undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

33
4,0 sur 5 étoiles
Délivrez-nous du mal
Format: PocheModifier
Prix:7,70 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cantimpré en Quercy dans le comté de Toulouse, en l'an 1288, une bande d'hommes en noir débarque dans le village, s'emparant d'un enfant et en tuant un autre sauvagement. Très lié au garçon, le père Aba, prêtre de la paroisse, se lance à la poursuite de la troupe. Il découvre que Perrot n'est pas le seul enfant à être arraché de sa famille ainsi.
En parallèle, à Rome, Bénédict Gui, enquêteur respecté et talentueux, se lance dans une affaire de disparition d'un jeune homme employé de l'administration du pape.
Deux enquêtes se déroulent en parallèle dans un moyen âge croyant où la religion gouverne d'une main de fer. Les proches de la papauté ne reculant devant rien pour obtenir ce qu'ils souhaitent, même si pour cela il faut faire le mal.

C'est le premier roman que je lis de cet auteur et j'aime beaucoup. L'histoire est très prenante, on attend le moment fatidique où les deux enquêtes vont se rejoindre pour enfin découvrir ce qui se trame. On plonge dans un moyen âge sombre, pervers. Les hommes d'église censés faire le bien qui jouent avec le diable. On nous montre une machinerie religieuse corrompue. J'ai particulièrement rigolé lorsqu'on rencontre les chasseurs de saints et miracles et que l'on suit Bénédict dans son simulacre. Toute cette paperasserie, cette organisation pour faire reconnaitre un miracle, j'ai trouvé ça franchement comique. Le dénouement m'a profondément glacé. Mes hypothèses les plus folles n'arrivaient quand même pas à envisager cette conclusion.

En bref, une histoire qui se lit plutôt bien, qui est prenante et passionnante. J'ai un petit bémol cependant. Je n'ai pas tout compris à l'enquête de Bénédict Gui. Il semblait avoir découvrir des informations très importantes dans un couvent mais je n'ai pas compris leur utilité dans l'histoire en fin de compte. Un petit raté dans ma lecture qui ne m'empêche cependant pas de fortement apprécier ce livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 octobre 2008
C'est une réussite ! Et un soulagement pour moi. J'avais adoré Pardonnez nos offenses (évidemment), je doutais un peu après l'Eclat de Dieu (normal) mais Sardou a vite repris du poils de la bête (cf "Personne n'y échappera" un bijou) et nous revoilà cette fois dans son moyen-âge puissant et intriguant. Comme d'habitude l'histoire est une toile d'araignée parfaitement tissée, tout converge vers la fin (personnages et indices apparemment "anodins"), y'a des idées à toutes les pages, des enfants sont enlevés aux XIIIième siècle, ils possèderaient des dons miraculeux, un prêtre et un enquêteur veulent comprendre qui, comment et pourquoi... et ils font finir, tous deux, aussi sidérés que le lecteur. Vivement un prochain comme celui-là !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 juin 2010
C'est le premier livre que je lis de Romain SARDOU. J'ai trouvé son style d'écriture pas vraiment fluide, il y a des passages vraiment complexe et détaillés (trop?), pour dire vrai j'ai vraiment eu du mal à commencer ce livre !

L'écriture manque de fluidité mais ça reste tout de même son style je pense (comme je n'ai pas encore lu ses autres livres je ne peux pas trop juger).

--> L'histoire raconte des rapts d'enfants par des "hommes en noirs" et le père Aba va se mettre à leur poursuite (vous saurez pourquoi si vous lisez ce livre bien sûr) et en parallèle, une sorte de détective Benedict Gui ("qui a réponse à tout") recherche le frère disparu d'une de ses clientes Zapetta. Par la suite on verra que tout à un lien.

Malgré le fait que je n'ai pas trop aimé son style d'écriture, j'ai pas mal aimé la fin ! On ne s'y attends vraiment pas... mais juste un peu déçue et une incompréhension totale sur un des personnages (je ne dirais pas le nom) tout à la fin qui tombe totalement aux oubliettes. Il y a également un côté 'surnaturel' dans ce livre qui peut plaire... ou pas, tout dépends des personnes.

Malgré les petits reproches que je fais, je vais sans doute lire un de ses autres livres.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un roman jouissif qui m'a tenue en haleine du début à la fin, bien documenté me semble-t-il, rythmé et avec une intrigue formidablement ficelée.
Pour peu qu'on ait l'envie de laisser son imagination batifoler et retrouver ses élans de jeunesse ou tout simplement le désir de se laisser emporter par les talents de conteur de Romain SARDOU, on ne sera pas dérangé par le rocambolesque et l'invraisemblance de l'aventure où l'atmosphère médiévale est admirablement rendue : la science encore juvénile s'y mêle sans complexe avec l'ésotérisme, la sorcellerie, et le mysticisme et se fait la complice involontaire de quelques illuminés, acteurs impitoyables de luttes de pouvoir au sein d'une institution cléricale hégémonique, froide, calculatrice, et en butte à quelques puissantes têtes couronnées. Beaucoup de noirceur et de cynisme à une époque fascinante où, comme aujourd'hui, il va de soi que l'habit ne fait pas le moine...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 octobre 2008
Avec son troisième roman-thriller historique, toujours situé dans un Moyen Age qui, à l'évidence, excite son imagination tout en restant guidé par un souci presque maniaque de la vérité historique, Romain Sardou affirme son style et s'affirme comme écrivain. Avec une grande maîtrise des rebondissements et intrigues successifs de l'histoire qui font que le lecteur ne lâche plus son livre, il nous mène là où il veut, comme il veut, quand il veut. Que demander de plus? Encore!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 décembre 2011
Alors que j'avais apprécié Pardonnez nos offenses, j'ai moins accroché sur ce roman, qui mêle réalité et surnaturel. Seules les intrigues du Latran donnent du suspense et du punch à l'ouvrage. La quête du Père Aba, pour retrouver son fils enlevé, est poussive et invraisemblable.
L'histoire est longue à se mettre en route. Quant au dénouement, le quatuor Broca, Rasmusen, Rainerio et Althoras complices des enlèvements d'enfants dotés de pouvoirs surnaturels, il tombe comme un couperet et est trop tiré par les cheveux.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans la droite ligne de "pardonnez nos offenses", encore un roman historique de qualité à mettre au crédit de Sardou .
Les deux premiers chapitres méritent amplement 5* . Il est dommage que la 3°partie s'égare quelque peu sur des chemins vraiment très romanesques . Même si on peut noter une amélioration sensible dans son traitement, il est encore regrettable que la fin de ce roman si prenant, soit encore quelque peu bousculée .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 novembre 2008
tres bon opus de R.SARDOU.
un univers digne du NOM DE LA ROSE.
le scenario qui s'epaissit au fil de l'histoire,les multiples references au quotidien medieval font de ce roman une reussite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 avril 2012
Je ne connaissais pas cet ecrivain, a part le fait qu'il etait le fils de... et peut-etre a cause de cela, je n'etais pas tentee de le lire. Quelle erreur ! Cet homme la a un reel talent. J'ai lu son livre d'une traite, chaque chapitre etant plus deroutant et haletant que les autres. J'adore ces enquetes qui se passent au moyen-age ou on mele histoire et enigme. Je suis une fan des livres de Sanson ou Ken Follet et je trouve que Romain Sardou n'en est pas loin. Cette histoire d'enlevement d'enfants meles a des intrigues concernant l'election du nouveau pape est pleine de rebondissements jusqu'a la fin. Je le recommande vivement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
VINE VOICEle 30 décembre 2010
J'ai pris le même plaisir qu'à la lecture de "Pardonnez-nous nos offenses". On est transporté dans un monde médiéval un peu mystique, un peu plus d'ailleurs que dans "Pardonnez-nous nos offenses".
La fin est assez rapide mais ça ne gène pas vraiment et c'est peut-être mieux. Il peut y avoir une certaine frustration car on comprend mal le sens de l'existence des enfants qui sont au coeur de l'intrigue mais ce serait sans doute très risqué de vouloir s'essayer à la révélation d'un tel sens.
Bref, il n'y a qu'à se laisser mener par la lecture de ce roman au vocabulaire "ancien" toujours aussi riche.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Pardonnez nos offenses
Pardonnez nos offenses de Romain SARDOU (Poche - 20 décembre 2008)
EUR 7,70

Personne n'y échappera
Personne n'y échappera de Romain SARDOU (Poche - 3 janvier 2008)
EUR 7,70

America
America de Romain SARDOU (Poche - 3 novembre 2011)
EUR 7,70