undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles63
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 avril 2013
Le titre est un tantinet agressif par rapport à celui d'origine ("The God Delusion"), mais l'éditeur a sans doute voulu faire un clin d'oail à l'excellent "Pour en finir avec le Moyen-Âge". Nous commençons ici à être plus loin de la neutralité voulue de Bertrand Russell, et Dawkins ne cache pas son inquiétude de voir les enfants "programmés" par les messages religieux de leurs parents à un âge où ils n'ont pas le recul nécessaire pour distinguer les arguments fondés de ceux qui ne le sont pas. ll considère même, peut-être non sans raison, cela comme un crime de viol des consciences. Croyants et athées, n'hésitez pas à lire ce livre, que ce soit pour y préparer vos objections pour découvrir un argumentaire engagé, certes, mais très clair.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre est une attaque frontale et dévastatrice contre la religion. Comme le prix Nobel S. Weinberg l'a bien dit: La religion est une insulte pour la dignité de l'homme.

Religion, créationnisme, morale
Pour Richard Dawkins, vu la théorie parfaite de sélection naturelle de Darwin, il est presque certain qu'il n'y a pas de Dieu. En plus, déjà le concept d'un Dieu est une illusion pernicieuse.
Après avoir enterré les arguments du christianisme qui militeraient en faveur de l'existence de Dieu, il démasque le nouveau `logo' des créationnistes `Dessein Intelligent', par lequel ils essaient de combler des lacunes scientifiques temporaires avec leur Dieu.
Il expose le profond pharisaïsme de la droite chrétienne (le taliban américain) qui défend la vie humaine, aussi longtemps qu'elle reste embryonnaire.
L'utilisation des Livres Saints comme base d'une morale absolue lui semble vraiment incroyable. Le Dieu de l'Ancien Testament est coupable de génocides, alors que le Nouveau Testament marque avec un fer rouge `péché originel' sur chaque nouveau-né. Il n'est absolument pas d'accord avec certains moralistes qui prétendent que nous avons besoin de la religion et de Dieu pour forcer les gens à être bons et à faire du bien. Ici, il cite A. Einstein: Si les gens ne sont bonnes que parce qu'ils craignent un châtiment, et en espèrent une récompense, alors l'ensemble de l'humanité est vraiment une bande lamentable."

Existence de la religion, luttes fratricides
Toutefois, son explication de la religion comme un produit secondaire accidentel inutile n'est pas très convaincante. Un moyen de sortir de ce problème pourrait être trouvée dans le livre `Le Feu de Prométhée' par C. Lumsden et E. O. Wilson, et certainement dans les livres de Lewis Wolpert.
Il révèle aussi l'immense pouvoir de la religion, mais n'insiste pas trop sur son utilisation pernicieuse par les puissants de ce monde. En fait, les religions se battent entre eux pour avoir le plus de `fidèles' (voir le film remarquable `The Immortal' par Mercedes Moncada Rodriguez, qui révèle comment le catholicisme est attaqué par des églises américaines au Nicaragua, parce que le catholicisme est jugé trop progressiste).

Endoctrinement, anti-raison
L'aspiration de l'homme pour devenir immortel a été institutionnalisée et exploitée par les responsables religieux et politiques en leur faveur.
R. Dawkins condamne à juste titre l'endoctrinement religieux des enfants et l'utilisation de ces derniers comme armes vraiment létales dans la lutte pour le pouvoir contre les `païens religieux'.
En outre, le fondamentalisme religieux est soutenu par l'Occident, parce que les pays dont le système éducatif est basé sur l'apprentissage par caeur des Livres Saints, n'auront pas assez de connaissances pour construire des bombes atomiques.
Les responsables et dirigeants religieux savent très bien qui sont leurs vrais ennemis: les rationalistes. Comme Luther l'a dit: la raison doit être détruite dans tous nos fidèles.
De plus, beaucoup de ces dirigeants ne semblent pas être de vrais croyants.
Comme Richard Dawkins pose à juste titre la question: Pourquoi ne se suicident-ils pas eux-mêmes avec des bombes?

Ce livre fascinant, écrit par un esprit superbement libre, est une lecture obligatoire pour tous ceux concernés par l'avenir de l'humanité.
44 commentaires|52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2008
Je l'ai lu en anglais et, étant donné son immense succès et le vaste débat qu'il a suscité dans les pays anglophones, il aurait dû être traduit bien plus tôt. Dawkins aborde le sujet par la face science mais le relie constamment aux questions que soulève le retour actuel de l'obscurantisme religieux dans le monde. Difficile d'être d'accord avec lui sur tout (ce serait même suspect, esprit critique et adhésion inconditionnelle ne font pas bon ménage!), mais il est néanmoins souvent convaincant et toujours passionnant. Surtout, ce livre donne envie de s'asseoir sur la pudeur qui nous empêche de mettre loyalement en débat les convictions religieuses de chacun, y compris en famille et entre amis. Il constitue en cela une excellente base de discussion et Dawkins y propose, en Darwiniste accompli, quelques pistes intéressantes pour expliquer et dénoncer la prolifération de la foi au cours des âges.
33 commentaires|41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le biologiste Richard Dawkins dénonce à juste titre "le respect excessif et anormalement épais dont jouissent les convictions religieuses". Il est trop communément convenu qu'on ne doit pas débattre de ces idées.
Pourtant, le traitement de l'hypothèse de Dieu (pour les croyants, ça n'est même pas une hypothèse...) ne doit surtout pas être laissé aux théologiens. Les scientifiques doivent s'emparer de la question de l'existence de Dieu, et la traiter avec leurs méthodes (c'est pourtant aux croyants que revient la charge de la preuve, mais on peut comprendre leurs difficultés...).

Évidemment on ne peut pas prouver la non-existence de Dieu, puisqu'on ne peut jamais prouver de façon absolue la non-existence d'une chose. Cependant, parmi les choses impossibles à réfuter, certaines sont bien moins probables que d'autres ! Dieu s'en sort extrêmement mal lorsqu'on le passe à l'examen sur le spectre des probabilités.

En plus d'être extrêmement improbables, les dieux décrits dans les Écritures sont "o-dieux". La morale religieuse, telle qu'elle est dictée, est abominable, et n'est heureusement appliquée que de façon très sélective (en Occident du moins). Beaucoup de croyants, s'ils lisaient les Écritures et les étudiaient autant et aussi méthodiquement que les non-croyants..., ne pourraient et ne voudraient en appliquer les commandements, ou imiter l'effroyable comportement de leurs modèles (Dieu lui-même, Abraham, Moïse, Mahomet, etc.).

Richard Dawkins s'en prend aussi fermement aux croyants "extrémistes" qu'aux "modérés". Il refuse de faire preuve d'indulgence (rassurez-vous, ses attaques, à lui, ne sont que verbales et étayées par des faits) envers les méfaits de la religion, en particulier sur les enfants. En effet, la religion "raisonnable" facilite la tâche du fondamentalisme en apprenant aux enfants dès le plus jeune âge que la foi inébranlable est une vertu.

Dans une partie de cet ouvrage, Richard Dawkins démonte facilement les arguments habituels en faveur de l'existence de Dieu avancés par les croyants (la logique n'étant évidemment pas leur fort ; on a préféré leur inculquer la foi) : c'est-à-dire les "preuves" de Thomas d'Aquin, l'argument ontologique, l'argument de quelques scientifiques croyants admirés, le pari de Pascal, etc.

Je veux souligner une caractéristique importante de ce livre. Son sujet a souvent été traité par des philosophes mais plus rarement par des scientifiques.
Étant moi-même athée et passionné de sciences, j'ai beaucoup apprécié l'approche de ce biologiste spécialiste de l'évolution, qui s'interroge sur les mécanismes qui mènent à la création et à la persistance de l'idée de Dieu, des religions, des mythes et sur le pourquoi de leur présence dans toutes les cultures humaines.
"La religion est un tel gaspillage, une telle extravagance, alors qu'en général la sélection darwinienne s'attaque au gaspillage et l'élimine" s'étonne Richard Dawkins.
Cela l'amène à nous exposer une série d'hypothèses scientifiques (la religion comme produit dérivé d'autre chose, la prédisposition psychologique à la religion, etc.) assez convaincantes, et en tout cas très intéressantes et parfois très surprenantes.

Un très bon livre, intelligent. Je le conseille aussi bien aux non-croyants qu'aux croyants. Lisez puis pensez par vous-mêmes.
44 commentaires|96 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2008
Pourquoi donc rigole-t-on des théories fumeuses de L. Ron Hubbard (fondateur de la scientologie) et pas de celles du pape ? En quoi sont-elles plus invraisemblables ?

A une époque où il est de bon ton d'accepter tout et n'importe quoi sous prétexte de ne pas offenser et d'être politiquement correct, il est bon que de temps en temps, certains esprits courageux se dressent et expriment une fois pour toutes ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas.

On entend trop souvent dire « c'est ma vérité », assené comme une gifle rhétorique afin de mettre fin à tout débat ou tout questionnement, en particulier en terrain théologique ou spirituel. À l'heure ou la science (la discipline, pas les individus, car il y a des bons et des mauvais scientifiques, comme partout) s'autocontrôle, vérifie, questionne, attaque ses propres assomptions afin de fournir des réponses toujours plus pointues et proches de la réalité, il est bien triste de ne la voir reléguée qu'au rang de machine à créer des gadgets pour améliorer notre vie (technologie, médecines, etc.), laissant à la superstition et aux gourous la part du lion quand il s'agit de nous montrer notre place dans l'univers ou de nous expliquer pourquoi nous sommes naturellement altruistes.

Les conclusions de la science peuvent aussi nous aider a nous forger une moralité, cadrée dans notre temps, nos connaissances et nos avancées sociales, le tout en nous aidant a nous débarrasser des nos préconceptions, peurs de l'inconnu et superstitions ancestrales. Un exemple rapide, la science a prouvé que la notion de séparation de l'espèce humaine en races est fausse et ridicule, tout le monde l'accepte. Alors pourquoi donc ne sommes-nous pas en mesure de dire tout haut la même chose à propos des déclarations ridicules des prêtres, sorciers et gourous en tout genre quand les réponses et les preuves à notre disposition sont tout aussi solides ?

Au-delà du fait de présenter des arguments extrêmement solides en faveur du scepticisme, ce livre va plus loin, il a le potentiel de changer totalement notre façon de penser. En ce qui me concerne, je suis un bien meilleur scientifique aujourd'hui grâce à ce livre (et les précédents) de Richard Dawkins.

S'il n'y avait qu'une chose à retenir de ce livre, je ne pense pas que ce soit l'attaque sur la religion (en particulier en France ou beaucoup de valeurs laïques sont acquises par rapport aux pays Anglo-Saxons) mais bien l'incitation à la découverte, au questionnement, à la réflexion et à la liberté de penser. Aucun sujet ne devrait être immun au mot « pourquoi », la religion y comprise. Merci monsieur Dawkins pour avoir ouvert la voie a une nouvelle génération de penseurs, les innombrables sites et blogs de réflexion ou scientifiques ayant démarré sous l'impulsion de ce livre en sont la preuve indéniable. Il est bon parfois de mettre les pieds dans le plat !

Le respect, tant pour une idée que pour un individu, ça se mérite! Ne l'oublions jamais, ce sont aux gens qui avancent des théories bizarres de fournir les preuves de ce qu'ils disent, sous peine de s'attirer, à juste, titre railleries et critiques.
0Commentaire|80 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2013
Un livre extraordinaire à mettre entre toutes les mains ! Un texte très documenté qui met en lumière toute la naïveté et l'irrationnel des religions. Pas besoin de Dieux pour vivre, il suffit simplement d'apprécier les choses réelles, la nature qui est le fruit de l'évolution et non d'une "création" surnaturelle. "La peur et l'ignorance, voilà les deux pivots de toute religion", disait P. d'Holbach. Sublime !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2008
Richard Dawkins répond d'une manière incisive et tranchante à toutes les histoires ahurissantes et arguments ridicules que les croyants n'ont cessé de piocher dans leurs dogmes. L'humour british,passablement cynique, de l'auteur n'enlève rien au sérieux de son livre. Au contraire, il appuie là où ça fait mal.
La lecture de "Pour en finir avec Dieu" nous apporte d'autres armes intellectuels pour combattre cette faiblesse humaine qu'est la croyance sans oublier le...créationnisme qui tend, après les Etats-Unis, hélas à pousser sur des terres jusqu'ici encore vierge (comme la France Par exemple).
0Commentaire|36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2012
J'ai lu ce livre, tout comme tous les autres livres de Richard Dawkins, en anglais. Malheureusement, sa traduction en français laisse à désirer. On y retrouve l'idée originale, mais la grâce et élégance du style d'auteur manquent désespérément. Malheureusement, un très mauvais choix de traducteur....Si vous le pouvez, lisez ce livre en anglais. The God Delusion
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La question de Dieu est certainement le tabou d’entre les tabous de nos sociétés. À une époque où il est de bon ton d'accepter tout et n'importe quoi sous prétexte de ne froisser personne quitte à propager des inepties (Dawkins se bat contre le créationisme galopant), il est rafraichissant de voir une approche scientifique du sujet. C'est en biologiste que Dawkins, professeur à l'université d'Oxford et spécialiste mondialement connu de l'évolution, explique l'émergence de la vie, de la pensée, des comportements sociaux et des croyances.

Un ouvrage sans concession en forme de plaidoyer contre l'intégrisme (toutes religions confondues) et pour la liberté d'expression et d'argumentation. La conclusion de Dawkins pourrait être : libre à chacun de croire en ce qu'il veut, Dieu, l'homme, l'argent, le serpent à plumes ... pourvu qu'il laisse les autres croire penser comme ils l'entendent !

Si les écrits de Richard Dawkins sont très sérieux, le personnage n'est pas dénué d'humour ! Le voici à #TED pour une conférence sur le même sujet : [...]
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 14 septembre 2008
Ce livre parle d'un sujet important, au niveau philosophique et personnel pour chacun d'entre nous. La question de la religion est toujours d'actualité et Dawkins nous donne tous les arguments en faveur de l'athéisme, sans haine mais avec passion. J'aurais aimé pour ce livre important un style moins décousu: le début est excellent, l'auteur montre bien l'enjeu du problème de la religion pour les individus et la société, il démonte une à une les "classiques preuves " de l'existence de Dieu. Mais les chapitres suivants sont plus inégaux: Dawkins folâtre, passe souvent d'un sujet à un autre. Il a aussi une forme d'humour britannique un peu agaçante pour un français. Ses références sont d'ailleurs quasi excusivement des ouvrages anglo-saxons récents. Le style est plutôt celui d'un best-seller grand public. Il abuse aussi des références piochées dans internet, en nous donnant des liens ultra-longs. J'aurais aimé un travail plus approfondi: il n'y a par exemple aucune référence à des auteurs comme Girard qui a écrit des choses puissantes sur l'origine des religions ("la violence et le sacré"). Le Darwinisme est aussi très présent, c'est normal mais on ne peut pas lui faire expliquer tout ce qui se passe dans notre monde: en particulier l'hypothèse des "mèmes" pour expliquer l'évolution culturelle est discutable.(Onfray par contre lui ne parle sûrement pas assez de Darwin)
Malgré ses défauts ce livre est à lire car il énonce clairement les raisons que nous aurions, tous ceux qui comme moi sont d'anciens catholiques, à faire notre coming-out et nous déclarer ouvertement athées.
11 commentaire|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)