undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Acheter Kindle Paperwhite Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

2,6 sur 5 étoiles8
2,6 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:21,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 septembre 2013
Ce livre m'a passionnée, captivée, je n'ai pu le lâcher jusqu'à la dernière page. On est dans la tête d'un homme, Augustin, qui cherche à analyser les raisons de l'échec de son grand amour et revisite tout son parcours amoureux depuis l'enfance et la manière dont s'est construit son regard sur les femmes.
Le travail de Duroy ressemble aux poupées russes. Il tente de retrouver l'origine des émotions, d'analyser, derrière cet échec, les coordonnées plus profondes, remontant à la première femme de sa vie, sa mère, qui a sombré dans la folie. C'est un travail exigeant et passionnant, jamais ennuyeux. Une écriture serrée, très maîtrisée. Duroy ne règle pas de comptes dans ce livre mais cherche davantage à saisir le ressort même du malentendu amoureux et l'énigme du désir féminin. Magnifique !
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2015
J'aie beaucoup L. Duroy, mais presque tous ses livres reviennent sur le même sujet : ses désespérances dues à son enfance. A chaque livre, nous avons un épisode de plus (là il parle de de son fils en plus du reste) mais il en revient toujours à la même brisure.
Bien écrit. Je ne regrette pas de l'avoir lu et continuerai de le faire (lire son dernier : échapper).
Par contre je ne donnerai pas de commentaires pour les autres étant donné que l'on tourne toujours autour du même sujet.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J’ai adoré ce roman de la première à la dernière page.

Qu’est ce qu ’aimer ?
Les répétitions sont la transcription des idées fixes.

Écriture classique, élégante …
La forme m’a fait penser à Julio Cortazar, l’ intellectuel pur.
Une phrase qui m'a plu tout au début lorsqu’il soupçonne une infidélité de son épouse dans le lit conjugal :

« Il m’avait soudain semblé que notre maison de Veyrière tremblait de leur présence à tous les deux »
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2014
en ce qui me concerne, un autre de ces ouvrages ternes et fades, ou l'écrivain n'arrête pas de se lamenter sur son sort - voir ici de son mal être. Honnêtement je ne comprends pas l'intérêt. De la téléréalité sur papier.
Je lui ai de loin préféré l'ouvrage de Delphine de Vigan (autobiographique aussi) mais bien écrit. Les caractères ont de la profondeur et il y a ce partage - à mon avis essentiel - de sentiments et d'expériences.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2014
Lionel Duroy aime raconter son nombril. Encore faut-il que le nombril soit intéressant et qu'il soit bien décrit.
Ni l'un ni l'autre dans cet opus. L'histoire est banale à mourir et l'écriture sans personnalité. On n'est ni ému ni même captivé. On baille d'ennui. J'ai refermé le livre au bout de 40 pages, je l'ai posé sur ma table de nuit et ne l'ai plus jamais réouvert, tout en pensant que décidément, l'autobiographie est un exercice délicat que peu d'écrivains maîtrisent.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2013
j'ai beaucoup moins aimé ce livre que les précédents: on tourne en rond...Lionel Duroy se répète et n'"atterrit pas" , si vous me passez l'expression...!dommage; il devrait cesser de se prendre comme seul sujet...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2014
Je ne connaissais pas cet auteur. Grosse déception pour cette première lecture.
Cest long, ennuyeux, redondant, et fade. Le personnage est agaçant et son histoire sans grand intérêt.
Je me suis forcée a le lire jusqu'au bout mais je pense avoir perdu mon temps. A oublier...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2014
Plutôt qu'un roman sentimental, ce livre est en réalité un texte quasi-autobiographique dans lequel Lionel Duroy exprime son mal être existentiel. Il y a deux catégories de livres chez cet écrivain. D'une part, des livres qui relatent des expériences extérieures à sa personne (exemple : la guerre en Yougoslavie dans "L'hiver des hommes", roman que j'ai adoré), ainsi que des biographies de personnalités. D'autre part, plusieurs textes dans lesquels Lionel Duroy a tendance à "tourner en rond" en ressassant son obsession pour son enfance difficile. L'auteur est visiblement habité par des angoisses dont il n'arrive pas à se défaire. "Vertiges" fait indéniablement partie de la seconde catégorie. Il s'agit d'un texte très long, très sombre, et dont l'écriture a au moins pour qualité d'être le reflet de la souffrance psychique de Lionel Duroy. J'ai néanmoins trouvé ce livre très monotone, et il ne m'a pas beaucoup apporté.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,90 €
7,30 €
6,90 €
18,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)