undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

324
3,8 sur 5 étoiles
Et si c'était vrai...
Format: PocheModifier
Prix:6,80 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

23 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 août 2012
Beaucoup de "grands lecteurs" s'échinent à accabler certaines oeuvres de qualificatifs abaissants sous pretexte que la communauté des "très grands lecteurs" s'accordent à qualifier celles ci de, je cite entre autre "hamburger de la gastronomie". Mais parce que un hamburger ne vous fait jamais envie peut être, messieurs les nobles palais?
Moi aussi, tout comme vous je suis un lecteur de textes plus "gastronomiques" et j'ai pu être témoin également dans mon entourage des virulentes critiques qu'a pu essuyer en l'occurrence "Et si c'était vrai...". Et bien un exemplaire à néanmoins était placé sur ma route et j'ai saisi l'occasion de découvrir ce blasphème littéraire par moi même, je l'avoue, sans conviction. Le jour même le livre était bouclé.
Oui, cela n'est pas une surprise l'écriture n'est vraiment pas difficile d'accès et se serait mentir de dire que tout en ce livre relève du jamais vu.
Toutefois, j'estime qu'il ne mérite pas de si sévères critiques, car d'une part il faut appréhender ce roman dans une plus juste perspective : il n'a jamais eu la prétention d'être une oeuvre littéraire séculière, enseignée pour les siècles à venir par tous les lycées de la planète, il n'a pas la lourdeur assommante qui fait, pour vous, nobles lecteurs, le charme des textes d'antant, il ignore de manière absolue et assumé tout sujet "sérieux" - politique, difficultés sociales etc... - carburant de la suffisance des égo frustrés. En somme, ce n'est pas "un livre qu'il faut avoir lu".
Enfin deuxièmement, malgré la simplicité du texte (qui peut être encourageante pour les jeunes lecteurs ou les lecteurs débutants) l'émotion est "omni"présente, une histoire extraordinaire qui arrive à un pauvre homme ordinaire et qui le vit comme tel, le nombre de page est bien choisi, quelques dizaines de plus auraient surchargé le texte. Et encore une fois, l'emotion est bien présente.
Si je dois laisser un avis alors, ne vous formalisez pas sur la forme, vivez l'aventure pour ce qu'elle est, ne vous attendez pas a découvrir spontanément des réponses aux questions métaphysiques, et ne vous laissez pas influencer par les médisances de concierges de bibliothèques qui entachent le nom de Marc Levy.
On peut ne pas L'aimer, mais pas avant de l'avoir lu.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
`Et si c'était vrai...' est une comédie romantique à rebondissements dont le sujet repose sur une hypothèse surnaturelle. L'auteur est assez habile pour nous emporter dans son histoire et susciter l'empathie pour ses personnages. On y croit, à cette romance fantastique et on s'y intéresse, de plus en plus, jusqu'à un dénouement inattendu...
C'est raconté avec légèreté, sensibilité, humour et c'est plein de bons sentiments. Certains trouvent cela mièvre ou `à l'eau de rose', moi j'ai aimé. Les réflexions sur la vie ou le temps qui passe sont justes et je pense que Marc LEVY est sincère.

