undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles10
4,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 juillet 2010
Des mémoires très intéressantes, racontées de manière vivante. La progression est plus thématique que chronologique, mais c'est une véritable plongée dans la Bretagne rurale, d'avant la modernité et la francisation. D'origine bretonne et bigoudenne, j'ai retrouvé certaines choses qui ont marqué mon enfance : la coiffe de mes arrière-grands-mères, les travaux des champs, la solidarité paysanne, les codes sociaux que j'ai mieux compris ainsi et que je trouvais parfois pesants. Ce livre est aussi une réflexion sur l'identité en voie de disparition d'une population.Un livre à lire.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2011
Touchant récit, merveilleux conteur car on y est vraiment avec lui dans les joies et les misères de cette époque bien réelle et pas si lointaine.
Bonheur de retrouver certaines valeurs et de vivre la douceur des rapports de son grand-père avec lui : un vrai grand-père comme on en rêve...
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Beaucoup ne furent pas d'accord sur le témoignage d'Heliaz comme Jean Rohou (l'auteur du fameux Fils de ploucs : Tome 1, Le pays, les gens, la vie à cause de sa tendance à embellir un quotidien très éprouvant, faussant pour certains, ce que les bretons ressentaient réellement, demandant de ne pas considérer ce livre comme la seule et unique pensée des bretons! Même si Hélias a fantasmé ou idéalisé certaines situations, il ne faut absolument pas mettre son ouvrage à l'échafaud. Les moeurs, la manière d'envisager la religion, la politique, la vie quotidienne donnent quand même, avec du recul, une bonne idée de la vie à l'époque si on y enlève tout sentimentalisme de la part d'Helias.

Alors que faire du cheval d'orgueil? Certainement pas l'écarter de nos lectures! Après tout, nous savons bien aujourd'hui que les textes que les romains ont écrit sur les gaulois étaient faussés et pourtant nous les utilisons toujours à l'université! Parce que nous savons aujourd'hui comment les utiliser et comprendre ce qu'ils nous véhiculent. Le livre d'Helias est à considérer de la même manière.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2015
Riche et bien écrit, c'est un ouvrage d'ethnologie qui se lit comme un roman, et qui ne manque pas d'émouvoir à l'occasion, tant on sent l'amour de l'auteur pour son pays et tous ces êtres qui ont peuplé son enfance. Très intéressant, surtout pour comprendre ses origines quand on est breton descendant de paysans, mais pas seulement car le livre a une portée universelle. Je ressens une infinie gratitude vis à vis de Per-Jakez car il nous a laissé un témoignage unique et précieux. Mon seul regret est de ne pas l'avoir lu plus tôt, avant que toutes ces générations n'aient disparu...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2016
C'est un ami, qui a grandi à Pouldreuzic, qui m'a conseillé ce livre dont je connaissais l'existence surtout par le film que Claude CHABROL en a tiré. C'est donc à Pouldreuzic, petit village du pays bigouden, que Pierre-Jackez HELIAS naît en 1914. Issu d'une famille d'ouvriers agricoles pauvres, il va grandir auprès de son grand-père et s'imprégner des traditions bretonnes. Plus tard, il partira pour quimper et Rennes afin d'y faire ses études. Devenu professeur de lettres, il oeuvrera pour la pérennité de la culture bretonne.
Dans ce livre, largement autobiographique, il nous livre des chroniques de la vie dans son village depuis le début du XXème siècle. C'est une immersion totale dans la Bretagne de jadis. La vie était simple, dure mais honnête. le travail des champs se faisaient au rythme des saisons. Les relations sociales étaient codifiées par des règles très sérieuses. La religion catholique était omniprésente, même chez "les rouges".
A travers de petites histoires, des anecdotes de la vie quotidienne, HELIAS nous parle des coutumes, traditions et légendes qui ont forgé le peuple breton. Et puis il y a aussi la langue bretonne, celle qu'on apprend dès le berceau et qui est la seule, la vraie, celle qu'on utilise à la maison, dans la rue mais qui est interdite à l'école et dans la cour de récréation sous peine de punition.
Et puis il y a les meubles, l'armoire, souvent unique possession de la famille et qui contient la vaisselle précieuse, les photos, les papiers importants, le lit fermé où l'on s'enferme la nuit mais qui garde toujours une ouverture pour voir ce qui se passe dans la pièce commune.
Et puis, il y a les crêpes et galettes, réservées aux jours de fête et que l'on ne peut manger que lorsque toute la pâte a été utilisée, le pain au café qui attend bien au chaud sur un coin du poêle.
Et puis il y a la fameuse coiffe bigoudène que les filles portent dès leur plus jeune âge. C'est tout un art de la faire tenir bien droite sur la tête et de la garder bien blanche.
Et puis il y le temps qui passe, le siècle qui avance avec son lot de modernité. L'instruction se généralise. La république impose le français. Les jeunes quittent le village pour le lycée de Quimper. Les machines commencent à envahir les champs, remplaçant les hommes. Les touristes de la capitale viennent pour les plages qui jusque là étaient réservées à la pêche à pieds.
La fin d'une époque?Oui parce qu'on ne lutte pas indéfiniment contre le temps, contre le modernisme. Mais non,parce que les bretons, fiers et orgueilleux, sauront encore une fois faire face à l'adversité en intégrant la modernité sans se départir de leurs traditions.
Un livre très riche, empreint de nostalgie mais parsemé de touches d'humour, écrit par un amoureux de sa région qui a vu s'éteindre une époque, celle de la vie simple, de la solidarité mais qui a réussi à éviter l'écueil du "c'était mieux avant".
Je l'ai beaucoup aimé et même sans être bretonne, j'y ai reconnu des manières de voir, de penser et d'agir, des faits, des us et coutumes que ma grand-mère alsacienne évoquait quand elle parlait de son enfance.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2015
parfait...rapidement expédié...bien emballé, livre neuf...un classique sur Le Pays autour de Wpont L'Abbé en sudFinistere...le pays Bigouden. Un homme digne, un écrivain érudit considèré unpère de l'esprit de ce peuple Celte en Bretagne
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2014
C'est vrai document d'archives ! J'ai plongé avec plaisir dans cette Bretagne profonde. Seul grand bémol, une bonne trentaine de pages sont reliées dans le plus grand désordre. A chaque page il faut chercher la suivante.... Mes demandes d'échange (vu le problème trop tard pour échange standard chez Amazon et renvoi à mes frais depuis la Belgique chez Pocket) m'auraient coûté plus cher que le livre lui-même.... Mauvaise expérience.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2013
La collection "Terre humaine" est un trésor, et ce livre fait partie de ceux qui laissent des traces profondes. Brillant, modeste, humaniste, éperdument amoureux de la Bretagne, écrivain exceptionnel, Pier-Jakez Hélias bouleverse le lecteur que ne satisfont ni les études fumeuses, ni les romans cryptiques, ni les écrivains-bobos ; rien d'artificiel dans ce livre, rien de vulgaire, pas d'effets faciles, pas de paternalisme régionaliste...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2013
entre l'époque noir et blanc et nous 21eme siècle - franchement ça nous parle, ça nous étonne, ça nous enrichit - ça paraît étonnant qu'ils aient réussit à tenir - et à rester homme - quel fierté moi je dis chapeau je m'incline
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2013
je pense le format poche, n'est pas adaptée, ligne trop petite et fatiguante a lre.
Pour moi l'histoire est trop longue voire interminable par moment.
Je suis peut être trop habitué a certain auteur comment jean teulé ou l'histoire decolle dés les 1eres pages
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

28,50 €
5,60 €
8,70 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)