tromperies, de refuges compulsifs dans l’abus d’alcool et de drogues, uniques succédanés à un mal-être profond et incurable. Du coup, il est incapable d’une relation sociale normale et prompt à faire les mauvais choix quitte à décevoir ceux qui lui font confiance.

L’art de Donna Tartt est de jouer en permanence entre une observation romanesque psychologique fine de l’auto-destruction qui agite Theo sur une période d’une quinzaine d’années en même temps qu’au fur et à mesure que le roman progresse, le livre se transforme en un thriller puissant, plein de rebondissements dont le tableau dérobé devient un enjeu et une source de convoitise internationale, mettant Theo aux prises avec ce que le monde produit de plus violent.

La romancière mélange avec art et subtilité de nombreux fils pour mieux nous maintenir en haleine au long d’un roman fleuve qui n’est rien d’autre qu’une version moderne, contemporaine des grands romans classiques à l’ombre des Stendahl, des Dickens ou des Dostoïevski, avec l’extrême violence physique et psychologique en plus dont notre monde actuel est un grand producteur.

Un grand livre !

Publié aux Editions Feux croisés –Plon – 2014- 796 pages

Retrouvez mes notes de lecture sur thierrycollet-cetalir.blogspot.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Plombant, 15 janvier 2014
Par 
Lydie D. "Lydie D" - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Je sors de ce livre désespérant et désespéré avec un petit moral. Certes, il n'est pas fait pour ça mais quand même... noir à ce point! On passe d'un attentat qui bouleverse la vie d'un jeune garçon, Théo (jusque là on comprend) très attaché à sa mère, morte dans ce même attentat, pour le suivre dans ses dérives successives tant géographiques que sociales et qu'humaines. On va ainsi de NYC où une famille aisée l'héberge (aperçu de la vie de grands bourgeois new-yorkais) et où il retrouve un artisan mi-antiquaire mi-restaurateur de vieux meubles, un vrai gentil très humain et une jeune fille ayant comme lui survécu à l'attentat, Pippa (qui sera le seul vrai amour de sa vie). Puis nous partons avec Théo, le héros, dans l'ouest (Las Vegas) où il vit avec son père alcoolique et défoncé (milieu des trafiquants de drogues) qui est souvent violent, qui bien sûr avait abandonné femme et enfant en les laissant dans la dèche. Il rencontre Boris l'ami de sa vie et son âme damnée avec lequel il va plonger dans la drogue, le vol, l'alcool avec force séances de vomi entre autres réjouissances... Tout ça dès 13/14 ans. Se greffe la-dessus une histoire de tableau dérobé le jour de l'attentat. Retour à NYC. Tentative de retour à la "normale" avec comme profession officielle la vente d'antiquités et officieuse le trafic de faux meubles antiques (de quoi vous empêcher de faire confiance aux antiquaires pour le restant de vos jours) puis replongée dans la dérive jusqu'au crime qui, paradoxalement, remet en partie Théo sur pieds. On a au passage des considérations intéressantes sur l'art, sur la manière de mener sa vie mais les détails complaisants sur les dopages divers et variés sont pesants et gratuits. Une fois ça va, la deuxième fois on grince des dents, la troisième on a envie de repousser le bouquin. Il gagnerait à être allégé de quelques séances d'après shoots. Je ne sais pas ce que l'auteur a voulu montrer car le livre part dans beaucoup de directions différentes. Le héros fait pitié puis agace. On est loin du rêve américain. La traduction est parfois lourde voire abscons (p 469? notamment). Peu de coquilles. Le style (cela vient-il de la traduction ou de l'original?) ne coule pas tout seul ce qui rend la lecture de ce livre dense, foisonnant et fourre-tout un peu pénible. Si vous avez le moral dans les chaussettes, abstenez-vous.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déception, 13 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
Compte-tenu de tous les avis (les premiers), j'étais persuadée de tenir une perle... Mais force est d'avouer que ce Chardonneret vole bien trop longtemps pour ne pas épuiser notre cervelle. Si il s'était contenté de voler sur 200 pages, je crois que j'aurais mis une bien meilleure note.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 pas aimé, 25 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Format Kindle)
Je n'ai pas "marché" dans l'histoire de cet ado ,pourtant entraîné dans un tourbillon, qui n'est pas acteur de sa vie qu'il semble regarder de l'extérieur sans émotions apparentes. Le récit m'a paru trop factuel, et, fait assez rare pour moi, j'ai abandonné à la moitié du livre. J'attendais un plus grand rôle du tableau de Fabritius , son impact, les sentiments qu'il suscite dans la vie du héros de l'histoire , je n'ai pas eu le courage d'attendre son entrée en scène qui, je le suppose, devait se produire. Désolée....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 null, 15 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Format Kindle)
Vraiment déçu : décousu, une vraie torture. Rien avoir avec ses deux premiers romans. Beaucoup trop long, on ne voit pas ou elle veut en venir
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Dommage qu'il soit si mal traduit..., 6 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
avec des phrases qui prêtent à trahison, surtout sur le premier tiers.

En outre de trop nombreuses fautes relevées : grammaire, orthographe et typo !

Quel dommage !
Les correcteurs existent sur le territoire français! n'hésitez pas à les employer !
Que les anglophones le lisent dans sa version originale !
Sophie C.
[...]
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 a lire absolument, 27 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chardonneret (Broché)
ce bouquin est un pavé. Quand je l'ai reçu je me suis vraiment demandé ce que ca aller donner, car souvent, quand c'est trop gros, l'auteur se perd un peu trop et ca devient franchement pénible. Alors que là, l'histoire n'est pas redondante. On se lie d'amitié avec le personnage principale et on vibre d'effroi dans ses difficultés. L'histoire nous tiens en haleine du début à la fin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Chardonneret
Le Chardonneret de Donna TARTT (Broché - 9 janvier 2014)
EUR 23,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit