undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

81
4,2 sur 5 étoiles
L'étrange disparition d'Esme Lennox
Format: PocheModifier
Prix:8,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

55 sur 57 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
16 ans. Esme Lennox a 16 ans quand elle est enfermée dans un asile psychiatrique. Elle en sortira 60 ans plus tard, de nos jours, non pas réclamée par sa famille, qui l'a oubliée, mais parce que l'établissement ferme ses postes.
Elle va être recueillie par sa petite nièce, Iris, qui , intriguée par ce silence familial , va tenter de renouer les fils du passé.
Maggie O'Farrell peint avec acuité l'histoire de cette famille bourgeoise typiquement britannique qui, dans les années 30 quitte l'Inde pour revenir dans les brumes et l'humidité écossaise, afin de nier un drame qui s'y est déroulé...Premier traumatisme pour Esme ,pleine de sensibilité et de vitalité, qualités qui font tâche pour ses parents et sa soeur tant aimée mais si raisonnable, Kitty.
Esme refuse de rentrer dans le moule, ce qui causera en partie sa perte...
Voix de la soeur aînée, atteinte de la maladie d'Alzheimer, qui a oublié ce qu'est une cuiller mais se souvient parfaitement du passé par bouffées libératrices, souvenirs d'Esme s'entremêlent pour tisser l'explication de L'étrange disparition d'Esme Lennox, sans que jamais le lecteur ne se perde.
Avec une extrême sensibilité Maggie O'Farrell montre le destin de ces femmes , broyées par la société pudibonde et corsetée du début du XXème siècles, femmes que deux simples signatures pouvaient enfermer à jamais.
Le lecteur suit, le coeur serré les rebondissements de l'histoire et ,trompé par l'écriture "voilée" de l'auteure , croit qu'il en sait plus qu'Iris, jusqu'à ce qu'il soit obligé de relire l'antépénultième page pour être sûr d'avoir bien compris l'horreur indicible et libératoire...
A lire de toute urgence.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 février 2013
Je viens de terminer ce livre qui m'a été offert et dont je n'avais pas entendu parlé et je suis surprise par sa cote d'appréciation sur ce site... Le sujet est poignant et terrible. L'intrigue est intéressante. Mais j'ai trouvé que c'était un peu confus, difficile de s'y retrouver parfois avec les pensées de ces deux soeurs qui vont et viennent entre les époques. Je n'ai pas aimé la fin, que je trouve baclée alors qu'elle aurait pu être excellente si elle avait été peaufinée. Bref, un bon sujet, une bonne intrigue mais pas assez abouti.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
38 sur 42 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans les années 1930, Kitty et sa sœur cadette Esme quittent leur Inde natale pour s'installer en Écosse avec leur parent. Mais pour Esme, qui est devenue une jeune fille de seize ans, tout ne se passe pas très bien, le conflit avec ses parents s'intensifie, car elle refuse de se conformer aux règles de conduite que lui impose la haute bourgeoisie.

60 plus tard, Iris, la petite fille de Kitty, apprend qu'une grand-tante au nom d'Esme Lennox, dont elle ignorait jusqu'à présent l'existence, doit quitter l'asile psychiatrique où elle était enfermée depuis soixante et un ans, cinq mois et quatre jours. Iris, qui s'attend à rencontrer une minuscule vieillarde fragile, une sorcière de conte de fées, voit apparaître une femme grande d'allure assez hautaine au visage anguleux et au regard malicieux.

Pour quelle raison étrange Esme a-t-elle disparu de la mémoire familiale ? Et pourquoi l'avoir internée ? Entre les paroles confuses de sa grand-mère Kitty atteinte de la maladie d'Alzheimer et les bribes du passé que fait ressurgir sa grand-tante Esme, Iris va peu à peu découvrir les secrets du terrible drame familial.

Entre passé et avenir, Esme, qui se livre avec toute la fragilité de sa psychologie, devient au fil des pages terriblement attachante. Maggie O'Farrel, en se basant sur des faits réels, dresse avec beaucoup de sensibilité le portrait de ces femmes qui ont vécues dans les années 20 en Irlande des internements abusifs parce qu'elles avaient osé vivre leur vie.
Ce récit captivant, qui m'a fait frissonner tellement l'émotion est intense et le dénouement accablant, est un roman à trois voix magnifiquement construit que je vous recommande vivement !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 septembre 2008
Iris est appelée par l'asile de Cauldstone pour récupérer sa grande tante, Esme qui y a été enfermée à l'âge de 16 ans. Elle ne connait pas cette parente agée de 76 ans aujourd'hui qui a passée 60 ans de sa vie dans un asile. Qui est cette personne? Pourquoi l'a-t-on enfermée? Pourquoi personne dans sa famille n'a parlé d'elle?... Elle décide de demander à Kitty, sa grand-mère atteinte de la maladie d'alzheimer, des éclaircissements.

Ce recit est conté en une vision triangulaire par Iris, Esme et kitty. Un mélange entre passé et présent où on découvre tous les secrets et mensonges de famille qui ont conduits Esme à passer sa vie dans un asile.

Maggie O'farrel a cet art de pourvoir jouer avec des histoires présentes et passées d'un manière cohérente tout en nous tenant en haleine. C'est une histoire bouleversante, émouvante qui décrit l'évolution des moeurs bourgeoises britannique du 20e siècle à nos jours.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 novembre 2009
Le titre peut faire penser à un polar... mais ce n'est pas du tout ça!
Ce livre d'une gravité surprenante étonne par son style à la fois léger et sombre; curieux paradoxe qui nous fait entrer dans le monde asphyxiant de l'Angleterre post-coloniale, une Angleterre qui étouffe tout ce qui sort des conventions.
A travers les souvenirs émoussés par la maladie de deux soeurs dignes et attachantes, on assiste à la découverte d'un secret de famille qui a des répercussions effroyables de nos jours sur la vie d'une jeune femme moderne (terme un peu obsolète, mais je ne sais pas comment le dire autrement!!!!!)
Trois personnages principaux, trois façons différentes d'appréhender le gouffre qui sépare les moeurs du début-milieu du XXeme siècle du troisième millénaire.
Il faut se plonger dans cette écriture qui surprend au début par son coté "passage du coq à l'âne" mais qui, quand on a pris le rythme, nous porte dans un monde très intime à défaut d'être chaleureux.
J'ai beaucoup aimé ces trois femmes, victimes de leur époque et de leur éducation. Il y a dans cette histoire une tendresse infinie mais latente....beaucoup de pudeur, pas de larme, une force désarmante, un Amour énorme victime de l'époque.
A lire absolument pour sortir des sentiers battus.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 août 2009
j'ai découvert ce livre par hasard. Et j'ai vécu, comme dans l'intrigue, une véritable rencontre.L'auteure sait à merveille reconstituer les destins de ces deux femmes qui auraient pu s'ignorer éternellement. Le sort d'Esme est bouleversant, tellement réaliste, hélas, et symbolique de la société bourgeoise et bien pensante du milieu du XX° S
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 octobre 2014
Voici un livre élégant, doux et mélancolique, un roman à trois voix comme je les aime, une histoire qui navigue (de manière assez floue parfois - mais on pardonne) entre le passé et le présent, un personnage et un autre. On y trouve des mensonges, des secrets de famille et une vision de la société bourgeoise britannique des années 30 - de la colonie des Indes jusqu’au retour dans l’humide Écosse. On sent bien la complexité des liens familiaux, la rigidité éducative ainsi que le poids écrasant des conventions sociales qui laissent si peu de place à la liberté, la passion et la fantaisie. Le destin d’Esme est bouleversant, elle ne rentre pas dans le moule et n’accepte pas de vivre dans une société où le seul rôle d’une femme est celui d’épouse, en avance de plusieurs générations, elle payera cher cette volonté d’indépendance.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 juin 2010
Il est clair que ce livre n'est pas le roman du siècle mais il est captivant, bien écrit, bien tourné.
Les flash back entre le passé et le présent s'entremèlent de façon passionnante, on s'identifie facilement à la souffrance d'Esme.
Le fil de l'histoire se déroule lentement et vous capte jusqu'à la dernière page.

A conseiller
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Ce roman est admirable.

Il nous plonge dans le culture britannique victorienne du début du XXème siècle au travers de la famille d'Esme et de Kitty, qui installée en Inde, fuit vers l'Ecosse pour oublier un premier drame familial qui se traduit par la mort du plus jeune fils.

Au sein de cette histoire, plusieurs générations se croisent, mais le récit est centré autour de la personnalité d'Esme, qui est en rupture par rapport aux codes sociaux de son époque et de son milieu. Elle affirme sa volonté avec une spontanéité déconcertante. Elle ne souhaite pas entrer dans le modèle qui lui est imposé d'une femme destinée à fonder un foyer et à s'effacer derrière son époux.

Ce caractère et ces choix affrimés attireront le regard d'un jeune homme très loin d'être le gentleman attendu. Après un viol, dans cette société régie par l'étiquette, les parents choisissent f'éffacer l'infamie familiale en internant la jeune femme qui passera le reste de sa vie à l'asile jusqu'au changement d'implantation de l'établissement et à l'irruption dans la vie d'Esme d'une jeune femme de sa famille. L'irruption est d'ailleurs très réciproque. On découvre alors une femme loin d'être folle et qui a subi toutes les violences.

Le récit à plusieurs voix est construit de manière très subtile. Les récits d'Esme et de sa soeur souffrant de la maladie d'Alzheimer se croisent mais le lecteur sait toujours s'y retrouver. J'ai trouvé la fin du roman construite avec énormément de subtilité. Elle oriente l'imagination du lecteur vers ce qu'il faut deviner.

Beau récit d'une vie brisée, décapitée et jetée aux orties par le poids des codes sociaux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 juillet 2014
Très grosse déception concernant ce roman.
L'idée de base était excellente, il est dommage de constater que l'auteure l'a complètement gâchée en écrivant un roman absolument décousu et peu profond.
Il est très difficile de suivre le fil, non pas parce que plusieurs histoires se mélangent entre deux époques différentes, mais parce qu'on ne le sait jamais qui parle, les phrases ne commencent jamais par un événement précis et ne se terminent que très rarement.
Le lecteur fait des bonds dans le temps sans savoir de quoi il s'agit et qui s'exprime.
Le personnage d'Esme est attachant, c'est du gâchis de ne pas l'avoir développé d'avantage et de ne pas avoir eu le bon sens de la faire parler d'avantage.
Restée enfermée plus de 60 ans, on a quand beaucoup de choses à dire après une telle vie !
Iris est intéressante également mais la relation avec Alex est très tirée par les cheveux et dérangeante.
La fin est absolument bâclée. Elle ne tient que sur 4-6 pages ( pour 220 pages environ), elle est soudaine et toujours aussi inexpliquée.
j'ai toujours le doute sur cette fin et cette histoire...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Une odeur de gingembre
Une odeur de gingembre de Oswald Wynd (Pocket Book - 15 juin 2006)
EUR 9,00

Le Treizième Conte
Le Treizième Conte de Diane SETTERFIELD (Poche - 18 août 2011)
EUR 8,10

La Scène des souvenirs
La Scène des souvenirs de Kate MORTON (Poche - 7 mai 2014)
EUR 8,40