undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles125
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-10 sur 37 commentaires(4 étoiles). Afficher tous les commentaires
C'est toujours avec un certain plaisir que je commence le dernier roman de Marc Levy.

Celui ci est toutefois totalement différent de ses autre romans.

D'une part parce qu'il se déroule à une époque différente, d'autre part parce qu'il retrace une partie de la vie de son père et de son oncle.

Cette histoire nous raconte une partie peu connue de la résistance dans le sud oeuest de la France, où des étrangers européens et juifs ont luté jusqu'à la mort pour la liberté de la France .

L'histoire de ces deux frères est bouleversante....

Ce roman n'est pas une nouveauté en soi.... les romans sur la résistance sont légion.

Mais le style toujours particulier de Marc Levy nous accroche dès les premières pages....

Pour les Fans de MARC lEVY, sachez que Pilguez (Madame) y fait son habituelle apparition....(j'ai d'ailleurs appris dernièrement que c'était un clin d'oeil à son Ami PHILIPPE GUEZ....pour ce qui se posent encore la question)

A lire absolument....en attendant le prochain.
11 commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2010
2eme Guerre mondiale, les enfants ne sont déjà plus des enfants. La vie s'apprend en quelques jours. Le courage, la fidélité, l'esprit de groupe mais aussi les trahisons, les arrestations, les déportations, la mort!
Dans ce livre Marc Levy quitte le romanesque pour nous faire découvrir l'histoire imaginée mais si réelle de ces enfants devenus trop vite adultes qui ont participé avec leurs moyens à la résistance parceque ce dont ils rêvaient, c'était de liberté!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2007
Les enfants de la liberté, ce sont ces jeunes, pas toujours français, qui ont contribué à la libération de la France pendant la seconde guerre mondiale.

Le livre retrace la jeunesse du père de Marc Levy, Raymond Levy, dit Jeannot... A 18 ans, il s'engage dans une brigade de résistants. Tous les personnages avec qui il va résister ne sont que des enfants. Ils ont entre 16 et 22 ans, et une soif de liberté inébranlable. Ils vont traverser bien des épreuves, mener bien des combats... et certains ne survivront pas...

C'est un livre très dense que nous propose ici Marc Levy. On s'attache immédiatement aux héros de l'ouvrage et de la libération ! Les personnages sont très emblématiques, brossés avec beaucoup de nuances par l'auteur.

Levy réussit à nous émouvoir, à nous faire sourire, à nous faire réfléchir, sans jamais tomber dans le mièvre ni dans le manichéisme.

Une des particularités de cet ouvrage réside dans le fait que l'auteur est l'intermédiaire entre les acteurs de l'Histoire et les lecteurs de livre. Ce n'est pas Marc Levy qui a vécu ce récit, mais son père. C'est donc une sorte d'héritage familiale que l'auteur a décidé de nous transmettre. Il le fait en toute simplicité et, il me semble, en toute sincérité.

Les critiques reprochent souvent à Marc Levy de ne pas avoir de "style"... Personnellement, je suis de celles qui ne sont pas de cet avis : pourquoi la simplicité ne serait-elle pas un « style » d'écriture à part entière ?

Dans ce récit romancé, Levy use de tous ses talents pour nous transmettre une partie de notre histoire.
0Commentaire|31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2010
Si la Seconde guerre mondiale n'est pas le sujet que je privilégie dans mes moments de distraction, si ce livre "dénote" de l'ensemble de l'oeuvre de Marc Levy, j'ai toutefois apprécié le devoir de mémoire, la parole et la fidélité de l'auteur par rapport à ce que tous ces hommes et ces femmes de l'ombre ont fait par rapport à l'oppression de l'envahisseur. Il s'agit d'un témoignage au "je". Le "je" est le père de l'auteur. Le "je" aurait pu être celui de notre père, de notre grand-mère, de notre tante, d'un cousin éloigné...

Un geste de mémoire individuelle qui retrace les actions de quelques anonymes qui ont été jusqu'au bout pour la liberté, la leur, mais aussi celle qui est la nôtre aujourd'hui...

Ce livre pourrait être plus convaincant pour les jeunes générations que les livres d'histoire et plus "actif" que le Journal d'Anne Frank que j'ai beaucoup apprécié en son temps.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2007
Magnifique livre !!!

Histoire qui m'a d'autant plus touché que je suis originaire du Sud-Ouest.

Marc Levy ne s'est plus reposé sur ses lauriers comme les 2 précedents livres et a bien voulu prendre des risques.

Seul petit bémol, l'épilogue est un tout petit peu fouilli...on reste sur sa fin car cela ne répond pas à toutes les questions que l'on a pu se poser.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2014
Je viens de finir de lire les enfants de la liberté de Marc Levy et j'ai envie de reprendre le titre du chanteur jean-Jacques Goldman: et nous qu'aurions nous fait?
Ce roman poignant relate le vie de jeunes adultes, voire même adolescents le plus souvent immigrés qui se sont battus pour la résistance durant la guerre de 39/45, le récit se passe dans la région de Toulouse et est basé sur des faits réels. C'est un livre documentaire qui vous laisse un goût de passé baigné de sang et de bataille qui est très enrichissant à lire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2007
Comme Tatiana de Rosnay et sa superbe "Elle s'appelait Sarah", Marc Levy revient sur un periode sombre du passé de la France dans ce roman très personnel, qui raconte la résistance de son père, cela change en effet de ses romans précendents plus légers, on découvre ici une plume plus profonde et plus mature, une belle lecture qui nous permet d'en savoir plus et qui nous offre une facette nouvelle sur cet auteur.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2015
J’ai lu ce livre dans le cadre de la lecture du mois de mars du club des livrophages (l’avis du club bientôt sur le blog).
Avec ce livre, Marc Levy nous emmène pendant la seconde guerre mondiale au sein d’un groupe de résistants composé d’adolescents et jeunes adultes tous d’origine étrangère qui s’est battu afin que la France retrouve sa liberté.
A la lecture de ce roman, on ne peut qu’être reconnaissant envers ces « enfants de la liberté » qui ont œuvré dans l’ombre pour repousser les allemands en dehors de nos frontières. On ne peut qu’être horrifié face à la barbarie allemande et dégouté par l’attitude des Français, collaborateurs et résistants. Et oui, au fil des pages, j’ai découvert que certains résistants auraient pu faire des choses pour empêcher certaines choses afin que des jeunes qui se sont battus pour la France ne soient pas tuer. Lisez le livre, vous comprendrez !

Pendant toutes cette lecture, je suis passée par pas mal d’émotions : la peine, la joie, l’horreur. J’ai été très émue, j’ai aussi ri … et ceci grâce à l’écriture de Marc Levy qui ne tombe pas dans les lamentations mais qui décrit avec justesse ce pan de l’histoire de la seconde guerre mondiale que je ne connaissais pas.
Au début, j’ai eu l’impression d’être un peu perdue au milieu de tous les personnages (car ils sont assez nombreux) mais au fil des pages, on retrouve surtout un petit noyau du groupe que l’on suit jusqu’à la dernière page, ce qui enlève cette impression d’être noyé au milieu d’eux.
En bref, c’est une lecture très émouvante, servie avec brio et justesse par la plume de Marc Levy et c’est un livre que je recommande pour ce qu’il nous raconte, nous révèle et je trouve que ce livre devrait être lu par nos adolescents dans le cadre de leur programme scolaire. Ne passez pas à coté ; ça serait dommage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2009
Quel changement !
De style non. Toujours très facile à lire : pas de phrases alambiquées, vocabulaire simple. Des passages un peu longs parfois.
Mais, après tous ses différents romans, Marc Levy change de genre et nous transporte dans la réalité de la guerre. Un roman qui qui a pour thème un moment de notre histoire et présenté comme un témoignage.
Un livre qui touche, tout en étant conscient d'une certaine sensiblerie dans laquelle on pourrait tomber. Cependant, il y a certains passages pendant la lecture desquels on est pris aux tripes en songeant à toutes ces horreurs de guerre de tous les temps, guerre quelle qu'elle soit et où qu'elle se déroule. Mais, aussi, lueur d'espoir en l'humanité. On y côtoie toutes ces valeurs comme fraternité, solidarité, don de soi, Liberté.
Je me suis mise à penser : faut il la guerre pour vivre la fraternité, la solidarité, la générosité, la compassion ?
Pour résumer je cite Marc Levy :
Tu vois, c'est l'histoire d'un curé qui se prive de manger pour sauver un Arabe, d'un Arabe qui sauve un Juif en lui donnant encore raison de croire, d'un Juif qui tient l'Arabe au creux de ses bras tandis qu'il va mourir, en attendant son tour ; tu vois, c'est l'histoire du monde des hommes avec ses moments de merveilles insoupçonnées."
J'ai refermé ce livre en me disant qu'aujourd'hui, encore, On devrait Croire en l'homme, Croire en la jeunesse.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2009
Intéressant, ce roman de Marc Levy... et surtout totalement différent de son genre habituel, ce qui "rassure" un peu sur ce qu'il sait faire.
Il y raconte la vie de son père (et son oncle) lors de la Seconde Guerre mondiale et leur vie dans la Résistance.
Je ne sais quelle est la part de fiction dans ce écrit, mais c'est intéressant et donne une petite idée de ce qu'a pu être la vie de certaines personnes alors.
Alors oui, il y a des romans, des récits historiques meilleurs et peut-être plus justes mais pourquoi refuser à Marc Levy un droit d'écrire sur cette période, d'autant plus que sa famille y a participé...

Et puis, c'est facile de se plonger dans ce livre quand on connaît bien la ville de Toulouse et tous les lieux que l'auteur cite... Ca donne un plus indéniable et permet de "s'approcher" des personnages de cette ville rentrés dans l'Histoire, tels Marcel Langer, Résistant qu'a côtoyé le père de Marc Levy et présent dans la ville de Toulouse par des noms de rue, de station de métro et plaques de commémoration...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles