Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un essai pénétrant sur l'évolution de l'art de commander dans l'histoire militaire, 14 mai 2011
Par 
Jean LE GOFF (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'art du commandement : Alexandre, Wellington, Grant, Hitler (Broché)
L'édition de L'art du commandement (The Mask of Command) de John Keegan rapportée ici a été publiée en août 2010, la première édition française a été publiée chez Perrin en 1991, quatre ans après la première édition anglaise parue en 1987.

L'art du commandement est un très bon livre de John Keegan. L'auteur est un historien réputé, particulièrement connu pour ses ouvrages sur la première et la deuxième guerre mondiae, et plus largement pour ses livres sur la guerre. Il confirme la très grande vitalité de l'école anglaise d'histoire militaire et stratégique.

L'idée force de l'ouvrage consiste à mettre en parallèle 4 grands chefs de guerre, Alexandre, Wellington, Grant et Hitler et à en tirer des enseignements sur l'art de commander au fil de l'histoire. Keegan s'était déjà livré à un exercice analogue avec son livre sur l'Anatomie de la bataille, à partir du récit d'Azincourt (1415), Waterloo (1815) et La Somme (1916). Un autre historien anglais a publié un magnifique essai paru en 2009, basé sur la même méthode, Ian Kerhaw, dans Choix fatidiques : Dix décisions qui ont changé le monde 1940-1941 livrant une véritable autopsie de 10 décisions majeures prises par Churchill, Rossevelt, Hitler, Staline, Mussolini et par les dirigeants japonais, qui ont façonné l'histoire de la deuxième guerre mondiale et démontrant que chaque décision reflète le système de gouvernement dont elle émane.

L'ouvrage de Keegan présente un double intérêt, par ses récits historiques qui sont passionnants (4 chapitres d'une centaine de pages environ chacun analysant l'art de la guerre d'Alexandre, Wellington, Grant et Hitler) et par ses réflexions stratégiques, qui essaient d'analyser l'évolution de l'art de commander et de s'interroger sur sa dimension actuelle.

L'art du commandement a changé radicalement au cours de l'histoire. Avec Alexandre, nous étions incontestablement dans l'âge héroïque du commandement militaire. Le chef devait combattre à la tête de ses troupes, en risquant sa vie, avec une identité entre le rôle de roi et de chef militaire. La société héroïque était dédiée au combat, au détriment d'activités plus créatrices. Avec Wellington ou l'antihéros ou Grant, le commandement sans héroïsme, la situation a radicalement évolué. La distanciation par rapport à l'héroïsme se fait en confiant à une classe militaire la spécialisation dans le combat.Le chef ne peut plus s'exposer autant, il doit commander à une certaine distance sous peine de ne pas survivre un instant au combat. La question de son exposition se pose: à l'avant toujours comme à l'époque héroïque, quelquefois ou jamais? Il semble qu'à la première époque post héroïque, la deuxième solution soit la plus féconde, la troisième pouvant être politiquement et militairement désastreuse. Enfin, Keegan est très critique quant à la méthode de commandement d'Hitler, poussant à son paroxysme le système de commandement de château, qu'il dépeint sous le qualificatif de faux héroïsme, le chef commandant à très grande distance du front en donnant l'impression à ses troupes qu'il est à leurs côtés par une propagande habile, alors que sa volonté de se mêler de détails tactiques et son éloignement très grand de la réalité des combats lui font prendre des décisions inadaptées par rapport à la réalité du champ de bataille.

Jusqu'à présent, dans le combat classique, le chef devait mettre en oeuvre un certain nombre de principes; en premier lieu, l'affinité et le lien avec la troupe est essentiel et doit être organisé d'une façon ou d'une autre, le cas échéant avec une équipe de proches pouvant faire le lien et témoigner de la sollicitude du chef. Wellington et Grant y sont parfaitement parvenus. Si le chef doit cultiver l'impératif de l'affinité, il ne doit pas oublier ceux de l'éloquence, parler à ses hommes, de la sanction, et de l'action, un chef ayant absolument besoin pour agir de savoir et de voir, et enfin l'impératif de l'exemple, un chef devant se faire voir de ses homems de façon à montrer à ses hommes qu'il assume sa part des risques qu'il leur fait prendre.

Avec les armes nucléaires, pour Keegan, tous ces impératifs ont perdu beaucoup d'importance et sont souvent devenus impraticables. Le chef post héroïque à l'ère nucléaire ne doit pas céder à la tentation de l'héroïsme ni chercher à agir à la place de ses généraux en jouant les tacticiens sous peine d'aller à la catastrophe. Il doit mettre en oeuvre une organisation permettant d'éviter les jugements précipités et inconsidérés. Il doit s'efforcer de ralentir la pression des évènements que les impératifs classiques du comamndement ne feraient qu'aggraver. Le chef post héroïque doit donc être encore moins héroïque qu'auparavent pour pouvoir continuer à penser et agir rationnellement.

Cet ouvrage de 566 pages est absolument passionnant. Il témoigne d'idées originales qui apportent un apport certain à la question de l'art de commander qui est cruciale dans toute organisation qu'elle soit militaire ou non. Les erreurs de commandement illustrées par Keegan sont extrêment instructives pour le lecteur afin de le mettre en garde contre les erreurs à ne pas commettre dans sa propre action.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xab8f8c24)

Ce produit

L'art du commandement : Alexandre, Wellington, Grant, Hitler
L'art du commandement : Alexandre, Wellington, Grant, Hitler de John Keegan (Broché - 26 janvier 2006)
EUR 25,18
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit