Commentaires en ligne


25 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (7)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bien au delà de la science fiction
A la fin du XXIe siècle, cent scientifiques brillants sont envoyés poser les bases d'une colonisation de Mars par l'Homme. Derrière leur façade d'objectivité se cachent en fait des opinions et ambitions contradictoires : faut-il construire une simple station de recherche, ou une société radicalement nouvelle ? A partir de ce point...
Publié le 18 février 2010 par Guilll

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bon prélude
Premier tome ("Adieu à la Terre") du premier livre de cette trilogie martienne, je suis rentré dedans après en avoir lu beaucoup de bien, et "Chronique des Années Noires", une uchronie du même auteur, m'avait emballé. Ce tome ne m'a pas embarqué comme je l'aurai voulu, sans doute le coup de trop en attendre, classique... Pourtant...
Publié le 21 août 2009 par Zilbermann


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bien au delà de la science fiction, 18 février 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
A la fin du XXIe siècle, cent scientifiques brillants sont envoyés poser les bases d'une colonisation de Mars par l'Homme. Derrière leur façade d'objectivité se cachent en fait des opinions et ambitions contradictoires : faut-il construire une simple station de recherche, ou une société radicalement nouvelle ? A partir de ce point de départ, Kim Stanley Robinson décrit avec un réalisme dans ce livre et ses deux suites sans faille plusieurs siècles d'histoire et d'évolution possible de l'humanité dans des domaines aussi variés que les sciences, la technique, la politique, la sociologie, l'économie, l'histoire, la biologie ou même la sexualité.

Si ce genre de fresque très ambitieuse est souvent d'un ennui mortel, l'auteur échappe avec brio à tous les pièges du genre : collant toujours à la vision des personnages -il passe de l'un à l'autre au gré des chapitres-, il parvient à représenter de manière toujours crédible l'évolution de l'Histoire et des idées, sans aucun didactisme superflu, et surtout sans jamais ennuyer le lecteur. D'une incroyable érudition dans les domaines les plus variés, Robinson fait de plus preuve d'une impressionnante maîtrise littéraire : ses personnages ont beaucoup de relief et se révèlent très attachants, et les nombreuses intrigues et sous-intrigues qui s'entremêlent sont toujours passionnantes.
Jamais manichéen (il n'y a pas de vrais "méchants" dans le livre, tout au plus des opinions moins fondées que d'autres), jamais dogmatique (il ne s'inspire, par exemple, du marxisme que pour le détourner), Robinson échappe également au double piège de l'optimisme béat et du pessimisme : l'Histoire reste mouvementée (particulièrement dans ce premier tome, qui décrit notamment une révolution et une guerre mondiale !) et indécise, et lorsque des tendances positives se dessinent, elles ne triomphent jamais sans compromis.

Le seul véritable défaut de ce livre réside dans certains longs passages scientifiques parfois un peu ardus pour qui n'est pas familiarisé avec la discipline dont il est question. Certains termes techniques, notamment utilisés pour décrire le paysage martien, gagneraient notamment à être définis, mais comment faire autrement ?

Cela dit, ce défaut n'entame que rarement l'enthousiasme du lecteur, et les trois volumes de la trilogie Martienne restent de très grands livres de Science-Fiction, sans aucun doute les plus percutants, passionnants et pertinents que j'aie jamais lu. Une série qui serait sans doute reconnu comme une grande œuvre de littérature tout court, n'était le mépris trop souvent affiché pour ce genre ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un monument de la SF qui nécessite l'intérêt du lecteur pour la planète rouge, 14 octobre 2011
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Mars a longtemps fasciné les hommes, mais depuis que cette planète est à portée de l'Homme, l'intérêt des défricheurs de Futurs que sont les auteurs de SF s'est clairement déplacé vers des cieux plus lointains.

Sauf Kim Stanley Robinson pour qui cette planète représente une quasi-religion et qui a régulièrement consommé du « Mars » toute sa vie. Vous trouverez donc ici le résultat de cet amour, enveloppé dans une narration assez lente, du fait des nombreuses descriptions, mais n'ayant pas oublié l'aspect humain, trop humain de cette colonisation.

Car c'est bien de colonisation dont il s'agit, les USA et l'URSS (le roman est certes daté) ayant commissionné le Vaisseau Arès pour transporter 100 hommes et femmes accompagnés de toute la logistique nécessaire pour commencer la Terraformation de Mars.

Bien entendu ce sont les plus brillants de leur temps qui ont été sélectionnés parmi toutes les spécialités utiles à l'Aventure, vous imaginez donc bien le manque absolu de cohérence politique, économique et écologique de cet aréopage (surtout avec l'influence de l'URSS) !

Vous avez donc la recette d'un débat permanent entre 100 personnes peu suspectes de timidité ou de manque de confiance en eux sur un sujet qui, il est vrai, est d'ampleur : Quel avenir pour Mars ?

La terraformation semble être une évidence, mais lorsque vous vous appelez Ann Clayborne, que vous êtes géologue, qu'est-ce que Mars pour vous à part une immense réserve de merveilles géologiques en parfait état ! Et comment voyez-vous donc la progression des lichens, de l'humidité ou de l'oxygénation de l'atmosphère martienne autrement que comme des menaces sur la beauté des paysages originels martiens ?

L'indépendance politique éventuelle de Mars est également une question régulièrement débattue parmi les « Cents », elle oppose particulièrement Arkady Bogdanov, l'indépendantiste, contre Franck Chalmers qui soutient lui la nécessité d'une inféodisation à la Terre.

Mais la Terre change durant ces premières dizaines d'années, ses multinationales prennent de plus en plus de pouvoir, au point de dicter l'agenda politique terrestre et de poser de tout leur poids sur Mars, exacerbant les tensions politiques au point de déclencher la Première Révolution Martienne ! Viva La Revolucion !

Quant à la chair du roman, il faut reconnaître que si les personnages sont bien traités, que leurs amours, leurs détestations ont de profonds effets sur la politique martienne (le triangle amoureux Boone, Chambers et Maya Toitovna a-t-il contribué à l'assassinat du premier par le second ?), le sujet essentiel de Robinson reste Mars !

Entre les descriptions extensives de paysages, de méthodes de terraformation, de toute la science derrière ce monumental ouvrage, il est fort possible que des lecteurs se lassent. Pour moi, la fascination d'un tel réalisme, de cette prodigieuse sensation d'être vraiment sur un corps céleste étranger a gagné toute mon admiration et mon intérêt.

Il y aurait encore beaucoup à dire tant les sujets abordés sont légions, tout comme les personnages dont la diversité psychologique est remarquable, mais il n'y a pas de substitut à la lecture de ce livre. Allez-y donc, mais assurez-vous d'abord de votre intérêt pour cette étape potentielle de l'histoire humaine !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mon expérience perso avec la trilogie martienne, 23 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Beaucoup de choses ont été dites sur ce livre et la trilogie martienne.

Oui, on peut lister des défauts dans l'oeuvre. Trop long, sans doute, surtout la fin de Mars la bleue. Manque de rythme : oui, il faut franchir certains passages ardus et pas forcément passionnants (50 page sur la mise en place de la constitution martienne...), oui, les passages politiques et économiques ne me semblent pas tenir debout...

Et pourtant...

Pourtant je garde un souvenir très net de cette lecture. Mars la Rouge ne m'avait que moyennement convaincu (intrique pseudo policière sans intérêt, trop peu de scènes d'exploration, manque d'un vrai souffle romanesque qui traverse l'ensemble du bouquin, mais aussi un déroulement différent de ce à quoi je m'étais attendu). J'ai fini par me lancer dans les suites et j'ai fini par me laisser emporter par l'ampleur de la fresque qui est ici dépeinte. Mars la Verte est à mon sens le point d'orgue de la trilogie, du fait d'une trame plus consistante entre les différents chapitres.

Au final, une lecture longue, certes, mais il faut comprendre que la réelle grandeur de l'oeuvre n'apparaît qu'à la lecture des 3 tomes. Et une fois refermé le dernier volume, c'est bien les qualités plus que les défauts qui me restent à l'esprit. Une construction titanesque dont la seule héroîne est bien la planète Mars (Mars étant le premier et le dernier mot de la trilogie), une somme de connaissances sur des thèmes aussi divers que la biologie, la terraformation, la génétique, la géologie...Une réelle dimension mythologique, et le destin d'une poignée de personnages qui finissent par devenir familiers.

Assez curieusement, j'ai ressenti de plus en plus de dépaysement aux descriptions de Mars au fur et à mesure de sa terraformation. Les descriptions du début (à part le pôle nord et le grand canyon) ne m'avaient pas trop impressionné, mais le spectacle des forêts et océans martiens, finalement bien plus.

Je ne regrette absolument pas de m'être un peu accroché à un moment, j'en ai été grandement récompensé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bon prélude, 21 août 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Premier tome ("Adieu à la Terre") du premier livre de cette trilogie martienne, je suis rentré dedans après en avoir lu beaucoup de bien, et "Chronique des Années Noires", une uchronie du même auteur, m'avait emballé. Ce tome ne m'a pas embarqué comme je l'aurai voulu, sans doute le coup de trop en attendre, classique... Pourtant c'est un très bon bouquin de hard-science, qui combine habilement la technologie et le psychologie, dans des proportions quand même largement à l'avantage de cette dernière. Je ne me suis pas ennuyé, j'ai juste trouvé que ça manquait un petit peu du petit grain qui vous fait prendre le bouquin dès que vous avez 30 secondes à perdre. Ceci dit, le découpage en deux tomes de ce premier volume n'est peut-être pas "naturel", mais simplement un prélude (la fin du livre laisse présager que ça bouge un peu). En tout cas je continue la série sans sourciller, avec même l'intention de lire toute la saga d'affilé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Colonisation et revolution sur Mars, 8 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Dans cet opus, la jeune societe martienne se revolte. L'ascenseur planetaire entre un satelite de Mars et Mars elle meme qui fut creer pour acheminer rapidement du materiel et de nouveaux colons envahissant est detruit par la rebellion.
Les forces terriennes contre attaque avec violence faisant beaucoup de morts.

L'erudition scientifique pour la planete Mars est evidente de la part de l'auteur et il nous raconte cette colonisation de Mars avec brio.
C'est dynamique, philosophique, les bonnes questions sont posees et vous donne a reflechir et les personnages sont presentes inteligement. Mais ce que je trouve le mieux reussi est cette capacite de transportation que l'auteur nous offre.
Durant ces trois tomes, on se trouve plonge dans un autre univers.
D'autre part, l'auteur touche a d'autre sujets cruciaux qui ne sont pas forcement directement lie a la colonisation de Mars mais donne des dimensions supplementaire a ce recit:

Le traitement anti-viellissement que les riches citoyens peuvent s'offrit cree d'immense troubles pour la population, immaginez !

La lent degradation de la socite terrienne, les desastres ecologiques poussant les colons a s'envoler pour Mars

L'identite bouleversee de l'humanite puisque des hommes desormais naissent sur Mars et non sur la terre

etc..

En fin de compte, un tres bon premier livre sur la serie Martienne. Tout y est !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 OH LA BELLE ROUGE !, 22 août 2012
Par 
Finity's end "Forteresse des etoiles" (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Le premier tome de la trilogie martienne .

Un cycle de quasiment 3ooo pages avec les annexes !
C'est long ! Mais pas de doute c'est le seul moyen de découvrir la planète mars dans tous ses états : passés ... présents et futurs .

Avant de parler de mars soulignons que l'auteur prospecte tous azimuts : le politique ... la géopolitique
- on est très loin dans un monde multipolaire - la médecine .. la robotique ... l'informatique ...
l'ingénierie ... la climatologie ... la sociologie ... les théories autour de la mémoire ... la génétique ... Bla ... bla .. bla

C'est vrai que c'est long mais c'est vivant et réel .
Même si c'est une aventure en compagnie de connaissances intimes c'est quand même un peu une épreuve mais : sachez-le : Il n'y a rien de mieux que la trilogie martienne ! -sourire-

Dans ce tome la terra-formation est encore à ses balbutiements . Elle ne passera réellement un seuil que au second tome alors que la planète rouge verdira progressivement.

Les cent premiers colons font leur premier vol , arrivée , exploration de mars et essor de la conquête de cet environnement hostile avec tensions et rivalités politiques et idéologiques ...
La colonisation se développe entre équilibre et anarchie ... entre oppression et liberté .. entre visibles et clandestins et enfin entre rouges et verts ...

Cependant et avant tout , une fabuleuse exploration des environnements martien en compagnie de personnages compétents en planétologie et écosystèmes ( naturels et artificiels ) .

Par ailleurs la terre poursuit sa descente aux enfers et on se paye une tranche d'apocalyptique au passage
même si ce n'est pas la fin du monde mais que cela y ressemble un peu beaucoup !

C'est une fresque époustouflante d'une présence fabuleuse qui plonge dans les moindres détails et dans l'intimité
d'un remarquable nombre de personnages !
...................................................................................................................
A mon humble avis ce n'est pas tant de la hard science que de la SF réaliste ...
En tous cas c'est ahurissant et ça ouvre des perspectives immenses au lecteur ..
Un de ces cycles que l'on habite et un de ceux qui sont incontestablement habités ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Trop de longueurs !, 11 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Un joli pavé dont le pitch est alléchant. Ayant laissé pour plus tard depuis des années la lecture de cette trilogie, je décide enfin de me plonger dans le premier volume.
Hélas, quelle déception.
Il est déjà difficile d'aller jusqu'au bout tellement l'intrigue est hachée par de trop nombreuses longueurs redondantes sur la topographie de Mars ou encore de pseudo description scientifiques...
On sent que l'auteur veut nous montrer qu'il s'est documenté. Mais au final, on s'ennuie.
Même la trame psychosociologique est décevante. Calquée sur les une vision du monde somme toute assez manichéenne, les personnages et leurs histoires peinent à nous convaincre et à donner du volume à ce qui se veut être le point de départ d'une saga.
Courant sur une durée dont on a du mal à saisir l'étendue, l'intrigue se perd dans des détails insignifiants, dans un style très lourd.

Le livre pourrait être moitié moins long sans nuire au récit.
J'ignore si j'aurais le courage de lire la suite car même le dénouement ne donne pas envie de connaître l'issue de l'histoire...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Tellement ennuyeux..., 20 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Une de mes rares et réelles déceptions science-fictionnesques. Style d'une morne platitude, scénario sans relief, personnages insipides, une pseudo-vulgarisation technique et scientifique à laquelle on pourrait se raccrocher, mais qui est à la fois trop réelle et trop farfelue pour sauver la mise.
Rarement l'envie de ne pas finir un bouquin m'avait submergée...
Les deux tomes suivants attendront que des Martiens débarquent chez moi pour être ouverts (et pas tout verts, je ne parle pas des Martiens ;-) )
En somme, un rêve de grosse navette pour un gros navet.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Ardu mais passionnant, 17 septembre 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Cet ouvrage est le premier tome d'une trilogie d'envergure dont le propos est très solidement documenté : une fiction soutenue par des connaissances tant scientifiques que sociologiques. Mais cette histoire est aussi une saga humaine : en effet la narration est animée par des personnages forts et crédibles, divisés sur le projet de colonisation de la planète Mars, qualifié tantôt de souhaitable avancée de l'évolution humaine, tantôt de crime écologique...

Ardu mais passionnant !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un chef d 'oeuvre, 29 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mars la rouge (Broché)
Passionnant, avec de merveilleuses descriptions de Mars ( on s'y croirait!).
Les 3 volumes sont remarquablement bien écrits, ce qui rend fluides les passages plus techniques; je n'ai, personnellement pas trouvé de longueurs.Au contraire, j'ai dévoré ce cycle avec appétit!
Ne passez pas à côté de ce chef d'oeuvre!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mars la rouge
Mars la rouge de Kim Stanley Robinson (Broché - 1 octobre 2003)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 15,00
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit