undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles127
3,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 décembre 2002
L'attrape-coeurs n'a certainement pas mérité cette "nouvelle traduction" française. Annie Saumont a en effet voulu remettre au goût du jour la version de Sébastien Japrisot mais c'est raté l
Conseil : Préferez la traduction de S.Japrisot , qui date un peu, mais qui a le mérite de rester fidèle à Salinger et Holden bien sûr...
66 commentaires|122 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2012
C'est une oeuvre puissante. Le texte est brute . Holden Caulfield, tout au long de son monologue intérieur et de ses irrésistibles digressions, est drôle et touchant. S'identifier à cette ado est d'une réelle facilité, au point de se confondre avec cet anti héros. Je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas lu ce livre avant. Par contre, j'aimerais lire la première traduction.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
D'emblée ce livre peut provoquer deux réactions : la surprise de tomber sur un jargon adolescent qui n'est plus tout à fait au goût du jour ' même pour les plus adeptes du détournement de langage ' ou un sourire de constater l'effronterie d'un jeune garçon qui a l'air bien mal parti dans la vie.

Car Holden ' c'est son nom ' vient d'être renvoyé pour la énième fois de son lycée et loin de se démonter il est prêt à quitter la structure scolaire et à se lancer dans le grand monde. Adieu Pencey, vieux collège misérable aux péquenauds de profs, bonjour New York et ses illuminations. Autant vous dire qu'Holden a de la marge dans son apprentissage de la dure réalité des choses : de la nécessité d'étudier, de la nécessité de s'adapter pour faire sa place, tout ce que lui n'a pas encore intégré. A 16 ans, cela parait normal de vouloir mener son bout de chemin. Entre les parents qu'on redoute, les profs moralisateurs et sentencieux, mieux vaut se trouver des compagnons plus empathiques. Dans ce livre on assiste donc à la fugue de trois jours de notre héros déambulant dans un New York trop grand pour lui, dont les codes ne sont pas forcément outre passables. On sent un Holden un peu perdu, qui file de bar en bar à la recherche' quoi d'abord ? Un ailleurs ? Un refuge ? On ne sort pas du livre avec des réponses, on s'interroge juste sur les motivations de cet ado en mal de liberté. Il nous fait rire à finir ses phrases avec des « et tout », à avoir peur des filles et surtout lorsque cela devient sérieux. Car même lui le sait : il est écartelé entre l'enfance où il était choyé et plein de rêves, et cette vie d'adulte où il ne veut tremper qu'un pied par peur de s'y perdre. Alors il rappelle des connaissances, tente de lier des « amitiés », fonce au bar en espérant que le patron l'autorisera à consommer de l'alcool (ni vu ni connu, il prend de grands airs pour tenter de berner les « vieux »). Mais le retour aux sources est inéluctable : d'autant plus qu'il voue un grand amour à sa petite sœur Phoebé qui est pour lui une référence en matière de force de caractère et d'instinct de vie. On a du mal à se figurer qu'il pourrait continuer son errance alors que sa famille est encore tout pour lui.
Entre la crainte d'être rejeté lorsque ses parents apprendront son renvoi et son immense envie de demeurer un modèle pour la soeurette, là aussi Holden doit trancher.

Soit, c'est un livre qui m'a amusée et divertie un petit moment mais de là à comprendre l'engouement suscité dans les années 50, j'avoue ne pas avoir bien compris les ficelles qui auraient fait de ce livre une grande œuvre. Je veux bien que Salinger ait du style, du panache et de la gouaille par l'intermédiaire d'un narrateur effronté et rebelle mais ce récit de vagabondage ne m'a pas interpellé plus que cela. C'est tout au mieux une lecture de plage, tout au plus un charmant moment de retour à une adolescence bien éloignée ' eh oui, il fut un temps où j'ai dû connaître cette assurance toute enfantine -. J'avais eu vent que les nouvelles de Salinger valaient le détour. Ayant acheté en plus Franny et Zooey, je pense que dans peu je pourrais dire que j'aurais lu tout Salinger. Même si je suis loin de qualifier cette lecture d'échec, j'avoue avoir eu une pointe de déception en tournant la dernière page à me dire « ah, ce n'était que ça ! ».
Peut-être aurais-je dû m'y mettre avant car il y a certains livres dont la lecture, avec le recul et le poids des années, perd de son charme.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 décembre 2006
Ce roman culte, écrit à la première personne, relate les quelques jours de fugue d'un jeune adolescent de la bourgeoisie new-yorkaise renvoyé de son collège trois jours avant Noël.

Holden est bien décidé à ne pas rentrer chez lui, la peur d''affronter ses parents pour leur annoncer qu''il vient encore d''être chassé d''un collège le terrifie. Il préfère errer dans les rues de New-York fréquentant des bars obscurs et hôtels miteux. Fauché, il se retrouve face à lui-même contraint d'affronter ses cauchemars et ses angoisses. Il se sent seul et est constamment à la recherche d''un peu de soutien et de compagnie. Il ne sait plus quoi faire de sa vie ni de lui-même et rêve d''une liberté loin de la société qu'il méprise. Même le contact des gens et ses quelques connaissances qu''il côtoie le perturbent jusqu'à en être dégouté par leur comportement. Tout l'insupporte.

C'est un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre et qui ne comprend rien au monde hostile et corrompu des adultes et se laisse engloutir dans les tréfonds de la dépression. Il se raccroche au souvenir de son jeune frère décédé trop tôt et de sa petite sœur qui va finalement l''aider. Le personnage d''Holden est attachant et railleur, et on le suit sans but précis dans ces aventures cocasses, sordides et émouvantes. L''histoire est bien écrite dans un style parlé qui est amusant à lire.
review image
11 commentaire|65 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2007
ATTENTION CHEF D'OEUVRE DE NARRATION!!!!

L attrape coeur est l un des plus beau personnage de la litterature, ne vous fiez pas a ceux qui vous disent que c'est un roman amusant pour ados, ce livre est bien plus profond et est un classique de la litterature americaine.

l'histoire? il n'y pas d'histoire. Non, JD Salinger nous offre la pensee de Holden Caulfield a travers sa fugue de quelques jours dans un New York jazzy, et neigeux, Holden est le portrait de chacun de nous, sans age... Une poesie en prose en jargon new yorkais, une derive d' interrogation dans une ville grouillante et snob ou Holden n apprend rien si ce n est qu il faut donner, un peu d amour, et sauver ces enfants perdus qui jouent trop pres de la falaise...

Holden vous touchera et vous fera rire surement, JD Salinger ne le maitrise plus depuis longtemps, il est un personnage trop fort, des legendes disent qu il a inspire les tueurs en serie, ( "le tueur de jfk en avait des disaines d exemplaires sur ses etageres!"), en tout les cas il restera dans vos memoires de lecteur!

Tout de JD Salinger est excellent "Franny and Zooey" est aussi un chef d oeuvre de narration et de dialogue, "nouvelles" est un superbe recueil de ... nouvelles toutes plus bizarre, fascinante, et poetique les unes que les autres. il n a malheureusement ecrit que trois livres et... qui est JD Salinger? a t-il vraiment existe ou tout cela n'est qu un reve? (voir "l attrape reves" de m. Salinger sa fille!)
11 commentaire|55 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2010
Je fais partie de ceux qui se sont fait avoir à la lecture de certains commentaires qualifiant ce livre de "merveilleux" ou autres termes tout autant exagérés avant d'acheter ce livre ! J'ai lu ce livre quasiment d'un trait, attendant désespérément qu'il se passe quelque chose. Ma soeur qui lis souvent mes livres après moi m'a demandé ce que j'en pensais tout le long, et jusqu'à la fin (pour la 1ere fois) je ne savais pas quoi répondre d'autre que "je ne sais pas : j'attends la chute, ça va surement venir à la fin....", donc quelle déception à la fin de me rendre compte que je n'ai fait que perdre du temps, heureusement il se lit très vite. Il manque effectivement de la profondeur à cette histoire.
De plus tout ce que j'ai pu noter, c'est que tout le long de sa lecture, ce livre m'a plongé dans un espèce de cafard, un peu comme le personnage principal /et narrateur, et j'étais un peu agressive également, comme énervée, touchée par une espèce d'ambiance négative qui se dégage de cette lecture...
A déconseiller fortement à toute personne aimant tirer un bénéfice de sa lecture, que ce soit un acquis culturel, philosophique... ou simplement le fait de passer un bon moment ... vous risquez d'être déçus.
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2014
Lattrape-coeurs est un bon livre même si je m'attendais à mieux, il s'agit d'un des grands classiques de la littérature américaine, sans doute l'oeuvre la plus étudiée par les lycéens de ce pays, je m'attendais donc à l'équivalent d'un moby dick ou d'un Croc-Blanc, il n'en est rien. Il ne se passe pas grand chose dans ce bouquin, et je ne parle pas de rythme lent mais bien d'absence d'Aventure quelconque. J'aurais bien résumé ce que j'en ai ressorti pour expliciter mon avis mais cela reviendrait à dévoiler la quasi totalité de l'intrigue. Donc lisez le de vous même, ça se parcourt assez vite, le style littéraire est trés simple, limite argotique, mais on y trouve malgrès tout du plaisir.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Paru en 1945, L'attrape-cœur relate quelques jours dans la vie d'un jeune adolescent, Holden Caulfield, avant Noel, alors qu'il s'est fait exclure (une fois de plus) de son lycée. Quelques jours de fugue en proie à ses états d'âmes, son oisiveté, ses vices qui font parfois penser à un roman d'apprentissage.
L'étalage de son mal-être dans un style familier, heurté, à la syntaxe souvent simpliste m'a prodigieusement agacé au début. Il faut en fait se laisser porter par le rythme et se laisser aller pour entrer dans la peau du personnage et surmonter cet effet désagréable (ce qui m'a bien pris les trois-quarts du livre !). Rappelez vous le sentiment de déréliction que vous avez du éprouver au moins une fois étant adolescent, pris entre vos aspirations et votre besoin d'humanité d'une part, et le monde codifié et nécessairement pragmatique des adultes d'autre part).
Quelques moments qui m'ont particulièrement touché :
- fin du chapitre 17, quand il explique à Sally son désir de laisser tomber ses études et la ville pour aller vivre dans un village à la campagne (j'ai parfois le même désir de tranquillité et de pureté, au diable le boulot !) ;
- chapitre 25, les 4 pages (les seules écrites dans une langue correcte) où son ancien professeur Antolini analyse son comportement et ses travers, souligne les risques de dérive qui l'attendent et lui proposent une voie en s'appuyant sur la littérature ;
- de façon générale les sentiments très forts qui le lient à sa sœur Phoebé.

Je ne classerai toute fois pas L'attrape coeur dans la catégorie des chefs d'œuvre même si il a du créer une rupture à l'époque de sa parution et mérite à ce titre d'être lu.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2003
L'attrape-coeur est incontestablement le meilleur livre que j'ai lu de toute ma vie. JD Salinger est tout simplement un auteur époustanflant, il arrive à nous faire apprécier une histoire toute banale, sans réelle action, et ce grâce au héro le mieux construit de l'histoire: Holden Caulfield. A mon avis il est rare qu'un auteur arrive à créer un personnage tellement vrai qu'on a du mal à se dire que c'est juste de la fiction et qu'on n'aura jamais la chance de le croiser, de le connaitre encore mieux. L'attrape coeur est ce genre de livre qui semble si réel qu'on a l'impression que même quand le livre est fermé et rangé sur une étagère, Holden continue de vivre sur ces pages et l'histoire de se dérouler. De plus ce livre est une histoire intemporelle qui touche n'importe qui, de n'importe quelle époque, et c'est sans doute ça l'une des raison qui font de ce livre un ouvrage culte et à ne surtout àas manquer!!!
0Commentaire|42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est au lendemain du décès de Jerome David Salinger que je fus mis au courant de ce classique américain "L'Attrape-Cœurs" datant de 1951. Ainsi, j'ai découvert son grand œuvre à titre posthume...

J'ai quasiment lu ce roman d'une traite, tellement le regard porté sur Les errements d'un adolescence est profond (malaise de l'âge, perdu dans un monde violent comme le montre la scène avec la prostituée, etc.)
Entre la candeur et la colère, on se passionne pour Holden Caulfield et son jugement cru sur les évènements.
Cependant, la fin que je trouve un peu moins travaillé m'a un peu déçu par rapport à l'ensemble du roman.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,30 €