undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
3,8 sur 5 étoiles
Histoire de la France au XXe siècle
Prix:12,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 mars 2012
Cette histoire de la France au XXème siècle est assez décevante. Certes, comme dans tous leurs autres ouvrages, les deux inséparables auteurs ont pensé à leurs étudiants, en produisant un discours très factuel qui permet d'engranger des connaissances précises et qui facilite la mémorisation des événements. Mais pour factuel et objectif qu'il soit en apparence, cet ouvrage n'échappe pas à quelques critiques. 1) l'ouvrage ne problématise pas suffisamment son propos. Il égrène les événements comme autant d'accidents qui surviennent les uns après les autres, sans véritablement expliquer comment un événement procède ou pas des précédents. 2) derrière l'apparence d'objectivité factuelle se profile, au gré de quelques phrases glissées çà et là, quelques partis pris sur lesquels les deux auteurs ne s'expliquent pas. Ainsi, si l'on en croit Berstein et Milza, non seulement la politique exerce un magistère absolu sur toute autre considération économique, sociale ou culturelle ; mais en outre, les périodes de gouvernement socialiste sont présentées comme des périodes de progrès, tandis qu'à l'inverse les périodes de gouvernement plus libéral sont des périodes de régression sociale, voire économique. Ces postulats ne sont guère étonnants si l'on songe que les deux professeurs émérites ont longtemps enseigné à Sciences Po Paris. Mais le lecteur ne les partagera pas forcément, dans la mesure où rien n'est fait pour tenter d'en justifier le bien fondé. 3) A force de résumer l'histoire à une série de faits et de personnages marquants et de mouvements sociaux envisagés sous l'angle statistique, les deux auteurs construisent une histoire très linéaire et produisent une pensée unique sur l'histoire de France de la période étudiée. L'ouvrage de Berstein et Milza commenté ici est donc un outil très scolaire pour découvrir l'histoire de France de la période étudiée, mais cet outil ne suffit pas pour prendre la mesure de l'épaisseur historique de la période étudiée, car il y a bien d'autres manières, plus intéressantes, d'écrire l'histoire.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 juillet 2013
Les sympathies libérales et européistes de pierre Milza ne sont plus à démontrer.
Ne faisant personnellement pas partie des europhiles béats et n'étant pas particulièrement admiratif du bilan de ces 40 dernières années:
chômage de masse, une dette abyssale, une école qui nous fait honte, la désertification industrielle, les grands secteurs publics détricotés et bradés, une classe politique de plus en plus médiocre, une délinquance et une violence endémiques, le communautarisme galopant et la séparation des populations, tous les symboles d'autorité battus en brèche, formidable explosion des inégalités...
je me sens un peu en décalage avec le ton satisfait que dégage cet essai. Lecture cependant aisée et riche en informations. Sans hésiter, je conseille l'ouvrage d'Arnaud Teyssier sur la Vème République dont le constat sur la paralysie croissante du politique au fil des présidences me paraît bien plus opportun.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 septembre 2011
A l'approche de l'élection présidentielle et du débat idéologique traditionnel autour d'elle, ce livre, comme les deux précédents tomes, a le grand mérite de fournir une culture générale de notre époque nécessaire à tout citoyen voulant voter avec responsabilité, et non par les seuls dires des candidats. La forte objectivité des auteurs évite de distinguer leurs préférences idéologiques, il est en effet très difficile et hasardeux de les évaluer plutôt à gauche ou à droite politiquement, ce qui garantit de pouvoir fixer sa propre opinion sur des faits historiques détaillés avec précision. Les auteurs abordent la France autant politiquement que socialement, culturellement, économiquement ainsi que de sa place dans les relations internationales, l'immigration en tant que phénomène démographique et de société étant par ailleurs abordé de manière bien plus neutre que les débats actuels que nous sommes forcés de subir, aidant ainsi la réflexion sur ce point qui semble être un enjeu politique actuel, l'analyse de la France plus généralement s'arrêtant à la pré-crise d'automne 2008. Je recommande fortement cet ouvrage, autant que les deux précédents, qui donnent d'ailleurs une bonne bibliographie pour des lectures plus approfondies (le livre restant une synthèse) !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Serge Berstein, historien, enseignant à l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) de Paris, est spécialiste de l'histoire politique et en particulier de celle de la IIIème République. Il est aussi l'auteur de nombreux manuels sur son sujet. Pierre Milza, autre historien français, est quant à lui spécialiste de l'Italie contemporaine et surtout du fascisme. Professeur à l'IEP de Paris, il est directeur de la Revue d'histoire moderne et contemporaine et il a participé à la pétition Liberté pour l'histoire de 2005. Il a souvent travaillé en tandem avec Serge Berstein dans l'écriture de manuels. En 1992, ils publiaient tous deux cette histoire de la France au XXème siècle en plusieurs volumes chez Complexe, que Perrin réédite aujourd'hui (version actualisée) dans sa collection Tempus.

Ce troisième et dernier volume couvre les événements politiques, sociaux, économiques et culturels concernant la France depuis la Vème République et son installation en 1958. Les chapitres sont d'ailleurs thématiques. Le premier traite des années De Gaulle jusqu'à la crise de 1968, le deuxième évoque la fin du mandat gaullien et les années Pompidou. Le troisième chapitre revient sur la croissance économique des Trente Glorieuses (ici, 1958-1974). Les quatrième et cinquième chapitres traitent successivement de la naissance de la société de consommation et des pratiques culturelles dans la croissance économique. Le sixième chapitre explique la politique extérieure suivie par De Gaulle, puis Pompidou. Le septième décrit la crise économique qui survient en 1973/1974. Le huitième balaye le septennat de Valéry Giscard d'Estaing, le neuvième les débuts du premier septennat de François Mitterrand (1981-1984), le dixième la fin du premier septennat et le second, ainsi que le premier de Jacques Chirac (1984-2002), le onzième achève l'histoire politique jusqu'au quinquennat de Nicolas Sarkozy, le douzième analyse la société française depuis le milieu des années 70, le treizième les pratiques culturelles, et le dernier et quatorzième chapitre détaille la politique étrangère menée depuis Valéry Giscard d'Estaing.

L'ordre des chapitres lui-même est intéressant : si le politique est mis en avant pour la période gaullienne, c'est l'économie qui passe avant l'élection de Valéry Giscard d'Estaing, alors que le politique est placé en tête dans la dernière partie. Cela reflète sans doute les préoccupations des deux historiens et des tendances historiographiques, mais tout cela prend une résonance très actuelle en cette période d'élection présidentielle. A ce titre, plusieurs chapitres me semblent incontournables : le septième sur la crise économique déclenchée en 1973-1974 (pour saisir la mise en route du cycle actuel et la dépendance des Etats envers les marchés financiers dès le début des années 80), le neuvième sur l'échec de la solution socialiste à la crise (si vous êtes de gauche et si vous souhaitez éviter une répétition de l'histoire actullement), et surtout, enfin, le onzième, consacré à l'institution du quinquennat et aux dernières années (actuelles) de la Vème République. Ce dernier chapitre comprend des pages à la fois limpides et pénétrantes sur l'état de nos institutions, leurs évolutions (quinquennat et simultanéité des élections présidentielles et législatives) et les problèmes que cela entraîne -un plaidoyer pour une VIème République... pour le reste, c'est un ouvrage classique qui permet de disposer des bases sur l'histoire générale de la Vème République.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Histoire du XXe siècle, tome 1 : 1900-1945 La fin du monde européen
Histoire du XXe siècle, tome 1 : 1900-1945 La fin du monde européen de Serge Berstein (Broché - 19 septembre 1994)
EUR 12,75