Commentaires en ligne


25 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


31 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un classique méconnu
Le postulat de base de la paille dans l'oeil de Dieu est on ne peut plus simple : le premier contact avec des extraterrestres.
La manière de traiter le sujet est beaucoup plus originale. Tout d'abord plutôt que d'avoir la classique soucoupe volante qui débarque sur Terre, c'est au contraire l'homme qui a largement essaimé dans une petite partie...
Publié le 7 mars 2008 par Guillaume Villemin

versus
16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Formidable space opera...
Formidable space opera, la paille dans l'aeil de dieu nous raconte la première rencontre de l'empire de l'homme avec une civilisation extraterrestre.

En mille ans, l'homme a conquis l'espace et fondé un empire gigantesque secoué par des guerres rebelles. Et puis un beau jour, un vaisseau tout a fait étonnant s'approche d'un...
Publié le 16 novembre 2008 par Eric - Livrophile


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

31 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un classique méconnu, 7 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Paille dans l'Oeil de Dieu (Broché)
Le postulat de base de la paille dans l'oeil de Dieu est on ne peut plus simple : le premier contact avec des extraterrestres.
La manière de traiter le sujet est beaucoup plus originale. Tout d'abord plutôt que d'avoir la classique soucoupe volante qui débarque sur Terre, c'est au contraire l'homme qui a largement essaimé dans une petite partie de la galaxie. C'est donc a priori l'homme qui domine le petit extraterrestre sur tous les niveaux. Et c'est sur ce sentiment que les auteurs vont jouer pour montrer que l'homme se prend un peu trop au sérieux.
L'autre originalité réside dans les extraterrestres eux-mêmes. Larry Niven et Jerry Pournelle ont réussi à créer une race très éloignée des petits hommes verts qu'on nous impose depuis trop longtemps. Ici, tout est a redécouvrir chez cette civilisation : son anatomie, sa vie sociale, politique, religieuse ...
Alors même si il y a malgré tout quelques petites longueurs et passages inutiles et une fin pas forcement a la hauteur du reste du livre (c'est problème hélas très classique), la Paille dans l'oeil de Dieu est un excellent roman qu'il faut avoir lu si l'on aime la science fiction. D'autant plus qu'il parfaitement équilibré : ni trop hard-science, ni trop simpliste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Formidable space opera..., 16 novembre 2008
Par 
Eric - Livrophile (Nancy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Paille dans l'Oeil de Dieu (Broché)
Formidable space opera, la paille dans l'aeil de dieu nous raconte la première rencontre de l'empire de l'homme avec une civilisation extraterrestre.

En mille ans, l'homme a conquis l'espace et fondé un empire gigantesque secoué par des guerres rebelles. Et puis un beau jour, un vaisseau tout a fait étonnant s'approche d'un système limitrophe. A l'intérieur, un être asymétrique tout en fourrure et à l'ossature inprobable. A partir de là ce met en place la plus importante expédition spéciale de tous les temps : celle qui partira à la rencontre des Pailleux...

Larry Niven inverse les rôles d'une manière assez jubilatoire, les hommes, dont l'empire s'étend sur des millions de parsecs, rencontrent certes une civilisation plus évoluée, mais qui n'est présente que sur une seule petite planète. Et c'est donc l'humanité qui va décidé du devenir de ces êtres doués d'intelligence.

Malgré quelque coquilles et un français parfois douteux (peut être la traduction...), tout les ingrédients sont réunis pour faire un grand space opera : la découverte de nouveaux mondes et de nouvelles formes de vie, la marine spatiale et bien sûr les marines de l'espace, ainsi que différentes guildes plus ou moins influentes. Mais ce qui prévaut, c'est le déroulement de l'histoire : le lecteur découvre petit à petit, en même temps que les explorateurs humains, cette civilisation extraterrestre, avec son organisation, sa politiques, son passé et bien sûr ses secrets... C'est là toute la force de ce roman, nous placer en temps qu'explorateurs d'un nouveau monde et décideur de l'avenir de ce monde pour le bien de l'humanité.

A roman que tous les amateurs de space opera devraient avoir dans leur bibliothèque !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur Space-Opéra et rencontre Extra-Terrestre que je connaisse, 24 avril 2007
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Paille dans l'Oeil de Dieu (Broché)
Quand on y pense, ils ne sont pas si nombreux les romans mettant en scène un premier contact entre les humains et les extra-terrestres. Et dans la SF moderne, plus repliée sur l'Homme, ce n'est plus du tout à la mode. Reste ce livre, à la charnière de deux époques, avec la volonté de traiter du sujet ET avec un niveau de qualité caractéristique de l'amélioration littéraire de la SF.

Tout d'abord le background est impeccable puisqu'il réutilise celui développé par Jerry Pournelle pour son histoire du futur (CoDominium, n'y allez pas, tout seul Jerry Pournelle ne sait pas écrire de bons personnages). Le lecteur a donc l'impression agréable de rentrer dans un univers social, politique et scientifique cohérent. Nous nous situons donc au début du Second Empire de l'Homme ... le Premier ayant atteint des sommets de développements avant de s'effondrer. C'est d'ailleurs une volonté délibérée des auteurs que de ne pas produire un n-ième système politique corrompu du fait de sa trop longue existence mais de proposer les début d'une aristocratie/noblesse qui avant d'avoir des privilèges avait des devoirs.

Le réalisme technologique, qui pour moi est fondamental en SF puisqu'il permet de fixer des limites, est remarquable. En effet à part les inventions du moteur stellaire, du champ Langston et l'usage supposé de la fusion, les contraintes physiques sont bien comprises et utilisées.

Quant aux extra-terrestres, les Moties, je n'ai pas souvenir de livres ayant autant développé la biologie, la société ou la technologie d'une autre race. Tout ce background sera ensuite lentement distillé aux personnages humains à mesure que leur compréhension des Moties s'accroît. Lentement, car les Moties ont beaucoup de choses à cacher ... et heureusement les auteurs ne nous font pas le coup du point de vue opposé qui aurait gâché la surprise.

Vous trouverez donc dans ce livre de l'exploration, de la diplomatie, de l'infiltration, un peu de trahison et de l'amour même ! Vous y découvrirez l'Autre, et vous comprendrez, une fois de plus, que entre l'Homme et le Motie, il n'y a pas de Méchants ... même si de génocide on discutera :-(
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tres B O N !, 8 avril 2010
Par 
Finity's end "Forteresse des etoiles" (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Paille dans l'Oeil de Dieu (Broché)
C'est un excellent exemple de ce qui se fait de mieux dans la thématique du contact ..
C'est un theme difficile a exploiter sans sombrer dans le ridicule ou l'anthropomorphisme ..
Les auteurs ont fait ici des hypothèses très intéressantes en partant de l'étude du comportement animal (insectes et mammifères ). Ils ont recombiné tout cela d'une façon extrêmement intelligente ...
L'intrigue repose également sur une veine sf militaire qui est également bien exploitée et qui s'imbrique avec des aspects politiques très fouillés ..
C'est bien construit et bien rédigé et on sent bien la patte des deux auteurs Larry Niven bien sur mais Jerry Pournelle aussi qui est un grand nom de la sf militaire ..
Un très bon moment de space opéra original , solide et très réussis .. avec une bonne dose de suspens ..
La traduction a étée rafraîchie ce n'était pas du luxe ...

Il y a une suite en anglais The Gripping Hand Sur cette suite les avis sont très partagés
Personnellement je l'aie pas mal apprécié . Il vaut lieux se renseigner avant de l'acheter l'intrigue se poursuit de façon sympathique et cohérente ... mais rien de neuf sur cette société et espèce extraterrestre
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Premier contact, 28 juin 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Paille dans l'Oeil de Dieu (Broché)
Premier contact avec une référence du genre, et je ne suis pas déçue!

Le roman relate le premier contact des humains avec avec une espèce extraterrestre situé dans la paille de Dieu. Une expédition est mise sur pied afin de rencontrer ces êtres vivant, elle est composée de militaires, de scientifiques et de civils. Leurs cohabitation n'est pas sans posé quelques problèmes en raison de quelques frictions anti-militaristes.
En effet, ces hommes à la gâchette facile ont la réputation universellement répandue de tirer d'abord et de causer ensuite. Mais au final, ils se révèleront plus réfléchis que leur détracteur...

Les premières rencontres - plutôt amicales - vont révéler une race complexe, et une société très différente des humains, organisée, pacifique, cultivée... à moins que ces mêmes êtres ne dissimulent non seulement leur véritable nature, mais aussi leur motivation sous-jacente...

Space-opéra de référence, il est écrit de mains de maîtres, ciselé au cordeau et scientifiquement et techniquement bien documenté (c'est même vraissemblable...) Les personnages et leurs relations sont riches, intéressantes, et loin d'inspirer la morosité!

A lire!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur Space-Opéra et rencontre Extra-Terrestre que je connaisse, 23 mars 2014
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La paille dans l'oeil de Dieu (Poche)
Quand on y pense, ils ne sont pas si nombreux les romans mettant en scène un premier contact entre les humains et les extra-terrestres. Et dans la SF moderne, plus repliée sur l'Homme, ce n'est plus du tout à la mode. Reste ce livre, à la charnière de deux époques, avec la volonté de traiter du sujet ET avec un niveau de qualité caractéristique de l'amélioration littéraire de la SF.

Tout d'abord le background est impeccable puisqu'il réutilise celui développé par Jerry Pournelle pour son histoire du futur (CoDominium, n'y allez pas, tout seul Jerry Pournelle ne sait pas écrire de bons personnages). Le lecteur a donc l'impression agréable de rentrer dans un univers social, politique et scientifique cohérent. Nous nous situons donc au début du Second Empire de l'Homme ... le Premier ayant atteint des sommets de développements avant de s'effondrer. C'est d'ailleurs une volonté délibérée des auteurs que de ne pas produire un n-ième système politique corrompu du fait de sa trop longue existence mais de proposer les début d'une aristocratie/noblesse qui avant d'avoir des privilèges avait des devoirs.

Le réalisme technologique, qui pour moi est fondamental en SF puisqu'il permet de fixer des limites, est remarquable. En effet à part les inventions du moteur stellaire, du champ Langston et l'usage supposé de la fusion, les contraintes physiques sont bien comprises et utilisées.

Quant aux extra-terrestres, les Moties, je n'ai pas souvenir de livres ayant autant développé la biologie, la société ou la technologie d'une autre race. Tout ce background sera ensuite lentement distillé aux personnages humains à mesure que leur compréhension des Moties s'accroît. Lentement, car les Moties ont beaucoup de choses à cacher ... et heureusement les auteurs ne nous font pas le coup du point de vue opposé qui aurait gâché la surprise.

Vous trouverez donc dans ce livre de l'exploration, de la diplomatie, de l'infiltration, un peu de trahison et de l'amour même ! Vous y découvrirez l'Autre, et vous comprendrez, une fois de plus, que entre l'Homme et le Motie, il n'y a pas de Méchants ... même si de génocide on discutera :-(

P.S. Amazon ayant décidé de séparer de nouveau (pff !) les commentaires entre édition grand format et poche, je remets mon appréciation d'origine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très bon ., 3 avril 2014
Par 
Finity's end "Forteresse des etoiles" (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La paille dans l'oeil de Dieu (Poche)
C'est un excellent exemple de ce qui se fait de mieux dans la thématique du contact ..
C'est un thème difficile a exploiter sans sombrer dans le ridicule ou l'anthropomorphisme ..
Les auteurs ont fait ici des hypothèses très intéressantes en partant de l'étude du comportement animal (insectes et mammifères ).
Ils ont recombiné tout cela d'une façon extrêmement intelligente ...
L'intrigue repose également sur une veine sf militaire qui est également bien exploitée et qui s'imbrique avec des aspects politiques très fouillés ..
C'est bien construit et bien rédigé et on sent bien la patte des deux auteurs Larry Niven bien sur mais Jerry Pournelle aussi qui est un grand nom de la sf militaire ..
Un très bon moment de space opéra original , solide et très réussis .. avec une bonne dose de suspens ..
La traduction a été rafraîchie ce n'était pas du luxe ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Rencontre du troisième type., 25 septembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La paille dans l'oeil de Dieu (Poche)
Il s'agit, comme le titre l'indique d'une rencontre avec une race non humanoïde.

Mais pour une fois, les humains n'ont pas l'apanage de la duplicité.
Une race d'ET particulièrement originale et soignée.
Il y a quelques longueurs, mais l'histoire se lit avec plaisir et on a hâte de connaître le destin, tant des héros, que des extraterrestres.
Tout au long du livre on apprend à connaître la race des alien, leur biologie, leur hiérarchie, leur histoire.

Duperont-ils les humains ? Lisez le livre...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Eblouissant, 11 juillet 2011
Par 
Lady Lama (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La paille dans l'oeil de Dieu (Poche)
Je suis éblouie par cette lecture, autant par les qualités narratives que par l'ambition (réussie). Cerise sur le chapeau, les personnages, humains comme extra-terrestres, sont réussis, alors que dans les "grandes" oeuvres de SF j'ai toujours peur de les voir laissés au deuxième plan. Un peu comme pour Les Maîtres Chanteurs pour reprendre un autre livre à grosse ampleur, même sans avoir lu une seule critique, j'ai juste eu envie de tamponner sur le livre "chef d'oeuvre". Et ce livre est nettement plus facile d'accès qu'Hyperion, donc à conseiller à un public assez large.

L'histoire? Au XXXIème siècle, après que la Terre ait été presque détruite, après qu'un Premier Empire se soit développé dans l'univers et ait décliné, le Second Empire tente de consolider la stabilité politique entre les différentes planètes habitées. Les hommes semblent toujours seuls dans l'univers. Rod Blaine, un aristocrate commandant un vaisseau militaire, est chargé d'une mission incroyable, un vaisseau non identifié, d'origine non humaine, aurait été identifié dans l'espace. Il doit l'intercepter et établir le premier contact entre la civilisation humaine et les extra-terrestres, rapidement nommés "Pailleux". Avec lui une bonne dizaine de personnages vont avoir un rôle à jouer, et chacun va prendre une épaisseur marquante.

Le tome est dense et assez épais (700 pages en français). Je ne regrette pas de l'avoir lu en français au vu de la technicité du vocabulaire, surtout dans l'introduction et le premier chapitre, qui m'ont paru très rébarbatifs ("sans les vitesses supraluminiques rendues accessibles par les découvertes d'Alderson, l'humanité aurait été prisonnière du minuscule système stellaire de Sol..."). La traduction semble correcte, je regrette juste la traduction française "Eddie le fou", expression clé du roman revenant très souvent. Ca fait "bizarre". Et bien sûr, "Pailleux", çà fait tout aussi bizarre, mais là on est bien prisonnier du français...

Heureusement, une fois le premier chapitre passé, on est tout de suite plongé dans le quotidien de l'équipage et des différentes interactions humaines. Nous avons même droit à un personnage féminin. La pauvre, malgré toutes ses vélléités d'indépendance semble bien vivre dans une société foncièrement machiste et traditionnaliste. En être arrivée là au XXXIème siècle! il faut dire que les auteurs semblent avoir eux-mêmes une vision assez rétrograde, faisant ainsi penser à son amoureux qu'elle serait inepte en tant que gouverneur(et pourquoi donc??!!!). Le lecteur ne sera pas perdu, la civilisation n'a donc guère évolué (voire régressé sur certains points, vous m'avez comprise, mais je doute que ce soit volontaire de la part des auteurs, qui circonstance atténuante l'ont écrit au début des années 70) et finalement à part quelques technologies très particulières, beaucoup de choses restent inchangées par rapport à ce qu'on connaît, ce qui en renforce la crédibilité. Les auteurs n'ont même pas succombé à la tentation d'exhiber un gadget futuriste...

Dès la première rencontre avec les Pailleux, j'ai été hypnotisée par ces extra-terrestres. Ce ne sont pas les plus étranges, les plus terrifiants, les plus mignons (quoique en changeant la tête et en rabottant un peu de-ci et de-là, je pense qu'on peut avoir un Mogwai plutôt convaincant)... mais ils sont crédibles, et comme les humains du roman, j'étais suspendue à chacun de leurs gestes.

Le roman ne se contente pas d'être très rythmé, original, cohérent, follement divertissant. Il est très subtil et n'évite pas la question qui fâche: bon, on en fait quoi de ces extra-terrestres? Jusqu'au bout, il n'y aura pas de réponse toute faite, et jusqu'à la fin on hésitera. Les humains sélectionnés pour le premier contact vont du bellicisme le plus total (on les connaît pas, qu'on les massacre tous, au cas où, on ne sait jamais) au pacifisme le plus aveugle.

Note1: Il paraît que technologiquement cela tient la route. Personnellement cela ne m'intéresse aucunement et cela me passe complètement au-dessus de ma petite cervelle, mais que je puisse apprécier ce roman malgré ces points technologiques (toujours rapides, heureusement) montre le caractère grand public de ce roman.

Note 2 (ajout 13/07/2011): il semblerait que l'aspect misogyne du roman soit en fait délibéré (voir commentaire plus bas de Kallisthène).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un roman SF passionnant de la première à la dernière page, 6 juin 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La paille dans l'oeil de Dieu (Poche)
(Remarque : ce commentaire ne révèle pas l'intrigue générale mais présente la mise en place du récit ; si vous désirez une lecture en aveugle, ne lisez pas ce commentaire - ou seulement les deux premiers paragraphes... voire aussi le dernier !)

L'action de ce livre se déroule presque uniquement à bord d'un vaisseau spatial, environ 3000 ans après JC. L'ambiance n'a pourtant rien de confinée, puisque le thème central du récit est la découverte, pour la toute première fois, d'une vie extra-terrestre intelligente, de ses représentants et de leur planète. Le lecteur échappe également aux grandes batailles inter-galactiques, puisque toute la rencontre est axée sur le dialogue entre les deux parties, sur la recherche d'une entente entre les deux races - humaine et "pailleuse".
L'humanité s'est dispersée à travers les étoiles, mais n'a guère évoluée dans d'autres domaines. À part une longévité augmentée, la société parait plutôt un peu rétrograde, avec un retour aux sources pour les populations immigrées, une hiérarchie fondée sur l'aristocratie et une place des femmes un peu désuète, qui donne au récit une ambiance un peu début du 20° siècle .

L'intrigue est centrée sur des relations humaines d'une part et sur les interactions entre humains et quelques représentants des extra-terrestres (dont on ne découvre l'existence et celui de leur système solaire que presque par hasard) d'autre part.

Le premier point positif du livre est que le lecteur échappe aux stéréotypes attendus de l'extra-terrestre. Les pailleux sont visiblement intelligents et très doués - plus que les humains sans aucun doute -, et semblent animés de bonnes intentions, mais... ils ne sont pas humains. La tentation des membres de l'expédition de conclure sur les sentiments des pailleux, en sombrant dans l'anthropomorphisme, est extrême et même inévitable, d'autant plus que les pailleux délégués auprès d'eux manifestent une nature empathique aussi spectaculaire que discrète...

Très vite, il apparaît que cette race est divisée en plusieurs sous-races, certaines inférieures - non intelligentes mais très utiles -, et d'autres supérieures, dotées chacune d'un rôle fondamentalement différent dès la naissance. Les interlocuteurs des humains, durant tout le récit, appartiennent à la caste des médiatrices (les pailleux aptes à prendre les meilleures décisions) qui représentent la caste "royale" (celle-ci évitant systématiquement de s'exprimer sans intermédiaire). Ces ambassadrices apprennent très vite le langage humain (alors que le leur reste complètement inaccessible aux humains) et les échanges sont rapidement intenses... et prétendument transparents du côté des deux parties.

Finalement, après l'accueil à bord d'une poignée d'extra-terrestres, quelques scientifiques sont invités sur la planète des pailleux et se voient offrir la tournée des grands ducs.

Ces extra-terrestres semblent animés des meilleurs intentions. Mais la question fondamentale que se posent les humains est de savoir si l'existence même des pailleux ne constitue pas une menace pour l'humanité. Ils semblent dénués d'armements, alors que leur civilisation est très évoluée : ils voyagent dans l'espace (mais pas très loin, ils sont très limités par rapport aux humains) et se montrent de vraies génies dans la fabrication et le remodelage de tout matériel.
L'étrangeté de l'apparence des pailleux (bras asymétriques, corps recouverts de poils) n'est rien à côté de leur étonnante biologie : quoique se reproduisant comme des mammifères, ces êtres changent de sexe en vieillissant. Cette civilisation peut apporter beaucoup aux hommes, mais le choix de se livrer entièrement ou non à ces E.T est crucial.

Le rythme du récit, parfois lent mais prenant, avec des temps forts marqués, et les personnages, tous très bons, offrent une lecture très distrayante. De plus, la présentation d'une race qui parait de plus en plus familière (alors que les différences fondamentales sont exposées peu à peu) maintient le lecteur dans un état de doute permanent et très subtil sur la possibilité d'entente entre les deux races, et ceci malgré des affinités qui semblent réelles. La plus grande différence, et le pivot du livre, repose sur la nature profondément fataliste de cette race, qui est si ancienne qu'elle juge les possibilités d'amélioration de leur nature nulle - et la tentation d'y croire infiniment dangereuse.

Le deuxième intérêt réside dans le mystère qui plane autour des pailleux, de l'étrangeté de leurs castes et de leurs sous-races, de l'ancienneté de leur race (des millions d'années ?) de leurs besoins spécifiques et de leur éventuelle dangerosité. Les choses sont amenées en douceur, avec toujours un train d'avance pour le lecteur, ce qui lui permet d'apprécier le suspens.
Le seul point faible apparait ici, avec présentation très improbable du retard de compréhension des humains, très invraisemblable étant donné le scénario proposé, mais qui entraîne un tel intérêt dans la lecture que celle-ci n'en pâtit pas (de plus il est probable que la plupart des lecteurs ne le noteront même pas, bien que ce soit énorme !).

Pour conclure, ce livre, qui évite toute caricature du genre, est susceptible de séduire un très large public par la richesse de ses thèmes de réflexions et le maintien des axes classiques d'un roman.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La paille dans l'oeil de Dieu
La paille dans l'oeil de Dieu de Jerry POURNELLE (Poche - 9 septembre 2010)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 14,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit