undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles51
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 mai 2011
La descente aux enfers de Ned Allen, un homme riche mais qui vit au dessus de ses moyens comme pour combattre son passé de provincial désargenté.

Son rêve était de conquérir New-York, il l'a réalisé, responsable commercial de la partie publicitaire d'une revue informatique, Ned est à la tête d'une petite équipe de vendeur, négociateur brillant il n'en ai pas moins humain avec ses commerciaux.
Marié à Lizzie, son couple bat un peu de l'aile depuis la fausse couche de sa femme. En tombant enceinte Lizzie était tout à son bonheur mais pour Ned cet imprévu est un souci, un contretemps dans leurs carrières respectives.
L'avenir semble leur sourire lorsque CompuWorld la société pour laquelle Ned travaille est rachetée mais l'espoir est de courte durée. La promotion promise le conduit finalement au licenciement. Grillé dans le métier à cause de ses erreurs il n'arrive plus à trouver de place équivalente. Les dettes s'accumulent, il ne peut plus payer, et sa femme excédée par sa manière de gérer seul les problèmes sans lui en parler finit par le mettre dehors.
Il est désormais seul, sans toit, sans travail et sans argent. Lorsqu'un ami d'enfance le recueille et lui propose du travail, Ned semble pouvoir enfin s'en sortir mais ce n'est que le début des ennuis...

Comment un homme qui semble tout avoir dans la vie se retrouve du jour au lendemain sans rien? La déchéance d'un homme compressé par le système où les sentiments n'ont rien à faire dans les affaires.

Un roman qui se lit facilement mais qui est assez inégal. L'intrigue est un peu longue à se mettre en place, ensuite le lecteur voir Ned s'enfoncer de plus en plus et tout perdre. Les rebondissements sont nombreux mais la dernière partie du livre est un peu trop rocambolesque à mon goût.
En résumé, c'est un roman qui se lit facilement mais qui est quand même vite oublié et dont la lecture est plutôt inégale mon jugement a oscillé entre positif et négatif finalement c'est moyen.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2004
Mon premier et meilleur Kennedy. Une photographie géniale de l'Amérique du fric, des marques et des apparences, une belle critique sociale servie par une intrigue rythmée et accrocheuse.
Un pur régal.
Je regrette juste un peu la fin, rapide et un niveau en dessous du reste du livre. Mais c'est de l'ordre du détail. Foncez !
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2006
J'avoue avoir eu du mal à accrocher au début car il faut aimer cet univers du capitalisme et arriver à s'interresser au héros qui n'a d'autre but dans la vie que d'arriver en haut de l'échelle sociale. Mais quand les galères commencent pour Ned Allen, le livre est difficile à lacher tant il y a du suspence! De plus je conseille de ne pas lire le résumé au dos de cette édition car il donne des détails que l'on n'apprend pas avant le milieu du bouquin! C'est un peu dommage.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2004
C'etait mon 1er livre de Douglas Kennedy et un pur bonheur... Il nous depeint un New York affariste ou la suffisance et la superficialite priment sur tout le reste. Un heros aspiré dans un puit sans fond... Un zeste d'humour, juste ce qu'il faut de sentiments... On se sent tres proche de Ned... On souffre avec lui...
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2010
J'adorais déjà D. Kennedy mais là il fait vraiment fort ! Il nous plonge dans le cauchemar quasi insoutenable de son héros au point qu'il faut "du ventre" pour continuer ... Mais ça en vaut le coup ! Bonne lecture à tous.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2008
Douglas Kennedy avec son talent de conteur et son art unique pour nous faire rentrer dans l''histoire et dans la peau du personnage, dresse le destin impitoyable d''un commercial hanté par la course à la réussite et à l''argent dans le rêve américain. Les revers riment avec catastrophe et la descente aux Enfers est cruelle.
Kennedy est un grand écrivain mais il utilise toujours la même recette, une descente aux Enfers haute en couleurs avant une sortie du gouffre difficile. Bref, quand on a lu un Kennedy, on a l''impression de pouvoir dessiner le scénario à l''avance du second roman.
Par ailleurs, les rebondissement, cette fois, tombent un peu trop facilement pour sonner vrais.
Un Kennedy moyen. J''ai préféré Cul de Sac.
Il ne faut absolument pas lire la 4e de couverture qui dévoile plus de la moitié du récit et qui gâche le plaisir de la découverte de l''histoire.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 12 novembre 2011
S'il y a une qualité que l'on peut reconnaître à Douglas Kennedy, c'est bien son goût pour les vieilles recettes. Chez lui, pas de surprise, tous les plats sont conçus de la même façon.
Ainsi, on retrouve avec les désarrois de Ned Allen, la construction présente dans la plupart des livres de Kennedy :
1.L'ascension
2.La chute
3.Le retour

On sait donc dès le départ, que Ned Allen ne pourra poursuivre indéfiniment sa trajectoire dorée de roi des démarcheurs d'espace publicitaire et qu'un pépin va lui tomber dessus.

De fait, les ennuis vont s'accumuler suite à la restructuration de son entreprise qui vient d'être rachetée.
Licencié, Ned va voir sa situation économique et familiale exploser.
Et pourtant, ce n'est qu'un début.

La planche de salut que lui présente un ancien camarade de fac, va s'avérer un piège terrible et apparemment sans issue.
C'est la descente aux enfers (tout comme Hannah Buchan des "charmes discrets de la vie conjugale", le Ben Bradford de "l'homme qui voulait vivre sa vie", la Sally d'"une liaison dangereuse", Harry d'"une femme du VIème"...).

Puis, Ned Allen qui a tout perdu jusqu'à sa dignité, va refaire surface et retrouver un peu d'espoir.

Donc, du convenu et le cumul d'une recette éculée et d'un dénouement final tiré par les cheveux pourraient reléguer ce texte dans les tréfonds de l'œuvre de Douglas Kennedy.

J'ai pourtant trouvé qu'il s'agissait d'un livre passionnant qu'on ne lâche pas facilement et qui réserve de vrais moments forts.
La description d'un univers économique impitoyable fait froid dans le dos et paraît très crédible. Les relations de Ned avec sa femme Lizzie, les petites trahisons, les maladresses...procurent aussi beaucoup d'émotions, ce qui n'est pas si courant.

Un des meilleurs Kennedy, selon moi.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2007
Au début, je dois dire que j'étais un peu réticente. Ned Allen est le commercial type (ou devrais-je peut-être dire cliché?): apparamment sûr de lui, très préoccuppé par son apparence. A vivre au dessus de ses moyens. Il incarne le rêve américain. Il a réussi. On lui propose même de devenir directeur.

Mais du jour au lendemain, Ned est viré de sa boîte, pour cause de restructuration. Malheureusement, il arrange le portrait de son ancien patron... Du coup le voilà grillé dans la profession. Sa femme le quitte. Un ami lui offre un emploi providentiel, qui s'avère encore pire que tout....

C'est écrit à la première personne, et de fait, je n'ai eu aucun mal à saisir la personnalité de Ned. LE style est particulier, on a vraiment l'impression, en lisant, d'écouter (je sais c'est pas très clair) un commercial vous débiter son histoire. L'histoire se lit vite, j'étais impatiente de savoir ce qu'il allait lui arriver, à ce Ned.

Un défaut? Je n'ai pas vraiment aimé le personnage. J'avais de la sympathie pourl ui bien sûr, parce qu'au fil du livre il s'aperçoit de ses errements, de ses défauts. Mais c'est tout. Relirai-je un livre de cet auteur? Probablement. Ca se lit facilement, on est pris dans l'action. C'est de la littérature détente.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2006
Dans ce très bon roman, bien qu'un peu moins que L'homme qui voulait vivre sa vie du même auteur, Douglas Kennedy nous présente une fois encore la lente descente aux enfers d'un homme qui pourrait avoir tout pour lui et qui se retrouve entraîné dans une chute vertigineuse contre laquelle il ne peut rien, malgré toute sa bonne volonté et ses bonnes intentions. C'est une bel exmeple de destruction des individus par un système sans pitié où la moindre décision, même si on la voit comme la moins mauvaise, peut se révéler lourde de conséquence.

Un très bon roman, noir et grave, qui vous tient en haleine.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2006
On passe un bon moment avec ce livre; l'intrigue est menée tambour battant. J'ai mis une note de 4 étoiles parce que cela m'énerve de voir quelqu'un s'embourbait autant. Un paratonnerre à embêtements, ce Ned Allen.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,95 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)