undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

2,8 sur 5 étoiles4
2,8 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:7,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 décembre 2013
Un petit cru pour le grand Alexander McCall Smith, créateur de la truculente "Mma Ramotswe", détective au Botswana.
Mais ne boudons pas notre plaisir, avec ces nouvelles aventures d'Isabel Dalhousie, philosophe, amoureuse et mère de famille (presque) comblée.
Reste que le meilleur, le plus drôle, le plus émouvant etc, sont les inégalables "Chroniques d'Edimbourg", qui sont à Edimbourg ce que les "Chroniques de San Francisco" d'A. MAupin sont à San Francisco.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2013
Tout à fait d'accord avec Jacques G.

J'ai souvent eu un certain plaisir à lire les aventures (peut-être un grand mot) d'Isabel Dalhousie, surtout que j'aime beaucoup Edimbourg, mais là ça ne passe pas !

La "philosophie" politique de cet opus me dérange aussi et je trouve que l'héroïne devient franchement désagréable. Elle se croit parfaite et très tolérante, mais tacle et juge tout le monde (sa gouvernante, sa nièce, le malheureux employé top model de cette dernière, le neveu de Lettuce), à l'exception bien sûr du transparent Jamie et de Charlie.

Je ne sais pas combien de temps encore va durer la série, mais il faudrait peut-être un peu se réveiller.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2013
Je me réjouissais de lire ce nouvel opus. Quelle déception !
Côté intrigue, c'est bien simple : il n'y en a plus du tout. L'héroïne aide une amie à trouver son père adoptif, sans surprises ni suspens. Même pas une enquête : le nom du bonhomme lui est révélé par une autre connaissance... Quant à la tension, difficile vu que l'amie à la recherche de son père informe plusieurs fois qu'en réalité tout cela lui est un peu égal !
Tout le reste du livre, autrement dit les 90% restant, est consacré à des discussions ou interrogations dites "philosophiques" (l'héroïne est philosophe...), qui tombent comme des cheveux sur la soupe, qui semblent placées là, toutes les deux pages, par un logiciel. Le tout agrémenté d'affirmations politiques très tendancieuses sur les bienfaits éthiques de la spéculation, sur les méfaits de l'état-providence, etc.
Qu'on partage ou non ces opinions, elles ne parviennent pas à cacher que c'est un livre vide.
Toujours triste quand un auteur qu'on aimait tourne mal !
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2013
Le seul auteur oú je lis TOUS les mots: je prends plaisir et déguste chaque livre de cet auteur . La traduction est géniale à Tél point que je me demande si la traduction n'ameliorerait pas le texte?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles