undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles85
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 février 2007
Rares sont les thrillers qui réussissent non seulement à captiver le lecteur et le tenir en haleine durant 500 pages, à le surprendre et le déstabiliser tout au long d' un récit aussi mouvementé qu' imprévisible, mais aussi à provoquer en lui de telles poussées d' adrénaline et d' émotions fortes que leur lecture restera gravée dans sa mémoire comme un moment de pur bonheur tellement elle aura su mettre ses nerfs à rude épreuve et le manipuler d' un bout à l' autre.

"L' Analyste" fait incontestablement partie de ces livres-là, qui constituent une sorte d' élite, la crème de la crème, en matière de suspense, d' un niveau bien supérieur et difficilement comparable à celui de la moyenne des innombrables pseudo-thrillers publiés chaque mois.

Grand Prix de littérature policière 2004, le roman de Katzenbach est donc déjà un classique du genre, absolument incontournable et à lire toutes affaires cessantes!

L' auteur fait ici preuve d' une maîtrise absolue dans la construction de son récit, en créant une histoire aussi déroutante que machiavélique, entre course contre la montre, échanges vertgineux d' identité, traque haletante et impitoyable, et mêle chausse-trappes et retournements de situation à un rythme effréné qui ne faiblit pas un instant et nourrit une tension presque insupportable.

Difficile donc d' en dire plus sur cette histoire sans en dévoiler au moins l' une des nombreuses surprises, mais ce formidable thriller impossible à lâcher surprendra et réjouira même les plus blasés des amateurs de suspense et de sensations fortes!...
0Commentaire|108 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2013
Rares sont les thrillers qui réussissent non seulement à captiver le lecteur et le tenir en haleine durant 500 pages, à le surprendre et le déstabiliser tout au long d' un récit aussi mouvementé qu' imprévisible, mais aussi à provoquer en lui de telles poussées d' adrénaline et d' émotions fortes que leur lecture restera gravée dans sa mémoire comme un moment de pur bonheur tellement elle aura su mettre ses nerfs à rude épreuve et le manipuler d' un bout à l' autre.
"L' Analyste" fait incontestablement partie de ces livres-là, qui constituent une sorte d' élite, la crème de la crème, en matière de suspense, d' un niveau bien supérieur et difficilement comparable à celui de la moyenne des innombrables pseudo-thrillers publiés chaque mois.
Grand Prix de littérature policière 2004, le roman de Katzenbach est donc déjà un classique du genre, absolument incontournable et à lire toutes affaires cessantes, qui surprendra et réjouira même les plus blasés des amateurs de suspense et de sensations fortes !
L' auteur fait ici preuve d' une maîtrise absolue dans la construction de son récit, en créant une histoire aussi déroutante que machiavélique, entre course contre la montre, traque haletante et impitoyable, et mêle chausse-trappes et retournements de situation à un rythme effréné qui ne faiblit pas un instant et nourrit une tension presque insupportable.
À NE PAS MANQUER : l'autre chef d'oeuvre de suspense psychologique de John Katzenbach : Mort-en-direct.Com, d'une brûlante actualité sur les dérives de l'internet, un régal, tout en subtilités et manipulations psychologiques; ainsi que son tout prochain thriller, Le Loup, à paraître le 13 février 2014 aux Presses de la Cité !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2007
Le début du livre commence doucement, avec la découverte de la vie assez monotone du psy Frederic Starks. Puis la machination se met en place, un complot redoutable pour le décridibiliser, le ruiner, l'apeurer et le pousser au suicide.
Comme souvent dans les polars américains (ou les films hollywoodiens), les moyens mis en place pour mener cette formidable machination sont très poussés, faisant perdre un peu de crédibilité à l'histoire. Je me suis même un peu agaçé par tous ces malheurs que subit ce pauvre psy. Toutefois, le personnage du psy est attachant, et le mystère derrière ce lutin de Grigrigredinmenufretin (RumpleStiltSkin) donne envie d'en lire plus et d'en connaitre son identité. Qui peut donc tant lui en vouloir et entreprendre tant de moyens pour le pousser à bout?!?
Bref, après le premier tiers du livre, où le moral du psy tombe au plus bas, et qu'on imagine mal comment le Dr. Stark va échapper à son funeste destin prédit par RumpleStiltSkin, John Katzenbach nous offre un "twist" remarquable et nous voilà plonger au coeur même des difficultés rencontrées par ce pauvre docteur.
Le reste du livre se lit alors d'une traite, et John Katzenbach maîtrise parfaitement son récit. Je n'en dirais pas plus sur l'histoire sous peine de gâcher un peu votre surprise. En tous les cas, voici un livre dont il ne faut pas abandonner à la moitié. La trame me rappelle un peu le fantastique "Big Picture" de Douglas Kennedy, avec le piment de la vengeance en plus.
Et la vengeance est un plat qui se mange froid; ce livre en est l'un des plus bel exemple.
0Commentaire|39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2010
Poussée par les commentaires élogieux sur ce site, j'achète ce roman apparemment plein de promesses...J'ai mis trois semaines à le lire et me suis obligée à ne pas le quitter avant les 300 premières pages, alors que je dévore habituellement les livres dont on dit qu'ils sont "accrocheurs". Je me suis tout simplement endormie sur le divan de l'"Analyste" (sans faire de mauvais jeu de mots)et ne me suis réveillée que vers la 400e page, où le protagoniste, d'abord monotone et tout entier tourné vers le passé,conformiste socialement et nostalgique affectivement,pris dans une routine "mécanique" sans affect et déformé par sa pratique professionnelle qui veut que tout soit mis à distance et disséqué sans parti pris émotionnel, se transforme (d'ailleurs de manière improbable) dans la 2e partie du roman en son contraire...la proie d'une vengeance imparable devient le prédateur, et l'action se met enfin en marche, après de longues et dispensables pages ennuyeuses...le style est loin d'être percutant, les descriptions sont assez plates, et les personnages peu accrocheurs même s'il faut l'avouer, assez énigmatiques et donc pas dépourvus de tout intérêt. C'est long, trop long, on pourrait lire en diagonale et se passer de la moitié des événements qui enferrent cet analyste dans une impasse dans la première partie. Beaucoup d'invraisemblances, mais bon, il s'agit d'un roman noir, alors...on touche à la folie des hommes et à ce qui nous échappe.Il est vrai que l'auteur maîtrise bien le sujet de l'analyse, et que le point de vue interne au docteur nous fait découvrir les coulisses de la pratique et ses postulats énigmatiques. C'est ce qui m'a le plus intéressée...Pour le reste, l'intrigue et les personnages, je n'ai rien trouvé d'exceptionnel ni de captivant à cette lecture, mais ce n'est que mon point de vue: je dois lire trop de thrillers et deviens peut-être difficile à contenter?
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2007
Alors que je trouvais que les auteurs de polars commençaient à tourner en rond (Coben, Mankell, Grangé), voici, coup sur coup, deux révélations qui promettent un bel avenir au polar : Psycho de Richard Montanari et L'Analyste de Katzenbach.Des intrigues intelligentes, surprenantes, des révélations finales complètement inattendues, des héros profonds - le plaisir pur.

Ici le Dr Starks, psychanalyste à New York, reçoit la veille de son départ en vacances une lettre mystérieuse. Si il ne trouve pas qui se cache derriere le nom de Rumplestilskin (auteur de la lettre) dans les 15 jours, il devra se suicider... ou les membres de sa famille vont mourrir un par un...

Un livre qu'on ne peut pas lâcher.

En résumé Psycho et l'Analyste - deux nuits blanches assurées!
0Commentaire|35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2014
Je ne connaissais pas du tout cet auteur, et bien je crois que j'ai pas mal de retard à rattraper !
Ce livre, écrit en 3 parties, décrit la descente aux enfers de la vie d'un Psy, qui était devenue bien monotone depuis de nombreuses années.

Comment arrive t-on a transformer et changer sa nature humaine à ce point, si ce n'est lorsque l'on regarde la mort en face ?

La première partie est assez lente mais l'intrigue se met en place petit à petit et se prépare pour l'apothéose

A lire absolument !!!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
[...]
Excellent roman ! C'est brillant et la deuxième partie du roman part dans une toute autre direction, changement complet de rôle, la victime devient le chasseur ...
L'Analyste tombe dans le piège d'un psychopathe qui a pris le temps de l'analyser, anticipant toutes les actions docteur Starks, ruinant sa carrière et ses finances. Ce qui devient passionnant, c'est quand Starks se décide à prendre les choses en main et à son tour, mettre son expérience à profit pour remonter la trace de ce mystérieux personnage et lui faire la même chose.
Et là, à ce niveau là, Katzembach produit une histoire très méticuleuse, précise et avance lentement dans son intrigue. Pourquoi lentement, parce que l'histoire suit pas à pas les faits et gestes du héros, la première partie le suivant jour après jour, pendant les 15 jours qu'on lui a donné comme délais avant de devoir mourir ... Méticuleusement, le doc sonde dans les profondeurs de sa mémoire pour tenter de retrouver la trace d'une patiente qui aurait pu être la mère de ce psychopathe. Et c'est très intéressant de suivre ce professionnel de l'analyse, utiliser son armada de connaissance pour se remémorer certains moments relativement banals du début de sa carrière mais qui auront eu, il s'en rend compte maintenant, des conséquences désastreuses sur son présent!
Une de mes meilleurs lectures cette année !
[...]
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2013
thriller excellent, surtout dans la 2eme partie à mon goût. la 1ère moitié pose les jalons de l'intrigue et de l'investigation, la 2e partie est plus vive et très prenante
Le suspense va crescendo
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le récit est constitué de deux parties très différentes: dans la première le héros, psychanalyste, est chassé par un mystérieux inconnu qui lui propose de se tuer s'il ne veut pas que d'autres membres de sa famille se fassent agresser ou assassiner. Dans la deuxième partie, on observe un renversement total, c'est le psychanalyste qui va être le chasseur. Le sujet est intéressant, on a un cadre dramatique assez prenant, mais malheureusement tout est gâché par des invraisemblances: la première est le caractère du héros qui est complètement différent entre les deux parties. Les détails de la poursuite tiennent ensuite plus du jeu formel que d'un suspens réel. Les personnages secondaires (Virgil, Merlin..) tiennent plus de la bande dessinée que du roman noir. On peut choisir néanmoins de se laisser emporter par l'histoire. 10/20
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2011
Le jour où le docteur Starks, psychanalyste découvre dans la salle d'attente de son cabinet une lettre de menace de mort, sa vie paisible, organisée voire ennuyeuse bascule dans le cauchemar.
Il doit trouver l'auteur de cette lettre signée par un mystérieux Rumpelstiltskin, s'il ne veut pas mettre en péril sa vie mais aussi celle de ses proches.
S'engage alors un jeu morbide de course contre la mort.

La première partie est monotone, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, j'ai parcouru les pages sans vraiment les lire, avec l'esprit ailleurs, les deux autres parties sont plaisantes sans plus. Un livre sympa, sans plus, pas d'originalités majeures.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,50 €
7,10 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)