undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles20
4,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le Compagnon, Patriote par Excellence, s'éteint dans le Silence du Temps. Heureusement, Jean-Mathieu Boris, 91 ans, a toute sa tête. Il nous donne à lire une Epopée Tragique vécue à hauteur d'Homme. Hauteur d'Homme où l'attente, la violence et l'amour s'agitent en désordre pour construire une vie. Bir Hacheim, Les Vosges. deux terribles moments de Guerre...La description est simple, précise, envoutante. La Guerre...le meilleur de l'homme au service du pire. Puisqu'il fallait la faire, Jean-Mathieu Boris l'a faite et bien faite.

Honneur et patrie. Vive la République Une et Indivisible. Vive la France éternelle.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Hé oui petite, ton grand père a fait la guerre contre les nazis et il s'y est couvert de gloire. Il a fait partie de cette poignée de jeunes gens qui ont rejoint Londres et le Général de Gaulle en juin 40, bien loin de ceux qui firent de la résistance après avoir obtenu une Francisque.

La plupart sont morts, ton grand père a eu la chance de survivre alors que beaucoup de ses frères d'armes tombaient à ses cotés ou qu'une balle ricochait à quelques millimètres de sa tête.

En tout cas merci de lui avoir posé la question, car pour te répondre il a publié ce superbe témoignage afin que tous puissent en profiter. Tu apprendras ainsi ce qu'a fait une poignée de jeunes français à Bir Acheim pour commencer à redresser la réputation de l'armée Française, tu apprendras aussi l'apreté des combats des Vosges. Bref, tu sauras pourquoi, il porte un beau canapé rouge à la boutonnière.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2012
Dans son magnifique récit -- écrit avec toute la verve intense des hommes qui ont vécu des heures de combats terribles qu'ils résolurent avec le plus haut des courage, celui qui ne les quitte pas à l'instant d'en retranscrire les moments, avec franchise et modestie -- , Jean-Mathieu Boris nous montre que les héros de Bir-Hakeim (qui firent tant pour le général de Gaulle) ne naquirent pas spontanément dans le désert libyen comme des champignons de Paris dans la rosée de la brume du matin sortie toute fraîche d'un roman de Dino Buzzati. Grâce à lui, on voit tout le parcours (quelquefois picaresque) des jeunes français révoltés, ceux qui refusèrent la défaite. On voit leur préparation, comment ils bâtirent leur foi combattante. L'épisode du Blitz londonien apporte un témoignage particulièrement intéressant. J'ai lu ce livre après celui de François Broche (le fils de l'un des héros tombé à Bir-Hakeim, artilleur comme Boris) et après avoir fait la connaissance, dans ma ville de Senlis lors de la commémoration du 18 juin, d'un homme extraordinairement modeste de quatre-vingt-dix ans, vétéran martiniquais d'un bataillon de Marche de la Division de la France Libre ; il participa lui aussi à la campagne de Libye, au débarquement en Provence et aux combats des Vosges. C'est en l'écoutant lui et en lisant J-M Boris que l'on se rend compte que l'expression "c'est à ces hommes que nous devons notre liberté actuelle", n'est ni usurpée, ni galvaudée. C'est la toute simple vérité.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Des souvenirs de guerre écrits au crépuscule de sa vie par un Compagnon de la Libération...Espoir, Foi et Patriotisme affrontantl'Afrika Korps à Bir-Hacheim. Cette Bataille d'Arrêt redonna aux armes de la France la Gloire tant attendue. Un beau livre.
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2012
Ce livre est passionnant, impressionnant de vérité historique, le reçit est enlevé, plein d'humour malgré les événements dramatiques
un témoignage à donner aux jeunes et moins jeunes
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2012
Récit à taille humaine, dur, qui fait prendre conscience un peu plus de l'investissement total dont il fallait faire preuve pour durer et sortir de l'Histoire avec les honneurs.
Quelques beaux moments de foi également.
A lire et à conseiller à ses amis.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jeune homme de bonne famille, 19 ans, juif et étudiant, la 2ème guerre mondiale va précipiter Jean-Mathieu Boris dans le combat et de quelle manière: dès le désastre de l’été 40, il passe à Londres, s’engage dans les Free French de De Gaulle, aspirant dans l’artillerie, on le retrouvera dans le combat de Bir Hacheim (Hacheim, pas Hakeim, j’y reviendrai !). Ce sera ensuite El Alamein et la campagne de Tunisie. Il n’en avait sûrement pas assez, il se fait verser au BCRA, prêt à sauter en France occupée. Ce seront finalement les Commandos de France dans les Vosges, en Alsace et en Allemagne où il finira sa guerre.

Le récit se lit facilement; se croisent bien des figures d’hommes et de femmes souvent bien jeunes, responsables dans leur engagement mais animés aussi d’une soif de vie et d’insouciance à la fois. Ils sont beaux, vivent pleinement et meurent aussi trop souvent…

Si l’ouvrage n’a pas de vocation à nous raconter l’histoire de la période, il nous livre un texte où jeunesse et guerre s’entrecroisent férocement. Bref, Jean-Mathieu Boris a su restituer sa jeunesse combattante de bien belle manière.

Il a aujourd’hui 93 ans…

Respect aux Anciens !

PS: je ne peux m’empêcher de citer son point de vue quant à l’orthographe de Bir-Hacheim (p 117): « Quant à nous, les survivants, nous nous reconnaissons à ce que nous continuons de prononcer Bir Hacheim et non Bir Hakeim, d’ailleurs l’orthographe de la barrette de nos médailles coloniales porte bien le nom de Hacheim. »
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2012
excellent ouvrage qui se lit avec passion ! l'auteur nous fait revivre sa passion de la France et son engagement dans les combats de la France libre! a recommander à toutes les générations!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans « Combattant de la France Libre », Jean-Mathieu Boris témoigne de son parcours au service de la France Libre qu'il a rejoint à Londres, à 19 ans en juin 1940 (il quitte la France le 25 juin et débarque à Plymouth le 28). Après une courte période de formation, Jean-Mathieu Boris est de tous les aventures et tous les combats : tour complet de l'Afrique pour atteindre le Liban, Bir Hakeim (sans doute l'épisode le plus impressionnant mais aussi le plus révélateur de l'esprit de la France Libre), El-Alamein, campagne de Tunisie, passage dans les commandos, combats dans les Vosges et en Alsace, Allemagne...

Maintenant nonagénaire, Jean-Mathieu Boris nous offre un récit qui n'est jamais anecdotique. En filigrane de l'évocation des combats, la hauteur de vue d'un homme de son âge vaut de l'or : son expérience, son vécu et sa sagesse transparaissent à chaque instant, il peut écrire des choses que l'on ne lit plus, avec autant d'authenticité, que très rarement. Il s'agit in fine d'un livre magnifique écrit avec force et simplicité.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2012
Une lecture passionnante qui sort du cadre, battu si l'on peut dire, des récits de guerre. Une autre guerre où il était normal de mourir et de se détendre entre temps pour décompresser.
A noter l'admiration pour les combattants de l'Intérieur, anxieux en tout temps et quelques remarques (très peu) sur sa foi voire une phrase remarquable sur les religions.
D'autres plus jeunes que moi l'ont apprécié à la maison.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)