undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles112
4,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:21,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 août 2011
J'ai eu la chance de découvrir cette longue fresque romanesque et historique, grâce à la voix magique d'André Pauwels. Je ne connaissais pas Yasmina Khadra, et cette découverte fut un choc. J'ai rarement rencontré plume à la fois si puissante, si riche en évocations, et si sensible. Le roman achevé m'a laissée quelques jours quasi-étourdie, émotionnellement parlant, comme si aucun stimuli de cette ordre ne pouvait lors se faire entendre, après pareille déferlante. André Pauwels prête à cette oeuvre une voix envoûtante et virtuose, rendant avec élégance les différents timbres des personnages, leurs caractères propres, ainsi que leur vieillissement. Un vrai bonheur !
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2011
La grande première partie du livre est vraiment intéressante par la description des lieux, mais surtout des personnages et des sentiments. J'ai aussi retrouvé un réflexe de ma jeunesse : noter les mots que je ne connaissais pas !

Et puis il y a tous ces derniers chapitres, et là, je dois avouer que j'ai été bluffé !

Quelle puissance d'écriture.

Je crois que c'est la première fois, pour un livre, qu'à plusieurs reprises j'ai été saisi de gros sanglots difficiles à étouffer.

Est-ce la beauté du récit, de la description des êtres, cette énorme nostalgie de tout ce que nous avons tous raté, cette profonde mélancolie, voire tristesse. ?

Bravo Monsieur Khadra.
22 commentaires|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Yasmina Kahdra m'a toujours touché au plus profond de mon être : Les hirondelles de Kaboul,L'attentat ne peuvent laisser insensible le lecteur ami de l'humanisme.

L'auteur, ancien officier de l'armée algérienne, a réussi à témoigner de son amour pour son pays. Refusant la nostalgie, pour assumer le passé, en saisir sa profondeur, évitant de juger l'histoire, il milite pour l'avènement d'une société libre, épanouie, dans laquelle hommes et femmes ont pleinement droit de cité.

"Ce que le jour doit à la nuit" exprime cet amour de son pays. La France fut présente ni en touriste, ni en esclavagiste comme le déformé esprit biaisé des "indigènes de la république" l'affirme, révisionnistes et haineux qu'ils sont. L'histoire est plus nuancée. la France s'y investit ; qui ? Des Espagnols, des Juifs, des Alsaciens fuyant l'occupation allemande au sortir de la guerre de 1870-1871, des aventuriers, ... Commerçants, artisans, agriculteurs, industriels ; riches, pauvres. Peut-on brosser un portrait unique du colon ? Quelle signification apposer à ce terme ? Yasmina Kadhra démontre dans son roman que la réalité est tellement plus complexe, riche, pétrie de l'humain, de ses faiblesses, défaillances, ... de ses fiertés, honneurs. Quelle fresque !

Cette attente exprimée par le héros, Younès - Jonas à l'aéroport de Marseille, s'apprêtant à s'embarquer pour retourner en Algérie, prenant son temps confiant en son intuition, attendant Jean-Christophe, l'ancien de l'OAS : il vient :

"(...) - M'a-ton pardonné ? s'exprime-t-il dans les bras de Younès
- Et toi, est-ce que tu m'as pardonné ? (Younès)
- Je suis trop vieux, Jonas. Je n'ai plus les moyens de ma rancune; la moindre petite colère me terrasse." - p.440

Ce livre s'inscrit dans la continuité de la belle complicité inscrite dans le temps, par la souffrance, le sang, les pleurs, les joies entre la France et l'Algérie telle qu'exprimée dans le magnifique film Des hommes et des dieux).

L'adaptation cinématographique par le juif pied-noir d'Algérie, Alexandre Arcady, est d'une très grande sensibilité. Heureux film !

Plus de un million d'exemplaires de ce livre a été acheté en Algérie. Le succès est populaire d'un côté et de l'autre de la Méditerranée, gage d'un avenir à construire ensemble, en amis. Superbe aventure à créer.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans les années 30, le jeune Younès, fils d'un paysan ruiné, est confié à son oncle, pharmacien aisé d'Oran pour qu'il l'élève à l'européenne et lui permette d'échapper au sort misérable du reste de sa famille. Partisan du nationaliste Messali Hadj, le pharmacien est arrêté et soupçonné d'agissements indépendantistes. Il quitte la ville et se réfugie dans une petite bourgade, Rio Salado, où il pense trouver une vie plus calme. Les grands évènements de l'époque y parviendront atténués : la seconde guerre mondiale, les émeutes de 1945, la Toussaint rouge de 1954, la guerre d'Indépendance et l'exode des pieds-noirs. Au milieu de ce grand tourbillon, Younès grandira dans une ambiance d'abord fraternelle entre chrétiens, juifs et musulmans avant que tout ne se délite et qu'il ne reste seul à Rio avec au cœur son amour impossible pour Emilie, la petite française qu'il a connu enfant et dont le souvenir l'obsède.
Un roman d'amour impossible sur fond de drame historique avec des personnages attachants comme Younès ou Emilie ou hauts en couleurs comme les colons espagnols fiers de l'œuvre accomplie et sûrs de leur bon droit. Un style toujours aussi agréable, mais une histoire assez légère dans cette Algérie torrentielle, excessive, passionnée et douloureuse. Le plus intéressant est sans nul doute la description de la vie avant guerre. Les « évènements » sont traités de manière édulcorée. La description des histoires d'amour constituant l'essentiel d'un livre qui ne m'a pas semblé le meilleur de l'auteur.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2010
J'ai beaucoup aimé livre ce livre, qui m'a plongé dans une histoire que je connais mal. Les personnages sont attachants et leurs péripéties sont décrites précisément: le lecteur sera vite plongé dans l'ambiance du récit.
En revanche, une fois terminé, j'ai eu une impression de manque: l'auteur a abordé beaucoup de sujets qui auraient mérité d'être traités plus en profondeur. J'ai d'ailleurs trouvé L'attentat, du même auteur, beaucoup plus réussi de ce point de vue.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2010
Le livre commence comme un grand classique très bien écrit dans un contexte historique très intéressant, après j'ai trouvé que l'auteur passait beaucoup de temps sur l'histoire d'amour entre Emilie et Jonas et d'une manière trop mélodramatique. J'ai donc été déçu par rapport à la première partie ! Dommage, mais je vais lire d'autres livres de Yasmina Khadra.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2011
L'histoire d'un jeune musulman dans l'Algérie des années 30 et de sa vie entière dans ce pays qui ensuite retrouve l'Indépendance. Le suspense nous entraîne dans sa vie mouvementée et nous fait partagé ses états d'âme. Magnifique et plein d'émotions! Personnellement j'ai préféré ce livre-ci à l'attentat du même auteur.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2012
Un livre captivant avec l'histoire poignante d'un enfant algérien dans les années 30. Ce livre est pleins d'émotions et les personnages sont attachants.
J'ai particulièrement apprécié l'écriture et la richesse du vocabulaire qui fait ressortir si bien les sensations et les émotions.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2011
Le roman que nous offre Yasmina Khadra est un cadeau qui nous permet, sur fond d'amour et d'amitiés, de recouvrer un pan enfoui de notre histoire. Des hommes asservis qui reprennent leurs droits au péril de leurs vies, et d'autres déracinés contraints de fuir le pays dans lequel ils se sont établis. Parmi eux Younes/Jonas, algérien instruit, est déchiré par la guerre qui oppose son peuple et ses frères de cœur. Un petit chef d'œuvre.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 30 juillet 2015
J'ai beaucoup aimé livre ce livre, qui m'a plongé dans une histoire que je connais bien, puisque c'est la mienne.
Ce que je n'apprécie pas, c'est le titre, même si il est poétique.
Nous étions la nuit et l'Algérie de Bouteflika le jour ?
Certes, il y a des nuits étoilées, riches d'un avenir différent et des jours blafards où même le soleil est voilé.
Nous étions un certain nombre à avoir voulu une issue de la guerre d'Algérie qui fût une république interculturelle,
une synthèse savoureuse de la Méditerranée : Arabe, Berbère, Juive, Hispanique.
L'Histoire a fait exploser ce rêve dans l'inexpiable combat.
C'était un rêve et aujourd'hui on sait qu'il était inatteignable,
même si on peut espérer avec Yasmina Khadra ou avec Kamel Daoud (Meursault contre enquête)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €