undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles6
3,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:10,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le livre de Régis Martin est un régal d’érudition historique et d’analyse scientifique incorporant les éléments les plus pointus de l’analyse psychologique et une étude très fine de l’influence des pathologies mentales présumés et de la santé des Empereurs. Il s’agit donc d’une étude qui est une véritable mise en lumière des ouvrages de Suétone et de Tacite (les annales) sur les premiers empereurs romains et qui constitue une réflexion sur le pouvoir, le sexe, la maladie et la mort. La rigueur scientifique de l’exposé est exemplaire. A la lecture de l’ouvrage, le lecteur sera immédiatement conduit à réfléchir à nos hommes politiques modernes français, et l’on songe à la puissance d’une analyse aussi rigoureuse appliquée au personnel politique de la Vème République…

Cette étude représente un travail remarquable par sa précision et sa modération, à ce titre il mérite vraiment d’être lu avec attention. Bien sûr, il intéressera les historiens spécialisés dans l’étude de l’Empire romain, mais au-delà de ce public très spécialisé, il pourra trouver un débouché tout naturel auprès des politologues et du grand public féru d’histoire classique.

L’ouvrage de Régis Martin constitue une étude critique de la personnalité et des mythes associés aux 12 premiers empereurs de Rome. On note, que bien qu’il ne fut pas officiellement Empereur, Jules César est compris dans cette liste. Il existe deux raisons concomitantes, la première est que l’ouvrage de Suétone « vie des douze Césars » inclut Jules César, et qu’il était donc logique et nécessaire d’introduire cet homme d’état, la seconde réside dans la nature du pouvoir que César se fait remettre par le Sénat romain, une fonction de dictateur à vie. Il ne fait nul doute qu’il existe une filiation entre ce pouvoir personnel considérable, et l’avènement du principat d’Octave/Auguste après sa victoire définitive sur Marc Antoine et Cléopâtre lors de la bataille navale d’Actium. Cet épisode militaire majeur venait clôturer les guerres civiles qui avaient déchiré Rome.

Pour mémoire, après la mort de César, les Empereurs dits Julio-claudien sont Octave/Auguste, Tibère, Caligula, Claude, Néron auquel on rajoute trois Empereurs de transition, Galba, Othon et Vitellius qui correspondent à une période de guerre civile qui fait suite à la mort de Néron, enfin les trois derniers Empereurs étudiés sont les Flaviens : Vespasien et ses deux fils : Titus et Domitien.

L’importance de ces trois derniers Empereurs est souvent passé sous silence, c’est pourquoi nous nous permettons de renvoyer le lecteur à l’ouvrage de madame Catherine Salles « la Rome des Flaviens » Tempus N° 216, précis et brillant.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Claude était malade mental ou débile, César épileptique, Tibère cruel... nous connaissons tous ces lieux communs sur les empereurs romains dont Suétone a écrit les biographie. Régis Martin fait le point sur le caractère, les comportements, la vie sexuelle, la personnalité, les maladies de ces empereurs en s'appuyant sur les biographies de Suétone, de Tacite, d'autres témoignages, et quelques portraits? Il tort le cou à certains lieux communs (l'empire a bénéficié de la Paix sous Claude), en précise d'autres. C'est éclairant, limpide et plutôt plaisant à lire.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2014
l'auteur reprend les sources anciennes et les passe au crible d'une approche médico-psychiatrico-psychologique.
Tout en remettant en cause les jugements sévères mais si partisans des auteurs anciens sur un empereur ou un autre.
L'auteur propose une approche intéressante qui permet de remettre ne perspective toutes les données que nous avons sur ces empereurs et peut-être de se rapprocher de ce qu'ils ont été réellement et en tout cas d'essayer d'expliquer pour quoi ils ont été décrits d'une manière ou d'une autre et quelle peut être la part de réalité et d'imaginaire ou de parti pris.
ce livre complète les autres ouvrages sur les empereurs de Rome.
Qu'en pensant les profs d'histoire ancienne?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2015
Je suis curieux de voir un tel ouvrage trôner dans une collection sérieuse, l'auteur se borne à reprendre toutes les plus viles caricatures des sources sénatoriales défavorables aux "mauvais" empereurs les Julio-Claudiens, les Flaviens et les empereurs éphémères de l'année des 4 empereurs. Sans rien nuancer du tout, ainsi Caligula et Néron seraient des fous furieux le premier nommant un cheval consul, le second incendiant Rome par plaisir. Pitié, ces caricatures ont été déboulonné depuis des années par les historiens antiquisants....

En complétant le tout d'une analyse médicale des empereurs basées sur les allusions de sources écrites expliquant que ces empereurs étaient médiocres car épileptiques. Cela ne vole vraiment pas haut tout cela, laissons les historiens s'occuper de l'histoire, je pense que l'étude du passé ne s'en porterait pas plus mal.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2011
A recommander à tous ceux qui ont lu Suétone et/ou Tacite et qui voudraient approfondir encore leurs connaissances de ses douze fascinants personnages - le livre est complet, compréhensif, sans partis pris et très facile à lire. Excellent!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2014
Beaucoup trop professoral - on se perd dans les citations - cela est très fatiguant à lire.
peut être vaut il mieux lire directement Suetone...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,50 €
9,00 €
9,00 €