undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

13
4,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

25 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 juillet 2009
Alexis Zorba est le roman qui, pour moi, cerne le mieux le conflit qui nous habite souvent et nous fait tanguer entre pulsions et raison. Tout quitter ou rester, en aimer une autre ou rester fidèle, vivre ou survivre.
J'ai lu ce livre il y a bien longtemps mais rien depuis ne m'a autant marqué que la violente confrontation entre Alexis Zorba le jouisseur et Nikos Kazantzakis (l'écrivain dans le livre) le raisonnable.
A lire absolument. Passer à coté serait un crime car c'est un chef d'oeuvre.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
24 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce roman a changé ma vie, il l'a rendue meilleure et plus pleine. Zorba est un homme extraordinaire, avec ses travers, ses beautés, ses écoeurements, ses fulgurances et sa danse, qui m'ont laissée complètement bouleversée au terme de la lecture. C'est une oeuvre qui sent la vie avec un grand V, à plein nez, à pleine bouche... comment dire? Un personnage vrai, une lecture qui peut sauver.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Alexis Zorba est un roman prodigieux et d'une magnifique profondeur, tout cela sous le soleil méditerranéen qui réchauffent les cœurs, d'âmes fougueuses et pittoresques.
Ici, on suit le parcours d'un jeune grec, érudit et plein d'idéaux, qui rencontre au hasard d'un regard, un homme énigmatique et usé par la vie, mais toujours rempli d'une vitalité impressionnante, qui décide de suivre le narrateur en Crète, ce dernier désirant découvrir la vie simple et paysanne, voir de poser ses pensées par l'écriture. Son nouveau compagnon est également accompagné d'un "Santouri", instrument de musique grec qui permet à Alexis de s'exprimer le mieux, par son corps, qui ne trompe jamais.

Tout au long du roman, on en apprend plus sur le destin extraordinaire de Alexis Zorba, un Homme ayant vécu mille vies et tout appris par l'expérience pour devenir d'une sagesse animale et d'une spiritualité tellurique, la plus puissante qui puisse être, celle d'un retour au source, après avoir expérimenté la nature humaine dans ses instincts les plus bas et les plus grandioses.
Ce personnage montre l’opposition avec le narrateur, possédant qu'une connaissance livresque pour une méconnaissance empirique, celle des abstractions idéologiques. On voit cette critique du penseur coupé de la seule connaissance qui vaille, celle de la nature dans la volonté d'appliquer ses idéaux socialistes : il cherche à créer des liens avec ses ouvriers, à se montrer prévenant avec eux, mais Zorba le réprimande et l'exhorte à garder ses distances, car ces idéaux ne sont valables que dans le monde de la pensée. Cette critique que l'on peut retrouver dans un film comme Viridiana de Bunuel, dans la philosophie nietzschéenne ou le chef-d’œuvre de Rebatet qui touche à la seule critique du catholicisme qui vaille, celle de l'amour universelle. Cet un exemple parmi tant d'affirmations en creux.

On apprend tout au long du roman à connaitre Alexis Zorba, et on apprend la poésie de sa vie et de celui qui comprend tout sans avoir rien appris, celle qui était attribué à nos aïeux maintenant séculiers.
De la cruauté de la guerre, à la découverte de pays, de traditions et surtout par les conquêtes des femmes, que Zorba qualifie de bien suprême et dont il est devenu maitre par la pratique, il a gagné une sagesse folle et liée à la terre.
De plus, ce roman est magnifique dans ses paysages de la magnifique île Crétoise et de ses habitants, entre pittoresque, tragique et dureté paysanne.
Chaque personnage secondaire, de la femme qui s'occupe de l'auberge où séjourne nos deux héros et qui revit grâce à Alexis, en passant par chaque habitant et surtout d'une belle qui connaitra un destin tragique, on retrouve une épaisseur et une poésie ensoleillée.

Le narrateur va progressivement perdre ses idéaux pour une compréhension plus fine de la réalité et une amitié va se nouer entre ses deux destins superbes dans leurs oppositions et leurs apports mutuels. Le narrateur décidera de narrer l'histoire de cet Homme si grandiose après leur séjour en terre crétoise.
Ce roman est également un grand roman sur la spiritualité et la religion. La vision du spirituel de Alexis Zorba est teinté de la connaissance de l'Homme, alors que le narrateur est lié au bouddhisme et à la divine comédie de Dante pour au fil du récit s'extirper de la spiritualité bouddhiste si stoïque, en opposition au naturel, sensible et tout en fougue d'Alexis.

Ce comble de la conscience qu'il a glané tout au long de sa vie et qui en fait un génie dans la définition de Weininger, celle d'une logique et d'une éthique, mais ici personnifié qui rejoint la citation de Parménide : "Être et penser ne sont qu'une même chose". 7
Parménide, le grand penseur de la légèreté, vertu qui caractérise le mieux Alexis, la plus belle qui puisse être.
Le message de Zorba se définit par : "Malheur a celui qui ne peut se délivrer des dieux, des patries, des idées."
Le narrateur à également un ami très chère qui à décidé de rentrer dans l'armée pour un destin funeste et qui entre dans une réflexion sur l'engagement et l’amitié.

Je conseille vraiment ce formidable roman, d'une profondeur magnifique et d'une justesse qu’influe Kazantsaki, digne héritier de la grandeur de l'esprit hellénique. Alexis Zorba est le roi du monde, car "Se moquer du monde est tout l'art d'en jouir ?", et cette légèreté qui ne dédaigne jamais la réalité et dont les anciens portaient comme principe suprême, nous autorise à qualifier Alexis de "Grand".
Un roman qui ne pourra vous laisser indifférent, par sa sensibilité et sa justesse.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 avril 2011
Rarement réflexion sur Dieu et sur l'Homme aura été aussi profonde et subtile. KAZANTZAKI confronte l'instinct animal de Zorba à la pensée intellectuelle du narrateur, un écrivain venu en Crète pour exploiter une mine de lignite dont il a hérité.

Laissons parler Zorba : « Mes joies ici sont grandes parce que très simples, faites des éléments éternels : air pur, soleil, mer, pain de froment ». « Dieu me pardonne, je crois que je suis heureux».
Par instants le roman devient poème : « Voluptueuses, toutes de chagrin, sont ces heures de pluie fine ».
Les premières pages du chapitre 8 où le narrateur écrit ses méditations à un ami causasien est un des plus beaux moments de littérature qu'il m'ait été donné de lire.

Zorba est le fils spirituel du poète Horace à qui on doit la fameuse formule : Carpe Diem.
Ludi
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2012
Alexis Zorba est le livre dont est tiré le film Zorba le Grec avec Anthony Queen. D'ailleurs, le réalisateur qui s'est lançé dans l'entreprise devait être un aventurier car ce n'est pas une mince gageure que de retranscrire la substance de ce livre. En tout état de cause, la vision du film ne dispense nullement de la lecture du bouquin.

Alexis Zorba est avant tout un livre de philosophie. C'est la rencontre d'un être absolument vivant (Zorba) avec un « littéraire » (le narrateur). Le roman commence lorsque les réflexions incertaines d'un cérébral rencontrent un homme qui joue du Bouzouki. Ce duo partira pour un voyage solaire illuminé par le cynisme de Zorba. Il vit comme un chien et couche dans toutes les niches qui lui sont douces. Ses gênes grecs sont exemplaires. Tout comme Diogène, il aurait pu dire à Alexandre : Ôte toi de mon soleil.

Enfin, je ne dirais pas mieux que les précédents commentaires : Avec son fromage de chèvre, sa passion des femmes et son bouzouki, Zorba est un incontournable qui vous tirera de l'ornière dans vos coups de blues. Et longtemps, après avoir refermé le livre, on l'entend encore susurrer : les femmes sont faites pour être désirées et aimées.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 septembre 2014
Zorba c'est ce livre qu'on finit toujours par racheter parce qu'on l'a donné à quelqu'un. C'est le livre qu'on a envie d'offrir quand quelqu'un compte pour nous et qu'on souhaite lui offrir quelque chose qui pourrait rendre sa vie plus riche, plus lumineuse. C'est un livre où tout est dit, tout ce qui suffit pour avancer sans peur dans la vie, quel que soit les épreuves. C'est un livre qui peut vous tenir la main, vous donner confiance, et changer les choses parce que dans les yeux de Zorba "il y a tant d'histoires". J'espère que tous ceux qui ont lu ce livre pourront aller voir la pierre verte à la fin de l'histoire et ne plus souffler sur les ailes des papillons pour les faire éclore trop vite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mars 2013
Pour comprendre et aimer un peu plus l'âme Grecque et l'esprit Crétois,
A relire particulièrement maintenant que l'économie nous menace tous.

Zorba grand voyageur et grand poete, accompagne son ami en Crète pour ouvrir une mine et faire fortune. Le projet aboutit à une faillite mais Zorba aura initié son ami et lui aura appris à gouter chaque jour, chaque odeur, chaque saveur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 septembre 2012
Alexis Zorba, ou le roman que l'on doit avoir lu au moins une fois dans sa vie.
Dévorez-le ! Savourez-le ! Surtout mettez-vous à l'aise et en condition pour un long voyage plein de péripéties, de l'âme comme du corps !
Ce livre dit tout, tout ! Si pas explicitement, certains messages sous-jacents nous sont dévoilés par Zorba avec un éclat de lumière que bien des philosophes et des romanciers ont toujours cherché, et chercheront encore longtemps, à atteindre.
La vie, non pas nécessairement telle qu'elle devrait être vue, mais telle que Zorba la voit, nous fait carrément oublier la notre ! Nous sommes inéluctablement absorbés, séduits par sa façon d'être, par son charisme et son beau parlé !

Si je devais résumer ce livre en une maxime, ce serait celle-ci :
"Ne jamais accepter les désagréments de la vie qu'après avoir tout tenté pour atteindre nos rêves !"

Parfois, lorsque les soubresauts de la vie me font tanguer, Zorba me vient en aide et m'évite de chavirer, alors je reprends la barre et vogue plus majestueusement que jamais.

Respect à Nikos Kazantzakis.

Maillkeul
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 mars 2013
Zorba est un livre qui montre la différence entre vivre en apprenant par ses actions ou vivre en anticipant trop et en ne faisant rien.

Zorba est un gaillard rempli de fougue qui vit dans le présent à fond. Il aime manger, boire, les femmes, danser, jouer du santouri. Il vit à fond, donc il a appris beaucoup et sait maintenant comment vivre. C'est un livre avec beaucoup (trop à mon avis) de références à Dieu. Mais un bon exemple de Zorba, est que d'après lui, ce n'est pas d'aller vers les femmes pour le sexe qui vous empêchera l'entrée au paradis, mais bien de ne rien tenter du tout!

Finalement, si vous êtes du genre, comme la plupart, à hésiter, en ayant peur de la pensée des autres, c'Est un excellent livre pour vous motiver et vous donner des raisons d'aimer la vie! C'est d'ailleurs pour ça que je l'ai acheté et je ne regrette vraiment pas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 décembre 2012
J'ai beaucoup aimé ce livre:la vie en Crète autrefois,...il n'y a pas si longtemps.jJ'ai envie de revoir le film avec Anthony Quinn!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Alexis Zorba
Alexis Zorba de Nikos Kazantzaki (Broché - 13 mai 2015)
EUR 24,00

Zorba le Grec
Zorba le Grec de Anthony Quinn (DVD - 2005)
EUR 8,25

Am stram gram
Am stram gram de M.J. ARLIDGE (Broché - 19 mars 2015)
EUR 21,90