undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Emma
  • Commentaires client

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles19
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Jeune fille de 21ans, Emma Woodhouse vit seule avec son père veuf, et a pour principale occupation celle de nouer des relations amoureuses entre ses proches. Sa vivacité d'esprit et sa maladresse vont lui jouer bien des tours...
Jane Austen nous offre ici un merveilleux roman d'apprentissage, tant le caractère et les émotions de l'héroïne évoluent tout au long de l'histoire.
Beaucoup n'aime pas le personnage d'Emma car elle est impulsive, maladroite, parfois vaniteuse et souvent indiscrete! Au contraire, pour moi tous ces défauts ont rendu Emma touchante, humaine, sensible, passionnée et vulnérable à mes yeux ! A plusieurs reprises on ne peut que s'offusquer de ses agissements, mais tout est fait avec une telle maladresse naïve et une telle envie de bien faire qu'on lui pardonne vite. Certes certaines personnes subissent au plus profond de leurs chaires les dommages que les plans d'Emma occasionnent, mais se sont souvent des personnages naïfs, faibles ou manipulables.
Mais Emma va apprendre beaucoup de ses erreurs, même si souvent le mal est fait, et est entourée de bonnes âmes qui la sermonent, la reprimandent et lui pardonnent comme son père, Mrs Weston et bien sur Mr Knightley. Ah, Mr Knightley! De mon expérience des romans de Jane Austen était ressorti l'incroyable Mr Darcy (orgueils et préjugés) comme l'un de mes personnages romantiques préférés, et bien George Knightley se trouve désormais à la même place. Il représente le véritable chevalier servant et son indulgence, son affection et sa complicité avec Emma nous font fondre.
Tous les personnages secondaires sont hauts en couleurs, les intrigues se mêlent à la perfection!!!
Un superbe Jane Austen avec une héroïne qui ne laisse personne indifférent.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2011
J'ai profité de l'achat du coffret signé Christian Lacroix pour les éditions le Livre de poche pour continuer mon tour d'horizon de la littérature anglaise et de Jane Austen en particulier.

Après "Orgueil et préjugés", c'est donc "Emma" que j'ai décidé de dévorer. Pour dire la vérité, alors qu'il me semblait connaître parfaitement la bibliographie de l'auteure anglaise, ce titre m'était complètement inconnu peut-être parce que cette dernière avait dans un premier temps sorti cet ouvrage de manière anonyme.

L'écriture est toujours aussi jolie même si cet adjectif peut sembler pour certains quelque peu niais. Il n'en ai rien ici. Tout y est juste simplement charmant.

On se prend immédiatement d'affection pour la mignonne et gaffeuse Emma Woodhouse (qui n'est pas sans rappeler bon nombre de rôles joués par Audrey Hepburn) et son petit monde. Même si le rythme typique du XVIIIè siècle peut à certains moments paraître excessivement lent, je vous avouerai qu'il n'est pas déplaisant d'être emporté par cette indolence.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2011
L'histoire est déjà plus ou moins racontée dans les autres commentaires, qui sont de grande qualité et dont je partage largement les vues. Il faut ajouter quelque chose cependant : le style de Jane Austen est inimitablement drôle.
Son roman est une pièce de théâtre. Les personnages un peu caricaturaux persistent dans leurs travers. Ainsi que les clowns du cirque, ils reprennent indéfiniment leurs savoureuses répliques. Emma est un texte qui se déguste, comment peut on le trouver long ? Il pourrait durer cinquante pages de plus, ou cent, on voudrait le savoir par cœur, se lancer ses répliques comme des clins d'œil, tant elles sont fines dans leur critique. Un monde que visiblement l'auteur rejette complètement, mais les plaidoyers pour la liberté de la femme sont dits d'un ton un peu ridicule. Elle ne se prend pas au sérieux.
Mais surtout un trait que l'on sent à toutes les lignes : Jane Austen aime les gens, les personnes, toutes. Le plaisir de les décrire, de les mettre en scène, de les faire parler, de dévoiler leurs petites manies et leurs gros défauts s'accompagne d'une évidente indulgence, celle de l'humour, celle de l'amour de l'humanité. Toutes ces qualités littéraires sont communes aux romans de Jane Austen. Le personnage d'Emma est bien proche de l'auteur, et cela donne un ton particulier à ce roman. La critique est plus virulente que jamais. Emma devient pénible, et nous fondons de tendresse pour cette femme écrivain, si exigente dans son attention et si cruelle avec elle-même, tenant à ses choix plus que jamais, prête à les défendre, bec et ongles, mais tellement peu arrogante qu'elle en paie le prix fort. Elle est comme les comiques de la scène aujourd'hui, vive et peut-être - par derrière - un peu désespérée. Tout cela est très difficile à traduire, bien sûr. Si vous le pouvez, allez jeter un coup d'œil sur le texte en anglais. Les allers et retour entre les deux langues sont très amusants et pleins d'enseignement.
Une dernière remarque, Jane Austen écrit d'une façon très contemporaine, si je puis me permettre cet absolu anachronisme. C'est bien sûr moi, nous, lecteurs d'aujourd'hui qui lisons ce texte et lui trouvons des analogies avec ce qui se dit aujourd'hui, avec cette façon un peu impertinente qu'on s'autorise parce qu'on la côtoie quotidiennement chez les artistes du spectacle. En cela, elle se démarque fortement des auteurs français de son époque par exemple, ou des auteurs romantiques qui lui suivront. En cela réside sans doute le succès continu des ses écrits et le succès des mises en scène de ses histoires dans les différentes séries télévisuelles ou les films.
Transcene
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2011
Excellent roman,comme tous les autres et agaçant à souhait!
On se prend d'une envie folle de bousculer un peu le "pauvre papa",le frère de Knightley ainsi que la très hautaine Mrs Elton...
Bref..un très bon livre..
Quel dommage que les films Austiniens ne soient jamais à la hauteur des livres!
"Emma" fait un peu exception...
Pour une fois,le livre est un peu plus "lourd" dans le sens ou les bavardages incessants de Miss Bates sont peut-être un peu "soulants"..mais bon..cela ne retire rien au charme de l'histoire..
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2014
Je ne reviendrai pas sur l'histoire elle-même, il n' y a rien à dire sur un livre de la littérature anglaise classique.
Cependant la traduction laisse à désirer. Les prénoms tout d'abord n'arrêtent pas de changer : Harriet est parfois Henriette, mais surtout Mr Knightley, le beau-frère, passe du Jean français au John anglais, et ce constamment. Pourquoi d'ailleurs ne pas laisser les prénoms anglais ? Et pourquoi traduire les mesures : les anglais ne parlent pas en kilomètre, surtout du temps de Jane Austen ? Les Livres Sterlings sont traduites par des francs (peut-être avec le change de l'époque) mais cela n'a aucun intérêt. Il y'a aussi nombre d'erreurs sur les mots de liaison : "le" à la place de "de", des masculins à la place de féminins. Je trouve ça plutôt intolérable. Et puis, cette version est une édition tronquée du livre. Il manque au moins un chapitre, certains passages ont été réécrits et d'autres résumés.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2011
"Emma" raconte l'histoire de de Miss Emma Woodhouse, riche jeune fille en quête d'occupations matrimoniales, non pas pour elle mais pour les autres. Ce goût lui vient d'un orgueil démesuré que l'image d'un couple la glorifiant d'avoir fait leur bonheur flatte beaucoup, ainsi que de l'ennui que cause la vie dans un village aussi inintéressant que Highbury. Elle conjecture ainsi le bonheur de n'importe quelle personne entre dix-sept et quarante ans de manière abusive, son imagination débordante étant son seul véritable guide dans l'affaire. Cette occupation lui procure ainsi un sentiment d'ascendant sur les autres, une superbe et des dons de manipulation qui la rendent aussi détestable que l'a bien voulu Jane Austen, seul véritable chef d'orchestre de ce petit monde.
Car c'est bien un monde que l'auteur nous offre ici : les personnages y sont magnifiquement décrits, engoncés dans leur ridicule ou leur prestance, tous astreints à une règle de conduite si contraignante que Jane Austen semble en faire un peu le fil rouge de tous ses livres. Son verbe est toujours aussi fleuri, et la lire est toujours un régal ; on pourrait le qualifier d'ampoulé, mais il faut se souvenir qu'il a été écrit au début du XIXème siècle, et que le style d'écriture n'était pas aussi libre qu'à notre époque. Juste histoire de remettre les choses à leur place.

Cependant, pourquoi quatre étoiles et pas cinq (on est pas à une près, me direz-vous) ?
Il faut reconnaître qu' "Emma" est un peu longâgne... Faut-il mettre ceci sur le compte de l'inaction du village, dans lequel chaque micro-événement est amplifié au centuple ? On le répète à qui veut bien prêter une oreille polie, on le commente, on donne son avis, on conjecture, etc. Eh bien moi je dis arrrrrggggghhhh !!! D'autant plus que certains personnages identifiés comme radoteurs bougons (Mr Woodhouse) ou terriblement bavards (Mrs Bates) occupent une place non négligeable dans l'histoire et l'espace de parole du roman. Cependant cette lenteur permet à l'auteur de travailler la psychologie et l'évolution de pensée de l'héroïne, qui gagne en cela de la crédibilité et de l'humanité : on ne peux donc que s'incliner et prendre son mal en patience. J'ajouterai à titre personnel que c'est le troisième roman de Miss Austen que je lis, et que je ne les ai jamais dévorés (bien que je les ai tous aimés et que je sois en train de lire "Northanger abbey") ; tous prennnent le temps de caractériser les personnages, bien expliquer la situation, la commenter, etc (faut-il mettre cela sur le compte du goût de l'ordre et de la mesure so british ?). Lecteurs amoureux de grande vitesse s'abstenir.
Il faut aussi reconnaître que si le dénouement heureux ravit, l'héroïne particulièrement à la fin deviendrait presque un modèle de compassion et de regrets sincères, ce qui tranche pas mal avec son ancien caractère ; si le changement est brual mais acceptable, on peut cependant regretter qu'elle tombe dans un romantisme vertueux peu crédible aux yeux de lecteurs moins optimistes que l'auteur. Cependant, c'est là tout le charme de Jane Austen : énormément de romantisme, mais jamais de cucuterie, Dieu merci.
A noter que lorsqu'on a un peu l'habitude de cet univers, on devine dès les premières pagers la fin, absolument prévisible (il y a cependant des rebondissements imprévus!)

Quoi qu'il en soit, je recommende chaudement "Emma" (oui, vu ce que je viens de dire, on pourrait en douter !), qui me semble très original dans l'oeuvre austenienne, et très bien ficelé. A lire et à faire lire !

PS : superbe adaptation de la BBC avec un Mr Knightley très bien interprété par Mark Strong !
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2015
Mon jugement ne va pas vraiment porter sur l'histoire même car j'en suis seulement à la page 100, mais il va porter sur l'édition. Et puis vu l'ancienneté du roman, sa réputation n'est plus à faire.

Les + :
- Une très belle reliure, bien coupée, on peut enlever la couverture papier pour découvrir un livre rigide pourpre recouvert à l'ancienne en tissu et lettre dorés. Très pratique quand on est peu soigneux de ses affaires comme moi, il me suffit d'enlever la couverture et je peux lire sans avoir peur de l'écorner. Une excellente collection au niveau esthétique.
- Le petit ruban pourpre cousu au livre qui sert à marquer les pages discrètement sans avoir à chercher son marque page pendant 10minutes pour couper sa lecture.
- Le prix, à peine 1 euros de plus qu'un format poche banale pour un livre qui a vraiment de la gueule et qui vous vaudra bien des questions de gens curieux dans le train ou dans la rue.
- Livré rapidement et correctement.

Les - :
- Les fautes!!! Soit de traduction soit de parfaite étourderies! Je suis loin d'être pointilleuses en langue française croyez moi et au début je me disais que c'était juste dans ma tête... J'ai acheté Orgueil et Préjugés dans la même édition juste avant et je trouvais aussi qu'il y avait des étourderies dérangeantes. Pour celui-ci j'ai décidé de faire un test : déjà 5 erreurs repérées aux 100 premières pages! Le nom de Harriet qui passe en Henriette on ne sait comment, des "<<" qui manque en début ou à la fin des pensées d'Emma qui fait qu'on est totalement déboussolé dans la lecture, des phrases sans espaces, des mots non traduits de l'anglais au français en milieu de phrase (peut être sont-ils autorisé par l'académie française mais il existe FORCEMENT un synonyme en français pour éviter de faire buger les non-anglophones)... Dans l'ensemble la traduction est bonne (j'imagine bien que je n'ai pas lu la version anglaise mais quand même...) et la lecture est très fluide SAUF au passage de ces fautes qui fait vraiment rager. Cette édition à tout pour être parfaite, pourquoi n'ont-ils pas effectué une relecture correcte ?! J'espère que l'éditeur prendra en cours mon retour pour les prochaines impressions...

