undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
29
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 juillet 2013
...on appréciera la lenteur du récit, le côté taciturne et renfermé des personnages...une ferme dans les environs de Trondheim , dirigée par la matriarche qui règne sur son mari, celui de ses 3 fils, Tor, qui tient la porcherie (avec amour ) ; on les sent loin du monde. N'oublions pas qu'il eut il y a 35 ans, une fille , Torunn, avec une jeune femme bannie par la matriarche .
La mort de la mère voit la famille se regrouper : arrivent le fils Margido, bourru, croque-morts et le fils maudit, Erlend, rejeté parce que homosexuel et qui vit à Copenhague avec son ami. Les retrouvailles se font dans une atmosphère très pesante et réveillent des vieilles querelles, des aigreurs et surtout un lourd secret.
le 1er tome est très intéressant par les descriptions des occupations professionnelles des frères, , par leurs vies, et à la fin de ce livre, on prend connaissance de ce secret qui perturbe..et cela se comprend !!
le 2ème tome est plus enjoué..
le 3ème tome est déroutant : les péripéties de la maternité-paternité du frère danois et de son ami me sont apparues souvent agaçantes! En revanche, le cheminement des autres personnages , de la petite-fille héritière potentielle et tourmentée sont des moments forts.
J'avais eu connaissance du tome 1 par hasard, j'ai lu...les 3 d'affilée ! Captivée par la saga elle-même, par l'atmosphère ( j'aime ce qui concerne les pays scandinaves) je me suis plongée dans ces récits. Sur le plan littéraire, ce n'est pas un chef d'œuvre, à moins que la traduction soit parfois défaillante , mais j'ai eu beaucoup de plaisir à me retrouver au nord de la Norvège!
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2012
Après un premier tome (La terre des mensonges) de présentation des personnages et du cadre assez répétitif et longuet, un second tome (La ferme des Neshov) plus rythmé et intéressant, voilà le dernier volet de cette trilogie qui me laisse assez perplexe.

Après le suicide de son père, Torunn décide de prendre en main les tâches de la ferme en attendant de prendre une décision définitive quant à ce lourd héritage. Elle est secondée par Kai Roger qui est ouvertement tombé amoureux d'elle. Torunn est rongée par la culpabilité d'avoir, indirectement, causé la mort de son père. La femme pétillante et combative a fait place à une femme dépassée par les responsabilités qui lui incombent, sans joie de vivre, amère et lasse. Elle ne trouve pas l'appui nécessaire auprès de ses oncles qui se décharge du fardeau du "vieux" et de la ferme.
Margido se consacre entièrement à son entreprise de pompes funèbres et à son projet de faire de l'ancienne grange de Neshov un entrepôt pour ses cercueils.
Erlend est obnubilé par sa future paternité et par le projet de réhabiliter les silos en habitation de villégiature pour la famille qu'il est en train de former avec Krumme, son compagnon, Lizzi et Jytte.
La ferme devient un héritage pesant pour Torunn, d'autant plus qu'elle ne reçoit aucun soutien de sa famille et que le sentiment de culpabilité la ronge.
Bref, un héritage impossible...

On retrouve le rythme un peu lent du premier tome et la fin laisse comme un goût d'inachevé au lecteur même si cette apathie dans la narration n'est finalement que le reflet de ce que vit Torunn.
Le ressenti, l'ambiance prend donc une grande place dans ce livre et cela se répercute au point de vue narratif.

Mon avis général sur la trilogie:
Ni excellente, ni médiocre, mais interessante, on s'attache assez aux personnages mais ça manque de rythme, d'éclat .
Pour ma part le second volume est le plus intéressant globalement, la fin du premier est la plus étonnante.
J'aurais aimé que le passé Tormod et les racines de cette famille particulière soient un peu plus approfondie.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2012
Le poids de l'héritage : Torunn prend le relais de son père, la culpabilité la pousse à mettre toute son énergie pour maintenir la ferme à flot. Partagée entre le devoir, des oncles qui ne réalisent pas les difficultés auxquelles elle est confrontée et un "grand-père" attachant mais rejeté par son propre père, elle est incapable de prendre une décision. Elle perd sa joie de vivre et progressivement va sombrer dans la dépression. A la suite d'un repas de famille, Torunn disparait laissant la petite communauté perplexe...
Ce 3ème tome est tout simplement bouleversant!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2012
Dans ce 3ème tome, on continue à suivre nos personnages dans leur vie respective et on voit Torunn faire face avec alternance de courage et d'abattement à la vie à la ferme et à la difficile décision d'accepter de la reprendre ou non. J'avoue que la fin m'a un peu déçue (sachant qu'il n'y aura pas de suite) et m'a surtout laissé un énorme vide, un creux à l'estomac, une envie de chialer sur tous ces êtres meurtris par la vie. Mais finalement, c'est comme la vie, où il n'y a jamais de fin (à part la mort bien sûr) et où tout peut encore arriver, drame et bonheur.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2013
J'ai dévoré les 3 tomes avec une préférence pour les 2 premiers. Longtemps après la lecture, l'hyperréalisme de certains détails du récit m'a laissé un malaise. On reste très longtemps dans l'atmosphère du livre car on vit avec les personnages. Les descriptions psychologiques sont extrêmement bien fouillées. Un peu déçue par la fin du 3ème tome peut-être ? A lire quand on a le moral car c'est assez sombre...

En revanche attention à bien lire les 3 tomes dans l'ordre...
1er tome : La terre des mensonges
2ème tome : La ferme des Neshov
3ème tome : L'héritage impossible
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2013
L'écriture est la même, simple, efficace, aussi prenante que les précédents... Je lui reproche simplement une histoire qui tourne un peu court à mon goût.
J'en conseille cependant la lecture car les personnages sont tout aussi attachants et ne pas connaître la fin serait dommage, mais ce n'est pas le meilleur des trois.
L'essentiel reste que les non-dits sont toujours là. Roman dont la noirceur nous interroge.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2014
Il faut bien sûr avoir lu les 2 premiers !!! Une extraordinaire trilogie où les descriptions sont géniales, on sent la ferme, le renfermé, les animaux, les personnages attachants, leur psychologie travaillée, on est tour à tour dans le microcosme de l'homosexualité et celui du monde agricole, un secret de famille et ses conséquences collatérales. Un seul mot GÉNIAL
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2016
Si c'était pour nous donner goût à une saga familiale norvégienne, c'est réussi, c'est super bien écrit, les personnages sont attachants et même si l'histoire est simple elle n'en est pas pour autant barbante... par contre si c'est vraiment le dernier tome de l'histoire, ça laisse un goût d'inachevé.... et c'est un peu décevant à mon goût...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2012
On espérait voir la lumière au bout du tunnel... On espère tout au long de ce 3ème roman...
On s'est attaché à ses personnages. On croit pouvoir deviner leurs intentions. En vain...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2016
un pur moment d'intimité , de souffrance et de bonheur que l'on vit pleinement au sein de cette touchante famille ,elle rappelle nos famille paysanne du haut doubs ou de n'importe quel campagne française .
la découverte de la Norvège et de ses habitude , j'ai un faible pour Margido qui est peut être le plus vrais dans sa personnalité
N'hésitez pas a pousser la porte de la ferme des Neshow une magnifique histoire commence entre tendresse amour rire et larme
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)