Commentaires en ligne


116 évaluations
5 étoiles:
 (55)
4 étoiles:
 (24)
3 étoiles:
 (19)
2 étoiles:
 (11)
1 étoiles:
 (7)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


47 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ouvrage qui sera toujours d'actualité
Je vais simplement citer Neil Postman, dans "Se distraire à en mourir" (1985). Le but n'est pas de mettre en opposition Orwell et Huxley (qui ont écrit deux chefs d'oeuvre), mais de montrer à quel point Huxley est terriblement d'actualité, et risque de l'être encore longtemps.

« Orwell (1984) nous avertit du risque que nous courons...
Publié il y a 23 mois par Benjamin

versus
48 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 c'est grincant !!!
Vous vous sentez mal ? Nerveux ? Triste ? Prenez une pillule de soma, vous verrez tout ira mieux, vous serez heureux et tout autour de vous vous SEMBLERA parfait ! Regardez par ici, voila des éprouvettes dans lesquelles se trouvent des futurs Alphas, Bétas, Gammas, Deltas ou Epsilons. Ne sont- ils pas mignons ? Ce sont des futurs membres de notres...
Publié le 5 novembre 2006 par jul


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un futur un peu passé, 24 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
En s'essayant à préfigurer l'avenir, les auteurs de romans "à la 1984" prennent d'autant plus le risque que leurs oeuvres vieillissent mal qu'ils s'attachent à décrire le monde de demain sous ses aspects les plus matériels, lesquels ne s'accordent qu'exceptionnellement à la réalité à l'échéance dite, cette dernière dépassant parfois même de loin la fiction. Après un beau succès au moment de leur publication, les plus matérialistes de ces romans déçoivent donc ; ils sombrent alors dans l'oubli, pour renaître éventuellement de leurs cendres quand le lecteur les lit de si loin que le manque d'intérêt des prophéties de l'auteur est compensé par le charme de la naïveté dont il a pu faire preuve en les énonçant. Ainsi, "Paris au XXème siècle" de Jules Verne mérite de connaître une seconde jeunesse tant il est plaisant de s'essayer à renouer avec la foi aveugle en la science de son auteur ; pour l'homme d'aujourd'hui qui craint de périr empoisonné par les OGM ou asséché par l'effet de serre, la fin du XIXème prend des tournures de jardin d'Eden, c'est certain.

Ce cycle de vie du roman est aujourd'hui parfaitement maîtrisé par quelques auteurs, dont le plus illustre est sans doute William Gibson, sorte de Nostradamus de la fiction qui sait produire des descriptions si nébuleuses de la "matrice" que chacun pourra toujours les trouver futuristes quelque soit l'époque à laquelle il les lira.

Je le dis clairement : "Le meilleur des mondes" vit actuellement sa période de passage à vide, car son auteur s'est beaucoup trop essayé à décrire les aspects matériels de l'avenir qu'il a entrevu dans sa boule de cristal. Cinéma odorant, hélicoptères, mais surtout reproduction in vitro : tout cela fait vieux et dépassé, c'est demain décrit comme si c'était hier, on n'arrive plus à y croire. Malheureusement, "Le meilleur des mondes" est intégralement basé là-dessus, car comme il l'explique dans la nouvelle préface qu'il a écrite en 1946 - elle figure dans toutes les éditions contemporaines, je suppose -, Aldous Huxley a délibérement pensé le futur avant tout sous ses aspects matériels : "La révolution véritablement révolutionnaire se réalisera, non pas dans le monde extérieur, mais dans l'âme et la chair des êtres humains", il écrit, en se référant explicitement à Sade par opposition à Babeuf et à Robespierre, pour qui la révolution s'entendait plutôt comme une révolution économique et une révolution politique, respectivement - c'est assez réducteur, mais ça présente l'intérêt de se laisser comprendre. Aldous Huxley nous parle donc d'un monde où les corps et les esprits sont formatés pour que chacun se contente de la place que la société lui assigne, soit avant tout d'une nouvelle civilisation matérielle, exactement comme l'a fait Jules Verne. Cependant, le progrès ayant dépassé l’auteur comme il a dépassé son illustre prédécesseur, je ne conseille donc pas trop la lecture de ce roman qui ne peut que décevoir si on le tient par la rumeur pour une production du même accabit que "1984".

Reste que "Le meilleur des mondes" pose les bases d'une réflexion toujours intéressante sur les rapports de l'individu à la société, mais il faut alors entreprendre de lire plus comme un essai philosophique que comme un roman. La question posée est alors la suivante: la société peut-elle assurer le bonheur des individus autrement qu'en entravant leur liberté ? Si la liberté d'un individu est la possibilité d'occuper à tout instant n'importe quelle position dans la société et si le bonheur est le sentiment que l'individu éprouve parce que tous ses besoins sont satisfaits à la position qu'il occupe, on imagine bien qu'un individu libre est forcément malheureux. On voit combien la réponse à la question dépend de la manière dont on définit les concepts mobilisés, et donc de la société à laquelle on appartient, comme l'opposition irréductible du Sauvage à Mustapha Menier vient le démontrer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un classique, 15 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
J'avoue avoir été déçu par ce livre. Peut-être que je m'attendais à trop.
Dans la préface, l'auteur annonce d'entrée que certains passages du livre pourraient ne pas livrer toute leur saveur aux lecteurs non anglophones; il y a en effet beaucoup de références à Shakespeare, tout au long du roman. Toutes les références ne me sont peut-être pas apparues. Enfin...

Je le redis, je suis déçu. J'ai sûrement du abuser du genre littérature d'anticipation, car je ne trouve rien de bien intéressant à dire sur cet ouvrage. Pour tout dire, il m'a paru bâclé. Je ne l'ai acheté que parce que c'est un classique qu'on se doit d'avoir lu. Je mets cette note sans regret.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Bof..., 12 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
Ce livre peut sans aucun doute beaucoup plaire, mais l'abord est dur et ennuyant à mon goût. Beaucoup d'explications et de détails, sans véritable entrée dans l'action. Je ne l'ai même pas terminé. Il n'est pas accrocheur. Le thème est très intéressant pour autant et d'autres types de lecteur que moi-même le trouveront sans aucun doute formidable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 très difficile à comprendre, 22 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
Ce livre est difficile à comprendre ainsi que le "délire" dans lequel se trouve son auteur. Il y a plusieurs histoires en parrallèle mais rien n'est indiqué pour les différencier. Le niveau collège est peut être discutable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le meilleur des mondes, 22 février 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
Si vous ne l'avez jamais lu, foncer. Un livre de S.F où l'anticipation y est très bien sentit.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Des sauvages aux robots, 23 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
Qui n'a pas souhaité vivre dans un monde "parfait"? Un monde où notre organisme connaîtrait préalablement sa composition, où notre esprit serait conditionné à accepter notre destin, où les angoisses n'existeraient pas, où chacun de nos désirs pourrait être réalisé sans que le regard des autres nous juge. Voilà le meilleur des mondes d'Aldoux Huxley. Mais est-il vraiment le meilleur? Comme se forger une identité si nous ne rencontrons pas d'obstacles, si toute nombre vie est décidée dès la naissance? Est-ce que la robotisation de l'être humain est "Le meilleur des mondes"?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un roman qui fait réfléchir, 23 juillet 2003
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
La meilleure utopie de tous les temps!
Aldous huxley a le chic pour nous faire réfléchir sur le monde qui nous entoure.
Les personnages deviennent attachants tout au long du roman.
Les pages défilent vite tandis que nous nous plongeons dans un monde ou le clonage a pris le dessus.
Un roman qui restera gravé longtemps dans les mémoires.
Et pour ceux qui voudrait en savoir plus, il y a "Retour au meilleure des mondes" tout aussi génial que le premier.
Bonne lecture!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pompeux et ennuyeux !!!, 5 novembre 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le meilleur des mondes (Broché)
Dans une société hiérarchisée à l'extrême, où chacun évolue dans sa caste prédéfinie dès la naissance, les humains, clones reproduits scientifiquement vivent en parfaite harmonie sous anesthésiants et tranquillisants alors élevés au rang de nourriture .
Et puis un jour, arrive « un sauvage », venu d'une réserve où ses congénères vivent encore comme les indiens d'un autre temps .
Dans un style lourd , très difficile à suivre, l'auteur nous impose une réflexion pseudo philosophique particulièrement indigeste .
Quant à la trame du roman, si son départ est prometteur, par la suite le récit glisse dans un ennui mortel .
Que l'on est loin de Barjavel !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Quelle déception..., 3 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
Je viens de finir de lire Le meilleur des monde d'Aldous Huxley. Ceux qui comparaient ce livre à l'excellentissime 1984 étaient bourrés, c'est sûr. 1984 est un authentique chef d’œuvre écrit par un écrivain à l'intelligence et à la culture impressionnante. Il y a certes un passage un peu cul-cul, mais tout le reste fout grave la gaule (intellectuellement parlant bien sûr).
Revenons à l'autre bouquin, que je n'ose plus cité tellement il m'a dégouté. L'auteur démarre avec une préface pour dire qu'en fait, il aurait pu améliorer le livre parce qu'il avait oublié certains aspects, mais qu'il l'a quand même garder ainsi. On ne peut pas à la fois se vanter d'avoir écrit Le meilleur des mondes en quatre mois et se défendre de l'avoir écrit trop vite. A titre d'exemple Bram Stocker a mis dix ans pour écrire Dracula. Donc quatre mois, en admettant que cela soit vrai, fallait pas s'attendre à un œuvre hallucinante. Ensuite il explique que pour bien comprendre et apprécier son livre il faut avoir quelques connaissances. Même s'il le pense, il n'aurait pas du l'écrire, sauf si le pédantisme ne l'effraie pas, et ça n'a pas l'air d'être le cas. Honnêtement je n'ai pas eu de problèmes à saisir quoique ce soit alors que je n'ai pas une culture littéraire exemplaire, loin s'en faut.
Bon, c'est vrai qu'il y a des bons côtés, ça va aller vite. La société imaginée par l'auteur est plutôt bien pensée, même s'il y a des failles. Mais cette société est à des années lumières du monde imaginé par Orwell dans 1984. Voilà, c'est tout.
Les aspects négatifs ? C'est mal écrit (ça se voit vraiment qu'il n'a pas mis longtemps), certains passages n'ont pas de sens et ne tiennent pas debout, les personnages ont autant de charisme de mon bidet et l'auteur n'arrête pas de se branler sur Shakespeare en mettant mot à mot des passages de son œuvre. Que l'on fasse des clins d’œil je veux bien, mais mettre à des nombreuses occasions des passages entiers de Shakespeare est pour le moins contestable. Peut être qu'en faisant cela l'auteur se croyait son égal ?
Foncer sur 1984, ignorer Le meilleur des mondes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Et puis ?, 28 août 2004
Par 
Rem's (Région parisienne) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Meilleur des mondes (Poche)
Je viens d'avoir le courage de lire ce que tout le monde appelle le chef d'oeuvre de la littérature d'anticipation, mais je reste plus que septique face à ce roman. Certes la vision du monde évoquée par l'auteur, pour son époque (années 30), s'approche de manière très surprenante de ce que les progrés actuels des biotechnologies nous laissent entrevoir pour le futur, mais globalement je trouve que la forme gâche complétement le fond. Peut-être n'est-ce qu'une question de style littéraire... Pas du tout convaincu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Meilleur des mondes
Le Meilleur des mondes de Aldous Huxley (Poche - 11 octobre 2002)
EUR 4,70
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit