undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

13
4,1 sur 5 étoiles
L'invention de Morel
Format: PocheModifier
Prix:4,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

15 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 janvier 2009
Difficile effectivement de parler de ce livre sans risquer de ne trop en reveler et de gâcher le plaisir de la surprise au futur lecteur.
En quelques mots donc les thémes émanant de ce court roman sont l'identité, l'immortalité, la liberté et l'amour. La forme elle est celle d'un roman d'aventure avec un gros rebondissement vers la fin.
En lisant ce livre, les impressions tactiles, olfactives et visuelles du narrateur nous sont si bien retranscrites que l'on comprend assez aisément que cette histoire ait inspiré le cinéma (l'année dernière à Marienbad).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Une petite histoire mélant survie sur une ile hostile et thèmes fantastiques. L'ensemble est agréable et le récit plonge peu à peu dans une bien étrange histoire.
Ne pas lire le quatrième de couverture qui dévoile un peu trop de secrets et gache le plaisir de lecture.
Le tout baigne dans une atmosphère mélancolique et n'esperait pas que la fin soit plus enjouée ! En tout cas le dénouement est surprenant.
Un bon petit bouquin qui se lit vite mais que l'on a eu plaisir à lire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Labradorite a tout dit, dans le premier commentaire de cette page.

Je voudrais juste ajouter que ce roman, à l'instar de La Fin des temps de Murakami, n'a cessé de me hanter, tant il est merveilleusement original et désespérant.

C'est aussi une des plus belles histoires d'amour romanesque jamais écrites !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
On croirait lire du Borges. Même style, mêmes histoires invraisemblables, prétextes à de filandreuses méditations sur les mystères de l’existence, sur le sens de toutes choses, caché derrière le voile des apparences. On n’est donc pas surpris de trouver une préface de Borges nous engageant à lire ce roman et nous assurant qu’il est proche de la perfection.
Le narrateur, échouant sur une ile déserte, fut un jour fort surpris d’y trouver un groupe d’estivants qui passent leurs journées dans une espèce de musée. Cependant, les scènes se répètent, et ces personnages se comportent comme des fantômes ; ils ne le voient pas, ne l’entendent pas, si bien qu’il finira par comprendre que ce ne sont que des projections holographiques qu’un certain Morel, savant fou romantique avait fait vivre pour l’éternité sur cette ile.
Adolfo Casares a certainement été inspiré par ces théories de l’univers holographique, propagées par des physiciens de renom, comme David Bohm.
Et si toutes nos existences, passées, présentes et à venir, n’étaient que cela, des projections holographiques mille fois répétées, qu’un démiurge avait mis en marche, en poussant sur la touche REPLAY?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un condamné à la prison perpétuelle se réfugie dans une ile hostile hantée d'habitants dont l'existence n'est rien moins qu'inimaginable'Le choix offert plonge dans les racines d'une Question Essentielle à l'Être et à l'Ame : Vivant Mort ou Mort Vivant ?

De ce texte magistral, exceptionnel, envoutant sourd une inquiétante étrangeté angoissante, menaçante, encerclante ; une version textuelle du Cauchemar de l'Existence.

Hats off
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 février 2012
Il faut savoir dépasser un style compassé et un tantinet précieux, et une intrigue qui, malgré la petitesse du roman, tarde à se mettre en place. La bluette a sens unique qui s'installe en 1ère partie du roman, et que l'on devine rapidement sans issue, et les atermoiements souvent ridicules du personnage principal peinent à nous tenir en haleine. On tient pour la 2ème partie, plus intrigante, qui vaut pour le dénouement.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 janvier 2010
Le roman débute par un prologue du grand ami de Bioy: Borges. Dans ce prologue, il essaie de définir le genre exact du roman dans celui du roman d'aventure. Pour Borges, le livre de Bioy Casares est "la trame parfaite".
La structure du roman quant à elle, se présente sous une forme autobiographique: il s'agit d'un journal qui note jour après jour les actes du protagoniste ou les événements auxquels il doit se confronter. Mais aussi les doutes, les hypothèses su protagoniste-narrateur face aux événements dont il est témoin. Le journal devient intime quand il raconte qu'il tombe amoureux de Faustine, là, il fait part de ses projets et de ses avancements.
L'oeuvre fonctionne avec le film de Morel, les projections olographiques donnent l'illusion du réel au protagoniste. Le seul moyen pour rejoindre Faustine, sera d'apparaître dans le film tourné par Morel. Or, tout être vivant meurt...
L'élément structurel du récit sera sans aucun doute à rapprocher de L'île du Docteur Moreau de Wells mais aussi de Plan d'évasion de Borges.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 avril 2013
Ce livre ne se raconte pas. Il se découvre en le vivant. On y est, on ne comprend pas, on ressent, on a peur, on espère. Et puis on comprend, l'idée était juste géniale même si elle tue l'espoir. A lire absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 juillet 2014
Livre extrêmement original et prémonitoire sur le futur de notre monde : l'enregistrement de nos faits et gestes permet l'immortalité
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 novembre 2009
J'ai vu ce telefilm à 14 ans, je ne l'ai jamais oublié, j'ai toujours cherché de quel roman il avait pu etre inspiré grace à internet et aux archives de l'ina, j'ai trouvé 42 ans apres, je n'ai pas été déçue le roman m'a emballée.
Cette lecture est exactement ce que j'attendais
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le monde inverti
Le monde inverti de Christopher Priest (Poche - 28 février 2002)
EUR 9,00

Le tunnel
Le tunnel de Ernesto Sàbato (Poche - 15 mars 1995)
EUR 5,90

L'invention de Morel
L'invention de Morel de Jean-Pierre Mourey (Album - 24 janvier 2007)
EUR 13,75