undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles35
4,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Joseph Kessel a écrit le livre le plus douloureux de sa carrière d'écrivain. Résistant lui-même, il a souffert sa propre souffrance et partagé celle des autres : mais jusqu'à quel point s'interroge-t-il dans la préface ?

L'humilité gouverne le récit, d'une très grande sobriété, tellement profond, à l'émotion écorchée vive. Quelques lignes suffisent pour comprendre les enjeux de la lutte du peuple français, l'amour de la liberté, les risques pris au risque de la torture, la déportation, la mort, la haine.

Ce récit, fondé exclusivement sur des faits historiques, rejoint la beauté du "Chant des Partisans" que l'auteur a lui-même co-écrit. Le souffle de l'oeuvre est de la puissance de ce vent qui balayait les tribunes du discours d'André Malraux lors de la célèbre et historique réception des cendres de Jean Moulin au Panthéon.

Très grande oeuvre qui rend les honneurs aux combattants de la Résistance, oeuvre de salut fédératrice ayant su rassembler des communistes, des royalistes, des chrétiens, des athées, des juifs, des gens "du peuple", des scientifiques, des soldats, des jeunes, des vieux, etc. Personne n'est oublié.

Il est impérieux de lire "L'Armée des ombres" pour apprécier cette page de l'Histoire de France qui rendit l'Honneur à notre pays.
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2003
Ce magnifique livre retrace les années noires de la France sous l'occupation allemande, ou des hommes choisirent la résistance, cette liberté dans l'ombre à une vie d'esclave, à garder les yeux emplis de pensées personnelles à des pensées universelles, vides...
Joseph Kessel raconte avec la plus grande sincérité ces français résistants tout comme lui d'ailleurs, à ces gens de l'ombre combattants pour la patrie, qui dans les premières heures de leur combat furent considérés comme des terroristes par beaucoup de français...
Une oeuvre émouvante, authentique ou l'on imagine la vie terrifiante de Gerbier et des autres patriotes Il est à noter que dès la parution de ce livre en 1943, Jean-Pierre Melville désira l'adapter à l'écran, il mis un peu plus de 26 ans à réaliser son rêve mais au final son adaptation sera tout aussi exceptionnelle que le livre.
Fortement conseillé pour les admirateurs et passionnés de la résistance française.
0Commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 14 décembre 2014
Il s'agit d'un récit d'évènements réels bien que déguisés, s'étant déroulés au coeur de la Résistance pendant la seconde guerre mondiale.

Comme dans tous les livres, il y a ici le fond et la forme. Le fond est fascinant, troublant, touchant, souvent dur. On s'immerge dans la Résistance, on se retrouve parmi ces hommes d'un grand courage, près à tout pour la liberté. On croise des héros, des inconscients et des traîtres également. On y voit toute la beauté de la nature humaine mais aussi ses faiblesses, et non ses laideurs car nous ne sommes pas là pour juger. En ce sens, c'est vraiment un témoignage indispensable à lire. Pour ce qui est de la forme, nous sommes plus dans le reportage que le roman, ce qui est parfois déroutant. Certaines actions sont expédiées un peu vite par exemple, on évolue petit bout d'histoire par petit bout. Si ce coté-là m'a moins plu, heureusement la plume de Joseph Kessel le rend parfaitement accessible à la lecture malgré tout.

La fin subit justement un petit peu cet effet de coupes franches et extraits qui donne l'impression de s'arrêter au milieu de nul part mais je crois que l'essentiel est ailleurs.
22 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2003
Pour ce livre, Joseph Kessel a mobilisé toutes ses qualités d'écrivain pour raconter sans fioriture une période de l'histoire de France légendaire. Il montre la résistance dans toute sa dimension humaine. Un livre a avoir chez soi...
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 29 novembre 2014
Certains ont dit :
" Ils sont mort pour peu de chose, à ceux là je réponds; c’est qu'ils étaient du coté de la vie, ils aimaient des choses aussi insignifiantes qu'une chanson ou un sourire.
Tu peux serrer une abeille dans ta main jusqu'à ce qu'elle étouffe mais elle n'étouffera pas sans t'avoir piqué, c'est peu de chose mais si elle ne te piquait pas, il y a longtemps qu'il n'y aurait plus d'abeille ! "
-Jean Paulhan

Un roman vrai magistral poignant, pour un film de JP Melville qui le fut tout autant, s'adresse autant aux passionnés d'histoire que de ce splendide conteur qu'était Joseph Kessel.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il faut avoir lu l'armée des ombres.
Hommage sans fioritures à ces milliers d'hommes et de femmes qui se sont dévoués corps et âme à la délivrance de leur pays.
il m'a fallu du temps pour comprendre ce titre qui a hanté ma jeunesse
l'armée des ombres,
livre splendide porté par la plume superbe de Kessel
il faut faire lire ce livre, écrit au plus fort de la guerre, ce témoignage doit être lu par les jeunes générations pour ne jamais oublier le dévouement , l'oubli de soi de ces personnes sans lesquelles nous ne serions peut être pas ce que nous sommes aujourd'hui...
Plus que jamais la maxime "résister c'est exister" a pris son sens à travers ces lignes.
Coup de coeur, coup de poing, il est parfois des lectures importantes, nécessaires, qui nous ouvrent le coeur, nous font grandir, et nous questionnement.
Mêmes lieux, autres temps...
Aurions nous fait partie de cette armée ?
J'ose espérer que oui
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2010
Dans la France occupée, lors de la seconde guerre mondiale, Philippe Gerbier est emmené par deux gendarmes dans une voiture cellulaire à destination d'un camp de prisonniers. Arrêté à Toulouse sur simple dénonciation mais sans aucune preuve, il ne sait combien de temps cette détention doit durer (« Le temps qu'il leur plaira, voyons, dit-il. »)

Dès son arrivée sur les lieux, après avoir enlevé ses vêtements et revêtu le bourgeron de rigueur sur ordre du commandant du camp, il est dirigé dans une baraque déjà partagée par cinq autres prisonniers (« La baraque abritait cinq bourgerons rouges. Le colonel, le pharmacien et le voyageur de commerce, assis à la turque près de la porte, jouaient aux dominos avec des morceaux de carton, sur le dos d'une gamelle. Les deux autres prisonniers conversaient dans le fond à mi-voix. »)

De jour en jour, Gerbier parvient à nouer des liens d'amitié avec ses compagnons d'infortune et en particulier avec un jeune communiste nommé Legrain auquel il confie sa véritable identité : celle d'un haut responsable de la résistance, et avec l'aide de qui il projette de s'évader (« J'étais dans l'état-major d'un mouvement, dit-il. Personne ici ne le sait [...] Legrain s'arrêta et regarda fixement le sol. Puis il dit d'une voix étouffée mais très ferme :
- Monsieur Gerbier, il faut que vous partiez d'ici. »)

Somme toute, « L'Armée des ombres » est une oeuvre dont la valeur testimoniale demeure considérable au regard des actions héroïques menées par les résistants sous l'Occupation. Joseph Kessel, en tant qu'auteur engagé dans les actions de ce mouvement, rapporte les événements auxquels il a pu prendre part avec une remarquable authenticité, qui place au premier plan le courage et la dignité des femmes et des hommes ayant su redonner à la nation française son vrai visage et, par là même, sa liberté (« Sans aucune fausse modestie, j'ai senti tout le temps mon infériorité, ma misère d'écrivain devant le coeur profond du livre, devant l'image et l'esprit du grand mystère merveilleux qu'est la résistance française. »)
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Magnifiquement écrit.

Superbe éloge de la résistance, portraits d'hommes et de femmes de tous milieux, de toutes origines qui ont choisi de dire NON à l'ennemi, d'agir au péril de leur vie. Les mots me manquent pour décrire ce livre et ce que j'ai ressenti en le lisant.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
RESISTANCE : Action de résister; capacité variable de résister, d'annuler ou de diminuer l'effet d'une force, d'une action subie.
Cet objet n'est pas un livre, c'est un trou noir littéraire. Pas très épais, pas très grand mais d'une inouïe densité. Petit à petit nous sommes absorbés, impossible de se dégager de la lecture, l'attraction est trop forte pour pouvoir s'en écarter trop longtemps. Le livre sent l'amertume, la sueur qui perle sur les tempes au rythme des battements de coeur, les êtres sont palpables dans leur sublime dimension humaine. Des hommes et femmes ordinaires dans des circonstances extraordinaires, nous donnent des leçons de bravoure, d'abnégation, de don. Comment ne pas être en peine face au destin de ces résistants que l'auteur nous livre comme un diable, une gifle qui claque et résonne dans l'air comme les coups de fusils de ceux que l'on voit mourir sous nos yeux. Un livre qui colle à l'âme comme un sparadrap, impossible de l'oublier, il se rappellera à moi dans de nombreuses circonstances de la vie. Qu'aurions nous fait ? Comme dit la chanson " l'âme d'un brave, d'un complice ou d'un bourreau, s'il fallait plus que des mots. Et qu'on nous épargne à toi et à moi encore très longtemps d'avoir à choisir un camp". Merci au critiqueur précédent de m'avoir fait découvrir ce livre que je n'aurais sans doute jamais eu l'idée de lire sans l'existence de CL. Puissions nous montrer par notre respect à la hauteur de ces illustres défunts.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juillet 2014
il existe une version intégrale chez Plon de 550pages qui n'a rien n'a voir avec cette version tronquée.
Pocket ne précise pas qu'il s'agit d'une version sacrément light. Une belle tromperie
33 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,40 €