Par contre le film (pourtant produit par SPIELBERG), simplifie à outrance le récit original et modifie même certains éléments (comme les noms des protagonistes par exemple), à tel point qu'il en perd tout intérêt.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 octobre 2012
J'ai trouvé le sujet de ce livre assez fascinant et n'ai pas été déçu par sa lecture. Comme dans la plupart de ses livres, je pense que Marc Levy prends certaines libertés sur certains sujets ou dans le déroulement de certaines actions, mais bon, je pense que ce sont le genre de lectures sur lesquelles il ne faut pas trop chercher la petite bête, et lire sans retenue et arrières pensées. C'est ce que j'ai fait, et j'ai passé un très bon moment en compagnie des caractères de ce livre. J'ai hâte de lire « Vous Revoir », qui est apparemment une suite à ce livre, et espère que l'histoire sera aussi bien tenue que celle-ci. Si vous aimez les livres de Marc Levy, n'hésitez pas, vous ne serez pas déçu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
51 sur 62 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je tenais à informer les lecteurs qui comptaient acheter ce livre que M. Marc Lévy était un copieur, il a copié La Nuit des Temps de Barjavel qu'il a bien maquillée et a juste écrit une fin plus heureuse, il croyait passer inaperçu mais c'était sans compter sur moi et ma mémoire sélective (quand j'aime un livre je m'en souviens dix ans après. Mr Levy j'espère que vous tomberez sur cet avis; je continuerai à acheter vos livres mais tâchez d'être original à l'avenir car votre "Où es-tu?" ressemble aussi étrangement au Grand Secret de Barjavel aussi... Partagerions-nous la même passion pour René?!!! Quand on se prend pour un écrivain il faut avoir de l'imagination où est passée la votre?... Et pourquoi ne pas plagier les Hemingway, Williams et autres auteurs américains à présent? Je suis déçue >>>>>>>>>>>>>>>>> Nelly )-:
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
41 sur 50 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai voulu, pour ne pas mourir idiote, passer quelques heures avec ce livre-là. Mal m'en a pris. Il est extrêmement mal écrit. Les descriptions sont sans intérêt et très longues, les personnages sans épaisseur, l'intrigue brille par sa vacuité. Je ne comprends toujours pas d'où vient son énorme succès, à part peut-être qu'il rejoint les valeurs du fast-food et de la télé-réalité : insipide et aussitôt oublié. Peut-être, mais moi on ne m'y reprendra plus.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
49 sur 60 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mars 2005
J'ai acheté ce livre à cause de sa note et des commentaires très élogieux. Je n'ai pas du tout accroché, je l'ai tout de même fini car il n'y a vraiment pas beaucoup de pages.
L'écriture est très simpliste et je trouve que c'est un livre à la rigueur à lire dans les transports (pas besoin de beaucoup se concentrer).
Il ne s'y passe pas grand chose et je trouve l'histoire assez proche des comédies américaines légères et commerciales.
Cela ne me donne pas du tout envie de lire les autres livres de son auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
40 sur 49 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce n'est pas parcequ'un livre bénéficie d'une grosse campagne de marketing qu'il est forcément mauvais... En l'occurence, je n'ai pas du tout aimé Et si c'était vrai... Marc Lévy a assurément des talents de conteur, l'histoire, à défaut d'être incroyablement originale, se tient très bien, et je dois le reconnaitre, on a envie de savoir comment tout ça va se finir. Certes. Simplement, il m'a fallu lutter pour ne pas abandonner tellement le style est lourd : pas une phrase, pas un mot sans son lot de qualificatifs (le ciel est azuré, le feu brulant et l'eau liquide...). C'est sans doute pour faire littéraire, mais ça fait surtout raté.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
31 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 mai 2006
j'ai essayé de lire ce livre , et je n'ai pu aller plus loin que la page 30. Style d'écriture nul, langue française simpliste , sujet banal ,le discours pseudo-médical du début impossible à croire pour quequ'un du domaine , je n'ai vraiment pas pu entrer dans ce livre (je lis beaucoup , et je crois que c'est le troisième livre que j'arrête avant la fin )
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 avril 2015
L'idée de départ de ce livre est assez originale (quoique utilisée dans d'autres ouvrages) et aurait pu donner lieu à un bon suspense.
Malheureusement, l'action n'a réellement lieu que dans quelques dizaines de pages sur les 200 du livre.
Le reste consiste en des descriptions sans fin de détails inutiles. "Il prit alors sa douche à toute vitesse (...) il enfila un costume. Il dut refaire trois fois son nœud de cravate, pesta : "Et j'ai deux mains gauches ce matin !". Habillé, il se rendit dans la cuisine, fouilla le comptoir pour retrouver ses clés, elles étaient dans sa poche. (...) Descendant directement dans le parking par l'escalier intérieur, il chercha sa voiture, se souvint qu'il l'avait garée dehors, retraversa le corridor en courant et arriva enfin dans la rue" .
Ou des descriptions d'une banalité attendue. "La mer emprisonnée dans la baie était calme, les mouettes matinales tournaient en larges ronds en quête d'un poisson, les larges pelouses qui bordaient les quais étaient encore trempées des embruns de la nuit, et les bateaux amarrés à leurs quai dodelinaient tout doucement."
L'intrigue est également polluée pendant près du tiers du roman par l'histoire de l'enfance du héros, qui n'apporte rien à la compréhension de cette intrigue, et surtout pas à celle de la psychologie du personnage.
J'ai donc lu la seconde partie du roman à la vitesse de la lumière, pour arriver aux dernières pages qui débouchent non seulement sur une fin attendue, mais surtout laisse le lecteur dans le doute sur un point fondamental.
C'est d'un geste rageur que j'ai fait atterrir ce livre à l'autre bout de la pièce, furieux d'avoir perdu mon temps.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 26 mars 2014
De prime abord, ce que je me suis dis c'est « Et si c'était vrai... » ? Et su les détracteurs avaient raison ?

