undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
22
3,8 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 novembre 2009
Le roman de Novembre de Romain Sardou, c'est comme les marrons, ça revient chaque année ! Aussi, nous nous attendions à un conte de Noël - mais cette fois, nous voici agréablement surpris par un roman philosophique.

Oui, il fallait oser reprendre un tel texte que ces Lettres de Sénèque pour écrire un nouveau roman ! L'idée est pour le moins originale. Et l'intrigue tout à fait plausible. Voici qui nous permet également de redécouvrir agréablement un texte ancien et de méditer sur ces divers conseils qui nous viennent de la nuit des temps.
D'aucun diront qu'une grande partie du roman était déjà écrite - par Sénèque lui-même - encore fallait-il remettre tout cela en contexte et répondre au grand auteur dans un style plausible.
Merci Monsieur Sardou pour ces quelques heures passées à déguster cet ouvrage et pour partager avec vos lecteurs votre passion pour Sénèque. Il ne nous reste plus qu'à nous plonger dans le texte original - que j'avoue avoir oublié depuis mes années à l'université !
Un livre à lire lentement, pour bien s'en imprégner...
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2010
Très beau récit - style aisé - il se lit comme un roman policier avce le charme de l'Histoire en plus - parfaitement documenté
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2010
Vraiment passionnant.
La richesse philosophique de ce roman se déguste comme un bonbon.
Il faut le lire lentement pour en savourer chaque mot.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2016
Que dire de ce roman ? C'est un texte très court (148 pages de 30 lignes à peine) dans lequel l'intrigue elle-même ne représente qu'une partie, car il fallait laisser la place à un certain nombre de passages philosophiques tirés (avec quelques petites modifications) des lettres de Sénèque à Lucilius. Trois personnages ressortent vraiment:

MARCUS SCAURUS, un jeune sénateur contraint fin 62 à fuir Rome pour avoir voulu faire connaître la « réprobation de la jeunesse » devant la tyrannie croissante de Néron et avoir souhaité le retour de la République.

SENEQUE, le philosophe bien connu, dont R. Sardou imagine qu'il fut un proche du jeune Scaurus.

Un NERON pire que Pol Pot et Dracula réuni, crédité par R. Sardou de tous les crimes que sa légende noire lui a accordés par la suite, auxquels, pour faire bonne mesure, notre auteur en a ajouté quelques-uns de son cru.

C'est un roman que j'ai peu aimé : l'intrigue est très basique, Marcus Scaurus se contentant de se déplacer - en rencontrant parfois des femmes à aimer - et de correspondre avec Sénèque sur des points de philosophie. Les gens de l'époque sont décrits pour une bonne partie comme des monstres, ce qui ne reflète sûrement pas la réalité et donne au roman un ton plutôt déprimant.

L'auteur ne me semble pas non plus avoir saisi l'esprit de cette époque. Ainsi, j'ai des doutes quant au fait que « la jeunesse » en tant que telle ait été alors plus opposée à l'empereur que ses aînés, surtout si on considère que Néron, empereur très jeune (25 ans en 62) avait plutôt fait souffler un vent de changement sur la société romaine (l'opposition à l'empereur vint plutôt des milieux conservateurs) . Et l'idée même de s'exprimer au nom de « la jeunesse » me semble anachronique pour l'époque. Quant à la « tyrannie » du maître de Rome, il me semble que, fin 62, elle était encore très modérée. Le Néron de R. Sardou me semble plus ressembler à l'empereur qui luttait pour sa vie dans les mois qui suivirent la conjuration de Pison en 65. A noter que, même dans ces circonstances dramatiques, il ne fut malgré tout jamais le taré décrit par notre auteur. Je regrette aussi l'absence de l'impératrice Poppée (et de quasi tous les acteurs importants de l'époque, mais dans les peut-être 60 pages d'intrigue, R. Sardou ne pouvait évidemment pas mentionner grand monde).

On peut d'ailleurs se demander si Sardou connait vraiment cette période de l'histoire : ainsi, le nom de l'ami de Marcus, Caius Publius Massimo (sic), n'est sûrement pas romain [ au lieu d'un prénom suivi d'un nom et d'un surnom, on a "Caius Publius", c'est-à-dire deux prénoms suivis d'un surnom "Massimo" qui n'est même pas latin, mais est la traduction italienne de Maximus ] , le gouverneur de la Dalmatie sous Néron n'était plus un proconsul, mais un légat pro préteur et Marcus Scaurus, de rang sénatorial, n'aurait sûrement pas été jeté aux lions ( il n'y a évidemment pas d'erreur dans les parties du roman tirées de Sénèque, qui était sénateur et parfaitement informé de la société de son temps).

Bref, bof. Je me demande ce que cherchait à faire l'auteur avec un tel texte.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2013
un bel exercice d'écriture que cet échange de lettres entre Sénèque et Marcus.. j'aime le style de R Sardou.. actif, clair mais
avec aussi une description de l'environnement de ses personnages assez artistique... On se passionne pour cette histoire
que l'on suit lettre après lettre ...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2010
Encore un excellent livre de Romain Sardou. Son style nous offre une lecture limpide. Excellent livre bien que ce ne soit pas celui que j'ai préféré de cet auteur.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2015
comme à chacun de ses livres, Romain Sardou nous transporte, nous emporte dans son récit (ici dans la Rome de Néron) et on ne lache le livre qu'à la dernière ligne, ravi et comblé par son style. J'ai beaucoup appris sur ce grand philosophe qu'était Senèque. ce livre complete parfaitement ma lecture de Néropolis.
je recommande ce livre (ces livres) à tous ceux qui aiment le style pur et rafiné, la lecture qui vous donne la connaissance avec le plaisir.
Romain Sardou fait partie des grands écrivains Français, superbe conteur, dans un français magnifique. rien à voir avec ces soit disant écrivains qui certe, vendent beaucoup de livres, mais qui servent une mauvaise soupe, indigeste. ni plus ni moins que du arlequin amélioré!
un seul regret: beaucoup trop court!!!
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2013
Ce roman est celui qui m'a le moins plu de ceux de Romain Sardou... , pour l'apprécier au mieux, il est conseillé de le lire en deux ou trois jours.. sinon on se lasse et on perd le fil conducteur ... pas simple .. pour moi en tout cas .. un peu trop de faits historiques sans véritable histoire..
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2011
Pas forcément toujours facile d'accès, les romans de Romain SARDOU sont pourtant fascinants et ils ont la faculté d'absorber le lecteur jusqu'à la dernière page. Reprenant les thèmes chers à Sénèque, SARDOU signe un roman court mais condensé, un de mes préférés. Bonne lecture !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2010
Voilà un livre qu'on attend de reprendre le soir comme on attend une récompense !
... A savourer....
Grace à une intrigue bien menée Romain Sardou nous fait (re)découvrir certains textes de Sénèque. Et grâce à son viel ami, Marcus grandira dans un juste regard sur lui-même et sur le monde.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,80 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)