Dans l'ensemble je le recommande et je recommande cette édition pour les amoureux des livres anciens, je compte m'acheter tous les ouvrages de Jane Austen dans cette collection. Son seul défaut sont les petits erreurs, je ne retrouve rien à redire autrement.
review image
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre est vraiment très intéressant. Il n'est pas passionnant au point de le lire d'une traite, et il est d'ailleurs assez long, mais il est tout de même très captivant.
Nous suivons ici le quotidien d'Emma, jeune femme aimant un peu trop s'occuper des affaires des autres et aimant jouer les entremetteuses dans des relations amoureuses qui ne sortent parfois que de sa propre imagination.
Après avoir été quelque peu dubitative au départ, je me suis surprise à être très captivée par cette histoire et à vouloir en savoir plus. Et plus j'avançais dans la lecture, plus cela devenait intéressant. A tel point que, pour mon plus grand plaisir, l'histoire prend une telle tournure vers les 2/3 du livre que je m'y suis accrochée jusqu'à la fin.
De plus, ce que j'ai particulièrement aimé dans cet ouvrage, ce sont les descriptions des comportements et des mondanités de cette époque. Ce qui peut passer pour des "longueurs" aux yeux de certains lecteurs m'a en effet beaucoup intéressée.
Bref, si vous souhaitez découvrir Jane Austen, je ne pense pas qu'il faille commencer par cet ouvrage car ce n'est pas le meilleur. Mais si vous aimez déjà l'auteur, alors il faut le lire car il est vraiment très bien écrit.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2011
Le roman de Jane Austen est remarquable et se lit très bien
l'illustration de couverture de Christian Lacroix donne
à cette publication un air de bijou...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2014
Emma est le quatrième roman de Jane Austen. Il a été écrit en 1814 et publié en 1816 toujours de façon anonyme.

Emma Woodhouse est une jeune femme appartenant à une classe sociale aisée et vivant seule avec son père. Sa seule société est Miss Taylor, son ancienne gouvernante, devenue Mrs Weston, son père et Mr Knightley, ami de longue date et voisin de Hartfield, demeure des Woodhouse. Emma se vante du mariage de sa gouvernante et souhaite renouveler ses compétences d'entremetteuse avec Harriet Smith et le vicaire Mr Elton. Dès lors commencent les malentendus.

Emma est différent des autres romans de Jane Austen. Miss Woodhouse est le seul personnage principal féminin à appartenir à une classe aisée et n'ayant pas à se préoccuper du mariage pour s'assurer un avenir. Grâce à ces avantages, Emma est une femme indépendante ne souhaitant trouver des maris que pour les autres. Elle possède aussi les qualificatifs liés à sa distinction: fière et refusant de s'allier à des classes inférieures mais aussi sincère et sachant reconnaître des qualités physiques et mentales aux membres de son village.

L'apprentissage d'Emma est le sujet principal de ce roman. Emma a des qualités mais aussi de jolis défauts. Grâce à ses erreurs et les conseils de ses amis, elle réussit à s'améliorer et à utiliser les leçons reçues pour s'amender et devenir une femme meilleure. Jane Austen nous montre qu'elle laisse Emma agir à sa guise mais tente de lui faire suivre le droit chemin grâce aux actes des autres personnages.

Les différences de classe sociale sont encore plus présentes à mes yeux dans ce roman du fait qu'ici on bascule du côté des riches. Dans les autres romans, on trouve ces personnes aisées si hautaines et fatigantes. Ici, c'est ce que j'ai ressenti envers Emma. Pas tout au long de l'histoire, bien heureusement mais ses remarques sur les classes inférieures étaient désagréables. Maintenant, il suffit de se mettre à sa place et comprendre que c'est dû à son éducation et sa position. Difficile pour nous, vivant au XXIème de le comprendre mais les relations étaient telles à l'époque.

L'ironie et l'humour, la marque de Jane Austen, nous ravie d'autant plus dans Emma. Entre Mr Elton, Miss Smith, Mrs Elton ou encore Miss Bates, on a droit à de beaux dialogues et de belles crises de rire. Mrs Elton est l'incarnation de la bêtise et de la fierté. Il est d'ailleurs difficile au début de la supporter mais une fois que l'on sait que tout le monde la trouve insignifiante, on prend un malin plaisir à suivre des élucubrations. J'ai aussi beaucoup aimé Miss Bates. Cette femme parle tellement et sans réfléchir. Je suis sûre que Jane Austen a adoré écrire ces moments. Malgré tout, c'est une femme qui possède beaucoup de générosité et qui est attachante.

Tous les personnages ont leur intérêt et plusieurs intrigues sont imbriquées dans cette histoire. Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir. La première partie du livre m'a semblé un peu longue et je ne retrouvais pas le talent de Jane Austen à proposer continuellement de nouvelles péripéties et de nouveaux obstacles. Mais finalement, j'ai retrouvé ce talent dans la seconde moitié du livre que j'ai lu bien plus rapidement. Alors ne vous arrêtez pas en si bon chemin et lisez ce livre jusqu'à la fin.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,60 €
7,10 €
8,80 €