undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

20 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le titre en anglais ("state of union") joue sur un double sens entre l'état de l'amérique (tel qu'elle est décrite par exemple dans le discours sur "l'état de l'Union" fait régulièrement par le président) et l'état de l'union des couples décrits, en particulier celui de Hanna et Dan. Et dans les deux cas, ce n'est pas brillant. Le titre français fait plutôt penser à un quelconque marivaudage alors que ce roman développe à mon avis une perspective plus vaste.
J'ai été particulièrement sensible à cette histoire étant de la même classe d'âge que le narrateur! L'histoire débute dans les années 1970 (celles de ma jeunesse aussi) avec toute les idéologies gauchisantes auquelles on croyait alors, la consommation effrénnée de tabac et autres excitants: Hanna (fille d'un prof "libéral")rencontre Dan, jeune étudiant en médecine plutôt classique. Ils se marrient rapidement et la routine s'installe quand survient l'"accident de parcours", la rencontre avec un activiste notoire du Weathermen Underground, qui va entrainer H dans toutes sortes d'aventures, mais dont elle sortira indemme (croit-elle).
Puis dans la deuxième partie du livre, on fait un grand bond de trente ans, on se retrouve en 2003, le couple Hanna et Dan est installé dans l'opulence puis le passé ressurgit brisant le couple qui n'était en fait pas si solide que çà. En 2003 les idélogies dominantes ne sont plus les mêmes, on ne fume plus ou alors en cachette, les chrétiens intégristes sont une force importante en Amérique.
L'auteur a l'art de raconter à la fois la "petite" histoire de ce couple et aussi l'histoire plus globale du pays, des idées dominantes. Dans une perspective philosophique il souligne finalement la brièveté, la futilité pourrait on dire de notre passage sur terre. Le ton est lucide, mais pas amer. Le style est rapide et le suspens s'accélère vers la fin comme dans tous les best-sellers.
En France on se dit qu'on est un peu loin de certaines folies américaines (en 2003, Kennedy décrit l'acharnement des médias, la "bien-penseance" à tous les niveaux);peut-être que chez nous les choses se passeraient plus calmement, en tous cas plus hypocritement sans doute.
Un grand livre, facile à lire, qui amène à la réflexion sur sa propre vie.
15/20
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
71 sur 79 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 octobre 2005
Ne vous trompez pas « Les charmes discrets de la vie conjugale » n'est pas un livre sur les aléas de la vie quotidienne, c'est un magnifique ouvrage aux multiples facettes.
Douglas Kennedy nous décrit la vie d'Hannah, un personnage principal attachant, qui ressemble à tout un chacun. Hannah est éprise de trouver sa place au sein d'une Amérique en pleine guerre du Vietnam. Issue d'une famille peu conventionnelle, un père chef de file des militants anti-guerre, une mère peintre égocentrique, elle décide de prendre le contre-pied en se mariant avec un jeune médecin sans relief.
Nous la suivons se débattre dans sa vie quotidienne, jusqu'au jour où un événement va bouleverser sa vie bien rangée.
Ce livre renferme tous les ingrédients qu'aime nous livrer Douglas Kennedy : l'attachement pour le personnage principal minutieusement décrit, une histoire aux multiples rebondissements, la déchéance d'un personnage ...
Mais l'intérêt de ce livre repose aussi sur la description acerbe des Etats-Unis d'aujourd'hui....où l'ère néo-conservatrice fait rage.
Vous l'aurez compris le nouveau Kennedy est un très bon Kennedy, à acheter les yeux fermés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Sans aucun remord, je me suis jeté suur la lecture du dernier roman de kennedy en sachant malgré tout que son schéma reste toujours plus ou moins identique. Le début commence doucement avec des descriptions savoureuses sur l'amérique d'avant 2001, on installe tranquillement les personnages dans le décor et ensuite, le petit grain de sable qui fait tout déraper, le caillou sur la route de la vie qui vous fait tordre la cheville et là tout s'emballe. Le personnage principal se retrouve dans une spirale et c'est à ce moment précis que vous ne pouvez plus lacher le livre avant de savoir la fin. Comment va t elle sortir de cette horreur où tout s'enchaine à grande vitesse ? le monde s'écroule autours d'elle mais il faut se battre encore et encore. C'est à perdre l'haleine. La magie a encore une fois marchée. Je considère Kennedy comme un maitre en la matière. Ses romans prennent de plus en plus d'ampleur dans un monde de plus en plus proche de nous. Laissez vous emporter par la vague. Cela vaut le coup.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
27 sur 31 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
sans aucun remord, je me suis jetée sur la lecture du dernier roman de Kennedy en sachant malgré tout que son schéma reste toujours plus ou moins identique. Le début commence doucement avec des descriptions savoureuses de l'amérique d'avant 2001, on installe tranquillement les personnages dans le décor et ensuite, le petit grain de sable qui fait tout déraper, le caillou sur la route de la vie qui vous fait tordre la cheville et là tout s'emballe. Le personnage principale se retrouve dans une spirale et c'est à ce moment précis que vous ne pouvez plus lâcher le livre avant de savoir la fin. Comment va t elle sortir de cette horreur où tout s'enchaine à grande vitesse? Le monde s'écroule autour d'elle mais il faut se battre encore et encore. C'est à perdre l'haleine. La magie a encore une fois marchée. Je considère Kennedy comme un maitre en la matière. Ses romans prennent de plus en plus d'ampleur dans un monde de plus en plus proche de nous. Laissez vous emporter par la vague. Cela vaut le coup.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 juin 2007
Je n’aurais jamais acheté un livre ayant ce titre si je n’avais pas déjà lu un roman de Douglas Kennedy. En général plus porté sur le fantastique, les polars ou les thrillers, un titre présageant un roman sentimental ne m’aurait pas attiré. Ce livre porte donc assez mal son nom, ou plutôt, sa traduction: le titre original est “State of the Union”. Les Charmes discrets de la vie conjugale décrit la vie d’une femme américaine “moyenne”, en 2 temps : Tout d’abord, en 1976, alors qu’elle a une vingtaine d’années, puis en 2004. En pleine amérique néo-chrétienne de Bush, une erreur de jeunesse resurgit au pire moment pour cette femme. Véritable critique du puritanisme et de la chasse aux sorcières “anti-patriote” des USA post-11 Septembre, la société américaine ne sort pas grandie du livre de Douglas Kennedy. Soutenu par une histoire haletante, le roman se lit d’une traite. Un très bon bouquin, à mon humble avis, bien sûr.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 août 2012
Kennedy a la faculté de nous plonger dans des histoires passionnantes pleines de rythme. On s'attache aux personnages vivant les émotions comme si on y était. Je suis toujours impressionné quand un auteur homme arrive à se mettre dans la peau d'une femme. J'ai adoré et passé un vrai bon moment.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 mai 2010
J'ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir.
Il met en scène la vie d'Hannah, fille d'un progressiste opposant à la guerre du Vietnam, mariée très jeune à un étudiant en médecine, qui se retrouve mère de famille dans une petite ville de province.
À partir de là, l'auteur déroule une histoire passionnante.
Le titre est assez trompeur : il ne s'agit jamais de décrire la vie de couple d'Hannah. Le lecteur assiste en fait, à partir d'un événement imprévisible, à la destruction de cette vie, dont c'est plutôt la description en creux.
Kennedy nous offre un portrait de femme magnifique, tout tressé de contradictions : celui d'une femme tout à la fois très courageuse et extraordinairement fragile, un peu lâche parfois, mais qui ne renonce pas à ses idées, libérale sans être une pasionaria. Une femme moderne, dans laquelle chacune peut se projeter.
Il dresse également un portrait acide de la société américaine, des années 70 à l'après- 11 septembre, avec des pages effarantes sur le pouvoir de l'extrême-droite chrétienne et des médias, sans parler des garants d'un certain patriotisme.
Un très bon roman, haletant, qui mêle brillamment réflexions intimes et plus générales.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 30 janvier 2012
1er ouvrage que je lis de Douglas Kennedy et mon impression est mitigée : le premier tiers du livre met en place des personnages sur lesquels l'auteur opère une pseudo-psychanalyse sous forme de questionnement intérieur, qui aurait pu être encore meilleure si la place avait été laissée au lecteur pour s'approprier les situations et les personnages. Cette partie peut être lisible si on met de côté les clichés. Ensuite arrive le second tiers du roman, qui alterne bons passages et atermoiements : on retombe dans l'étouffement du lecteur, dans une impression de répétition, de re-analyse superflue... Ensuite le dernier tiers, relevé, bien écrit, intéressant, dans lequel le lecteur reprend ses droits de personnage réflexif. On termine ce roman perplexe, entre bof et chouette. La tentation est donc grande d'en lire un second pour figer son opinion, ce qui, pour ma part, est une erreur qui confirme la mollesse et la lourdeur de cet auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 juillet 2007
Kennedy Douglas a écrit un livre assez remarquable avec des personnages aux caractères forts : un mère intransigeante et injuste envers sa fille, un Père absent mais présent à la fois, un mari absent lui aussi et peu aimant, un fils ultra traditionnaliste et une fille pommée qui recherche l'image de son Père.
Dans une première partie du livre, Hannah se retrouve au centre d'une vie paisible et ennuyante en suivant son mari médecin dans une petite ville, vie rendue pétillante par un adultère qu'elle regrettera toute sa vie. Ensuite, en quelques mois, les évènements s'enchaînent et transforme sa vie tranquille et prévisible en véritable tragédie ou cauchemarre.

L'intrigue de ce livre est très passionnante et entraînante surtout que les événements s'enchainent dans la deuxième partie sans laisser de répis au lecteur. A lire absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mars 2007
Comme à son habitude, Kennedy nous livre avec son brio coutmier l'histoire d'une plongée aux enfers avec l'aventure de cette femme prise dans la tourmente médiatique et qui doit faire face à la vindicte populaire.

L'auteur en profite également pour nous dresser un protrait au vitriol de l'amérique de Bush Jr pour la quelle il ne nourrit aucune sympathique.

De même, il nous livre une description peu rassurante de la vie conjugale faite de compromis et de renoncement à ses idéaux.

Un livre peu encourageant mais une vraie réussite narrative, passionnante dont il est diffcile de décrocher.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La poursuite du bonheur
La poursuite du bonheur de Douglas KENNEDY (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 8,10

Piège nuptial
Piège nuptial de Douglas Kennedy (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 6,80

L'homme qui voulait vivre sa vie
L'homme qui voulait vivre sa vie de Douglas KENNEDY (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 7,70