Commentaires en ligne


42 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:
 (17)
3 étoiles:
 (9)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chien dans un jeu de quilles
Encore un cadeau de mon tonton (What a generous uncle I have !). Je l'avais déjà lu, il y a bien longtemps, mais le cadeau a fait mouche. Ce cour récit n'attendait qu'une chose, qu'on le relise. Et bien grand bonheur m'a pris que de revoir apparaitre ce gros chien placide, débonnaire, espèce de grosse bête ténébreuse (et...
Publié le 4 mai 2009 par dumdumgirl

versus
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Drôle et touchant comme le sont les Italiens du Sud
Tout comme « Bandini », le premier roman de John Fante, relatait l'ambivalence affective d'un fils pour ses parents, « Mon chien Stupide » reprend ce thème de l'ambivalence sur deux niveaux : celui des relations entre un père de famille, Henri Molise, et ses 4 enfants, et celui d'un mari, le même Henri Molise, vis-à-vis de sa femme Harriet.
C'est...
Publié le 2 février 2010 par DéLecteur


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chien dans un jeu de quilles, 4 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Encore un cadeau de mon tonton (What a generous uncle I have !). Je l'avais déjà lu, il y a bien longtemps, mais le cadeau a fait mouche. Ce cour récit n'attendait qu'une chose, qu'on le relise. Et bien grand bonheur m'a pris que de revoir apparaitre ce gros chien placide, débonnaire, espèce de grosse bête ténébreuse (et homosexuel à ses loisirs) débouler dans une famille complètement barrée qui ressemble fort à la famille de l'auteur lui-même. Quel roman drôle, tendre, burlesque, on rit, humour assez noir du reste, et l'on s'anime tout particulièrement sur les relations du père et de son fils, l'on s'étonne des mœurs de cette société américaine que nous décrit FANTE avec une haute éloquence.
Les gosses ingrats, imbuvables à leurs heures, le père en perte de vigueur, has-been tentant désespérément de remplir ses pages blanches tout en se débattant avec sa femme, une anglo-saxonne protestante, qui menace de se tirer. On assiste à des règlements de compte, l'écriture est ironique et émouvante.
Les aventures de ce chien sont aussi savoureuses qu'absurdes, un vrai remède contre la morosité ! Et l'on se régale de cette écriture très enjouée, cinématographique, bafouant certaines valeurs. Je me dis qu'il faut que je revisite ce grand auteur, notamment "Demande à la poussière" ou "Bandini", purs joyaux de la littérature américaine.
Un livre "déridant" !!
Maintenant, je me pose des questions en regardant ma chienne...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Crise existentielle, 30 août 2000
Par 
Nicolas (Gorseinon, Pays de Galles) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien stupide (Poche)
Un chien homosexuel vient boulverser la vie d'une famille américain embourgeoisée sans le sou. Il se fait le révélateur et le catalyseur d'une crise profonde dans un couple, dans une vie. Tout le monde se cherche, et la discordance entre le père et ses enfants est assez savoureuse. Une belle partie d'ironie et de je t'aime moi non plus. Le chien devient le seul support moral d'un écrivain à la carrière bancale. Une lecture bien sympathique à l'humour ravageur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman pas stupide, 9 novembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Fante parle encore et toujours de lui dans ce roman, comme dans le reste de son oeuvre. pourtant, ce n'est jamais répétitif. On est pris par l'histoire de cet homme perdu, largué, entre une carrière qui tourne au ralenti, une épouse qui l'aime mais ne le comprend pas toujours, ses quatre enfants qu'il ne sait pas entendre et le mérprisent et son chien, Stupide, molosse japonais qui lui apporte autant de joie et de fierté que d'ennuis.
On est partagé entre un rire amer et une désolation navrée devant les mésaventures de cette famille et de cet homme en perte de repères. Un très bon moment de lecture
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Quand les enfants s'en vont, 22 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Roman de la maturité et des prémisses de la vieillesse qui arrive, "mon chien stupide" est la chronique douce-amère d'un scénariste qui voit un à un ses enfants quitter le foyer, le laissant face à ses angoisses et ses hantises.
Le ton alerte et sincère de l'auteur rend ce livre attachant et agréable à découvrir. Comme une introduction à l'oeuvre de Fante / Bandini...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un livre touchant, 21 juillet 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Comment ne pas comprendre ce scénariste en mal de boulot qui doit lutter sous son propre toit pour imposer ses choix et notamment un chien un peu obscène mais tellement drôle !
Un livre facile à lire qui redonne le sourire (attention à votre voisin dans le métro !).
Bonne lecture !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Madame du B, 20 décembre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Appeler son chien "stupide " plutôt que Médor ou Toutou : on devine déjà que la famille est atypique, hélas aussi ratée !
Le père,qui raconte, est un écrivain miteux et conscient de l'être :"j'entamais un nouveau roman, rien d'extraordinaire à ça, J'entamais tout le temps des nouveaux romans "Et c'est ce regard désabusé, plein d'humour, d'ironie, qui fait le charme de l'écriture, écriture propre à John Fante. La mère est bien sur seulement mère au foyer pleine de rêves déchus, les enfants seulement au crochet des parents, mais en lutte contre le père : ça occupe et ça déculpabilise !

Arrive le chien perdu sans collier ! Il permettra au père de se réaliser ("il était la victoire, les livres que je n'avais pas écrits, la Masérati que je n'avais pas eue"), et aux autres de nourrir la vindicte contre le père, à la mère de trouver une raison de critiquer on ne sait plus quoi, et à lui, alors, de retrouver "l'épuisant processus de la réconciliation". On comprend qu'il s agit d'un lucide récit de la vie, d'une chronique douce amère de la famille et de l'individu qui se cherche sans se trouver. Beaucoup s'y reconnaitront, parents ou éternels enfants : "la maison est payée, ça sent la marijuana dans la voiture du fils ainé qui ne vient plus que pour le linge ou les gros ennuis", le fils ainé qui propose du porno au père, qui répond : "en ce moment, je lis Camus" Du coup, le père "échangerait volontiers n'importe lequel de ses enfants, voire les quatre, contre une porsche neuve", d'ailleurs, à 55 ans, dit -il, "cela fait 45 ans qu'il se bagarre pour s'adapter à la vie civile", tandis qu'un de ses fils cherche son identité dans l'armée et le bureau de recrutement" aussi agréable que l'ouverture d un roman de Dostoievsky" ! Pas si facile de vivre, décidément parfois, nous dit-il !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Drôle et touchant comme le sont les Italiens du Sud, 2 février 2010
Par 
DéLecteur "Se ressourcer sous sa source" (Sion, Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Tout comme « Bandini », le premier roman de John Fante, relatait l'ambivalence affective d'un fils pour ses parents, « Mon chien Stupide » reprend ce thème de l'ambivalence sur deux niveaux : celui des relations entre un père de famille, Henri Molise, et ses 4 enfants, et celui d'un mari, le même Henri Molise, vis-à-vis de sa femme Harriet.
C'est ainsi que ce père de famille passe des élans d'amour et de compassion pour ses enfants aux douces insultes : « tu en [= de l'herbe] as besoin parce que tu es un crétin », et à des expressions de rejet : « si moi je devais choisir entre mon chien et ma fille, je ne pourrais que choisir mon chien ».
C'est pareil avec sa femme. La plupart du temps, il rêve de la plaquer et de retourner dans son pays d'origine, l'Italie. Mais au moment de passer à l'acte, il se trouve trop lâche pour quitter la Californie et se retrouver sans Harriet dans un environnement nouveau.
Se sentant incompris et frustré par son existence peu étincelante, Henri Molise reporte sur son nouveau chien Stupide toute son affection et le considère comme sa seule source de bonheur: « Stupide était la victoire, les livres que je n'avais pas écrits (...). Stupide incarnait le triomphe (...), mon rêve d'une progéniture d'esprits subtils (...) pour apprécier toutes les joies de l'existence. »
L'existence d'Henri Molise pourrait sembler bien dramatique et absurde si sa délicieuse ironie et son humble auto-dérision ne venaient contrebalancer sa pathétique personnalité.
A mon sens moins émouvant que « Bandini » et moins poignant que « Demande à la poussière» du même auteur, « Mon chien Stupide » mérite malgré tout le détour pour sa plongée au coeur de la vie d'un quinquagénaire touchant et authentique.
Je lui mets 3 étoiles, car l'habitude de lire du John Fante le rend un peu moins percutant. Sans ça, je lui en aurais mis 4.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Anti-dépresseur, 14 août 2011
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
John Fante (1909-7983), fils d'immigrants italiens né à Denver, Colorado, fut romancier et scénariste de films à Hollywood. La présentation de l'auteur par l'éditeur précise que "Fante n'a jamais raconté dans ses romans qu'une histoire, la sienne".

L'auteur, révélé tardivement au public (je confirme modestement ce fait, venant de le rencontrer dans cet ouvrage) a du talent pour créer des situations pittoresques emportées par un humour que je rapprocherai du britannique : glacé, pince-sans-rire, pour décrire des situations ubuesques.

L'histoire de "Mon chien stupide" est celle de la rencontre fortuite et bouleversante d'un gros chien, porté sur la chose, aux humeurs homosexuelles, et d'une famille californienne des années 1960, dont le père, scénariste au chômage, sans inspiration tente vaille que vaille avec son épouse de maintenir à flot ; tâche bien compliquée dans cette maisonnée de quatre enfants, jeunes adultes, aux personnalités marquées, aux goûts parfois diamétralement opposés à ceux des parents. La déprime n'est pas loin que va charger, carotte à l'air, ce gros chien nommé "Stupide".

Vous passerez une bonne soirée à lire cette nouvelle loufoque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pour passer un bon moment, 23 septembre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Un livre bien écrit, court, rapide, drôle et acerbe, qui relate l'arrivée d'un chien dans la famille d'un écrivain raté, dont les enfants, jeunes adultes, sont sur le point de quitter le foyer et dont l'épouse, aigrie par l'égoïsme de son mari, menace de partir également. Le narrateur est tiraillé entre son besoin d'indépendance et de liberté, le confort de sa vie de couple, regrets et mélancholie. L'arrivée du chien exacerbe les sentiments de tous les personnages et provoque quelques scènes assez drôles. Le style très maîtrisé de ce petit livre en rend la lecture très agréable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sympa et distrayant, 3 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon chien Stupide (Poche)
Si vous souhaitez passer un agréable moment, sans prise de tête ni complication, je vous conseille de lire "Mon chien stupide". L'écriture de John Fante est fluide, agréable, drôle par moments.
L'arrivée d'un gros chien homosexuel dans la vie de Henry (le personnage principal) et de sa famille va constituer le point de départ du récit et conduire à quelques péripéties plus ou moins légères. Cependant, "Mon chien stupide" n'est pas que cela et Henry va étaler ses états d'âme, ses regrets, sa nostalgie du pays de ses parents (l'Italie) et au delà de ce roman, John Fante nous narre, mine de rien, l'explosion d'une cellule familiale.
Pour conclure, on peut dire que ce livre frais et sans prétention constitue une bouffée d'oxygène dans ce monde si embrumé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mon chien Stupide
Mon chien Stupide de John Fante (Poche - 3 janvier 2002)
EUR 6,10
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit