Commentaires en ligne 


65 évaluations
5 étoiles:
 (40)
4 étoiles:
 (17)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mille et une nuits ondulantes
La quatrième de couverture de Soufi, mon amour d'Elif Shafak (énorme succès en Turquie) insiste sur la vie d'Ella, américaine BCBG, en fait une "Desperate Housewife", qui va rencontrer l'amour fou à travers un soufi mystérieux et écrivain avec lequel elle correspond par courriels. Ceci n'est que la partie...
Publié le 31 août 2010 par traversay

versus
28 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 D'une époque à l'autre
Voici un livre de lecture aisée qui nous entraîne à travers deux époques différentes. La partie la plus développée, presque façon conte oriental, concerne le XIII° siècle, époque à laquelle vécurent les deux héros dont l'histoire est ici relatée. L'un, Shams, un derviche soufi rencontre,...
Publié le 18 août 2010 par Lydie D.


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

28 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mille et une nuits ondulantes, 31 août 2010
Par 
traversay (Orléans, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
La quatrième de couverture de Soufi, mon amour d'Elif Shafak (énorme succès en Turquie) insiste sur la vie d'Ella, américaine BCBG, en fait une "Desperate Housewife", qui va rencontrer l'amour fou à travers un soufi mystérieux et écrivain avec lequel elle correspond par courriels. Ceci n'est que la partie émergée de l'iceberg d'un roman qui se déroule principalement au 13ème siècle, entre Bagdad et Konya (ville sainte d'Anatolie). Une histoire d'amour, platonique et fusionnelle, entre un érudit et un derviche errant, le second convertissant le premier aux 40 règles du soufisme. Ce n'est pas un livre religieux, mais spirituel et mystique, oui, il l'est assurément. Qu'on se rassure, il est lisible par n'importe quel mécréant, pour peu qu'il se laisse prendre à la prose d'Elif Shafak, qui ondule comme une danse du ventre, et envoûte parfois comme une prestation de derviche tourneur. Soufi, mon amour se dévore comme un conte des mille et une nuits, enrichi par la multitude des personnages qui prennent la plume à tour de rôle et donnent leur version des faits : un ivrogne, un assassin, une prostituée, un saint, un poète etc. Le livre est aux antipodes de Lait noir et bien loin de La bâtarde d'Istanbul. Le talent de conteuse de la romancière turque, lui, est toujours intact.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Soufisme, ou une merveilleuse philosophie de vie, digne de respect, 28 décembre 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Tout d'abord curieuse, et même un peu décontenancée au début, j'ai vite été captivée par cet ouvrage qui nous emmène à la fois dans les péripéties et réflexions d'une femme américaine actuelle, "qui a tout pour être heureuse", mais ne l'est pas, et dans le long périple du plus célèbre derviche du monde musulman, Shams de Tabriz, sept cents ans plus tôt, en Turquie.

Il semble évident que l'auteur, Elif Shafak, est largement documentée sur le monde musulman en Asie Mineure, au XIIIème siècle, notamment en ce qui concerne les courants de pensée. Dans ce monde de chaos, ainsi que l'écrit l'auteur, "où que l'on se tourne, ce n'était qu'hostilité et angoisse, et une peur immense de ce qui risquait de se produire". Conflits constants entre Chrétiens, Musulmans et armées Mongoles.... Peu de place semblait être accordée à tout ce qui était autre chose que la guerre, le crime, la rivalité, la volonté de dominer. C'est pourtant en ces lieux et à cette époque que vit Rûmi, érudit musulman, sage et amoureux de la connaissance, tout particulièrement de la philosophie. Il est considéré comme étant le plus grand poète et le chef spirituel le plus vénéré de l'histoire de l'Islam, très respectueux des règles... avant de rencontrer Shams de Tabriz.

Shams admire Rûmi bien que regrettant la rigidité de sa personnalité, due au profond respect de la loi, de la religion. Shams est tout le contraire de Rûmi : il est peu conventionnel, fantaisiste et aime bousculer le monde autour de lui, secouer le carcan du traditionnel, de "ce qu'il faut faire et dire". Il pousse ses interlocuteurs, et tout précisément Rûmi, dans leurs retranchements, les obligeant à comprendre et accepter que l'on puisse voir les choses autrement que ce qu'il leur a été imposé par la société, la religion ... Shams est une grande bouffée (disons même "torrent") d'air pur dans ce monde de peur et de violence.
Son seul but : semer dans le coeur des humains qu'il rencontre l'Amour inconditionnel et le Respect de l'autre, quel qu'il soit. Sa vue du monde et sa façon de la faire partager dérange. Dérange les "bien-pensants", collés au respect des règles religieuses en vigueur. Ceux-là se sont assurés une place confortable de dominateurs, d'une manière ou d'une autre, dans la société d'alors et n'entendent pas la laisser.

Contre vents et marées, Shams montre l'exemple (il ne se contente pas de parler !) de l'Amour inconditionnel, du respect envers tout être humain, quelle que soit sa race, quelle que soit sa religion. A quoi bon parler de religions et donc de dieux différents ? Cela n'est bon qu'à entraîner des conflits alors qu'une seule Vérité compte : Aimer .... se laisser se fondre dans la vie, la nature, l'art. C'est ainsi que naîtront les danses des derviches tourneurs. C'est là la philosophie soufi.

Et Rûmi, tout d'abord effrayé par ce nouveau langage, l'adopte et, peu à peu du sage enseignant religieux qu'il était, devient "un mystique engagé, un poète passionné, un avocat de l'amour".

Au fil de cet ouvrage, on finit par entrer dans la pensée des soufis. Une bien belle philosophie en réalité.

Il est difficile, en outre, d'ignorer un parallèle certain entre la violence sociale et religieuse, l'intolérance de ce XIIIème siècle d'une part et celles de notre époque ! Sans aucun doute. Les valeurs telles que amour, respect, tolérance, volonté (et droit) de rechercher la vérité seront-elles encore et toujours bafouées dans notre monde comme du temps de Rûmi et de Shams ? Ou bien trouveront-elle enfin parmi nous une certaine sagesse, et un courage suffisant pour laisser leur empreinte ? Ce courage, la jeune femme américaine "qui a tout pour être heureuse" mais ne l'est pas, l'a trouvé, et a changé sa vie de façon bénéfique.

"Soufi, mon amour", un livre passionnant, enrichissant surtout sur le plan spirituel et qui mérite que l'on prenne le temps de le savourer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 D'une époque à l'autre, 18 août 2010
Par 
Lydie D. "Lydie D" - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Voici un livre de lecture aisée qui nous entraîne à travers deux époques différentes. La partie la plus développée, presque façon conte oriental, concerne le XIII° siècle, époque à laquelle vécurent les deux héros dont l'histoire est ici relatée. L'un, Shams, un derviche soufi rencontre, après un parcours initiatique personnel très étonnant, un homme de pouvoir, Rumi qui, fort de l'amitié qui jaillit entre les deux hommes deviendra un grand poète. Le soufisme nous est présenté comme une spiritualité à très larges vues, notamment en ce qui concerne les femmes. Mais cette spiritualité ne tient pas compte des sentiments humains et des ravages causés par ces deux hommes presque désincarnés et entièrement tournés vers l'un vers l'autre dans leur recherche de l'Unique. Ces excès finissent par faire des deux héros des êtres à la fois admirables parce que capables de se discipliner et odieux parce qu'indifférents au mal qu'ils font à leur entourage (enfants oubliés, épouse négligée, amoureuse rejetée...), bref à tout ce qui n'est pas eux, leur amitié amoureuse et leur quête d'absolu. La danse des derviches est particulièrement bien rendue. J'ai eu la chance de voir un derviche (ou similaire) accomplir une telle danse et je dois dire que c'est à la fois impressionnant et fascinant.
La partie contemporaine est un peu légère. Le parallélisme entre les deux histoires se devine trop vite et l'auteur ne va pas assez à fond, à mon goût, dans l'âme de ses personnages. Il est vrai qu'ils sont si actuels qu'il n'est pas besoin d'expliquer leur comportement pour les comprendre.
Un "compassionné" trouvé page 210 m'a surprise!
Je me demande ce qu'a voulu l'auteur. Montrer que la religion musulmane n'est pas ce que l'on croit? Que la femmes y a une place bien qu'inférieure à celle réservée à l'homme? Intéressant à ce propos: un même verset du Coran est traduit de deux façons totalement opposées (dans l'une la femme n'est rien, dans l'autre elle a une place acceptée). Une pointe de prosélytisme me semble percer ici ou là.
Bien que mieux informée sur les derviches, le soufisme, Shams et Rumi, je reste perplexe quant aux objectifs de l'auteur, autre que son plaisir d'écrire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 magique, 6 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi mon amour (Poche)
C'est une histoire sur l'Amour,c'est merveilleux de pureté!! c'est un enseignement ;l'Amour est un chemin ,vers soi, vers tout ;l'Amour est une vibration en notre être qui est un indicateur de notre Vivance.
à lire, relire,et experimenter...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre spirituel, 19 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
Magnifique roman qui entremele 2 histoires, celle d'une US qui s'interroge sur sa vie de famille, et l'histoire d'un soufi au moyen age. TRes bien écrit. Un grand roman. Avis aux amateurs de philo, théologie, spiritualité, et d'amoooooooooour ! Foncez !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Oui et non, et...oui, 9 septembre 2010
Par 
Creative (Paris) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
C'est autour de la classique crise de la quarantaine que s'articule la trame du roman.
Facile à lire, et même parfois envoûtant, on ne peut néanmoins ressentir une petite frustration à la lecture de certains passages qui donnent l'impression d'avoir été traités avec moins de profondeur que le reste de la trame, alors qu'ils recèlent un potentiel certain, je pense en particulier au parallèle Orient/Occident, et au Soufisme (qui d’ailler ne peut être totalement assimilé à l'Islam).
En résumé, très bon roman, très agréable à lire malgré la légèreté de certains passages qui je le précise ne paressent légers que comparés au reste du roman qui lui est d'une grande profondeur.
Je le recommande.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Roman intéressant, original et dense, 28 octobre 2010
Par 
Calli (Antibes, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Soufi, mon amour se sépare en deux récits bien distincts. Le lecteur suit à la fois l'histoire d'Ella, une femme américaine engluée dans une vie qui ne lui convient plus et la rencontre entre un poète musulman du treizième siècle et un derviche soufi, Shams de Tabriz.
Il s'agit là à mon goût de deux récits de qualité très inégale.
L'histoire d'Ella est très "clichée". Cette femme qui "a tout pour être heureuse" s'ennuie dans sa vie bourgeoise et voit ses enfants s'éloigner. Elle décide de changer de vie et rencontre... l'amour, le vrai. Une histoire d'amour assez convenue et qui reste très moralement correcte. Son histoire sert de fil rouge au roman et lui confère un touche de contemporanéité.
En revanche, le récit qui met en scène les lieux mythiques de L'Islam (Samarcande, Bagdad, Konya...) du treizième siècle a tout le charme d'un conte des milles et une nuit et mérite que l'on s'y attarde. Par la voix de Shams de Tamiz et des personnages qu'il va rencontrer, Elif Shafak, relate, avec talent, l'histoire du soufisme, mouvement spirituel de l'islam et celle des derviches errants. Les sujets abordés tout au long de ce voyage initiatique, sont aussi variés que la place de la religion dans les sociétés, l'intégrisme, les fondements de l'Islam ou encore les différentes interprétations du Coran. Elif Shafak sait éviter les portes ouvertes, les lieux communs ainsi que les écueils que l'on pourrait craindre sur des sujets aussi polémiques.
Il y a, à n'en pas douter dans ce récit une réelle réflexion et un réel travail sur la religion, les a priori et la place des femmes dans la société. La réflexion est bien menée et l'ensemble donne un roman intéressant, original et dense.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une beauté intérieure, 11 octobre 2010
Par 
Jostein "Jostein" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
J'aime beaucoup cette façon de mêler deux histoires, l'une moderne et l'autre qui se déroule au XIIIème siècle. Le lien entre ces deux récits est donc ce livre "Doux blasphème" qu'Ella doit lire pour une agence littéraire et surtout, le soufisme.
C'est effectivement l'occasion d'en savoir plus sur cette religion centrée sur la Voie de l'Amour et sur la beauté intérieure.
Petit à petit, on découvre les quarante règles d'or du soufisme. Parce que les religions sont intemporelles, cela fait réfléchir le lecteur et bien sûr Ella. D'autant plus qu'elle est à une phase décisive de son existence. Elle aborde la quarantaine avec les angoisses habituelles: des enfants adolescents qui rêvent de partir, un mari infidèle, un grand vide dans sa vie malgré son confort bourgeois.
Le lecteur va donc faire le chemin avec elle en découvrant la rencontre entre le poète Rumi et le derviche itinérant, Shams de Tabriz.
Ce roman qui initie Ella au soufisme, et surtout son auteur avec lequel elle tisse un lien de plus en plus intime, vont lui faire prendre un nouveau départ.
Le style littéraire d'Elif Shafak, que j'avais déjà apprécié dans "lait noir", est très fluide et agréable à lire.
Par contre, j'ai trouvé les "leçons philosophiques" assez banales, elles ne m'ont rappelé que des évidences, ce qui n'est jamais inutile. On y retrouve la voie de l'Amour, aimer les autres quels que soient leurs pensées, leur religion, leur état, ne pas médire sur son prochain, trouver la réponse en soi, se libérer des choses matérielles et des préjugés.
Et pourtant, il y a aussi des choses cruelles qui émanent du comportement du derviche (mort de Kyria, effondrement d'une famille, critique du zélote...). Personne n'est parfait en ce monde!

Globalement, ce livre a le mérite de raconter une histoire intéressante, de nous initier au soufisme et de nous inciter à se poser quelques questions sur les religions et sur la quête du bonheur, mais je pense que cela reste trop romancé et superficiel.

Mais, je continuerai à lire Elif Shafak pour son style littéraire, sa légèreté et sa vision de la vie des femmes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Soufi mon amour, 18 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi mon amour (Poche)
Ceci est un roman d'amour, qu'il s'agisse de l'amour de Dieu, de son prochain, de l'amour filial, charnel ou spirituel, c'est la même chose puisqu'à la fin Tout n'est qu'Un.
C'est ce que va découvrir Ella en lisant le manuscrit d'un auteur inconnu, pour le compte de son employeur, J'ai beaucoup aimé ce livre en découvrant la tolérance de l'Islam tant dénigré.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Shéhérazade post-moderne, 16 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soufi, mon amour (Broché)
Elif Shafak, habile conteuse, nous fait voyager dans des dimensions spatio-temporelles, entre Orient et Occident, XIème et XXIème siècle, et aussi dans des sphères plus subtiles, voire transcendantes, sans que l'on se sente perdu à aucun moment. La ligne narrative est toujours claire, la composition sophistiquée, avec un charmant exercice de style ( le B du début ). Du grand art pour ceux qui aiment la littérature post-moderne.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 27 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Soufi mon amour
Soufi mon amour de Elif SHAFAK (Poche - 18 août 2011)
EUR 9,10
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit