Commentaires en ligne 


38 évaluations
5 étoiles:
 (18)
4 étoiles:
 (15)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ambivalence.
Adrien, le personnage principal, défiguré par un éclat d'obus, se retrouve dans un service spécial réservé aux mutilés du visage. Le roman n'a pas de mal à entrer dans le vif du sujet et en quelques pages, nous nous retrouvons en train de lire l'accident. Donc, la mise en place est très rapide et efficace. Les...
Publié le 6 août 2003 par angelo_neuneu

versus
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Gueules cassées.
Je viens de terminer " La chambre des officiers " . Je 'ai pas été charmé par l'écriture. Elle est assez conventionelle et ne m'a procuré aucune joie ni aucune surprise. La compassion avec Adrien est indéniable, pauvre homme, mais jamais l'empathie. J'irai même jusqu'à dire que d'user d'un sujet aussi sensible pour un roman...
Publié le 20 novembre 2010 par Hexagone


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ambivalence., 6 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
Adrien, le personnage principal, défiguré par un éclat d'obus, se retrouve dans un service spécial réservé aux mutilés du visage. Le roman n'a pas de mal à entrer dans le vif du sujet et en quelques pages, nous nous retrouvons en train de lire l'accident. Donc, la mise en place est très rapide et efficace. Les passages qui auraient pu être narrés avec crudité sont très subjectivement expliqués, ce qui laisse une certaine liberté de l'imaginaire. A mon sens, l'esprit "fraternel" des hommes qui vivaient à cette période de l'histoire, n'est pas assez franche et assez profonde. La dualité entre la peur de la guerre, la joie de la victoire, l'appréhension du regard des autres, l'angoisse de la mort; et bien tout ça donne à ce roman une sorte de consistance très intéressant. De plus, il se lit très vite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre magnifique, 5 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
Malgré un thème difficile (les gueules cassées pendant la Grande guerre), "La chambre des officiers" est une pure merveille. Le parti pris de l'auteur -éviter tout misérabilisme- permet de se concentrer sur le sujet du livre : la gestion des conséquences horribles de la guerre. Son propos est servi pas une écriture simple, fuide et efficace. L'humour, l'espoir et un regard profondément humain portent l'histoire et emmènent le lecteur jusqu'à la dernière page. Ce livre est à mettre entre toutes les mains.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Gueules cassées, 22 janvier 2009
Par 
Stéphane (Clermont Ferrand, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
Adrien est un bel homme séduisant. Il va perdre une partie de son visage dans les premières minutes de la guerre. Dans la chambre où les officiers à la "gueule" détruite se retrouvent, pour être soignés avec les moyens du bord, ils nouent des liens et tente de se reconstruire une vie qui sera pleine de surprises. Un livre touchant qui se lit facilement et rapidement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman réussi sur la guerre 14, 5 juillet 2007
Par 
Aristide France - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
C'est par le petit bout de la lorgnette d'une chambre d'officiers aux gueules cassées que M. Dugain aborde l'absurdité et la cruauté de la guerre : la première victime du récit le sera d'une ruade d'étalon et le personnage principal sera définitivement défiguré par un obus au cours d'une simple mission de reconnaissance sans avoir participé à un seul combat.

S'en suivent 5 longues années de convalescence, une longue marche vers l'acceptation de l'estropiation et du regard de l'autre, du retour vers la vie civile. Sans sombrer dans un optimisme béat ou le pathos, pas plus que dans un pessimisme noir célinien, ce livre raconte une assez belle histoire d'humanité où affleure une certaine ironie, voire un certain dépit, notamment lorsqu'à la fin du récit arrivent les nouveaux blessés de la guerre suivante...

Il n'est pas ici aisé de parler de la guerre, et sans doute encore moins de la boucherie que fut la première guerre mondiale. M. Dugain y parvient bien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Captivant et poignant, 3 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
Ce livre est très interressant et très enrichissant puisqu'il donne des informations concernant les blessés de la guerre 14/18 (les gueules cassées).
Bien écrit, il transmet les sentiments du personnage principal pour réintégrer une "vie normale".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Formidablement beau!!!, 9 décembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
En lisant ce livre on a cette impression, que l'histoire de cette gueule cassée, nous appartient. En effet, le livre est écrit d'une façon que l'on se trouve dans cette chambre d'hôpital, avec Adrien, le personnage principal. Et que ses émotions sont les notres!!!! A lire absolument pour les fans de cette période de l'histoire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 formidable, 19 mai 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
sur un sujet a priori lourd, l'auteur parvient à nous emmener partout où il veut aller : dans l'imaginaire, dans le désespoir (jamais trop), dans la joie (et oui), bref, dans tout un éventail de sentiment, qui je le répète ne me semblait pas évident à retranscrire. Tout en finesse, Marc Dugain a réussi un formidable premier roman, d'où on titre! au plaisir de le lire de nouveau...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très beau, 17 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
En 1914, au début de la guerre, Adrien, ingénieur officier est défiguré par un éclat d'obus. La guerre sera donc pour lui une période de souffrance et de reconstruction au Val-de-Grâce, dans la chambre des officiers, une pièce sans miroir réservée aux bléssés de guerre. Dans le souvenir d'une femme qu'il a connu brièvement avant l'accident, en compagnie d'autres bléssés au visage qui partagent sa chambre, Adrien va réapprendre à s'alimenter, à communiquer, à vivre... et surtout à affronter le regard des autres. 5 ans passés dans un monde clos où il raconte modestement sa souffrance pour réapprendre à vivre mais aussi l'amitié indestructible qui le liera aux autres victimes de guerre qui n'étaient que son seul miroir et avec lesquels il a partagé ces moments de silence et d'espoir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Et si la vie était plus forte que le désespoir, 20 novembre 2002
Par 
Nicole TOURNEUR "Terre brûlante" (Saint Quentin en Yvelines, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Broché)
Le thème, tragique et dur, est traité avec fluidité. La détresse de ces soldats pourrait nous faire pleurer mais, souvent, on rit. Cet épisode monstrueux de la guerre 14/18 est dépeint avec clairvoyance et la vie, plus forte que le désespoir, pointe entre les lignes. La joie, l'amitié, l'avenir - toujours présents - éclairent les murs de l'hôpital de milliers d'éclats de rire ensoleillés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un petit livre, 14 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La chambre des officiers (Poche)
mais un concentré d'émotions.
Dès la 20ème page, je suis devenue accro de l'écriture si vivante et bouleversante.
L'auteur est le narrateur. On pourrait croire que Marc Dugain a eu 20 ans en 1914 et qu'il a été défiguré lors de cette terrible guerre ...
Et pourtant !
A lire pour découvrir Marc Dugain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La chambre des officiers
La chambre des officiers de Marc DUGAIN (Poche - 15 décembre 1999)
EUR 5,30
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit