undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

18
3,7 sur 5 étoiles
Carton jaune
Format: PocheModifier
Prix:7,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans cette autobiographie thématique, Nick Hornby nous raconte 25 ans de sa vie (1968-1992) autour de sa passion pour le club de foot d'Arsenal, à Londres.
Après avoir attrapé le virus à l'âge de 11 ans en assistant à un match avec son père, Nick nous fait vivre son adolescence, sa vie de famille, ses amours, ses amitiés, ses difficultés à trouver sa voie professionnelle dans l'Angleterre de Thatcher. Nick est un supporter acharné, pour lequel son club est tout, et le reste subalterne.
Mais quoique dépendant d'Arsenal comme d'une drogue, il sait cependant prendre du recul et décrire avec humour des situations cocasses autour de cet amour envahissant.
Si comme moi on aime le foot, ce livre fait du bien car il montre qu'on peut adorer ce sport tout en sortant de Cambridge, sans être un imbécile inculte ou une brute alcoolisée.
D'ailleurs l'évocation des phénomènes violents et racistes autour du foot anglais dans les années 80 (catastrophes du Heysel et de Hillsborough) est certainement la partie la plus intéressante, avec la description de la banalisation progressive de la violence et la dérive vers le hooliganisme et ses dizaines de morts.
Le point de vue d'Hornby fait de répugnance et d'un certain fatalisme est cependant troublant. Là où on pourrait s'attendre à de la révolte et de la verve, on reste dans le même rythme que tout le récit...
L'écriture de « Carton jaune » est simple, fluide et agréable mais manque de relief. De plus la description de matchs et de joueurs inconnus par la plupart d'entre nous en fait parfois un produit exclusivement britannique et casse la dynamique.
Le chef d'aeuvre absolu de la littérature sur le foot reste donc encore à écrire.
« Carton jaune » est avant tout un bon divertissement recommandé aux amoureux du ballon rond et à leur entourage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Nick Hornby nous conte, avec tout son talent habituel, sa vie de fan de foot. A travers ses souvenirs, il nous montre comment il est devenu accro au foot et au club d'Arsenal, et comment il a vécu sa vie toujours en rapport avec le foot. Ainsi, le jour où il rencontre telle petite amie correspond à un jour où Arsenal a gagné par exemple.

Derrière ces nombreuses anecdotes, Hornby montre bien le problème qui se pose pour les fans : vivre leur passion sans que cela n'empiète sur leur vie personnelle. Ce livre est un parfait témoignage de la difficulté de bien séparer les deux.

En résumé, un livre à conseiller aux fans de foot (et surtout d'Arsenal) et aux gens que leur adoration de quelque chose ou de quelqu'un leur fait peur. Les autres risquent de trouver le roman un peu longuet.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 décembre 2009
Football et littérature font plus souvent bon ménage qu'on ne le pense, et cet ouvrage ravira les amateur de football comme les amateurs de bonnes pages, les vrais supporters qui ont le malheur de supporter un club maudit (le "boring Arsenal" pré-Wengerien) contre vents et marées, comme les vrais héros de ce livre : ceux qui supportent les vrais supporters au quotidien en dépit de leurs innombrables travers. Nick Hornby nous régale au fil de comptes-rendus de matchs perdus d'avance : ceux de son club contre des adversaires plus brillants, le sien contre sa propre obsession.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 août 2015
J'avais hate de lire ce livre...j'ai vite déchanté. on y parle certes de football, mais l'articulation "catalogue" du livre m'a vraiment bloqué : fevrier 1978 Arsenal VS Everton, j'ai bu des bières,le match était pourri,il faisait froid.
juin 1978 Chelsea VS Arsenal , encore une baston,c'est honteux,Arsenal a perdu 2-1
ETC ETC c'est comme ça pendant 200 pages,pas de transitions,pas vraiment de fil rouge et rien de bien intéressant hors mis le Heysel et le drame d'Hillsborough.
Je suis pourtant fan de ce sport et aussi d'arsenal,mais je n'ai pas pu aller jusqu'au bout ...j'ai craqué au énième cliché sur la violence dans les stades : ces terribles racistes décervelés qui n'aiment meme pas le football.
Bref, j'aurai voulu qu'il nous fasse partager sa passion,ses doutes,ses reves...mais surtout la camaraderie qui règne dans les tribunes d'un stade de foot,cette solidarité fraternel qui nous unit autour du ballon rond...mais rien de tout ça...dommage...heureusement qu'il y a John King pour ça.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
J'aime le foot, j'avais plutôt bien aimé deux autres Hornby, mais là j'ai eu beaucoup de mal.
Je l'ai lu comme un roman et c'est sans doute une erreur, les chapitres étant très cours, il vaut mieux le picorer comme un Brautigan, pour que ce soit plus digeste.
La quatrième de couverture cite ELLE dont la critique conseille le livre même à ceux qui détestent le foot, j'ai du mal à comprendre (si ce n'est que l'adulte de sexe masculin y est sans cesse ramené à un gosse de 11ans forcément immature...), parce que le côté auto-biographique est quand même ténu, l'essentiel ce sont des souvenirs de matchs des années 70 et 80, de tous les joueurs d'Arsenal de l'époque, qui rappelleront peut-être des souvenirs très agréables à certains, mais comme le foot anglais n'était pas autant médiatisé avant l'arrêt Bosman en 92, pas sûr que ça concerne grand monde.

Bref, à conseiller aux supporters de foot, à leurs compagnes, et aux fan d'Arsenal avant Wenger.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 septembre 2013
Carton jaune est un bouquin formidable un peu gâché par sa traduction. Comment et pourquoi est-on supporter de foot ?. Au pays des mangeurs de grenouille, ou le supporter est forcément un crétin décérébré, le postulat fait sourire. Mais Hornby, qui supporte Arsenal depuis 71, sait tout le cheminement nécessaire à cette religion, son lot de souffrances face à la défaite, cette frustration même dans la victoire, cette solitude au moment du penalty. Fan de foot avec un cerveau, vous vous sentirez enfin compris et vengé de tous les tourments ressentis. Et si vous parlez un peu Anglais, préférez la version anglaise beaucoup plus savoureuse.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Combinant amour du club (Arsenal, club londonien dont les supporters s'appellent les Canonniers ou "Gunnners") et déboires amoureux, Nick Hornby raconte, avec cet humour si british, les péripéties footballistico-sentimentales d'un homme qui a bien du mal à assumer, à s'assumer et à grandir (un peu, pas beaucoup). Ca se lit bien, c'est très agréable avec, pour des fanas de mon genre, des pages inénarrables sur le "manque" du lendemain (puisqu'à l'époque, on ne jouait qu'une fois par semaine).

L'idée du découpage des chapitres est très réussie...et ça relit aussi bien que la première fois.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 avril 2003
Il paraît qu'on peut aimer ce "journal" d'une vie de supporter sans aimer le foot... J'ai du mal à y croire. Je dirais même qu'il peut donner la nausée à qui est étranger à cette obsession. Par contre à tous ceux et toutes celles qui ne peuvent s'empêcher d'aller jusqu'au bout du match le plus déplorable de son club fêtiche sans pouvoir se l'expliquer, un conseil: ne vivez pas une minute de plus votre passion sans ce "Carton jaune" qui vous soutiendra lorsque vous reviendrez du stade la rage au ventre... Un sommet!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 octobre 2013
Très bon livre pour les inconditionnels de foot qui veulent comprendre pourquoi ils sont aussi dingues de ballon rond, et pour les dans d'Arsenal qui souhaite en savoir plus sur l'histoire du club.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 juillet 2007
Contrairement à ce qu'indique la couverture du livre, ce livre n'est absolument pas conseillé à ceux pour qui le foot ne signifie rien, à part de l'ennui.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Football Factory
Football Factory de John King (Broché - 11 mai 2006)
EUR 7,70

44 jours
44 jours de David Peace (Broché - 3 mars 2010)
EUR 9,65

SLAM
SLAM de Nick HORNBY (Poche - 6 mai 2010)
EUR 8,10