undrgrnd Cliquez ici Toys Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles36
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Harry White, brillant jeune cadre New Yorkais des 70's, est obsédé par la séduction d'inconnues qu'il oublie dès qu'il les a consommées. Cette manie finit par lui poser des ennuis dans son travail et sa famille. C'est pourquoi sa rencontre avec Linda semble devoir enfin le stabiliser. Harry se marie, a un fils, une maison, une fulgurante ascension professionnelle et sociale...
Mais les obsessions reviennent, empirent et prennent de nouvelles formes qui font descendre notre Don Juan psychotique en enfer ...
Ce roman aborde avec puissance et brio les thèmes des pulsions de la sexualité, de la dégénérescence du couple, de la vanité de la réussite professionnelle et matérielle, de l'insatisfaction de la banalité du quotidien ...
Un premier paragraphe choc, un vocabulaire qui ne s'embarrasse pas de ronds de jambes, la dégringolade infernale d'Harry White décrite avec une virtuosité captivante font de ce Démon un très bon bouquin, précurseur évident d'American Psycho.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2003
Connaissez vous cette sensation, quand vous ne faites rien de la journée, et que vous culpabilisez de ne rien faire ? Cette petite boule que vous avez dans la gorge, et qui peut parfois descendre jusque dans l'estomac... Vous connaissez ?
Ce livre commence en gros par cette petite boule de culpabilité. Vous démarrez sur un terrain connu, et vous vous identifiez alors à un personnage déprimé sans le savoir, sur la pente raide, croyant monter...
Prévoyez après lecture un mois de remise en cause, et pour les plus faibles : 3 mois de psychanalyse...
Hubert Selby a pondu son roman le moins gore, le moins violent, mais le plus terrifiant, le plus personnel.
Avis aux amateurs de sensations littéraires...
0Commentaire|56 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2004
Pour avoir lu les critiques, je précise que je suis une femme et que ce livre ne m'a pas dégoûtée. Il est pourtant d'une violence inouïe, qui, pour une fois, ne se traduit pas par des mots, par des détails, mais qui vous prend aux tripes tant elle est psychologique et insidueuse. On a envie de sauver le héros, mais, comme sa femme, on assiste impuissant à sa descente aux enfers et à la prise de contrôle progressive de son démon intérieur. Le livre va crescendo, et lorsqu'on tourne la dernière page il ne reste plus rien à dire : on a compris, ou pas, on pleure, ou pas, mais on n'a rien pu faire...et il faut un peu de temps pour s'en remettre !
0Commentaire|46 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Harry White nous est présenté d'entrée de jeu comme un jeune adulte qui ne semble pas s'embarrasser des convenances habituelles en matière de marivaudages. Loin s'en faut.
C'est un Casanova qui collectionne les rencontres furtives, pimentées par le danger de se faire surprendre par les maris cocus.
Doué dans cet exercice, très doué même, il excelle également dans ses attributions professionnelles, au point qu'il va très rapidement grimper l'échelle sociale, tel un satellite propulsé en orbite.
Jusque là, me direz-vous, pas de quoi fouetter un chat, tout juste de quoi susciter quelques jalousies rentrées.
Mais c'est sans compter sur l'esprit démoniaque de l'auteur qui nous prend par la barbichette pour nous mener au bord d'un gouffre aux profondeurs insondables.
Un livre surprenant, fort bien traduit, qui bien souvent nous met au pied du mur de nos tentations les plus refoulées.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Harry est un jeune cadre dynamique qui travaille dans une grosse entreprise à Manhattan. Apprécié par ses supérieurs il fait partie des forces vives de cette société qui compte beaucoup sur lui. Mais Harry est aussi un coureur de jupons hors pair.
Il ne peut s'en empêcher, c'est plus fort que lui. Il se tourne de préférence vers des femmes mariées. Ainsi, en bravant les interdits il peut être apaisé intérieurement et continuer son travail.
Mais un démon le ronge, peu à peu, progressivement, inéluctablement. Et bientôt les femmes mariées ne suffiront plus pour le calmer. Il faudra aller plus loin. Autre chose. D'autres interdits.

Selby a crée un roman coup de poing. Le style est parfois très cru, à l'image de Harry. L'écriture est parfois tourmentée. Des phrases qui démarrent en milieu de ligne. Parfois un mot par ligne décalés à chaque fois pour former une sorte d'escalier qui descend irrémédiablement. A l'image d'Harry ...

L'ensemble est bien sur parfaitement compréhensible. On comprend très vite que le mal de vivre dont souffre le personnage de Selby est un mal profond. Il a tout pour réussir, va réussir ... mais rien n'y fait.

La tension va crescendo jusqu'au dénouement final. Implacable.

C'est un livre qu'il faut vraiment avoir lu. Il faut goûter à cette noirceur, plonger avec Selby dans cette véritable descente aux enfers. Un chef d'oeuvre, une aventure littéraire unique.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2013
J'ai été marqué par ce livre trouble.
La redondance des événements vécus par le personnage principal
au fil des pages nous font comprendre son profond malaise. Nous
plongeons avec lui dans l'abysse de la déprime et du mal de vivre.
C'est beau mais tellement déprimant.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le début du roman est plutôt anodin: on lit les exploits érotiques à répétition d'Harry, un Don Juan de quartier, c'est assez insipide et plutôt énervant. Puis on se dit qu'il va quand même tomber amoureux! C'est chose faite, pense t on, quand il se marie avec Linda, une femme qui a tout pour lui plaire. Mais la lassitude s'installe dans le couple, et Harry va imaginer et réaliser des choses de plus en plus bizarres pour retrouver le goût de vivre; c'est seulement à ce moment là que (pour ma part) j'ai compris qu'il y avait quelque chose qui clochait chez ce type. Hubert Selby Jr nous décrit en fait, non pas un simple homme volage, mais bien un pervers psychopathe. Le roman prend alors un tour noir, et désespéré. On pense au film "Shame" avec Michael Fassbender. C'est en effet là que réside la partie la plus perturbante de ce livre: le passage insidieux du "vagabondage sexuel" à la pathologie psychiatrique lourde. On sent que l'auteur se pose des questions, sans doute sur sa propre vie. En arrière plan, comme le signale le traducteur, il y a un point de vue puritain, très américain, avec le combat du bien et du mal, le "démon" envahissant peu à peu l'âme d'Harry. On peut trouver cet aspect des choses démodé et simpliste, il n'empêche, il s'agit là d'une oeuvre poignante et perturbante. Le style est particulier, fait de langage familier, mais avec des longues phrases. On note aussi l'absence de guillemets dans les dialogues, ce qui surprend au début.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2012
Hallucinant Monsieur Selby. Terrifiant Monsieur Selby. Merci Monsieur Selby. Un très grand roman, sans doute même meilleur que son célèbre "retrour à Brooklyn". Un passage est juste un peu cliché (voilà pourquoi je ne mets pas cinq) mais à part ca c'est bien écrit, vivant, fort.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2011
J'ai commencé ce livre en m'attendant à quelque chose de 'classiquement' violent, peut-être aussi quelque chose d'un peu vieux. En fait la couverture m'a induite en erreur. Ce visage associé à ce titre fait un drôle d'effet. Et puis j'ai fini par comprendre qu'il s'agissait simplement de l'auteur..

Bref. Au fil des pages mes à priori se sont envolé, laissant place à l'étonnement et au plaisir intense de suivre l'inévitable descente aux enfers d'Harry White. On s'y attache et on oublie même que ce roman a été écrit dans les années 70, car il pourrait aussi bien être sorti hier.

L'histoire d'un type qui pète un plomb.

Bonheur de lecture sublimé par sa découverte totale.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2011
Hubert Selby Jr. nous emporte dans le tourbillon de son personnage principal...
Harry qui semble pourtant avoir tout pour lui va s'enfoncer au fil des pages pour finalement perdre controle de lui-meme. S'il commence par des peches "mineurs", il va finalement se diriger page a page vers l'atrocite du crime en public... Le protagoniste s'attache a des details comme des minutes de retard pour ensuite completement perdre la notion de temps....
C'est un roman thriller tres troublant...qui fait presque peur a chacun... qui vole un oeuf vole un boeuf ?
;)
Hakun
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,80 €
7,10 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)