undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles82
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 juillet 2009
L'histoire entre Elizabeth et Darcy est aussi merveilleuse que pleines de rebondissements. L''orgueil de Darcy, face aux préjugés d''Elizabeth, ne cessent d'influencer notre opinion au fil du livre. Outre cette fabuleuse histoire, la condition féminine de l''époque y est très bien décrite : au-delà du coté superficiel pour ces jeunes filles, de n''avoir en tête que le mariage, on comprend qu''il s'agit d''une nécessité de l''époque. En effet, pour certaines, ne pouvant hériter (ce sont des filles, non des fils) leur avenir est entièrement à la dépendance de leur mari, d''où la quête dès le plus jeune âge a rechercher un bon parti afin de garantir une vie confortable pour elle. Pour en arriver là, on se rendra compte du nombre de pressions sur l''éducation, mais aussi au niveau de la réputation qu'elles doivent supporter.
Ce livre se lit très bien, et au-delà de l''histoire d''amour et des différences sociales, il est d''une grande richesse culturelle. Un classique a lire absolument.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2006
Chef d'oeuvre : c'est le mot qui vient spontanément à l'esprit pour qualifier "Orgueil et Préjugés". Roman intemporel de la grande Jane. Son meilleur avec le nostalgique "Persuasion".

Résumer l'intrigue serait déservir le roman...

Je voudrais juste souligner que la traduction 10/18, même si elle est réussie, n'en tronque pas moins le texte original. Des passages entiers manquent, des dialogues disparaissent, des phrases sont écourtées.

On peut donc préférer la traduction des Editions du Rocher (ou Serpent à Plumes) qui est intégrale. Mais il faut alors frayer avec un tutoiement un peu trop intempestif...

Je ne peux que recommander la lecture du texte en anglais. C'est un effort mais qui est récompensé au centuple par la grande Jane !
22 commentaires|74 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2004
On lit souvent, sur les quatrièmes de couvertures, que Jane Austen ne crée pas d'intrigue. Certes on ouvre le livre pour partager, du moins en apparence , les tribulations intellectuelles d'une jeune héroïne évoluant dans le cercle restreint des convenances et des parties d'où surgera l'odieux, (du moins en apparence) Darcy.
C'est en ceci que Jane Austen est un auteur de génie, car à une époque où l'on n'écrit que des romans didactiques destinés à éteindre la folie romanesque dans le coeur des jeunes filles ou au contraire on s'extasie sur le Moi et les sentiments, Miss Austen se distingue en plaçant l'intrigue dans l'analyse psychologique des personnages, à montrer leur erreur comme née du simple bon sens qui consiste à vivre en société, et en peignant de sublimes bouffons du type de Mrs bennet, terriblement modernes dans leur universalité. Il a même semblé à Virginia Woolf que Jane Austen ne créait ses personnages que pour avoir le suprême plaisir de leur "trancher la tête". Oui, mais avec tout l'art d'une romancière anglaise : style, bon goût dénué d'hypocrisie, pudeur jusque dans l'ironie.
0Commentaire|44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2008
Elizabeth Bennett n'a pas de chance. Dès qu'il y a un homme désagréable dans le coin il ne peut s'empêcher de la demander en mariage. M. Collins d'abord, médiocre et servile, propose le mariage à tout ce qui bouge. Après tout le mariage est socialement obligatoire mais peu importe qui on épouse. M. Darcy en revanche choisit qui il désire épouser et s'y tient. Cependant les flèches de Cupidon se heurtent à la cuirasse d'amour propre d'Elizabeth, M. Darcy est certes riche et titré mais Elizabeth ne supporte pas son air hautain.

Jane Bennett est éprise de M. Bingley alors que sa sœur Elizabeth méprise M. Darcy. Mais il y a méprise. Et dans cette méprise réside la force du livre (et sa supériorité par rapport à d'autres œuvres de Jane Austen). Jane et Bingley ne contrôlent pas leurs amours et leur mariage n'aura lieu que si leur entourage le décide. La question de la nature de la relation entre Lydia et Wickham est une affaire éminemment sociale. Elizabeth et Darcy en revanche ont du caractère (jusqu'à l'orgueil) et nul tiers ne sera autorisé à interférer. Tout se passe dans la perception qu'ils ont l'un de l'autre : seuls leur orgueil et leurs préjugés peuvent se dresser entre eux.

Jane Austen n'est pas romantique. Les romantiques remettent en cause une société très policée et rigide. C'est dans cette société qu'évoluent les héroïnes de Jane Austen et elles ne veulent aucunement la chambouler, juste se ménager un petit espace de liberté et de libre choix quand elles se sentent étouffer. Elizabeth Bennett n'est pas romantique, elle est indépendante. Elle ne remet pas en cause le mariage lui-même mais elle tient à choisir son époux sans tenir compte des détails économiques. Jane Austen tourne en ridicule Collins qui obéit servilement aux convenances et Lydia qui n'y comprend rien et veut se marier par jeu, pour narguer ses sœurs. Une héroïne de Jane Austen doit avoir un cœur mais aussi une cervelle. Si on ne peut pas dire qu'Elizabeth est une femme émancipée (ça serait aussi exagéré qu'anachronique) elle est néanmoins la seule femme du livre à faire des choix personnels opposés à ce que le sens commun voudrait lui imposer. Pour elle le mariage est autant une affaire personnelle que sociale et ne se limite pas à l'alliance de deux familles ou de deux fortunes. En ceci elle est en avance sur son temps.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2011
L'histoire est trés interréssante et Mr. Darcy est un personnage tres enigmatique . Nous avons trés envie de savoir ce qui va se passer entre les deux personnages principaux car rien n'est joué d'avance.
Cependant si je conseille vivement ce livre je tiens a mettre en garde le (futur) lecteur a cette traduction qui me parait imparfait Il ne s'agit ici pas du texte integral .C'est ce qui m'a le plus deçu .
11 commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Elizabeth Bennet est la seconde au sein d'une fratrie de cinq jeunes filles. Elle n'est pas riche, sa mère est plutôt stupide et cupide, et son père est désabusé d'avoir épousé cette femme. Néanmoins, elle reste une jeune fille très intéressante et vive d'esprit. Très proche de sa saeur ainée Jane, elle se réjouit pour elle quand elles apprennent que Mr Bingley, un très beau parti, vient s'installer à Netherfield, un domaine voisin du leur... Mr Bingley viendra accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune beau et riche aristocrate. Sa rencontre avec la pétillante Elizabeth fera des étincelles...

J'ai vraiment été conquise par ce livre. Orgueil et préjugés est de ces grands romans classiques que l'on a peur de commencer mais que l'on referme avec tristesse, car on en voudrait encore !

Mais tout d'abord, parlons un peu des personnages...

Elizabeth, dite Lizzie, est un personnage hors norme pour l'époque. Son esprit est vif et elle a énormément de repartie. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et est d'une franchise à toute épreuve. Ses traits de caractère peuvent sembler communs, mais il ne l'était pas chez les femmes au XVIIIème siècle ! Je l'ai beaucoup apprécié. Elle reste bonne et dévouée à sa famille mais n'a pas la naïveté et la trop grande candeur de sa saeur Jane.

Darcy quand à lui, aaah Darcy... Je comprends maintenant pourquoi toutes les fans de l'aeuvre de Jane Austen se pâmaient devant lui. Et bien Darcy... c'est le feu sous la glace ! Je pense que cela résume bien ce qu'il est. Sous des abords froids et austères, et sous ses airs hautains, il est en réalité d'une très grande gentillesse, plein de bonté et de sensibilité.

Le tempérament frais et spontané d'Elizabeth, le fait qu'elle ne s'intéresse pas du tout à lui, font que Darcy tombe fou amoureux d'elle, et cela malgré le fait qu'elle ne soit pas de son rang social (cela était très choquant pour l'époque). Réussira t'il à mettre son orgueil de côté pour conquérir sa belle ? Et Elizabeth, qui avait en horreur l'orgueil et la froideur de Mr Darcy, réussira-t-elle a voir au delà des apparences et à vaincre ses préjugés ?

Orgueil et préjugés est une très belle histoire d'amour, écrite par la talentueuse Jane Austen. Cette grande auteure de la littérature anglaise fin du XVIIIème siècle m'a conquise. J'en avais toujours entendu parler (un peu comme tout le monde je pense), mais ce style littéraire ne rentrait pas dans mon registre habituel... Lors d'une lecture commune, je me suis enfin décidée à sauter le pas. Alors certes, nous sommes en littérature classique et le langage précieux de l'époque peut rendre la lecture un peu indigeste parfois. Mais une fois entrée dans l'histoire, j'ai eu beaucoup de mal à en sortir, tant je voulais savoir ce qu'il arriverai à Elizabeth et à son cher Darcy.

Orgueil et préjugés fait parti de ces romans de littérature classique qu'il faut avoir lu. La grande Jane Austen a su m'emmener avec elle à Pemberley et j'en ressors complètement conquise. En bref, quel bonheur de m'être laissé convaincre et d'avoir moi aussi dépassé mes préjugés !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2011
Mr et Mrs Benett ont cinq filles et aucun héritier. Jane et Elisabeth sont liées par une très grande complicité malgrés leur caractère bien différents.
Jane est douce, gentille tandis qu'Elisabeth est vive, ingénieuse.
Le but de Mrs Benett est donc de marier avantageusement ses filles afin de leur assurer un avenir confortable à la mort de leur père.
Lorsque le riche Mr Bingley s'installe dans leur voisinage, Mrs Benett espère vivement qu'il prendra une de ses filles pour femme, et ses désirs semblent vouloir s'exocer puisque Mr Bingley se rapproche de Jane.
Cependant le gentilhomme est accompagné de son ami Mr Darcy, un homme séduisant mais hautain et fier qui ne semble pas tenir la famille Benett en haute estime les deux maisons voisines évoluant dans un milieu social différent et les manières de la famille manquant parfois de dignité.
Elisabeth, nourrit une antipathie certaine pour Mr Darcy, antipathie qui semble réciproque. Le portrait plutôt noir que lui dépeind Georges Wickham la conforte dans son aversion pour Darcy.
Mais orgueil et préjugés faussent parfois le jugement que l'on peut avoir les uns des autres....

Ce roman est le plus connu de Jane Austen, et c'est un très bon roman!
Il faut dire que j'ai un attrait particulier pour les romans qui se déroulent au XVIIIe et XIXe.
L'amour est au coeur du livre mais ne tombe jamais dans le roman à l'eau de rose.
L'écriture est savoureuse!
Elisabeth est une héoïne attachante, le lecteur vit son histoire comme si elle était sienne et Darcy est le héro romantique par excellence.
Bref une belle histoire d'amour romantique et loin d'être mièvre.
Un classique incontournable à mon avis, un gros coup de coeur.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2008
"Orgueil et préjugés" étant la première oeuvre que je lis de la talentueuse Jane Austen, je ne savais pas à quoi m'attendre.
Et bien je suis litéralement conquise!!
La plume de Mme Austen est vraiment fabuleuse: si on y repense bien, la cérémonie du thé, la préparation et le déroulement des bals sont les éléments majeurs de l'histoire qui raconte principalement les rapports qui se tissent entre des demoiselles à marier et des épouseurs en puissance; il ne s'y passe pas grand chose et pourtant on ne s'ennuit pas une seule seconde. Avec un talent fou l'auteure sait nous tenir en haleine et chapitre après chapitre on en redemande!
Certains personnages peuvent être attachants, d'autres pathétiques ou encore austères mais tous nous parraissent vivants et remplis d'émotions.
Enfin bref que d'éloges pour ce roman que je n'oublierai pas de si tôt.

(je me suis tout de suite mise à lire "Emma" autre roman à succès d'Austen; je suis sûre que je vais l'adorer)
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 novembre 2010
Comment ajouter une critique à un livre qui en comporte déjà plus de 40 ?
Je ne résumerai pas l'histoire, d'autres que moi l'ayant déjà fait et j'avouerai que j'avais un a priori en ouvrant ce roman de femmes écrit par une femme. Mais la vivacité d'esprit, le sens critique, les descriptions et le rythme de Jane Austen nous emmènent bien loin de la mièvrerie d'un roman à l'eau de rose.
C'est un récit plein d'humour et d'ironie sur la bonne société anglaise du XVIII° siècle, ses usages, courtois et policés, que J Austen égratigne avec force bienséances et scandales. Ne m'attendant pas à une critique aussi moderne et directe, je me demandais parfois au début si le comique de Mrs Bennet et de ses filles était volontaire ou non ! Cette mère qui conjugue un manque totale de délicatesse et une bêtise insondable était manifestement voulue, mais les passages que je trouvais savoureux avaient-ils bien été conçus pour cela ? Assurément oui.
Dans cette galerie de personnages aux descriptions fouillées, dans leur physique bien sur mais aussi leur caractère et leurs travers, je me suis régalé malgré une fin convenue et prévisible et bien que le changement d'attitude de Mr Darcy me paraisse un peu trop brusque pour être crédible.
Au niveau stylistique, j'ai aussi apprécié une syntaxe recherchée, des descriptions subtiles, des tournures parfois désuètes mais qui contribuent à l'ambiance, même si des phrases plus longues que l'anglais moderne m'ont obligé à relire plusieurs fois certains passages (j'ai lu le roman en anglais).
Surmontez vos a priori et n'hésitez pas à lire Orgueil et Préjugés.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est le premier roman de Jane Austen que je lis, et également le premier roman de ce style et de cette époque.
Je m'attendais honnêtement à un style d'écriture lourd et surement ennuyeux. Quelle ne fut pas ma surprise et mon soulagement de constater à quel point la lecture de ce roman fut aisée et agréable.
Je me suis laissée emporter par l'histoire et son suspens, malgré le fait que je la connaissais déjà de par le film (très fidèle en passant).
J'ai adoré la description des caractères, des sentiments, surtout des doutes et remises en question. Le revirement de situation est amené avec finesse et justesse, et on ne peut que se délecter de tourner page après page pour voir les relations se développer de part et d'autre.
Cette lecture fut un plaisir insoupçonné du début à la fin et je puis affirmer que ce livre fait partie de mes rares véritables coups de cœur. Je sais d'ores et déjà que je le relirai maintes et maintes fois sans jamais m'en lasser.
Et je suis curieuse de découvrir d'autres œuvres de Jane Austen.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles