undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles29
4,4 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:8,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 mai 2004
Voici l'histoire époustouflante de Papillon, un homme innocent, condamné à aller au bagne de Cayenne dans les années trente! C'est l'injustice de ce jugement, le désir de vengeance contre ceux qui l'ont condamné, et le refus de donner sa vie à la justice française qui nourrissent l'opiniâtreté, la ténacité et la ruse de Papillon, qui va tout tenter pour gagner sa liberté à nouveau.
A aucun moment le lecteur ne s'ennuie au fil de ces 600 pages de récit dévorant! La cavale est une obsession pour Papillon et la lecture devient une obsession pour celui qui décide de se plonger dans cette histoire vraie.
Et c'est à bout de souffle que l'on referme ce livre d'aventure!
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 septembre 2003
C’est plus de 30 ans après la médiatisation à la Poivre d’Arvor (ou à la Paris-Match) du grand retour en France de Henri Charrière, dit Papillon, après avoir découvert le ‘Papillon’ cinématographique de Steve Mac Queen et Dustin Hoffman et tenter d’appréhender la réalité du bagne dans le remarquable ‘Bagnards’ de Michel Pierre aux éditions Autrement, que j’ai repris le chemin de la Guyane française sur les traces de la prose de Papi, 25 ans, condamné à vivre sa part d’opprobre sur ordre de la France bien-pensante des années 1930, une société qui se faisait un devoir de purger sa population de ses enfants terribles, qu’ils soient coupables ou non.
Un bien long préambule, mais à la mesure de nos surprises! Monsieur Henri est un conteur fabuleux! En nous livrant ses mémoires sur seule base de ses souvenirs, sans le support d’un journal, il pourrait se targuer de donner à lui seul ses lettres de noblesse à cette littérature orale tout imprégnée de pittoresque et de cocasserie, tant dans le fonds que dans la forme. Un fabuleux (je persiste et signe) narrateur qui jamais ne nous lasse, qui toujours nous enthousiasme.
Si Papi ne nous distrait pas un seul instant de son seul dessein de ses treize années de réclusion, s’évader, il nous livre ses aventures sous une forme combien inattendue! En retrouvant ce passé (bien agité) au-delà des portes de l’enfer, Henri Charrière n’en a extrait que le bon! Toujours il se souvient de ce directeur, de ce garde, de cette épouse, de ce bagnard qui lui a témoigné bonté, support, réconfort, honnêteté … Aux antipodes du film qui n’adresse qu’aspects sordides et aventureux, l’auteur s’est naturellement souvenu des événements heureux et positifs de sa quête de la liberté, comme le commun des mortels qui se remémore sa ville natale, ses premières années d’école, ses cinq années passées à HongKong, Bruxelles, Ushuaia ou San Francisco…
600 pages à dévorer de toute urgence. N’attendez pas. Ne commettez pas la même erreur que moi. Ne boudez pas votre plaisir.
0Commentaire12 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2004
« Papillon » est cette chose rare : un roman de 600 pages dont aucune n'est ennuyeuse. Au contraire, cette histoire est fascinante de la première à la dernière page.
Charrière fut faussement accusé de meurtre en 1931 et condamné à perpétuité au bagne en Guyane française. Le régime là, dit « le chemin de la pourriture », était affreux. Résolu qu'il n'y appartiendrait jamais, il s'évada. Sa récompense fut d'abord un cachot inondé de la mer toutes les marées, puis un séjour à la réclusion, « la mangeuse d'hommes », où il fut puni par la quasi-famine. Mais il désira tant sa liberté que, n'importe combien de ses essais aient échoué, il tenta une évasion après l'autre.
C'est rarement que la réalité livre une histoire aussi satisfaisante, mais si Charrière l'a changée ou exagérée, pour ma part je m'en fiche. Choisissez un bon fauteuil (c'est peu probable que vous le quitterez avant la fin) et partagez ses aventures dans un monde à la fois peu connu et fascinant.
Note : étudiant de FLE, j'ai trouvé que le langage est assez simple. Il y a un peu d'argot, mais pas trop.
0Commentaire9 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Papillon, il y a eu d'abord le film que j'ai vu ado. Il m'avait impressionné et laissé des images terrifiantes de ce que pouvait être la résistance d'un homme, son obstination.
Maintenant le livre, et quel livre. J'adore ce genre de récit, où les hommes livrent leur plus pure essence.
Tout a été dit sur " Papillon " que le livre avait été écrit par un Nègre, qu'il s'agissait d'un condensé de plusieurs histoires de bagnards, que beaucoup de choses étaient fausses.
Papillon a toujours dit que 75 % du livre était vrai, pas mal. Quels sont les 25 % restants, de petits arrangements ?
Toujours est -il que la réclusion est vrai, que les cavales sont vraies, et que Charrière relate avec talent son histoire. L'histoire d'un homme qui a toujours refusé de se plier, qui s'est dit innocent du meurtre qui l'a envoyé au bagne.
C'est sans doute ce qui a sauvé Papillon, au delà de sa grande intelligence des situations et un certain facteur chance. Refuser, obstinément, ne jamais céder, ne pas se laisser dompter par l'administration pénitentiaire.
Croire en son destin et rester animer par cette flamme.
Certe Papillon n'est pas un enfant de coeur, mais un homme mértite t-il ce traitement infâmant. Car on est à la limite d'un camp de concentration.
Imaginez, Papillon est resté 2 ans enfermé dans une cellule en ne parlant à personne, la scène du film avec Mac Queen est assez bien réussie. Ces co-détenus se suicidaient, devenaient fous, ou en réchappaient, mais dans quels états.
Le livre d'un homme hors norme, mais combien sont-ils ?
Combien sont-ils ces hommes capables de résister, d'aller au bout d'eux mêmes.
Bref, si vous avez aimé le film, qui prend des libertés avec le récit, si vous aimez les récits d'aventures, plongez sans hésitez dans les 600 pages de ce livre qui se lisent d'une traite.
Papillon n'a pas écrit un pamphlet contre la justice, contre le bagne, il a écrit un livre sur l'humanité, sur cette chose au fond de nous même qui fait que nous ne sommes pas des animaux.
Un livre sur l'âme humaine est son formidable ressort, inoubliable.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2011
Je suis un peu de l'avis de Doris Day et autres : nul ne sait la part de roman de ce livre mais que ces aventures soient arrivées à Papillon ou à d'autres détenus, le fait de les conter ainsi rend le livre bien plus passionnant que si l'on décrivait chaque scène en l'attribuant à d'autres forçats.
J'ai été passionnée sans nulle lassitude. De retour de Guyane j'ai voulu découvrir ce livre dont quelques images du film vue adolescente m'étaient restées... c'est vraiment excellent que de lire une aventure qui s'est déroulée dans des lieux visités... j'ai adoré ce parallèle et pour moi qui voyage très peu ça m'a rappelé tant de souvenirs...
Je le conseillerai à tout le monde mais y sera-t-on autant pris dans l'action quand on n'a pas en plus le vécu local... je ne le sais pas mais suis ravie d'avoir découvert cette épopée... même si elle était romancée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2011
Voici l'histoire époustouflante de Papillon, un homme innocent, condamné à aller au bagne de Cayenne dans les années trente!....bla bla bla

En faite Charrière ment bien évidemment. Il est impossible qu'autant de rebondissements lui soit arrivé à lui tout seul. Pendant son séjour à Cayenne, il a surement collecté de nombreuses histoires, certaines vraies et d'autres inventées, il en a fait une compilation en s'attribuant toujours le rôle du personnage principal.

C'est donc un mensonge mais un beau mensonge, bien raconté et on ne s'ennuie jamais avec de livre de 600 page tout de même. Personnellement j'ai adoré.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2006
Ce livre autobiographique a inspiré en 1973 le film du même nom de Franklin J. Schaffner avec Steve McQueen, Dustin Hoffman. Très controversé ce livre de souvenirs n’est en fait qu’un assemblage de ses propres anecdotes mêlées à des histoires de compagnons de bagnes. Autrement dit, Charrière se serait largement inspiré des vies d’autres forçats pur écrire son livre. Toutefois les aventures qu’il décrit, s’il est difficile voire impossible de savoir lesquelles peuvent lui être attribuées, n’en est pas moins passionnant. La vie du bagne, la misère des forçats condamnés à de lourdes peines de travaux forcés est révoltante, et on en apprend beaucoup sur leur condition de détention, les peines dans la peine, en cas de délits au sein du bagne. On y découvre un monde à part, celui des « durs » et des relégués, ceux du milieu et les petits délinquants, leur rapports sociaux, leur organisation au sein de cette microsociété, dangereuse mais d’une richesse surprenante. Il y a aussi la volonté d’un homme, jeune et en bonne santé, qui ne veut pas se résoudre à une mort lente, et qui durant des années mettra au point de nombreuses cavales au nom de la liberté. Fort et dépaysant, ce livre que je qualifierais de semi-autobiographique m’a donné envie d’en lire un autre, celui de René Belbenoit et Philippe Schmitz (Matricule 46635 : L'Extraordinaire aventure du forçat qui inspira Papillon)

Le français très approximatif du récit pourra rendre la lecture pénible de temps à autres, mais l’ensemble est si captivant que l’on plonge dans l’aventure de Papillon avec plaisir.
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2011
J'ai moi aussi adoré ce bouquin (un peu moins Banco), malgré le fait avéré qu'Henri Charrière a accumulé les histoires que plusieurs de ses co-détenus ont vécu. Il n'a pas fait lui-même la moitié de ce qu'il raconte dans son bouquin. C'est Gérard de Villiers (SAS) qui a dévoilé la choses dans un livre intitule "Papillon épinglé". Charrière à avoué la vérité peu de temps après (dans Libération). Cela ne retire pas grand-chose au roman, il suffit de le lire comme une fiction, basée sur des faits réels.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 janvier 2014
J'ignore si ce récit est vraiment autobiographique tant les aventures vécues par Papillon semblent très romancées mais c'est une belle oeuvre de fiction qui nous fait revivre une époque avec les bagnards, le milieu des Corses, les barbeaux, les gaffes, les porte-clefs. On s'aperçoit que qund même la condition des prisonniers s'est beaucoup améliorée depuis cette époque. le plus beau passage est sa vie de bigame chez les indiens, une vie proche de l'état de nature cher à Rousseau.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2013
Captivant, facile à lire et vécu, j'ai beaucoup aimé. Amazon requiert un nombre minimum de mots dans le commentaire et c'est embbetant.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

25,00 €
12,59 €
7,50 €
7,70 €