Commentaires en ligne


9 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De la chute à la Légende
C'est sans doute dans ses heures les plus sombres que Naopléon est décrit par Max Gallo de la manière la plus humaine. Conscient de ses erreurs, notamment d'avoir attaqué la Russie tête baissée, affecté par la perte de ses maréchaux les plus précieux, Lannes, Bessières, Duroc et ensuite Murat et surtout...
Publié le 1 avril 2008 par Adrien Crepin

versus
3.0 étoiles sur 5 le préfère la bio de Bainville
si le talent de Max Gallo est évident, j'avoue que je préfère la biographie de Napoleon rédigée par Jacques Bainville... cet autre académicien possede un style clair et romanesque et fait preuve d'une faculté d'analyse impressionnante (en tout cas pour moi...) Enfin sa bio tient dans un volume (livre! et pas poche) vendus...
Publié il y a 4 mois par Olivier


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De la chute à la Légende, 1 avril 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
C'est sans doute dans ses heures les plus sombres que Naopléon est décrit par Max Gallo de la manière la plus humaine. Conscient de ses erreurs, notamment d'avoir attaqué la Russie tête baissée, affecté par la perte de ses maréchaux les plus précieux, Lannes, Bessières, Duroc et ensuite Murat et surtout Berthier, trahi dans son dos par Bernadotte, ancien maréchal d'empire et roi de Suède, acculé et encerclé par toutes les forces coalisées, défait à la Bérézina, à Leipzig puis sur le sol français, et suite à la capitulation finale de Marmont, Napoléon quitte sa tunique de chef suprême de la Grande Armée pour accepter d'abdiquer. Pour le bien de la France, pense-t-il.
L'exil à l'Ile d'Elbe ne l'aura pas empêché de rester lui-même malgré son isolement et son déclin physique. La séparation douloureuse avec sa femme Marie-Louise et son fils le roi de Rome, ainsi que le retour sur le trône des Bourbons (des gens qu'il estime incapables de comprendre le peuple français, et auxquels se sont pourtant ralliés les maréchaux Ney et Soult) sont le coup d'éperon qui vont ramener l'Empereur sur son trône. Un trône qu'il a obtenu lui-même, sans lien du sang. Sûr de sa légitimité et de sa popularité, Napoléon entame les Cent jours, et toujours avec la même hargne combat les armées ennemis au-delà des frontières françaises car selon sa philosophie militaire, la paix ne peut s'obtenir que par les armes... Et vint Waterloo.
A la fin de cette sanglante bataille synonyme de la fin de l'épopée impériale (par contre Max Gallo a zappé l'anecdote de Cambronne, dommage! :-)) Napoléon montre toute son humanité en acceptant de se rendre aux anglais, espérant recevoir de ses vainqueurs les faveurs que lui-même accordait à ses vaincus, pouvoir vivre librement en Angleterre, en tant que simple citoyen. Apres tout, un Empereur mérite-t-il de vivre dans une cage dès lors qu'il reconnaît pleinement la victoire de son ennemi et se propose de se placer directement sous sa surveillance?
C'était compter sans la méfiance maladive des anglais, sûrement presuadés par Talleyrand le "Blafard", qui décidèrent de l'isoler définitivement à Sainte Hélène, sous le joug du cruel Hudson Lowe. C'est dans sa dernière demeure, entouré de ses derniers fidèles que Napoléon bâtit sa légende, dicte à Las Cases son épopée, tente de se justifier, afin que l'Histoire ne se souvienne pas de lui comme un tyran sanguinaire. Ce qui est certain, c'est que personne n'oubliera cette figure légendaire, partie de rien pour arriver au sommet de l'Europe.
Encore bravo à Max Gallo d'avoir su décrypter avec une intelligence et une précision remarquables la philosophie et la psychologie de cet homme hors du commun.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Parce que que c'était lui, parce c'était nécessaire..., 14 février 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
La France, que dis-je, le monde entier a entendu parler de lui ! Cet empereur des français, controversé souvent, mais toujours admiré. Il fallait un Max Gallo pour lui rendre les honneurs, avec le tact et la subtilité dont il est coutumier.

