undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles10
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: Poche|Modifier
Prix:7,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 mars 2015
si le talent de Max Gallo est évident, j'avoue que je préfère la biographie de Napoleon rédigée par Jacques Bainville... cet autre académicien possede un style clair et romanesque et fait preuve d'une faculté d'analyse impressionnante (en tout cas pour moi...) Enfin sa bio tient dans un volume (livre! et pas poche) vendus par amazon à 9€99 ! lien : Napoléon

il existe également une version illustrée par JOB pour 12€50 Napoléon
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La France, que dis-je, le monde entier a entendu parler de lui ! Cet empereur des français, controversé souvent, mais toujours admiré. Il fallait un Max Gallo pour lui rendre les honneurs, avec le tact et la subtilité dont il est coutumier.

Le lecteur y découvre un enfant dont la langue française est un jargon étranger, qui doit quitter son île afin de suivre une formation dans une école militaire continentale, celle du roi Louis XVI. Son parcours le conduira à vivre de près cette révolution, la chute du roi, la terreur, à côtoyer les plus grands personnages de cette époque troublée de sang, de vindicte populaire ; où rien n'est acquis, rien n'est sûr pour personne, où chacun garde un profil bas afin de tenter de survivre... Rapidement gradé, l'ascension de Napoléon Bonaparte est impressionnante. Il est vite promu général de l'armée d'Italie, vainqueur sur chaque front avec ses hommes, il devient une gloire pour une nation balbutiante cherchant à oublier les massacres nationaux dans le sang versé en son nom sur des terres étrangères. Un général dont le pays s'entiche rapidement car son rayonnement glorifie le modèle républicain national victorieux. Un officier acclamé par ses troupes : n'a-t'il pas, au risque de sa vie, pris des positions difficiles en tête de ses divisions, méprisant la mitraille pleuvant sur eux, ayant toujours un geste pour le plus petit d'entre eux ? Des victoires qui embarrassent le pouvoir précaire encore, bien que l'homme ne réclame rien politiquement, car son renom grandit au fil des jours ; il devient une puissance incontournable, un allier du pouvoir ; il est le bras propagateur des idéaux révolutionnaire, le nouveau soleil français... Certes, il rêve de conduire le pays comme il mène ses armées, mais chaque chose en son temps, son heure viendra.

Napoléon incarne si bien l'idée révolutionnaire que ce même pouvoir le craignant le pousse vers la charge d'empereur : n'a-t'il pas bâti un empire au nom des citoyens français, de ses ambitions d'une société nouvelle ?
Général il est et le restera toujours. Rien ne l'insupporte plus que la défaite, les petites veuleries personnelles ; l'égo -- excepté le sien -- au détriment des visées républiquement siennes. Mais la coutume des hommes ne peut se changer par de simples paroles, par décrets, par lois, sans un éclat magistral. L'empire lui permettra de rétablir dans l'opinion de la population l'idée qu'une colonne vertébrale conduit encore l'état, fut-ce au détriment d'une démocratie à laquelle nul ne songe encore vraiment. La nation c'est lui, une révolution faite homme pour juguler un laisser aller notoire, ranger les désordres et grandir à travers la volonté des français.

Par ses combats, on mesure le choc provoqué par cette mutation en Europe, combien les pouvoirs en place, les coutumes locales avaient besoin d'un Napoléon Bonaparte pour mettre un terme au système féodal en vigueur ; s'il n'a pu unir l'entièreté du continent en une mécanique commune, il a sûrement contribué au changement des mentalités, à l'essor indispensable au renouveau des monarchies décadentes et déclinantes ; car trop enfermées sur elles-mêmes, ouverte aux privilèges intrinsèques et aveugles aux ressentis des individus.

Le monde avait besoin de lui, il y a répondu au-delà de toute espérance : parce que c'était lui, parce qu'il ne pouvait en aller autrement ! Il était la France, pouvait-elle ne pas se plier à ses ambitions, sa vue de l'ordre, sa grandeur ?
Après Charlemagne, saint Louis, Louis XIV, Napoléon puis De Gaule il n'est pas surprenant que l'opinion française ait conservé la notion de grandeur patriotique transparaissant encore aujourd'hui dans l'image laissée par nos dirigeants.
1899 pages pour les quatre tomes consacrés à cet homme illustre, monument du patrimoine français, créateur du code nous régissant encore, bâtisseur des fondements de notre république actuelle ne semble pas de trop. En effet, le talent de conteur de Max Gallo y aidant, les quatre livres se dégustent sans peine, sans lassitude tel un roman.

Napoléon ne disait-il pas de lui que sa vie était un roman !...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2012
J'ai commandé (et lu) les trois premiers ouvrages de la saga et j'ai été extrêmement déçue, comme j'en avais été prévenue par des précédents lecteurs de ces œuvres. En effet (je ne ferai pas de récapitulatif de l'histoire car ceci ne constitue pas une tribune adéquate), je me contenterai de déclarer que Max Gallo effectue de nombreux copier-coller afin de noircir des pages supplémentaires (et donner plus de consistance ???), ce qui donne une impression de lenteur et de redondance perpétuelle.
Par ailleurs, en lisant ce livre, je souhaitais m'informer sur la politique de Napoléon, son règne et sa montée en puissance, bref, tous les évènements qui ont fait de lui l'Alexandre le Grand des temps modernes.
Cependant, Gallo survole (et c'est un euphémisme) les plus célèbres batailles et victoires de Napoléon. Aussi je m'interroge : si Gallo souhaitait faire une synthèse de l'histoire de Napoléon, pourquoi avoir rédigé quatre ouvrages dans ce cadre en ayant délayé les informations les moins intéressantes et en ayant fait abstraction des évènements historiques majeurs ??? Tout est dit...
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Napoléon : Tome III/ L’empereur des rois/Max Gallo
Après Austerlitz, ce fut Iéna, Friedland, Wagram, de brillantes victoires.
Et Napoléon, le maître de l’Europe, entre deux campagnes trouve le temps de séduire la belle Marie Walewska, la polonaise dont il aura un fils Alexandre en 1810.
Il nomme son frère Joseph roi d’Espagne
Puis il épouse Marie Louise, l’autrichienne, petite nièce de Marie Antoinette et il aura un fils, le Roi de Rome.
Guerrier redoutable et redouté, amant passionné, mari attentionné, Napoléon est tout à la fois et Max Gallo nous fait revivre avec fièvre ce parcours inouï.
L’ambition de Napoléon se heurte au Tsar de toutes les Russies. Il réunit alors une armée de 500 000 hommes et se prépare en juin 1812 à franchir le Niémen : c’est la terrible campagne de Russie qui commence.
Un troisième tome passionnant comme un roman.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2011
la vie de l'Empereur presque au jour le jour !J'ai les 4 tomes.C'est 1 achant que je ne regrette pas du tout !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2010
Une toute nouvelle façon de voir le règne de Napoléon 1er et une écriture remarquable.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2013
Même si les batailles et l'histoire se répète, cette saga écrite par Max gallo est d'une grande valeur historique. On sent un énorme travail de documentation et d'admiration pour cet homme hors du commun, qui ne peut laisser personne indifférent.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2013
J'ai lu les 4 tomes de bout en bout. L'écriture est accessible et le rythme de l'histoire est bon. Ne connaissant pas en détail la vie de Napoléon, j'ai appris énormément et l'image qu'en donne Max Gallo n'est pas spécialement négative.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2008
Après l'incontestable victoire d'Austerlitz, Napoléon est atteint d'une maladie chronique très récurrente chez les despotes : la mégalomanie. Persuadé que lui et sa Grande Armée sont invincibles, et que l'Angleterre ne vit que pour pourrir la vie de la France, L'empereur des français se lance dans de nouvelles campagnes contre de nouveaux ennemis plus farouches les uns que les autres. C'est ainsi que Max Gallo retracera le récit de la victoire de Iena sur les Prussiens, d'Eylau et Friedland sur les Russes et de Wagram sur les Autrichiens.
Toujours avec ce style qui nous fait rentrer dans la tête de Napoléon, Max Gallo revient sur les raisons qui ont poussé le petit caporal à gérer son Empire comme bon lui semblait car tous ses collaborateurs n'etaient comparés à lui que des incapables. C'est ainsi qu'il a pris la décision de mettre ses frères sur les différents trônes d'Europe et de s'allier avec la Russie au lieu de l'Autriche, suite aux accords de Tilsit et d'Erfurt.
Mais comme toujours, son plus farouche ennemi, l'Angleterre, a commencé à soulever l'Espagne et le Portugal contre lui, mettant fin à l'illusoire blocus continental. Son frère Joseph, incapable de gérer la péninsule ibérique, l'oblige à mener une sabglante campagne contre la guerilla espagnole, campagne qui marquera le début de son déclin.
Ce troisième ouvrahe se divise en deux grandes parties donc : les campagnes militaires de 1806 à 1809 (d'Iena à Wagram en passant par Madrid) et son obsession d'assurer sa descendance en fondant une dynastie. La réalisation de cet objectif passe par une savante pirouette politico-sentimentale : se débarrasser de Joséphine et épouser Marie-Louise d'Autriche.
Etant donné le comportement faux et double d'Alexandre 1er de Russie, une alliance avec l'Autriche par voie de mariage devient nécessaire. Il remercie également les ministres qui étaient devenus trop gênants, il remplace Fouché par Savary et Talleyrand par Champagny puis Maret.

Bref, Napoleon, comme tous les dictateurs (car c'est bien ce qu'il était) ne vit désormais que dans la soif de grandeur nationale, et prenant de moins en moins les enjeux humains en considération. Le maintien de l'empire, SON empire, ne passe plus que par des bains de sang parfois inutiles et toujours monstrueux. Toute sa logique politique et morale est décryptée de manière très précise par Max Gallo, qui signe ici un troisième opus tout aussi passionant que les précédents.
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2011
Les 76 premières pages n'étaient pas correctement encollées et se sont envolées lors de la lecture dans un parc.
J'ai jeté le livre.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)