undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
21
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
18
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:28,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Monsieur Petitfils a la bonne idée de revisiter nos grands rois, et c'est un bonheur car il sait manier une plume agile à une érudition sans faille. A cela il ajoute une vision pénétrante des grands enjeux de la vie de son héros pour nous donner une biographie magistrale comme l'étaient, d'ailleurs son "Louis XVI" et son "Régent".
Inutile d'entrer dans la vie de son sujet sinon pour dire combine Louis XIII était un grand roi, car peut être plus qu'un autre il a contribué à la création de l'Etat moderne, mais surtout parceque régner n'était pas sa vocation, et il l'a fait magnifiquement. Au dela du Roi, l'analyse des contradictions de l'homme est une des réussites de ce livre. A lire même ( et surtout ) si on connait le sujet
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2009
Je connaissais sans plus le papa de Louis XIV , il ne l'a jamais dit mais il a eu , oui , la chance de l'avoir comme père . J'ai trouvé cette biographie passionnante , on y découvre Louis XIII faisant passer l'Etat avant toutes choses , avant lui-même . Il a parfois été intraitable , non pas qu'il se complaisait dans la cruauté mais pour se faire obéir , donner l'exemple , faire peur etc . Il a bien eu du soucis d'abord avec sa santé fragile , avec sa maman Marie de Médicis qui aurait tant voulu garder le pouvoir , une femme à qui il ne faisait pas confiance et qui a fait quelques impairs , un enfant qu'à 42 ans (j'ai été très surprise par le début du ménage Louis/Anne , mariés trop jeunes et dans quelle condition ! Ils ont été traumtatisés et c'est bien compréhensible !) un frère Gaston qui aurait voulu prendre sa place , les complots pour le renverser (Chalais , Cinq-Mars) les Grands , les huguenots , le siège de La Rochelle , l'Angleterre , l'Espagne , l'Autriche , la guerre de Trente Ans ... Louis n'a pas eu le temps de s'ennuyer ! Et bien sûr Armand Jean du Plessis de Richelieu , l'homme qui l'a eclipé dans l'histoire . C'est dommage car tout deux formaient un des duo les plus efficaces que la France ait connu . Une relation complexe , pas toujours sans remous . J'aime le fait que Louis XIII a compris après quelques échecs (Luynes ...) qu'Armand Jean serait l'homme qui serait le mieux pour défendre l'Etat , l'ordre et qu'ensemble ils feraient du bon boulot . Il l'a soutenu contre vent et marais . Richelieu a fait un travail considérable mais sans Louis XIII , il ne serait pas rentrer dans l'histoire non plus . Les deux sont indissociable , on a tendance à l'oublier . M.Petitfils explique bien les différents problèmes politiques de l'époque , la mutation des mentalités etc . Une biographie actuelle sur un grand roi français , oublié , mit dans l'ombre par Richelieu . C'est bien injuste !
11 commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2013
Une biographie fort bien écrite et documentée nous dévoile un Louis XIII, souverain à la santé parfois chancelante mais au caractère bien trempé, ayant le sens de l’État, tout autant déjà que son fils, futur Louis XIV.

Une mère, Marie de Médicis, abusive et au tempérament de feu, un frère Gaston d'Orléans perpétuel intrigant, un cardinal de Richelieu ministre zélé et redoutable constituent l'entourage de ce roi qui malheureusement pour le royaume se laissera entraîner dans des aventures guerrières européennes par un cardinal de Richelieu devenu quelque peu mégalomane après son éclatante victoire militaire au siège de La Rochelle.

Un livre dont la lecture s'avère indispensable pour tout amateur d'Histoire.
55 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une excellente biographie qui permet de (re)découvrir un roi méconnu de notre histoire.

Il faut dire pour sa défense que son règne est coincé entre celui de son père considéré comme l'exemple même du bon roi et celui de son fils considéré comme le modèle de roi absolu.

A noter le nombre incalculable de complots auxquels Louis XIII a dû faire face. D'ailleurs beaucoup de ces complots étaient mis en place par la haute noblesse et le propre frère du roi,Gaston.

L'auteur démontre aussi que dans le couple Louis XIII/Richelieu, c'est bien Louis XIII qui conserve le pouvoir contrairement à ce que tout un courant historiographique a voulu faire croire.

Enfin, ce qui est très appréciable, c'est que l'auteur réussit à nous faire pénétrer l'intimité de ce roi secret et timide.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2008
A vrai dire, on l'avait un peu oublié ce cher Louis...
Heureusement, l'historien Jean-Christian Petitfils s'est chargé de le sortir de l'ombre en lui consacrant une brillante et volumineuse biographie.

A mon sens, le déficit de notoriété de Louis XIII de nos jours s'explique par deux facteurs :

1) L'envergure de son prédécesseur et de son successeur : Il est en effet
difficile pour un roi, fut-il grand comme Louis XIII, de laisser à la postérité un souvenir aussi vif que ceux qu'ont laissés son illustre père, Henri IV, et son non moins célèbre fils, Louis XIV.

2) La personnalité du Roi : Sans génie, même si il n'était pas sot, Louis XIII était un personnage effacé. Bègue, solitaire et timide, il souffrit toute sa vie d'un manque affectif; de son père, qu'il admirait mais qu'il perdit très tôt; de sa mère, la pugnace et ambitieuse Marie de Médicis, avec qui il sera longtemps en conflit ; mais aussi de sa femme, Anne d'Autriche, qui ne l'aimait aveec modération...

Bien qu'il ne manquât pas d'ambition pour son royaume, Louis XIII n'avait pas la volonté de gouverner. Il contrôlait ses ministres, et parfois de façon tatillonne, voire puérile, tout en leur laissant la bride sur le cou. Il le regretta avec le vaniteux Luynes, désireux d'accumuler titres et territoires, qu'il disgracia après avoir été longtemps aveugle sur ses agissements.
Il eut toutefois l'audace de nommer un "homme nouveau" à la tête du gouvernement, le grand Richelieu. Ce choix fut certainement la meilleure décision qu'il prit, tant le cardinal - le tyran rouge pour ses ennemis - se mua en un très grand homme d'État. Disposant de la pleine confiance du roi - comme pendant la fameuse journée des dupes -, Richelieu jeta les bases de l'absolutisme français, combattit les espagnols sans fléchir, mena une lutte sévère contre les grands et éteignit les derniers feux du protestantisme.

Affecté par une terrible maladie, Louis XIII n'eut pas le plaisir de savourer la célèbre victoire de Rocroi, haut fait de la guerre de trente ans. Il s'éteignit le 14 Mai 1643, à l'âge de 42 ans, quelques jours avant les exploits du jeune Condé.
Disons-le sans ambages, son règne, même il ne fut pas sans orages, renforça le royaume plus qu'il ne l'affaiblit. En cela, on peut dire que Louis XIII fut un grand roi. Un très grand roi selon l'auteur.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2014
Voilà, un autre ouvrage de grande qualité de Jean-Christian Petitfils, très bien écrit, clair, précis, argumenté, complet '970 pages quand même' avec des analyses aussi profondes que pertinentes, un vrai plaisir que cette lecture. Les annexes sont modestes, par exemple nous aurions aimé trouver d'autres généalogies en plus de celle des Bourbon, il manque une chronologie ce qui semble une habitude chez cet auteur. Et enfin la table des matières est beaucoup trop succincte, elle se résume aux têtes de chapitres, alors que nous aurions aimé, là aussi, voir indiquées les différentes parties de ces mêmes chapitres, surtout au regard de l'importance de l'ouvrage. Très gênant en cas de recherche.

Mais ces petits manques sont bien peu de chose devant le travail formidable de l'historien.

On ne peut être qu'ému par la vie de Louis XIII. Voilà un enfant qui perdit très jeune son père adoré, sa mère ne l'aimait pas, et ne l'aimera jamais, c'est donc un enfant qui grandira sans amour, au contraire de Gaston son frère par exemple ou de son fils Louis XIV qui sera choyé et adoré par sa mère Anne d'Autriche et aura eu sur la fin de sa vie une femme qui sera aussi une amie, une confidente, en la personne de Mme de Maintenon. Des amis ? Non, hélas, que des personnes intéressées se souciant bien moins de l'homme que de la manne royale, à commencer par Luynes' Et sa femme, Anne d'Autriche ? Ils ne se comprirent pas, il faut dire que cette reine avant de devenir une reine digne, fut une écervelée, complotant contre son royaume, la naissance de son fils Louis, la changera progressivement de façon radicale, pour enfin la voir souvent en larmes aux sorties de la chambre du roi moribond, mais il était un peu tard'
A ce désert affectif, s'ajouteront les maux physiques 'innombrables' qui seront présents très jeune, mais qui se révèleront vraiment à l'adolescence et monteront en puissance et finalement le mèneront au tombeau à 42 ans. A cela s'ajoutait un bégaiement qui le complexera toute sa vie. On le voit Louis XIII n'aura pas vécu un conte de fée' Jean-Christian Petitfils a su nous faire ressentir tout cela merveilleusement.

L'auteur traite la vie de Louis XIII de façon chronologique et non par thème, nous commençons donc par l'enfance du futur roi, pour laquelle, fait rare, nous sommes assez bien renseignés. Et contrairement à l'idée reçue commune, Louis fut un enfant joyeux voire espiègle, comme lors de son sacre, au moment de la communion où il essaya de marcher sur la queue trainante du manteau du dignitaire qui le précédait …Non le coté taciturne viendra plus tard sous Concini, lorsqu'il faudra dissimuler, plier, devenir transparent car le roi, à tort ou à raison, craignait pour lui. C'est probablement de cette période qu'il faut situer aussi la naissance de cette susceptibilité hors norme qui le caractérisa. Lui qui a tant souffert que, en quelque sorte, l'on nie sa dignité royale durant cette période.

Quoi qu'il en soit c'est lui qui prit la décision d'éliminer le maréchal d'Ancre malgré les avis divergents, comme c'est lui et non Richelieu 'qui plus tard ne fit que suivre' qui interdit les duels, lui qui rappela monsieur de Luçon (Richelieu) aux affaires, lui qui lui fixa les caps à tenir, lui qui fit preuve de fermeté souvent en opposition avec le cardinal souvent plus conciliant. On peut citer à ce propos l'attitude vis-à-vis des Parlements mais aussi la fermeté vis-à-vis des condamnations (exécutions,..). Lui encore qui choisit la fermeté vis à vis des protestants qui voulaient créer un état dans l'état, etc. Ne nous trompons pas, c'est le roi qui décidait et cela en tout. L'auteur l'a bien montré.
Louis XIII, malgré ses maux, fut un roi allant sur tous les fronts, dormant dans de simples granges sur de la paille 'on est loin des fastes de Louis XIV en campagne' soucieux des malheurs de son peuple, dont il était, il s'en rendait compte, responsable de par sa politique européenne que l'auteur décrit bien. Il était tourmenté par cette responsabilité comme pour chaque grâce qu'il croyait devoir refuser, aucun sadisme, aucune hypocrisie, mais le sentiment de la seule option possible afin de limiter d'autres maux à venir.

Le couple que formèrent Louis XIII et Richelieu est bien évidemment abordé dans cet ouvrage, et l'on voit que les deux hommes se sont en quelque sorte apprivoisés au fil du temps, après un début que l'on peut qualifier de malheureux, pour finalement arriver à s'apprécier. Sur les dernières années, le couple semble plus distant, en froid, l'exécution de Cinq-Mars semblant rompre le charme définitivement. Comme si Richelieu au fil des ans était devenu plus ferme, plus intransigeant et que le roi au contraire suivant le chemin inverse s'était adouci et que cette fermeté continuelle lui était devenue pesante. Seulement comment se passer d'un tel commis ? Le décès du cardinal et peu de temps après celui du roi nous empêche de savoir comment ce couple aurait fini, si la mort ne les avait séparés'
L'auteur nous informe aussi sur les complots innombrables visant tant le roi que son premier ministre, avec bien sûr, parmi les comploteurs, l'inévitable Marie-aimée de Rohan-Montbazon, duchesse de Chevreuse. Les révoltes nobiliaires ne sont pas oubliées non plus, et l'auteur en explique certains fondements. Comme il donne aussi son sentiment sur les relations amoureuses supposées qu'aurait eues Louis XIII, idem pour celles d'Anne d'Autriche. Son appréciation me parait des plus judicieuses.

En conclusion, malgré tout ce qu'on a pu dire, lire ou voir de populaire sur Louis XIII, donc touchant le plus grand nombre, cela reflète bien peu ce qu'il fut, soit par méconnaissance, soit par calomnie. En réalité, il est l'un de nos très grands rois, un de ceux qui ont fait la France. Il fait partie de la lignée de Brunehaut, de Philippe Auguste, de Saint Louis, de Philippe le Bel horrible personnage certes mais grand roi quand même, de Charles V, de Louis XI et au combien digne de son père Henri IV, grand roi s'il en fut.
Jean-Christian Petitfils a su nous montrer avec brio, qui était louis XIII et s'il ne fut pas parfait, il est certain qu'il fut l'antithèse de ce qu'ont pu découvrir les amateurs des lectures de Dumas ou des films de cape et d'épée ' Et pour finir, j'insisterai encore sur la pertinence, la rigueur, la finesse des analyses de l'historien, qui si parfois il m'a décontenancé dans certains de ses ouvrages, m'a ébloui dans d'autres; son Louis XIII comme son Louis XVI et sans doute son Louis XIV que j'ai commencé font partie de cette dernière veine : l'excellence.
A lire absolument.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le « Louis XIII » de Jean-Christian Petitfils se présente un travail exemplaire sur un roi d'exception.

Pour l'auteur, Louis XIV a récolté ce que Louis XIII et Richelieu avaient semé. Cette idée transparait tout au long de cette excellente biographie de 968 pages. Le livre présente aussi très bien l'homme honnête et droit qu'était Louis XIII que l'importance de son règne dans une France, alors en pleine mutation et qui allait bientôt atteindre son apogée.

Le livre est divisé en 23 chapitres qui nous permette de découvrir les relations complexes entre le roi et sa mère, puis entre le roi et le Cardinal. La guerre tient également une place très importante au cours d'un règne, avec sans doute comme point culminant le siège de La Rochelle. Intrigues de cour et réalités du règne personnel sont par ailleurs très clairement exposées.

Le style de Jean-Christian Petitfils s'avère particulièrement agréable et le propos est toujours d'une remarquable clarté. L'auteur n'avance aucune idée qu'il ne démontre et appuie avec force et méthode. Le livre contient par ailleurs un cahier central de 16 pages d'illustrations en couleur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2010
Il arrive de lire des ouvrages biographiques dont, dans l'écriture même, transparaît l'ostensible volonté de défendre le personnage présenté. C'est agaçant.

Ici, au contraire, transparaît la volonté de faire l'état des lieux de ce qu'on sait, départageant ce qu'en dit la légende, ce qui parait raisonnable de penser et ce qui est assuré. On apprécie le travail de fond, ainsi qu'une volonté très nette, d'expliquer le contexte et les grands évènements qui marquèrent la vie de Louis XIII et de son royaume. Il apparaît ainsi quelques savoureuses et longues parenthèses portant sur Richelieu, la défenestration de Prague, etc. On apprécie donc ce soucis du détail qui cherche autant à décrire les évènements qu'à les expliquer.

Sur la forme, la plume est belle et nous distille quelques mots rares. Si on ne les connaît pas ; ces derniers émoustillent la curiosité et enrichissent notre vocable en retour. "Valétudinaire, primesautier", et d'autres seront de la partie.

C'est donc un des meilleurs ouvrages du genre que j'ai pu lire. A conseiller, pour ceux qui ont déjà quelques connaissances sur le sujet ou qui veulent découvrir en prenant le temps un des grands rois de France.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2014
L'Ancien régime n'est pas ma période historique favorite et je n'avais encore jamais lu d'ouvrage de JC Petitfils. Je ne suis pas déçu et je gage que cette lecture sera suivie d'autres. Cette bio est remarquablement écrite et les 900 pages se dévorent. Elle mêle brillamment, les évènements, les considérations personnelles et les vues socio-économiques sur l'époque.On découvre les prémices de l'absolutisme à une époque où la France et son pouvoir avaient encore du chemin à parcourir.
L'auteur ne cache pas qu'il réhabilite ce roi mal connu et son principal ministre Richelieu présenté comme un remarquable homme d’État.
On regrettera peut être que la géopolitique de l'époque soit insuffisamment développée.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2013
Que dire si ce n'est que cette biographie est extrêment bien réalisée ! On est face à ce genre de livres historiques qui vous donnent la passion de l'histoire.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,50 €
12,00 €
23,00 €
29,00 €