undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

102
4,0 sur 5 étoiles
Piège nuptial
Format: PocheModifier
Prix:6,80 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Voilà une vraie réussite... Une histoire à la fois complètement hallucinante et pourtant rendue crédible. Cet homme qui se retrouve prisonnier dans une communauté un brin déjantée au milieu du bush australien à 1400kms de la première habitation...
Le personnage principal est très sympathique tant dans ses faiblesses que dans les ressources qu'il puise en lui même pour tenir dans cet enfer... Passé une première partie un peu quelconque, mais posant les bases du personnage, le suspens tient en haleine dès l'arrivée dans le village, on découvre avec le héro cette société qui s'est mise en place en dehors de tout, avec ses règles, ses us et coutumes... et surtout on se demande bien comment il va bien pouvoir se sortir de ce mauvais pas.....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 août 2011
Piège nuptial est un titre très soft pour cette histoire totalement déjantée, le titre original "cul de sac" était plus approprié...mais peut être que certains penseront que l' "aventure nuptiale est un piège qui est un cul de sac" LOL LOL. Ce petit bouquin, seulement 250 pages, est dingue, tout y est incroyablement invraisemblable et la dernière phrase du livre résume bien l'histoire "ce devait être un cauchemar, alors". A lire absolument, bonne initiation à la lecture des bouquins de Douglas Kennedy dont je suis fan, ce roman était -dit-on- le premier. Bonne lecture !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mars 2011
C'est un bon livre,bien écrit. Je me suis laissée entraînée par cette histoire originale;un homme piégée par une femme dans un petit village en Australie. L'histoire est bien construite. Je suis bien rentrée dans la peau de chaque personnage. D'habitude,je n'aime pas tellement les "road movie" mais celui ci mélange le voyage et le suspense.

J'ai moins aimé le côté très masculin de ce livre; les bières,la puanteur,le sang des kangourous,...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 avril 2013
Attention risque d'arnaque si vous ne faites pas gaffe (ou coup de génie marketing c'est selon), car il s'agit d'une réédition retraduite en 2008 du premier best-seller de Douglas, initialement baptisée « Cul de sac », sorti en 1994.

D'ailleurs son titre original, brut de décoffrage et sans fioritures collait nettement mieux à l'atmosphère glauque du roman que ce guimauve « Piège nuptial » que l'on croirait tout droit sorti de la collection Harlequin.

Le pitch c'est celui de Nick, le narrateur de l'histoire : Un journaliste américain bientôt quadra, ventripotent, un peu paumé, sans famille, qui n'a jamais quitté les USA. Un beau jour, après être tombé amoureux d'une vieille carte d'Australie, il décide de tout plaquer pour aller visiter le pays des Kangourous et des grands espaces avec pour seule fortune les 10 000 $ qu'il a péniblement économisés au fil des ans. Son but : Relier Darwin (au nord) à Perth (au sud ouest) en traversant les 4000 km de l'Outback, ce bush australien désertique qui sépare ces deux villes.

Ce qu'il ne sait pas notre antihéros dans sa naïveté de touriste qui n'est jamais sorti de chez lui, c'est que l'Australie a ses règles, ses propres lois, et que traverser 4000 bornes dans la fournaise du désert ça ne s'improvise pas car ce pays sauvage est sans pitié pour les étrangers...

Ce premier roman est fidèle au style et à la trame de tous les bouquins de l'écrivain : Une écriture simple, directe où l'on plonge rapidement dans l'histoire. Pas de grandes ambitions stylistiques mais des histoires ciblées pour plaire au plus grand nombre et qui permettent de tuer agréablement le temps sur la plage, des scénarii étudiés pour de futures adaptations ciné où l'on se plaît à imaginer untel ou untel dans le rôle titre.

Ici, dans ce mélange de liaison fatale à la sauce australienne épicée de Misery, le sieur Douglas réussit parfaitement son coup : Nous faire partager l'infernal cauchemar de descente aux enfers de Nick dans la torpeur étouffante de l'Outback où tout est sale, poisseux, suffocant, sordide. Et comme c'est lui qui raconte sa propre histoire, on se doute bien qu'il finit par s'en sortir de son cauchemar, Nick ... mais on se demande bien comment, et du coup, difficile de lâcher le bouquin avant la dernière page que l'on referme en se disant que finalement, l'Australie, il faut bien réfléchir à deux fois avant de la choisir comme destination de voyage, même si c'est le jeu ma pauvre Lucette...

Là-bas, d'ailleurs, il n'a pas du se faire que des copains Monsieur Kennedy !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 septembre 2014
C’est la deuxième fois que je lis ce roman qui s’appelait à l’époque « Cul-de-sac » et dont je garde un bon souvenir. La première, c’était justement en Australie où je le trouvais tout à fait approprié. Cette fois-ci je le relis avec le même plaisir, l’angoisse de Nick, la folie des Aussies et le bush sauvage pour un bon moment d’évasion !
Nick, un touriste Américain, fait la connaissance d’Angie, une belle Australienne. Tout va bien, jusqu’à ce qu’il se retrouve marié de force et condamné à vivre à ses côtés à Wollanup, un village perdu au milieu de nulle part où il n’y a qu’une cinquantaine d’habitants qui vivent déconnectés de la civilisation …de vrais brutes qui ne pensent qu’à boire, se battre et qui le surveillent en permanence. Jusqu’au bout on espère avec lui qu’il va se sortir de ce traquenard – de ce cauchemar - qui semble sans issue … et on tremble.
C’est un roman effrayant, envoûtant…qui se lit d’une traite et qui illustre certaines facettes tout à fait réalistes de ce continent : la chaleur étouffante, les kangourous, les grands espaces… Après l’avoir lu, je suis sure que vous suivrez les règles de survie dans l’Outback !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 octobre 2013
Nick Hawthorne est un journaliste américain un peu raté en quête d’un but dans l’existence. Sans vraiment en connaître la raison, il décide d’acheter un minivan et de se lancer dans l’immensité du bush australien. Sur son chemin, il tombe sur Angie, une jeune femme un peu dingue avec qui il vit une passion dévorante.
Mais après quelques jours, il se retrouve drogué, marié contre son gré et séquestré dans un village rempli de ploucs avinés qui feront tout pour l’empêcher de s’échapper.
Son seul espoir réside en Krystal, la douce sœur d’Angie avec qui il imaginera un plan afin de s’enfuir de ce village présent sur aucune carte et isolé de tout.
Ce roman est le premier de l’auteur, ainsi que le premier que j’ai lu. Le style acerbe, tranchant et teinté d’humour fait mouche immédiatement. On se prend de sympathie pour Nick et Krystal, et on tourne rapidement les pages pour connaître l’issue de l’aventure.
Le seul petit bémol que j’émettrais est l’utilisation parfois abusive d’un argot français un peu ringard, qui ne colle pas trop avec l’univers de l’auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 août 2010
Est-ce que Douglas Kennedy est un "grand" écrivain? Je ne sais pas mais ce qui est sûr, c'est que cet homme-là sait raconter des histoires. Si le ressort de ses livres est un peu toujours le même (mettre ses héros dans des situations improbables et plus qu'embarrassantes), le stratagème fonctionne à chaque fois. Impossible de lâcher le livre avant de savoir comment le personnage va se sortir du guêpier dans lequel il s'est fourré. Piège Nuptial (pourquoi ce titre un peu nunuche et qui correspond peu au récit? Cul de sac, c'était très bien, non?) est un peu à part, par rapport aux autres romans de Kennedy, sans doute parce que plus drôle, plus cynique. L'auteur semble s'amuser à malmener son héros, en le déposant dans un village perdu d'Australie, au milieu d'une communauté affreuse, sale et méchante. Et on s'amuse avec lui. Le jour des Chiens, le triste sort du combi WW, les élans amoureux sauvages de la "belle", ce sont quelques-uns des bons moments passés avec ce roman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 janvier 2011
Comment dire... J'ai totalement dévoré ce livre, souhaitant connaitre le sort du personnage principal. Adapté au cinéma, je pense que le film serait un grand succés! En attendant j'ai adoré l'écriture de Douglas KENNEDY, et me suis parfaitement encrée dans la peau du personnage. Un régal !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 février 2011
Rarement lu un livre aussi passionnant.C'est à couper le souffle,absolument!Installez vous confortablement pour le lire, car, une fois commencé, vous ne pourrez plus le quitter...Je vais me jeter sur ses autres livres!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 juillet 2011
Je ne connaissais pas cet auteur qui pourtant fait la une des librairies ou se trouve sur leurs étalages. J'ai décidé de prendre ce livre un peu au hasard après avoir lu des critiques assez bonne et la quatrième de couverture. Je ne suis pas déçue du tout. J'ai lu le livre en deux jours et tout y est: l'action, l'amour, la patiente, l'intrigue, la vie quotidienne...dans cela dans un fleuve de mots lisibles, simples, avec une construction parfaite. Douglas Kennedy ne faillit donc pas à sa réputation d'homme de mots et de belles histoires. Je me suis donc mise à lire un autre roman à succès"l'homme qui voulait vivre sa vie", le début et prometteur et d'une finesse comme pour le premier.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Une relation dangereuse
Une relation dangereuse de Douglas KENNEDY (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 7,70

La poursuite du bonheur
La poursuite du bonheur de Douglas KENNEDY (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 8,10

Murmurer à l'oreille des femmes
Murmurer à l'oreille des femmes de Douglas KENNEDY (Broché - 5 février 2015)
EUR 6,50