undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

25
2,8 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 novembre 2011
Voici une nouvelle aventure de Oro en Guyane. Ici, il revient sur son passé et ses autres expéditions à mesure qu'il vit sa nouvelle et dernière aventure(en effet, ce titre clôt un cycle commencé 22 livres plus tôt), ce qui donne un bon aperçu de l'homme. En voyageant en pirogue, avion, 4X4, en traitant avec des criminels, des fonctionnaires corrompus et en dévoilant une vie assez marginale, Cizia nous offre l'originalité, et le vécu donne de la puissance à son récit. La force de ce roman doit beaucoup à la personnalité et à la vie d'aventurier de l'auteur lui-même qui écrit avec ses tripes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 août 2010
Un peu prétentieux, un peu vide, un peu mégalo, ce roman n'en est pas un. Le propos est un peu populiste et donneur de leçons (étonnant de la part de quelqu'un qui ne veut pas en recevoir.
Mais on pardonne assez facilement à celui qui nous a fait partir au Costa Rica à 20 ans grâce à Oro. Au moins la lecture de ce Oro & Co m'a-t-elle donné l'envie de retrouver la trilogie fantastique dans ma bibliothèque pour la relire.
A ne lire que si on veut mettre un épilogue sur la vie aventureuse de Cizia Zyké
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Cizia Zykë est un écrivain français à part qui se fit connaître dans les années 80 avec un livre incroyable, Oro, dans lequel il raconta ses aventures de chercheur d'or en Amérique du Sud. Un quart du présent ouvrage est justement consacré à l'après-Oro : évasion du Costa Rica, rédaction des premiers livres. Les trois quarts restant se déroulent aujourd'hui, chez les chercheurs d'or de Guyane cette fois, parmi lesquels Cizia envisage successivement de s'établir gérant de "bordel-casino", commerçant, journaliste, et même fondateur de ville pour clandestins. Bien entendu, absolument rien ne se passe comme prévu, mais c'est sans importance.

Les choses ont changé depuis le Costa Rica. Cizia n'est plus réellement un homme aux abois, poussé vers l'avant par des événements terribles et imprévisibles. C'est plutôt désormais un écrivain en voyage, à qui l'aventure sert de prétexte à des récits pittoresques. Certes, le fond du gaillard est le même : mépris des biens matériels, culte de l'amitié et de la générosité, recherche constante de l'ivresse par tous les moyens. Simplement, le rythme est moins effréné, les émotions moins intenses, le torrent devenu peu à peu rivière. Les gendarmes l'adorent, se font prendre en photo à ses côtés tandis que les chercheurs d'or évitent son contact, voyant en lui un espion. Un exemplaire d'Oro l'accompagne durant son périple, lui servant de carte de visite et ses compagnons d'aventure, parfois même ses compagnes, se puisent dans le vivier des lecteurs-admirateurs. Une sorte de routine aventurière en quelque sorte.

Cet ouvrage, qui vient boucler un itinéraire commencé il y a 25 ans, se voudrait à la fois récit d'aventure, analyse de la Guyane et guide spirituel. Il est un peu décevant à tous points de vue :
_ faute de réelle aventure, le récit mise surtout sur la caricature à outrance des personnages.
_ la Guyane apparaît en filigrane comme une région aux lois inadaptées, aux gendarmes trop gentils, peuplée d'individualistes cupides et mesquins. Il est vrai que ça change de la langue de bois habituelle mais les lignes à ce sujet, peut-être les plus réussies du livre, sont peu nombreuses.
_ enfin, la mégalomanie du personnage s'avère un peu lassante à la longue : par exemple, le lecteur moyen aurait certainement préféré avoir en fin d'ouvrage une carte de la Guyane plutôt qu'un croquis représentant l'auteur en conquistador des temps modernes, juché sur un mulet hilare au membre en érection.

Bon vent Cizia, merci pour avoir agité une dernière fois devant nos yeux de citoyens sages le rêve d'une vie sauvage guidée par autre chose que la sécurité ou l'amas de richesses. Tu as mérité de te reposer maintenant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 juin 2013
Pour son adieu à la scène littéraire, Zyke l'a jouée facile. Ce la n'enlève rien à la qualité de l'aventure et à son rapport au monde. Mais en terme de chronique (ce n'est pas un roman) il a fait bien mieux dans le temps. Quoiqu'il en soit, paix à son âme et bon baroud dans l'au-delà.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 octobre 2012
On s'attendait à l'aventure du siècle et finalement c'est une histoire de Pieds nickelés sans grand intérêt, rédigée à la hâte et sans grande anecdote si ce n'est celle d'une "novice" pathétique et risible. Du gâchis après une si belle carrière d'auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 11 avril 2013
Le barbare flamboyant d' Oro, Sahara et Parodie a bien vieilli et il s'est beaucoup ramolli. Vous qui lisez ce livre, abandonner tout espoir d'y trouver de l'aventure. Il n'en reste pas moins que ce dernier Zyke est digne d'intérêt car il est introspectif et nous en apprend un peu plus sur cet étrange et rare personnage de la trempe d'un Richard Burton. Un être dont la subite disparition est une grande perte pour la France et pour l'humanité en cette triste époque étouffante de politiquement correct et de polissage mortifères.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 mai 2013
très déçu, et oui Cizia avait pris un coup de vieux, en fait pas vraiment de nouvelles aventures, on est loin, très loin de Oro, déconseillé,
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 7 novembre 2012
Je pensais retrouver l'extraordinaire aventure vécue dans Oro, Sahara et Parodie mais je suis tout simplement décu. L'aventure n'a rien d'extraordinaire et on a qu'une envie, avec les retour dans le passé répétitifs, de relire son premier livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2010
Bon j'étais prévenu, ce n'est pas Oro...
J'ai adoré la première partie du bouquin, dans laquelle on revit avec lui la création d'Oro et de Sahara, c'est ce que je voulais, ce que j'attendais de cette dernière parution...
La seconde partie m'a bien déçu, l'aventure entre Guyane et Surinam n'en est pas une, c'est un début d'idée d'aventure, qui ne prend pas forme et s'éffiloche au fil des pages... je ne sais pas ce qu'il a voulu faire, je pense juste que l'intérêt de la maison d'édition (qui semble avoir racheté les droits d'Oro) est bien avéré.

Je ne regrette pas mon achat car, on retrouve la patte de notre Zykë, c'est ce qui compte et ce qui m'a plu, des clins d'œil à gogo, des références chronologiques et temporelles qui crédibilisent les 3 premières autobiographies.

Merci, Cizia pour se moment que seuls tes lecteurs fidèles pourront apprécier.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 mai 2014
De l'Aventure pure à 100% !
On retrouve la trilogie de départ, c'est du vrai roman d'aventure !
Quel dommage qu'il ne nous en ait pas écrit beaucoup d'autres comme celui-là avant de nous quitter...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Oro
Oro de Cizia ZYKE (Poche - 18 juin 2009)
EUR 7,70

Blasphèmes : Mémoires du diable
Blasphèmes : Mémoires du diable de Cizia Zyke (Poche - 7 décembre 2005)
EUR 7,10

Latitude zéro
Latitude zéro de Mike HORN (Pocket Book - 8 janvier 2004)
EUR 7,30