Le lecteur y découvre un enfant dont la langue française est un jargon étranger, qui doit quitter son île afin de suivre une formation dans une école militaire continentale, celle du roi Louis XVI. Son parcours le conduira à vivre de près cette révolution, la chute du roi, la terreur, à côtoyer les plus grands personnages de cette époque troublée de sang, de vindicte populaire ; où rien n'est acquis, rien n'est sûr pour personne, où chacun garde un profil bas afin de tenter de survivre... Rapidement gradé, l'ascension de Napoléon Bonaparte est impressionnante. Il est vite promu général de l'armée d'Italie, vainqueur sur chaque front avec ses hommes, il devient une gloire pour une nation balbutiante cherchant à oublier les massacres nationaux dans le sang versé en son nom sur des terres étrangères. Un général dont le pays s'entiche rapidement car son rayonnement glorifie le modèle républicain national victorieux. Un officier acclamé par ses troupes : n'a-t'il pas, au risque de sa vie, pris des positions difficiles en tête de ses divisions, méprisant la mitraille pleuvant sur eux, ayant toujours un geste pour le plus petit d'entre eux ? Des victoires qui embarrassent le pouvoir précaire encore, bien que l'homme ne réclame rien politiquement, car son renom grandit au fil des jours ; il devient une puissance incontournable, un allier du pouvoir ; il est le bras propagateur des idéaux révolutionnaire, le nouveau soleil français... Certes, il rêve de conduire le pays comme il mène ses armées, mais chaque chose en son temps, son heure viendra.

Napoléon incarne si bien l'idée révolutionnaire que ce même pouvoir le craignant le pousse vers la charge d'empereur : n'a-t'il pas bâti un empire au nom des citoyens français, de ses ambitions d'une société nouvelle ?
Général il est et le restera toujours. Rien ne l'insupporte plus que la défaite, les petites veuleries personnelles ; l'égo -- excepté le sien -- au détriment des visées républiquement siennes. Mais la coutume des hommes ne peut se changer par de simples paroles, par décrets, par lois, sans un éclat magistral. L'empire lui permettra de rétablir dans l'opinion de la population l'idée qu'une colonne vertébrale conduit encore l'état, fut-ce au détriment d'une démocratie à laquelle nul ne songe encore vraiment. La nation c'est lui, une révolution faite homme pour juguler un laisser aller notoire, ranger les désordres et grandir à travers la volonté des français.

Par ses combats, on mesure le choc provoqué par cette mutation en Europe, combien les pouvoirs en place, les coutumes locales avaient besoin d'un Napoléon Bonaparte pour mettre un terme au système féodal en vigueur ; s'il n'a pu unir l'entièreté du continent en une mécanique commune, il a sûrement contribué au changement des mentalités, à l'essor indispensable au renouveau des monarchies décadentes et déclinantes ; car trop enfermées sur elles-mêmes, ouverte aux privilèges intrinsèques et aveugles aux ressentis des individus.

Le monde avait besoin de lui, il y a répondu au-delà de toute espérance : parce que c'était lui, parce qu'il ne pouvait en aller autrement ! Il était la France, pouvait-elle ne pas se plier à ses ambitions, sa vue de l'ordre, sa grandeur ?
Après Charlemagne, saint Louis, Louis XIV, Napoléon puis De Gaule il n'est pas surprenant que l'opinion française ait conservé la notion de grandeur patriotique transparaissant encore aujourd'hui dans l'image laissée par nos dirigeants.
1899 pages pour les quatre tomes consacrés à cet homme illustre, monument du patrimoine français, créateur du code nous régissant encore, bâtisseur des fondements de notre république actuelle ne semble pas de trop. En effet, le talent de conteur de Max Gallo y aidant, les quatre livres se dégustent sans peine, sans lassitude tel un roman.

Napoléon ne disait-il pas de lui que sa vie était un roman !...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 2 en 1, 18 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
Je viens de terminer les 4 volumes de la saga Napoléon de Max Gallo et le premier qualificatif qui me vient à l'esprit est Chef d'Oeuvre ! Cela faisait des années que je souhaitais lire un livre de notre historien-romancier national, et je me suis décidé pour celui-ci un peu au hasard. Malgré la taille qui pourrait paraitre rebutante (presque 2000 pages en poche), cette saga sur Napoléon Bonaparte est à mon avis tout simplement géniale pour 4 raisons :

1) Historique : la vie et le destin de Napoléon ont tout simplement été incroyables, comme peu d'hommes dans l'histoire, donc difficile que l'intrigue déçoive ! Même sa défaite à Waterloo et sa mort à Sainte-Hélène sont romanesques ! Le tout raconté par un historien érudit et méticuleux.

2) Le point de vue : le roman est vécu à travers les yeux de Napoléon. Exit donc la prise de la Bastille à Paris puisqu'il était dans le sud de la France, ou la bataille de Trafalgar puisqu'il n'y était pas. La force de ce roman est donc de ressentir ce que Napoléon ressent à travers les faits historiques, ses doutes et ses certitudes, ses joies et ses peines, ses colères et son ambition. Biensur, c'est de la fiction, mais à mon avis on ne doit pas être très loin de la réalité, et l'auteur a du faire là encore un gros travail de recherche sur la psychologie du personnage pour dépeindre un Napoléon aussi saisissant de réalisme.

3) Le style d'écriture : un peu dérouté au départ du 1er tome (un peu de lourdeur et de répétition surtout), je suis ensuite bien rentré dans le roman grace à un style d'écriture fluide et plaisant. Max Gallo se cherche souvent entre l'historien et l'écrivain, et jusqu'à la fin, l'équilibre est maintenu.

4) Un regard neutre sur le personnage : on ne ressort pas du roman en se disant "il était vraiment génial ce Napoléon" ou encore "Napoléon était le plus grand tyran de notre histoire qui a mené des centaines de milliers d'hommes à la mort". Le portrait est plus subtil, ses responsabilités mieux expliquées, et du coup le personnage plus réel. Max Gallo le dépeint comme un homme colérique, hyper actif, ambitieux, supérieur, qui aime le pouvoir, et n'aime pas le partager.. Mais il le dépeint aussi comme un homme juste et reconnaissant, soucieux du peuple, un génie militaire, un visionaire, un mari aimant et un ami fidèle.

Bref une lecture que je conseille à tous. Un roman grandiose et un livre d'histoire à la fois : bref un 2 en 1 !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A découvrir avec plaisir, 10 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
J'ai lu les 4 tomes de bout en bout. L'écriture est accessible et le rythme de l'histoire est bon. Ne connaissant pas en détail la vie de Napoléon, j'ai appris énormément et l'image qu'en donne Max Gallo n'est pas spécialement négative.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Le dernier tome de la saga Max Gallo, 26 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'immortel de Sainte-Hélène (Broché)
Il me manquait ce tome pour terminer la collection commencée il y longtemps chez France-Loisir. La fin de l'empereur est décrite de façon magistrale, presque envoûtante. On a toujours du mal à s'arracher à la lecture de ce livre, comme des trois autres par ailleurs. Je n’apprécie pas plus que cela le personnage de Napoléon, mais je reconnait que la description de sa chute nous le rend plus proche, plus humain, et qu'une certaines compréhension de son "oeuvre " ressort. "Ainsi sont les hommes..." est la phrase la plus souvent répétée dans ce livre. En effet, quand tout va moins bien, nous avons largement assez des doigts d'une seule main pour compter ceux qui vous restent fidèles!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 le préfère la bio de Bainville, 8 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
si le talent de Max Gallo est évident, j'avoue que je préfère la biographie de Napoleon rédigée par Jacques Bainville... cet autre académicien possede un style clair et romanesque et fait preuve d'une faculté d'analyse impressionnante (en tout cas pour moi...) Enfin sa bio tient dans un volume (livre! et pas poche) vendus par amazon à 9€99 ! lien : Napoléon

il existe également une version illustrée par JOB pour 12€50 Napoléon
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 La chute d'un grand personnage, 28 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
Je ne suiss pas fan de Napoléeon à la base... mais, cela a été un régal de lire ce livre, où Max Gallo donne une image assez positive du personnage, avec l'écriture de Max Gallo qui permet d'ouvrir l'histoire à tous
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Napoléon, 29 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
Tout a été dit et écrit sur l'empereur; encore un livre indispensable -et tellement bien écrit- pour tout au moins les inconditionnels de Napoléon, avec en prime "la patte" de Max Gallo.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 génial, 9 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène (Poche)
le style de Max Gallo est très vivant, le livre parfaitement documenté se lit comme un roman...un vrai plaisir, une leçon d'histoire, une épopée partagée
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène
Napoléon, tome 4 : L'Immortel de Sainte-Hélène de Max Gallo (Poche - 31 décembre 2001)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 2,47
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit