Commentaires en ligne


 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


95 internautes sur 102 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'Homme qui aimait les Femmes...
On nous a assez fait souffrir avec les Classiques en classe, avec leurs explications tordues et l'infinie lenteur des récits... Balzac, Flaubert, Hugo, Maupassant... Bref, tout de quoi dégouter le jeune lecteur, déjà peu enclin à la lecture. Puis, avec l'âge, on se plonge dans la littérature contemporaine - si tant est que nous...
Publié le 19 août 2002 par Esteban Miro

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu long mais cela vaut la peine...
Même si ce livre peut paraître un peu long avec ces 400 pages de roman, il se lit très bien. Le lecteur rentre dans cette société du 19eme siècle. Maupassant nous donne à voir la psychologie profonde de ses personnages et les dessous des manipulations.
Publié le 21 mars 2013 par Silguie


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

95 internautes sur 102 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'Homme qui aimait les Femmes..., 19 août 2002
Par 
Esteban Miro (Triel-sur-Seine, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami (Poche)
On nous a assez fait souffrir avec les Classiques en classe, avec leurs explications tordues et l'infinie lenteur des récits... Balzac, Flaubert, Hugo, Maupassant... Bref, tout de quoi dégouter le jeune lecteur, déjà peu enclin à la lecture. Puis, avec l'âge, on se plonge dans la littérature contemporaine - si tant est que nous n'ayions définitivement préféré la télé aux livres. Et là, même si les histoires fictives d'aujourd'hui s'avèrent passionnantes, on se rend compte qu'elles pêchent là où les classiques brillent : le style. User les mots justes, construire les phrases musicales, travailler une syntaxe dans le souci d'atteindre une certaine perfection littéraire... C'est à partir du moment où l'on recherche plus qu'une fiction qu'on retourne puiser les richesses du passé.
Georges Duroy, fils de cabaretiers établis près de Canteleu, revient d'Algérie avec deux sous en poche. Arborant les rues de Paris, bombant le torse et défiant les passants de son regard insolent, il se jure de faire fortune et de devenir quelqu'un... Mais voilà, pour le moment, il est 19h, il a soif et il a juste de quoi se payer sa bière de 21h. Assailli soudain par son échec, Georges rencontre un ancien soldat qui a fait ses classes avec lui en Algérie, et qui semble avoir réussi : Charles Forestier, journaliste. Ce dernier lui propose de devenir gratte-papier pour son journal. C'est alors que commence pour Georges une spirale ascendante, où il sera irresistiblement poussé à la réussite, et ce, par un unique moyen : les femmes. Car s'il veut réussir, toutes doivent passer au minimum dans ses bras !
Bel Ami est un tourbillon. Un roman exceptionnel, d'une actualité indémodable et d'une richesse inépuisable. S'il est le meilleur des trop rares romans de Maupassant, c'est peut-être aussi parce que l'auteur peint un protagoniste qui lui ressemble : bel homme, avide de réussite, qui a voyagé, qui manie l'écriture et qui n'use jamais inutilement de son charme... Le dandy intelligent et rusé. Toutes les femmes, que Georges tombe, sont plus étonnantes les unes que les autres : Madeleine, avec sa froideur calculatrice ; Clotilde, avec ses charmes brûlants ; Mme Walter et sa totale dévotion et enfin Suzanne et son audacieuse espieglerie... On ne s'ennuie pas un instant et l'on se demande toujours si l'une d'elles saura freiner son insatiable ascension. Le style est parfait, dense, riche et pourtant rapide. Le phrasé ne peut que réconcilier avec la langue française, et l'on se prend à espérer que ce style ne s'est pas perdu avec le temps, et que nos écrivains savent écrire à la manière des grands classiques.
Personne ne peut s'ennuyer à la lecture de cette oeuvre magnifique.
L'édition est préférable en folio, car le dossier final et la préface sont de grande qualité. Le papier, comme pour la plupart des folios, est aussi très agréable sans que le prix soit moins abordable que les autres collections.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Roman de l'ambition, 4 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami (Poche)
Bel-Ami raconte l'ascension vertigineuse d'un arriviste qui construit sa carrière professionnelle et sa situation sociale à travers les femmes de la haute société.

Tableau des moeurs parisiennes où règnent l'ambition, l'ambiguïté sexuelle des discours et la décadence amoureuse, Maupassant nous raconte l'histoire de Duroy, pronvincial sans le sou qui a pour lui un physique qui plait aux femmes et une amoralité à toute épreuve.

Le passage qui m'a le plus marqué est celui du duel. Passage virtuose où Maupassant nous embarque dans l'angoisse grandissante de son personnage jusqu'au duel à proprement parler qui semble se dérouler dans le brouillard tant Duroy est anxieux.

Le roman est rapide, ne s'attarde jamais, et la plume de Maupassant est encore une fois d'une précision redoutable.

Lors d'un dîner de couples en ville :
"Ce fut le moment des sous-entendus adroits, des voiles levés par les mots, des audaces habiles et déguisées, de toutes les hypocrisies impudiques, de la phrase qui montre des images dévêtues avec des expressions couvertes, qui fait passer dans l'oeil et dans l'esprit la vision rapide de tout ce qu'on ne peut pas dire, et permet aux gens du monde une sorte d'amour subtil et mystérieux, une sorte de contact impur des pensées par l'évocation simultanée, troublante et sensuelle comme une étreinte, de toutes les choses secrètes, honteuses et désirées de l'enlacement."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mon livre préféré :), 4 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami (Poche)
J'ai acheté encore une fois ce livre que je trouve brillant.
Ce bouquin je le lis +/-1 fois tous les 2 ans depuis 14 ans ... J'ai du acheter une nouvelle édition car la mienne était un peu usée avec le temps!
Une histoire qui vous plonge dans le monde d'un époque aujourd'hui oubliée, qui vous montre que la vie n'a jamais été facile, que les histoires d'adultére et de jalousies existent depuis bien longtemps... Que les hommes et les femmes sont tous les deux capables du meilleur comme du pire en amour.
Un livre parfaitement écrit. Du Maupassant de compétition comme je dirais ;) (A lire dans le même style: Une vie, de Maupassant)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le vertigineux roman de l'ambition, 24 mars 2009
Par 
Zarak (Saintry-sur-Seine, Essonne, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami à 1,99 euros (Poche)
Le roman parfait de l'ascension. Laquelle ? Celle d'un fils de petits tenanciers normands qui commence tout en bas, juste la soif au ventre, et qui, grâce à une heureuse première rencontre, va plonger dans le vortex de l'ambition. Jeune, beau, séducteur, flagorneur, roué : dès lors, plus rien ne pourra l'arrêter. Duroy a une revanche à prendre sur les bien-nés, et cet horizon va déterminer toute son existence. C'est à la fois terriblement vain et tellement inévitable, juste, réaliste...

Maupassant est un dissecteur et son scalpel est guidé par une précision chirurgicale. Les portraits des femmes que son alter ego va conquérir pour gagner sa petite particule nobiliaire son saisissants de vérité, tout comme le portrait d'un Tout-Paris de chacals miné par les potins et la vanité. Bel-Ami ressemble ainsi à une immense peinture dont on savoure le côté grotesque, avec tous ces mesquins vaniteux à peine conscients d'eux-mêmes qui n'ont de cesse d'avoir la berlue devant le dangereux séducteur, toujours prêts à se prosterner pour mieux gémir ensuite de leur bêtise et de leurs illusions.

Un goût de perfection s'exhale de ces pages inoubliables, livre magnifique et divertissant à la fois, chef-d'œuvre du roman réaliste et de la littérature française. On appelle cela un classique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Moderne, cynique et passionnant, 9 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami (Poche)
Ce livre passionnant se lit très vite tellement on est intrigué par les aventures, voire turpitudes?, de Georges Duroy. Maupassant décrit avec cynisme la vie du XIXe siècle; les réalités de cette époque ne sont pas si éloignées de celles de notre époque, ce qui rend ce roman d'autant plus captivant. Il nous ouvre les yeux sur certaines combines douteuses entre la presse et le pouvoir, toujours d'actualité, et sur le cynisme des grands séducteurs. Malgré son comportement intolérable, je me suis attachée à Bel-Ami; il est séduisant et humain dans la spontanéité de ses coups de coeur, même s'ils sont souvent calculés. Après tout, la vie ne l'avait pas spécialement gaté; il a su prendre sa revanche, même si le procédé est douteux, avouons-le.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle surprise !, 29 octobre 2008
Par 
Cyberugo "cyberugo39" (Besançon, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel Ami, texte intégral (Poche)
C'était un petit défi personnel que de lire ce "classique", ne sachant pas du tout à quoi m'attendre. Et bien une belle surprise fut au rendez-vous !!
Le style est très agréable à lire, facile et pas "lourd", avec un vocabulaire simple, les quelques mots de l'époque étant expliqués.
L'intrigue présente la vie parisienne de l'époque, avec ses charmes, ses habitudes, sa vie tout simplement. On suit l'ascension sociale d'un homme venu de Normandie sans le sou, et dont l'ambition et l'arrivisme ne seront jamais arrêtés. Il va ainsi aller de femme en femme, montant sans arrêt dans la hiérarchie de son journal, profitant de toutes les opportunités à saisir sans vraiment de scrupules.
Maupassant nous dresse ici une belle critique de son époque, en masquant parfois tout juste certains noms historiques. Un auteur et un roman à lire !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Histoire d'un débrouillard, 12 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami (Poche)
Réussir par les femmes, ce à quoi se borne Georges Duroy. Belle aventure autant espérons-le, que ces aventurières de la passion que celui-ci rencontre au fil d'une oeuvre cynique et juste, qui ne se terminera pas sans qu'il se soit réalisé.
Le départ de cette ascension est tour à tour fébrile, maladroit, sobre avec excès, violent dans l'esprit, affable dans les manières. Récit machiavélique du parvenu, de l'intrus, de l'opportuniste, on en sort pourtant sans jalousie ni blâme contre notre bel ami. Devrait-on lui reprocher sa froideur, le sang froid et l'indifférence avec lesquels il traîte les évènements? Et que dire de cette ambition qui, incapable de se satisfaire grâce aux compétences de son détenteur, se tourne vers des moyens critiquables mais considérables, profitant de son habileté à séduire et à manipuler l'âme des femmes? Il ne nous appartient pas d'en juger.
Ou sinon, jugeons le par le portrait des femmes qui l'entourent et admettons que Bel-Ami évolue dans une société sous leur influence secrète. Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises. Elles ont leur caractère, leur créneau sur lesquels reposent leur charme et celui de leur siècle.
Tableau d'une société luxueuse, aussi bienséante que corrompue, dépensière mais âpre au gain, la modernité s'explore chez Maupassant en croisant de suaves et sensuelles nymphes, guerrières, petites maîtresses et grandes reines.
Et c'est pourquoi nous ne crachons pas sur Georges Duroy qui lui-même ne crache pas dans la soupe. Usant de ses facultés, faisant ce qu'il sait faire et non ce qu'il veut faire, il finit par vouloir ce qu'il sait faire et par enrichir son compte en banque. En ces temps de crise qui pourrait donc le lui reprocher?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


20 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une parfaite fresque des moeurs du Paris de l'époque !, 4 janvier 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami (Poche)
Georges Duroy, fils d'aubergiste normand et sous-officier rendu à la vie civile, est parti à la recherche du succès et de la réussite financière à Paris. Il rencontre un ancien ami de régiment, Forestier, qui lui conseille d'entrer dans la presse. Il est ainsi introduit dans le monde du journalisme et de la Vie Française.
Après quelques déboires ses pouvoirs de séducteurs forcent les portes du défi. Il charme en premier la délicieuse Mme Marelle dont la fille Laurine lui donnera le surnom de Bel-Ami. Pour réussir notre héros va gravir toute les marches de la fortune : Forestier donne ses premières leçons d'apprenti chroniqueur mais la route est hérissée d'obstacles que le néophyte apprend à contourner. Duroy reste cependant dans une situation financière litigieuse.
Forestier meurt et notre « Bel-Ami » séduit la femme du défunt qu'il épouse par la suite. Devenu chef des Echos, une position centrale au journal, il se fait apprécier de son patron. Il découvre le milieu journalistique te son arrivisme, sa malhonnêteté.
Mais Duroy vise toujours plus haut et tente de séduire des femmes toujours plus riches et importantes. Le roman nous fait devenir spectateur de la fulgurante ascension de ce « Bel-Ami » qui n'hésite pas à déchirer les cœurs et corrompre les autres.

A aucun moment je ne me suis lassé des aventures de notre héros arriviste. On ne peut que s'attacher à ce personnage qui paraît pourtant antipathique. Grâce à la plume de Maupassant le charme de bel-ami séduit aussi le lecteur.Tous les personnages sont très intéressants tant dans leur diversité de caractères que dans leur évolution au fil du roman.

Laissez-vous séduire par ce roman et notre bel-ami qui vous amenera à la visite des vices du monde parisien de cette fin du XIX° siècle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 bel ami, l'un de mes romans préférés..., 3 février 2007
Par 
freddiefreejazz (Quelque part dans le Sud Ouest...) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami (Poche)
Maupassant, c'est d'abord un style. Un style qui prend son inspiration chez Flaubert, mais un style aussi pur que la vie de cet écrivain fut obscure; décidément, Maupassant en romancier fécond et météorique n'aura cessé de brouiller les pistes... Quant à sa sensualité, elle se ressent tout au long de ce roman que je considère comme l'un de ses meilleurs, si ce n'est le meilleur (je le préfère par exemple à Une vie). Les rapports entre hommes et femmes sont délectables et même succulents. L'ambiance de la Belle Epoque (cette période qui s'étend de 1871 à 1914) est également palpable. Dès les premières pages, le tableau est esquissé, le voile est levé et le portrait de George Duroy nous apparaît aussitôt: "Quand la caissière lui eut rendu la monnaie de sa pièce de cent sous, Georges Duroy sortit du restaurant. Comme il portait beau par nature et par pose d'ancien sous-officier, il cambra sa taille, frisa sa moustache d'un geste militaire et familier, et jeta sur les dîneurs attardés un regard rapide et circulaire, un de ces regards de joli garçon, qui s'étendent comme des coups d'épervier"...

George, c'est donc Bel Ami. Un homme au physique plutôt avantageux qui parviendra au succès grâce à un ami qui lui présentera une belle femme d'affaire... (celle-ci travaille dans le milieu du journalisme et deviendra sa maîtresse. Si seulement il n'avait qu'une maîtresse, l'ami George... pour grimper encore et encore, il courtisera pas mal d'autres femmes et sera haï des hommes. Ici se mêlent critiques de la société et de l'arrivisme et, quelques interrogations majeures de l'auteur, sur la peur de la mort et la vanité de l'homme.

Pourtant, Georges Duroy avait tout de l'homme ordinaire au départ, il nous apparaît même comique, voire ridicule et naïf. Mais bien vite, il va comprendre l'univers (Paris) dans lequel il évolue. Avec un certain opportunisme, il ne manquera pas de se transformer en "homme du monde", par la ruse et plusieurs stratagèmes. Il va gagner ainsi en assurance et surtout faire fortune... D'ailleurs, son personnage m'a paru parfois répondre au "Nous voici Paris" de Rastignac (souvenez-vous du Père Goriot de Balzac...). Bref, j'aime beaucoup ce personnage de Bel-Ami. L'oeil du narrateur est sans concession, d'une précision diabolique. Ce qui fait que Bel Ami n'est pas toujours attachant... mais il n'est pas non plus méprisable... Ce qui fait la force du roman, c'est donc cette analyse des rapports hommes/femmes (les femmes, elles-aussi, ne sont pas naïves et connaissent bien le système... elles voient bien dans le jeu de George mais aiment à se laisser séduire), mais aussi hommes/travail, hommes/société... Un roman qui nous rappelle qu'en terme de pouvoir et de politique, il y a encore quelques Bels Amis parmi nous, mais pas forcément aussi sympathiques que le personnage crée par Maupassant.
______________________________________________________________________________
PS: A noter que l'admirable Albert Lewin, cinéaste en marge de Hollywood dans les années 40 et 50, avait réussi une adaptation de ce roman de Maupassant, avec comme acteur principal l'incomparable George Sanders (indisponible en dvd à ce jour)...

PS2 : Enfin, une autre adaptation cinématographique est annoncée pour septembre 2011: Le film serait en cours de tournage (Declan Donnellan et Ormerod Nick à la réalisation). Avec comme acteurs Robert Pattinson, Uma Thurman et Kristin Scott Thomas...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vraiment magnifique !!!, 16 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bel-Ami à 1,99 euros (Poche)
Bel ami est sans doute l'un des livres les plus connus de Guy de Maupassant.

Quand le professeur de français nous l'a donné à lire, je ne pensais pas que ce livre me plairait car il est de Maupassant. Mais j'ai commencé à lire le premier chapitre et là grande surprise, j'ai trouvé ce livre vraiment magnifique.

L'histoire raconte la vie de Georges Duroy et l'évolution de sa vie à Paris.

Je recommande ce livre à tous.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Bel-Ami à 1,99 euros
Bel-Ami à 1,99 euros de Guy MAUPASSANT (de) (Poche - 1 juin 2006)
EUR 1,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit