undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles7
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:6,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 avril 2006
L'auteur, Ferdinand Oyono, ministre de la culture au Cameroun, nous livre avec " Le vieux nègre et la médaille " une pépite de la littérature africaine sur un thème largement traité et avec raison le colonialisme. Ce court roman trouve avec bonheur son originalité dans le recours à la bouffonnerie sous les traits d'un vieil africain qui a tout perdu, cela pour satisfaire naïvement ses devoirs envers les autorités occupantes et l'Eglise. Personnage de farce malgré lui le vieux nègre représente pour les autorités d'occupation un modèle de soumission. De cette attitude, il est décoré d'une médaille honorifique par un représentant de la République française. Mais, par les maladresses du vieux nègre, l'engeance que constitue les colons est ridiculisée. La bouffonnerie, la stupidité s'abattent sur eux tandis que le vieil homme, digne, reprend son chemin sinueux entre le respect des traditions et les nouvelles obligations.

Un précieux roman qui sous les traits de son personnage principal, le vieux nègre, nous invite à la réflexion tout en riant des situations cocasses
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 31 octobre 2013
Livre lu voilà très longtemps dans une édition je crois de poche.
Le thème très bien traité nous emmène à considérer les divers aspects de la colonisation. Ici le récit toujours bien mené en rend la lecture facile mais non dénuée de sentiments variants entre agréables et la colère sinon de la profonde tristesse empathique.
Un vieil homme oublié au fin fond de sa "brousse" à qui l'on veut remettre le pire cadeau qui se puisse être: une décoration.
La suite à découvrir dans un ouvrage passionnant qu'il faut avoir lu.
L'Homme n'est et ne sera jamais un animal bien évolué, naviguant entre simpliste et gloriole selon les cas.
Décalage de cultures et d'intérêts, j'en garde un souvenir très vif.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 avril 2006
le lroman se traduit par sa richesse car l auteur a bien montre les consequences de la colonisation en afrique il a insiste sur le rapport entre lhomme blanc et lhomme noir. Meka le personnage principale meka a tout donner aux colonisateur et en retour il a recu que de l humiliation la honte .
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2016
Le vieux nègre et la médaille est un excellent livre qui met en évidence et qui explique en partie, l’attitude générale des « colonisés » à valoriser tout ce qui provient de leurs colonisateurs. L’histoire déroutante de MEKA qui du jour au lendemain se voit hisser au rang de héros par ses paires suite à sa prochaine décoration par le « chef des Blancs » en est un exemple criant. L’auteur au travers de ce récit démontre subtilement l’habileté des colons à créer des codes, à mettre en place des mécanismes (Interdiction de production de boissons locales, classification de la population,…) qui ont bouleversé l’échelle d’appréciation des indigènes; Désormais ces derniers hissent à un niveau supérieure tout ce qui vient des colons, au détriment de ce qui est local… Livre assez sarcastique agrémenté de scènes cocasses qui reste toujours d’actualité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2013
Un tout petit moins de 200 pages qui se lisent très facilement, d’une traite où on s’amuse des mésaventures de ce pauvre Meka qui subit et voit ce qu’il advient lorsqu’on se frotte aux Blancs. Mais la description de la vie indigène juste avant l’indépendance est un régal qui prête à rire et à sourire sous couvert d’une critique plutôt légère du système colonial. On palabre beaucoup, du moins entre les hommes car les femmes sont au marigot à travailler. On s’invite chez des parents dont le linéage se perd pour manger du singe ou de la vipère sans oublier ses prières à Jesous Cristous. Et on se rappelle l’époque bénie où l’homme blanc (homme fantôme) n’existait pas, où on était respecté de tous entouré d’une multitude de femmes prévenant le moindre de vos désirs, et où les catéchistes n'étaient pas là pour diriger votre vie …
Ce n’est vraiment pas un livre manifeste ni revendicateur … mais le contraste blanc-noir est amené de manière si désinvolte qu’à la fin, je ne saurai dire qui est le plus ridicule ou hilarant …
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2013
C'est un livre reflétant parfaitement l'état d'esprit du colon. Ecrit avec un brin d'humour il se lit vite, facilement et bien. EXCELLENT LIVRE...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2013
La qualité d'impression du livre (papier et encre) m'a beaucoup gêné dès la lecture de la première page !
J'ai eu mal aux yeux et ai préféré donner le bouquin à ma voisine !
Bien entendu Amazon m'a complètement remboursé !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

4,30 €
4,95 €