Commentaires en ligne 


113 évaluations
5 étoiles:
 (55)
4 étoiles:
 (27)
3 étoiles:
 (20)
2 étoiles:
 (9)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


59 internautes sur 60 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quand la littérature se fait chant polyphonique
Le très beau roman de Julie Otsuka est un petit bijou.
Ce qui frappe immédiatement c'est le style. L'utilisation du "nous" et l'usage de la répétition à l'ouverture des paragraphes et parfois à chaque début de phrases créent une musique très particulière, un chant à la cadence enivrante et...
Publié le 29 août 2012 par Bibliophilette

versus
28 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Exilées de la mémoire
Le plus frappant dans Certaines n'avaient jamais vu la mer est son mode de narration. Pas de "je" mais un "nous" qui rassemble plusieurs existences, toutes différentes, mais qui, collectivement sont confrontées aux mêmes événements. Le livre décrit le départ de femmes japonaises vers les Etats-Unis, au début du XXe...
Publié il y a 23 mois par traversay


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Certaines n'avaient jamais vu la mer, 6 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer (Pocket Book)
Ce livre est très bien écrit. J'ai adoré le livre. Les phrases sont riches de détails, de mots, d'adverbes, de verbes. C'est un régal. Et ce livre me donne envie de poursuivre quelques autres récits du même auteur
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ma meilleure lecture de l'année !, 13 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer (Pocket Book)
L'histoire de la femme japonaise immigrée aux USA au début du XXe siècle, à travers la multitude des cas, devient une histoire universelle des espoirs, des peurs, des déceptions des femmes en général.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un livre très particulier, 21 juillet 2013
Par 
Nbek (Touvois) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer Prix Fémina Etranger 2012 (Broché)
Particulier par le thème, celui de jeunes Japonaises immigrant aux Etats-Unis au début du XXe siècle promises à un "bon parti" qui ne se révélera pour la plupart que théorique. Particulier par la violence de certaines scènes (une amie venant d'accoucher a abandonné très vite le jugeant trop dur). Et particulier par le style narratif déroutant qui se résume à une suite d'énumérations somme toute lassantes avec ce "nous" pour parler d'un cas unique tout en le rattachant à l'intégralité de la communauté japonaise arrivée par ce biais.

On peine à avancer et on est surpris de passer de la plus pure des ignominies à une chose frivole, toujours sur le même ton, sans transition. En revanche, on apprend beaucoup de choses et l'auteure évoque sans pudeur un des tabous américains, celui de la concentration des Japonais dans des camps durant la Seconde Guerre mondiale.

Au final, je m'attendais à mieux et si on ne peut pas rester insensible au récit et au destin de ces jeunes filles sacrifiées, on peine tout de même à parvenir jusqu'au bout. A conseiller tout de même aux plus curieux ou aux plus motivés!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 prix mérité, 22 janvier 2013
Par 
Odilette (Provence) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer Prix Fémina Etranger 2012 (Broché)
tant par le sujet que par la mise en voix, ce court roman est une réussite.
Toutes ces femmes inconnues nous sont proches, toutes ces souffrances nous parlent...
Cet évènement peu connu de l'histoire américaine est ici raconté avec pudeur et sobriété mais avec passion.
Rien n'est de trop, rien ne manque
lisez-le vous serez touchés, c'est certain
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un roman poétique, 2 décembre 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer (Pocket Book)
Certaines n’avaient jamais vu la mer… Mais pourtant elles s’étaient engagées sur la foi d’échanges épistolaires à un mariage avec un japonais parti chercher une vie meilleure aux États-Unis… Banquier, hommes d’affaires, comptables, toutes rêvaient de cet horizon nouveau promis par leur fiancé aventurier, celui là qui les arracherait à leur vie paisible à la campagne, ou à une existence austère en ville… Toutes n’étaient pas heureuses, mais toutes s’étaient embarquées avec la confiance de leur jeunesse. Ces jeunes japonaises découvrent en Amérique une réalité bien différente; des époux tout aussi laborieux et pauvres que la famille à qui elles ont dû dire adieu malgré elles, des conditions de travail éprouvantes, une vie maritale contraignantes, et une situation sociale d’étrangers et parfois de parias.

Certaines s’investissent et parviennent à s’intégrer. Certaines y échouent et demeurent des îles au milieu d’un océan qui leur est hostile. Certaines ont des enfants et découvrent le bonheur de fonder un foyer à elles malgré tout. D’autres y échouent. Certaines aiment. D’autres meurent. Parfois d’épuisement. Parfois épuisées elles mettent fin à leurs jours…

Julie Otsuka raconte d’une voix mélodieuse le destin de ces femmes. Une voix qui est multiple, qui retrace le parcours d’un peuple, de femmes placées par les aléas de leurs existences à un carrefour difficile d’une histoire qui les dépasse.

En 1941, la base aérienne de Pearl Harbor est bombardée. Les Japonais deviennent des ennemis, objets de méfiance et de rejet. Exclues, menacées, violentées, certaines de ces femmes essaient de fuir, de veiller sur les leurs, de survivre. C’est la voix de ce combat silencieux, mené par des personnes simples et courageuses, que l’auteur essaie de rendre dans ce beau roman, couronné en 2012 du Prix Femina étranger.

Le choix du titre, « Certaines n’avaient jamais vu la mer » transmet un peu de la naïveté de ces japonaises, mariées à un destin qu’elles n’auraient pu imaginer. Ce livre redonne vie, ou rend audible, le chant triste de celles qui ont souffert en silence, et que l’Histoire oublie souvent.

Toutes nos critiques sont sur[...]
Notre maison d'édition DuB éditions ([...])
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Thème instructif mais style éprouvant...., 25 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer Prix Fémina Etranger 2012 (Broché)
Période de l'histoire assez méconnue ....exil de ces femmes japonaises pleines d'espoir pour un monde meilleur qui, hélas, n'était qu'un leurre...
Ce théme instructif aurait pu être développé d'une manière intéressante , mais l'emploi du "nous" pour chaque cas personnel et la juxtaposition des phrases sans aucun fil conducteur hormis le titre du chapitre ....rendent la lecture fastidieuse..voire soporifique.
Ni documentaire, ni roman, juste une énumération de faits ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à couper le souffle !, 11 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer - Prix Femina Etranger 2012 (Format Kindle)
un livre reçu comme un vrai coup de poing qui coupe le souffle ! une écriture rude, un bel exemple d'anaphore! L'arrivée (quelle violence dans ce chapitre !), la déception , l'adaptation de ces femmes japonaises mariées malgré elles à des hommes peu attentifs, leur instinct de survie... des descriptions choc qui m'ont laissée KO debout!
un livre rare à lire, relire....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille., 26 décembre 2012
Par 
neko - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer Prix Fémina Etranger 2012 (Broché)
J'ai beaucoup aimé ce texte . J'ai été séduite par la forme, par l'émotion qui naît sans beaucoup d'effets ni de pathos, qui vient de cette narration chorale, ce "nous" qui regroupe les différentes expériences de ces femmes et qui donne un bel effet de psalmodie et une grande puissance poétique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 PAS FACILE LE DERACINEMENT, 23 septembre 2012
Par 
maheva - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer Prix Fémina Etranger 2012 (Broché)
Je partage totalement l'avis de Bibliophilette. Rien à ajouter à sa description du destin de ces femmes parties pleines de rêves et confrontées à la violence d'un monde si différent du leur. Le style incantatoire n'a rien de pleurnichard, et c'est aussi un rappel des oubliés de l'Histoire. Un très beau roman.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Thème intéressant, écriture un peu lourde, 6 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Certaines n'avaient jamais vu la mer (Pocket Book)
Moyennement conquise par ce best-seller! Comme d'autres lecteurs, j'aurais préféré suivre le parcours de deux ou trois personnages principaux. Les longues énumérations, interminables et répétitives, rendent la lecture peu agréable même si le thème reste intéressant. Après, c'est un style comme un autre, on aime ou on n'aime pas, personnellement, je n'ai pas trop accroché. Je pense que si le livre n'avait pas été aussi court, je ne l'aurais pas fini...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Certaines n'avaient jamais vu la mer
Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie OTSUKA (Pocket Book - 19 septembre 2013)
EUR 6,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit