Commentaires en ligne


17 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la magie de la corne d'afrique ,envoûtant
Extraordinaire! Fortune carrée est un livre envoûtant. Vous sentirez vos pieds brûler et les 50° degrés à l'ombre en le lisant. C'est très fort comme ambiance .. La corne de l'Afrique et les peuples qui y habitent et s'entre déchirent, le regard blasé d'un Henri de Monfreid, les baroudeurs de et les aventuriers de tout genre s'y...
Publié le 8 juin 2010 par jasmin d'été

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une histoire prenante
L'histoire de 3 héros plus ou moins sanguinaires (Igricheff, un Kirghize sans foi ni loi, Mordhom un Breton qui joue au dur mais un tantinet sentimental si on creuse un peu, et Philippe, un Français naïf, riche et valeureux) qui crapahutent dans un Yémen du début du siècle, puis en Ethiopie... Un roman ancré dans son temps, très...
Publié il y a 20 mois par Marguet


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la magie de la corne d'afrique ,envoûtant, 8 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
Extraordinaire! Fortune carrée est un livre envoûtant. Vous sentirez vos pieds brûler et les 50° degrés à l'ombre en le lisant. C'est très fort comme ambiance .. La corne de l'Afrique et les peuples qui y habitent et s'entre déchirent, le regard blasé d'un Henri de Monfreid, les baroudeurs de et les aventuriers de tout genre s'y côtoient. Le jeune Kessel voyage avec l'aventurier Henri de Monfreid . Il est pris dans le tourbillon de la magie de ce monde si différent, ces perles qu'on va chercher sous la mer au péril de sa vie,les caprices du boutre , ces populations encore esclaves au 20ème siècle, les guerres tribales.. Je n'ai pas pu ouvrir un autre livre pendant un certain temps après avoir lu le petit chef d'œuvre de Kessel.A conseiller absolument
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Quelque part entre Henry de Monfreid et Hugo Pratt, 6 février 2011
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
C'est un des premiers romans du journaliste-aventurier Kessel et c'est une de ses plus belles réussites, un roman qui semble fait pour définir le genre du roman d'aventures. La structure du roman est étonnante : trois aventures sensiblement distinctes, situées dans les plateaux du Yemen pour la première, en Mer rouge pour la deuxième, en Abyssinie pour la dernière et mettant en scène trois héros : un bâtard kirghize qui rappellera aux lecteurs de Corto Maltese l'immortel Raspoutine, un Henry de Monfreid à peine travesti puis un jeune bourgeois épris de liberté et d'aventures, Philippe Lozère. Nos trois amis, si différents mais réunis dans l'action comme le veut la règle du genre, vont souffrir mille épreuves (ah ! ce combat du Russe avec la panthère) et surtout traverser des paysages plus magnifiques et sauvages les uns que les autres. La plume de Kessel sait à merveille rendre le sublime de l'Arabie heureuse, de ses plateaux et de ses oasis, l'éternité vierge de l'Ethiopie, de ses collines verdoyantes et de ses savanes. On traverse des villes mythiques comme Moka, Ta'if ou Djibouti; on croise des tribus hostiles et orgueilleuses ; on s'attend, toujours pour les fanatiques d'Hugo Pratt, à voir apparaître Cush à chaque page. C'est de la pure adrénaline, du pur bonheur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fulgurants récits d'aventure à la rencontre de l'Homme, 3 avril 2011
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
En 1931, Joseph Kessel entreprit la rédaction de ce qui devait être un de ses plus beaux romans. La 4° de couverture est juste. Kessel fut conquis par la Mer Rouge, la Somalie, le Yémen, avec pour compagnon d'épopée Henri de Monfreid. Cette aventure le marqua profondément. A l'issue de son périple, il milita pour la cause anti-esclavagiste. Kessel exprime toute la grandeur de notre Humanité, dans ses rapports avec l'Autre alternant force et faiblesse. Les trois héros de ce récit découpé en trois temps, sont interdépendants et pourtant libres, durs avec eux-mêmes (suivant les degrés d'avancement de la solitude, du combat dans cette solitude, et de la recherche d'un infini) et ô combien sensibles.

Kessel n'écrit pas avec du vent à partir de matériaux tirés de l'imaginaire. Le génie de cet auteur est de savoir extraire, de personnages ayant vécu, de situations qu'il a lui-même endurées (le récit de la tempête est véridique), des souffrances physiques subies volontairement, l'essence de romans exceptionnels. Kessel écrit avec de l'Humain, son sang, sa sueur, ses trippes, sa foi. Il aspire à l'infini dans un concours perdu d'avance ; l'Homme rencontre toujours en ses limites, sa propre finitude. Le panache du style Kessel vient sans doute en partie de la signification de ce combat. Mais il sait, Kessel, que l'Homme grandit grâce à l'autre, avec l'autre, par l'autre, en soi. Ce combat est celui d'un humaniste véritable. Je le rejoins.

"Fortune Carrée" appartient au registre des plus grands romans que j'ai lus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Abyssinie volcanique, 20 novembre 2011
Par 
Damien Coullon (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
Excellent roman d'aventure dans une région et à une époque qui s'y prêtent si bien, par un homme qui l'a connue et aimée - le roman est inspiré de personnages réels, notamment Henry de Monfreid, que le jeune Kessel a rencontré lors d'une enquête sur le trafic d'esclaves dans la mer rouge.

Récits de voyages de contrebande menés par des aventuriers terribles, au centre desquels un marin Français et un cosaque russe retrouvant le plaisir de parcourir à cheval des étendues désertiques :
« Tout en suivant de tous les muscles la cadence furieuse de l'étalon, tout en aspirant la force véhémente, la force grise du plateau de Sanaa, Igricheff, sur son Chaïtane ailé, riait silencieusement. Ses lèvres étroites comme le fil d'un couteau lui donnaient toujours, lorsqu'elles se dilataient, l'apparence de la douleur. »

Des hommes sans attaches, portés par la recherche du dépassement de soi-même plutôt que de la richesse dans des aventures curieusement assez solitaires qui ne sont finalement qu'un prétexte pour découvrir la farouche Abyssinie prise entre luttes tribales et influences coloniales au basculement entre deux époques.

Fluide, prenant, alternant descriptions d'un paysage torturé et passages plus aventureux au bon rythme, pratiquement rien à reprocher à ce roman si ce n'est parfois quelques passages empreints d'un peu trop de naïveté, où l'on devine l'auteur en tant que jeune homme plutôt qu'écrivain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Une histoire prenante, 9 juin 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
L'histoire de 3 héros plus ou moins sanguinaires (Igricheff, un Kirghize sans foi ni loi, Mordhom un Breton qui joue au dur mais un tantinet sentimental si on creuse un peu, et Philippe, un Français naïf, riche et valeureux) qui crapahutent dans un Yémen du début du siècle, puis en Ethiopie... Un roman ancré dans son temps, très colonial (on est encore dans le mythe du «bon nègre »), et très bien écrit (normal, c'est du Kessel...). Beaucoup d'actions, et pas mal d'hémoglobine (et vas-y que je te crève les yeux et que je t'arrache le cœur...), on ne s'ennuie pas.
Un vocabulaire "local" un peu difficile cependant (excepté pour celles et ceux qui savent d'emblée ce que sont un "chaouch", une "sotnia", un "boutre" et des "djebels"...)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une épopée grandiose, une belle aventure., 16 décembre 2005
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
Un livre à conseiller sans restriction aux amoureux de la corne de l'Afrique et des livres de Monfreid.
A lire et à relire sans retenue, une histoire d'hommes, pour les amoureux de grands espaces, de mer et d'amitiés viriles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique roman d'aventure, 13 août 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
Fortune carrée est un roman splendide de J.Kessel.
Vous suivrez les aventures d'Igrichef, un cosaque froid et romantique, à travers le Yemel et la mer noire.
Le style est violent, le rythme des événements est soutenu, les personnages sont sympathiques sans etre attachant, les paysages décrits sont sublimes ... bref on ne s'ennuit pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 L'aventure, la vraie, et le style !, 23 novembre 2012
Par 
Gerard Müller "médicactus" (Nouvelle Caledonie) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
Fortune carrée/Joseph Kessel
Cinquante ans plus tard je relis avec passion ce merveilleux roman d’action exotique publié en 1932, l’un des plus aboutis de Joseph Kessel avec « Les Cavaliers ».
Rappelons que Kessel fut un grand voyageur, toujours à l’affût de l’aventure, fin observateur des comportements humains, un grand journaliste reporter. Il fut élu à l’Académie française en 1962. Il est l’auteur entre autres du « Lion » et du chant des partisans (avec Maurice Druon son neveu).
Dans les somptueux et sauvages paysages du Yemen et de la Corne de l’Afrique, Kessel nous emmène dans une aventure virile, une véritable épopée, inspirée à l’auteur par sa rencontre à Sanaa avec Hakimoff un aventurier russe, puis de Henri de Monfreid qui vécut dans ces régions de 1911 à 1947.
Dans un style magnifique, il décrit l’arrivée d’Igricheff le kirghize, le héros invincible, à Manakha au Yemen :
« Large et faite de dalles géantes, la chaussée ruinée s’accrochait à la muraille prodigieuse en lacets noblement dessinés. Sur elle cheminaient des caravanes, des dromadaires noirs qui, sur de molles litières, portaient des femmes voilées, des nègres esclaves chargés de fardeaux, de petites ânes montés par des vieillards aux turbans verts, anciens pèlerins de La Mecque, des seigneurs escortés d’hommes d’armes, des Juifs timides aux figures bibliques ? On sentait l’approche d’une grande et fière cité dont le peuple se répandait à travers la chaussée antique que des siècles d’incurie n’avaient pas encore vaincue. »
La rencontre d’Igricheff avec Mordhome et Philippe Lozère marque un tournant dans le roman, Mordhom devenant le personnage dominant. Sa confession auprès de Philippe marque un moment capital du récit, une réflexion sur l’aventure de ceux qui ont choisi la liberté.
Sur fond de trafic d’armes entre Djibouti et l’Éthiopie, nos trois héros vont courir l’aventure dans ces contrées brûlées de soleil. Des personnages hors série !
La belle amitié entre Mordhom et Philippe sert ensuite de trame pour une grande épopée à travers le désert de pierres noires de l’arrière pays somali.
Splendide. A dévorer à pleines dents.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 L'un des plus grands romans d'aventures, 28 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
Igritcheff, bâtard kirghize d'un comte russe, est chef de ma mission soviétique au Yémen. Tenu en haute estime par l'imam, il coule des jours heureux à Sanaa, mais le régime soviétique le rappelle à Moscou. Fuyant Sanaa, poursuivi par les askaris de l'iman pour avoir confondu ses propres deniers avec la caisse de la mission, Igritcheff rejoint le parti des féroces pirates zaranigs dont il assure dans un premier temps la victoire. Fait prisonnier par un chef yéménite, il s'évade et parvient à gagner la mer Rouge et à embarquer in extremis à bord d'un boutre où deux Français transportent clandestinement une cargaison d'armes : un contrebandier, Mordhom, portrait fidèle d'Henry de Monfreid et Philippe, jeune homme riche qui voyage par dilettantisme. Après avoir essuyés une terrible tempête, ils accostent sur les côtes d'Abyssinie. Abandonné par Igritcheff, Philippe doit convoyer une cargaison d'armes au travers du terrible désert abyssin et de tribus farouchement sanguinaires.

Dans ce roman de pure aventure, en partie autobiographique, Kessel avoue sa fascination pour ses terres orientales, pour la guerre et la violence qui en sont le lot quotidien. La grandeur sauvage des pays et paysages de la mer Rouge fournit plus d'un décor. Plus que les Cavaliers, c'est le roman qui m'a donné l'envie fébrile de lire tout Kessel, c'est dire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 On se sent vivre..., 22 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fortune carrée (Poche)
J’ai eu la chance de passer par plusieurs pays, sac sur le dos, durant des semaines ou des mois. Plusieurs des romans de Kessel ont cette particularité de me donner l’impression de continuer de voyager. Alors bien sûr, notre “époque” n’est déjà plus la même (cela se ressent d'autant plus par son souci du détail et de l'Histoire) mais il reste des constantes : celles de la découverte d’un lieu qui nous est inconnu, de rencontres exceptionnelles ou improbables dans des circonstances parfois incongrues, …

Tout ne finit pas toujours bien. Tout le monde n’est pas “beau” et “gentil”. Tout n’est pas toujours heureux non plus dans l’aventure.
Vivant !

C’est très subjectif, mais à ceux qui ont apprécié ce livre, je recommanderais du même auteur “Les cavaliers”. Autre valeur sûre (parmi bien d’autres de Kessel), qui vous plongera dans une aventure épique étalée sur des centaines de pages...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Fortune carrée
Fortune carrée de Joseph KESSEL (Poche - 10 octobre 2002)
EUR 5,30
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit