undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

6
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

11 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 juillet 2005
L'auteur a réussi a mêler l'exposé des faits, l'analyse des évènements et l'évocation de témoignages. L'ensemble permet ainsi, à travers une lecture passionnante et jamais ennuyeuse, de ne pas seulement "prendre connaissance" des faits mais de s'imprégner, de revivre, si tant est que cela soit possible - du moins de concevoir en son for intérieur - ce qu'a pu être le calvaire de ces hommes, engagés dans cette affreuse boucherie.
Le style est fluide et agréable, et l'ensemble est très documenté.
On peut seulement regretter que l'auteur soit moins prolixe sur la dernière phase de la bataille, se déroulant à partir du 08 janvier.
Ce livre constitue un très bon complément de l'ouvrage d'Anthony BEEVOR.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'intérêt de ce livre, parmi les autres consacrés à Stalingrad -comme le livre culte de Beevor - est d'être parti des témoignages des survivants et de nous faire plonger dans la vie concrète des assiègés et des assiégeants.
Contrairement à ce qu'annonce la bande de couverture, ce livre ne raconte pas le film de Jean-Jacques Annaud (il ne consacre qu'une page et demi au duel Zaïtzev Koenings), mais on y retrouve tous les ingrédients d'ambiance.
Se lit d'un trait.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 décembre 2003
Ce livre de Craig est un must pour l'amateur des livres d'histoire militaire. Quoique je me sois amusé bien aux livres de Beevor comme La Chute de Berlin et Stalingrad, ce livre-ci est le meilleur. Le style est souvent poétique et les images de ce conflit énorme sont très émouvantes. Il se sert de petits extraits de lettres personnelles de tous les soldats, russes comme allemands, pourque garnir l'histoire de ces épices de l'humanité mais d'une manière plus efficace que Beevor. Je lisait cette oeuvre majestique seulement quand il y a de la musique de JS Bach, Le Clavier Bien Tempérer, en bruit de fond (par Andras Schiff ou Glenn Gould).Cette combinaison de littérature et de la musique par un allemand exceptionelle, était formidable à cause des changement d'ambiance de la musique comme les caprices de la bataille et du temps russe.
Une image émouvente que je me souviendrai toujours était celle d'un gentil vétérinaire allemand qui se délecte de faire une promenade chaque matin à son jument favourite en travers des steppes verdoyantes souvent en plein soleil sans aucune évidence de la catastrophe qui les attend en l'hiver suivant.
Lisez ce livre. Il restera à jamais gravé dans votre mémoire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Très beau récit des préparatifs de la bataille de Stalingrad tant du camp allemand que du camp soviétique. Les récits héroïques, pendant la bataille, des deux côtés sont superbement intégrés à l'analyse. Livre poignant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
William Craig s'est pris de passion pour l'histoire militaire pendant son enfance, comme il l'explique dans sa préface. L'attaque de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, alors qu'il est âgé d'une dizaine d'années, le pousse à s'intéresser à la Seconde Guerre mondiale et en particulier au front de l'est, qu'il compare volontiers à la campagne de Napoléon en 1812. Craig décrit déjà, en 1973, une mémoire du conflit déformée à la fois par la propagande soviétique et par l'influence des mémorialistes allemands. Après avoir rencontré le fils de Paulus, il est parti à Stalingrad devenue Volgograd, avant de rechercher les survivants de la bataille pour les interroger. Pris de passion pour son sujet, il exagère un peu et fait de Stalingrad la bataille la plus sanglante de l'histoire, ce qui n'est probablement pas le cas (bien qu'elle soit dans les plus sanglantes, à n'en pas douter). C'est le portrait d'une tragédie humaine qu'offre ici William Craig. Depuis la sortie du film de Jean-Jacques Annaud, en 2001, ce livre est régulièrement réédité en poche. Moi-même je l'avais acheté étant lycéen, et je ne l'ai pas relu depuis des années. Il est intéressant aujourd'hui de le reprendre avec un oeil différent, plus critique, plus exercé.

Craig a recueilli quantité de témoignages, allemands, soviétiques et même italiens. C'est indéniable, et la somme est impressionnante. Mais le problème est que ces témoignages sont livrés, pour ainsi dire, bruts, sans recoupements, sans analyses. Leur valeur est donc sujette à caution. On a là l'exemple type d'un écrivain qui se prétend "historien" mais qui n'écrit pas selon la méthode historienne telle qu'elle peut être enseignée à l'université. En outre, la bibliographie mentionnée en fin de volume, déjà insuffisante à l'époque, est maintenant sérieusement datée par l'avancée de la recherche. Ce qu'il aurait fallu, à l'époque, ou plus tard, ces dernières années, c'est rééditer ce volume avec une introduction/préface d'un historien spécialiste qui en souligne à la fois les qualités et les limites, tout en faisant le point sur l'état de la recherche dans ce domaine. Car en l'état, c'est mettre à la portée du grand public des sources inexploitables et qui peuvent engendrer de fausses certitudes...

On pourrait terminer cette rapide recension en précisant que ce n'est pas un hasard si une image du film Stalingrad : Enemy at the Gates de Jean-Jacques Annaud orne la couverture de la réédition. Le réalisateur s'est probablement inspiré du livre de Craig comme on peut le repérer tout de suite à la lecture de certains témoignages. Ce qui peut évidemment laisser des plus sceptiques quant au caractère "historique" du film...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Magnifique fresque, très émouvante, voir épouvantable de jusqu'où la monstruosité humaine et le sens du devoir (imaginaire) peut aller. Cet ouvrage me semble indispensable à qui veut étudier la dernière guerre mondiale et comprendre qu'on n'est jamais à l'abri d'une récidive.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Vaincre ou mourir à Stalingrad
Vaincre ou mourir à Stalingrad de William CRAIG (Poche - 14 juin 2012)
EUR 11,00

Stalingrad
Stalingrad de Anthony Beevor (Poche - 5 septembre 2001)
EUR 7,60

Stalingrad
Stalingrad de Vassili Tchouïkov (Broché - 22 mai 2010)