Eh bien il est possible qu'au fond ils aient raison car, comme on dit, il n'y a pas de fumée sans feu, seulement, parfois la forme avec laquelle s'est dit, peu laisser à désirer...

Ce que j'en pense ? J'espère ne pas être un lecteur trop exigeant parce que, après l'avoir lâché deux ou trois fois je n'ai pas pu continuer au-delà de la page 80, soit même pas la moitié du livre ! Pourtant, quelque part, ça m'aurait pu de l'aimer, ne serait-ce que pour donner tort aux détracteurs : allez, c'est de bonne guerre non ?

Puisqu'il me fait penser à Musso, je peux faire un petit comparatif même si j'ai, vous l'aurez compris, bien moins lu Marc Levy, donc mon avis se base sir le si peu que j'ai pu en lire.

Même si Musso ne pousse pas la psychologie de ses personnages très loin, au moins, il s'y essaie. Cet ingrédient est très utile pour créer de la profondeur aux personnages, vecteur d'émotion chez le lecteur. Corrigez-moi su je me trompe mais, là où je suis rendu je n'ai pas encore vu Marc Levy évoquer cet aspect-là.

Les dialogues manquent un peu de naturel et de spontanéité à mon sens, c'est-à-dire que je ne me suis pas projeté comme réagissant de cette manière et d'ailleurs, je vois mal qui réagirait comme ça. Je pense notamment à ce qui se passe dans le bureau, quand Arthur parle à son assistante - les lecteurs me comprendront. Un peu gros quand même non ?

Mussu, bien qu'il ne soit pas sans défauts non plus, sait créer ces petits suspens qui, quand ils sont placés aux bons endroits - souvent en fin de chapître pour donner envie de commencer le suivant - tienne le lecteur en haleine. Je ne l'ai pas perçu ici.
En dehors de l'envie de poursuivre l'histoire, si l'idée nous plait, rien ne pousse vraiment à poursuivre. Pourtant curieux, je n'ai pas celle de voir la suite. Ce n'est pas l'idée qui me déplaît, au contraire, cette histoire est bien pensée, mais cette manière de l'apporter, je n'y suis pas sensible, et c'est vraiment dommage.

Malgré tout, aussi bien Musso que Marc Levy, ils font partie d'un genre littéraire, que certains appellent - péjorativement - « Roman de gare ». Je ne serais pas si dur. Il en fait pour tous les goûts, comme on dit, et... toutes les situations.
Autant il y a de bons livres qu'il y a aussi de bons lecteurs. Ceux qui ne savent pas s'adapter à ce qu'ils lisent, au livre qu'ils ont entre les mains, dans la mesure du possible, ne font sans doute pas partie de cette dernière catégorie, comme ceux qui attendent des ingrédients littéraires qui ne sont pas ceux prétendus par le genre et par l'auteur.

Ici ou ailleurs il y aura toujours des personnes pour vous dire - implicitement ou explicitement - ce qu'il est bon de faire ou de ne pas faire, ce qu'il est bon de penser ou de ne pas penser, ou encore de lire ou de ne pas lire, comme si le monde s'arrêtait aux frontières de leurs perceptions, ou à leurs goûts et façons de penser.

Pour finir, j'ajouterai que ce n'est pas que Marc Levy soit mauvais, c'est surtout qu'il n'est pas assez bon, selon ce que je recherche et ma sensibilité. C'est très personnel !

Si ce type de roman vous plaît, laissez-vous tenter ! Après tout il a de forte chance de vous plaire. Dans le cas contraire, au moins, vous saurez à quoi vous en tenir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Vous revoir
Vous revoir de Marc LEVY (Pocket Book - 3 décembre 2009)
EUR 7,30

Si c'était à refaire
Si c'était à refaire de Marc Levy (Poche - 7 février 2013)
EUR 7,70

La prochaine fois
La prochaine fois de Marc Levy (Poche - 6 juin 2013)
EUR 6,80